Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Africallia 2018 : Vaste marché d’affaires à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • dimanche 25 février 2018 à 21h30min
Africallia 2018 : Vaste marché d’affaires à Ouagadougou

La 5e édition du Forum ouest africain de développement des entreprises, Africallia, a refermé ses portes le 23 février dernier. A en croire quelques hommes et femmes que nous avons rencontrés en pleine discussion pour des partenariats d’affaires, le rendez-vous de 2018 a été un succès.

Comme dans une fourmilière, les 660 participants représentant 58 entreprises de 19 pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, et d’Europe, étaient bien affairés ce 23 février. A quelques heures de la fin de la 5e édition de Africallia, l’heure était aux derniers rendez-vous d’affaires.

« Il y a des amis qui ont déjà participé au forum Africallia et qui m’en ont dit énormément de bien. Je suis donc venu avec deux autres de mes collègues. On a eu des rendez-vous formels et informels très concluants », nous explique Laetitia Georget qui représente deux entreprises françaises.

« Ça fait plusieurs années maintenant que nous travaillons avec l’Afrique de l’Ouest et on a envie de développer des partenariats avec les entreprises du Burkina Faso. Africallia est pour nous une réelle opportunité de créer des contacts sur le long terme », a poursuivi la jeune dame.

Sori Sanogo est venu chercher des partenaires pour le sésame Burkinabè

L’Association des transformateurs et transformatrices du sésame du Burkina n’entendait pas non plus laisser passer cette opportunité de tisser des relations d’affaires. Pour Sori Sanogo, l’association est venue promouvoir le 3e produit d’exportation du Burkina. Il révèle déjà des partenariats futurs, suite aux rendez-vous.
Des asiatiques, de européens et des africains s’intéressent aux produits de l’association. « Grace à ce forum, nous allons après décrocher des marchés. L’après forum se présente bien », note Sori Sanogo qui est à sa deuxième participation à Africallia, lui qui était aussi présent à Poitier en France pour Futurallia.

Edition réussie pour Philippe Gaury

Philippe Gaury, directeur d’une entreprise dans la radio communication en France, avait raté Futurallia en France. Il a donc tenu à se rattraper à Ouagadougou avec Africallia. « Je suis venu pour la recherche de partenaire pour vendre ou installer des systèmes de radio communication en Afrique de l’Ouest. On a vu des perspectives intéressantes dans un futur assez proche. Ça se passe bien, tous mes rendez-vous auront des suites, au Burkina, au Sénégal, et bien d’autres pays comme au Togo. C’est une édition réussie pour moi », a indiqué l’homme d’affaires.

Nabi Ouattara (en bleu) en pleine discussion avec son partenaire Taïwanais

En 48h donc, les petites et moyennes entreprises du reste du monde ont eu l’occasion de rencontrer leurs homologues de l’Afrique de l’Ouest. Nabi Ouattara, d’une entreprise Burkinabè de construction et de location basée à Bobo Dioulasso se réjouit également.

« Je viens d’avoir une rencontre avec une entreprise basée à Taiwan et qui est dans le coffrage, ce qui intéresse mon entreprise. Il est possible que dans les prochains marchés que nous allons scruter, nous leur fassions appel. C’est une rencontre de 30 minutes, mais très productives. Il y a cette ambiance amicale qui se crée, et souvent nous échangeons même des contacts personnels », a-t-il dit.

C’est donc dans la bonne ambiance, et avec des débuts de partenariats entre 508 entreprises de 19 pays d’Afrique du monde que se termine cette 5e édition de Africallia.

En rappel, à la création du forum, la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso avait décidé qu’il serait tournant dans les autres pays de l’espace économique afin de confirmer son objectif intégrateur. Ainsi, en accord avec la chambre de commerce et d’industrie de Cote d’Ivoire, l’édition 6 de Africallia se tiendra à Abidjan.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Les députés examinent le projet de loi de finances exercice 2019
Direction générale des impôts : La conférence annuelle placée sous le signe de l’amélioration du service au contribuable
PADEL-B : Des promoteurs de micro-projets reçoivent du matériel et des chèques
Chambre consulaire : Un Conseil des sages pour prévenir les bisbilles entre gens d’affaires
Commercialisation du sésame au Burkina Faso : Producteurs et acheteurs se concertent à Bobo-Dioulasso
Taxe de résidence : Des dispositions pour corriger les erreurs de son application
Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) : Le nouveau bureau installé
Evaluation des politiques et institutions en Afrique : Au Burkina, le poids de la masse salariale évince les investissements publics
Fonds commun : Le Syndicat national des agents du ministère en charge de l’économie et des finances (SYNAMEF) dénonce une injustice dans la répartition
Ouagadougou : L’UEMOA rencontre ses partenaires techniques et financiers
Financement de l’agriculture familiale au Burkina : L’ONG SOS Faim prône l’inclusion financière agricole
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés