Culture : L’artiste musicien Salambere Joseph n’est plus

mardi 27 février 2018 à 23h45min

L’artiste musicien Moussa Joseph Salambere dit Salambo est décédé ce mardi de suite de maladie à l’hôpital Yalgado Ouedraogo à Ouagadougou, a annoncé un proche de la famille. L’homme que le Burkina Faso pleure aujourd’hui était âgé de 74 ans. Il laisse derrière lui 06 albums avec plus de 40 chansons.

Culture : L’artiste musicien Salambere Joseph n’est plus

Le monde de la culture est en deuil. L’un des doyens de la musique burkinabè s’en est allé. Joseph Salembere dit Salambo puisque c’est de lui qu’il s’agit est décédé des suites de maladie ce mardi 27 février 2018 à l’hôpital public de Ouagadougou à 74 ans. Il a commencé sa carrière musicale en 1962. Son tout premier album intitulé « Pougsaada » avait émerveillé le public burkinabè. Dans ce titre, il rendait hommage à la femme. Il rebelote ensuite avec « Malabungou ».

Il revient avec « moyen orient » en 1977. « pendo-olo », il le sortira en 1989. 13 ans plus tard, soit en 2002, l’interprète de « Pougsada » sort un album intitulé « Wenna malg-tenga » pour rendre hommage à ses ancêtres. Son dernier album est intitulé « sagesse ».

L’artiste rejoint donc les autres disparus de sa génération. Il s’agit entre autres de Georges OUEDRAOGO et Jean-Claude Bamogo. Il a écumé des scènes avec Abdoulaye Cissé, l’empereur Bissongo et Issouf Compaoré. L’artiste n’était pas seulement dans la musique. Il faisait aussi ses armes dans d’autres domaines dont l’agriculture et le football. Il se décrivait comme un très bon footballeur. Au niveau de la fonction publique burkinabè, Salambo a servi en tant qu’agent technique d’Agriculture.
Des deux casquettes, l’homme a été gratifié de reconnaissance.

De classe exceptionnelle, il est chevalier de l’Ordre du Développement rural. Au niveau de la musique, Salambo est chevalier des arts, des lettres et de la communication depuis le 21 décembre 2012. Mais avant en 2006, il avait obtenu un Kunde d’honneur. Il était marié et père de 7 enfants dont 5 filles et 2 garçons.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés