Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Infrastructures de communication en Afrique de l’Ouest : Un taux d’exécution du PRICAO-BF de 95% enregistré en 2017

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • dimanche 25 février 2018 à 22h34min
 Infrastructures de communication en Afrique de l’Ouest : Un taux  d’exécution du PRICAO-BF de 95%  enregistré en 2017

La 11ème session du comité de pilotage du Projet régional d’infrastructures de communication de l’Afrique de l’Ouest- projet Burkina Faso (PRICAO-BF), s’est tenue ce vendredi 23 février 2018, à Ouagadougou. A l’ordre du jour : l’examen et l’adoption du projet de compte rendu des travaux de la dernière session tenue en février 2017, l’examen du rapport d’activités et du budget 2017, et l’état de la mise en œuvre des recommandations de la dernière session d’appui de la Banque mondiale.

Réduire les coûts et améliorer la qualité de la connectivité au profit de la population burkinabè aussi bien à l’intérieur du pays, qu’entre le Burkina Faso et le reste du monde. C’est l’objectif que s’est assigné le Projet régional d’infrastructures de communication de l’Afrique de l’Ouest- projet Burkina Faso (PRICAO-BF), à travers ses trois composantes que sont : « l’amélioration de la connectivité », « la création d’un environnement propice pour la connectivité » et enfin, « la mise en œuvre du projet ».

« A terme, les Burkinabè devraient sentir au quotidien, en matière d’accès à internet, que ce soit à travers les ordinateurs ou le téléphone portable, plus de fluidité et de stabilité dans la qualité de la communication » a noté Kisito Traoré, SG du Ministère du développement de l’économie numérique et des postes, par ailleurs président du comité de pilotage dudit projet. Une autre dimension du projet qu’il faudrait relever, la réduction des coûts.

« On devrait assister à une réduction des coûts. Aujourd’hui, tout le monde se plaint de la cherté et de la qualité de l’accès à internet, qui est encore lent. La mise en œuvre de ce projet devrait permettre un tant soit peu, à atténuer ces problèmes que nous vivons », a soutenu le SG du ministère de l’économie numérique.

Financé par la Banque mondiale, à hauteur de 10 350 000 000 de francs CFA, la PRICAO-BF, selon le président du comité de pilotage, a enregistré au 31 décembre 2017, un taux d’exécution physique de l’ensemble de ses composantes de 95%, et un taux d’exécution financière de 51,71%, soit la somme de 3 360 252 170 francs CFA. Ce taux moyen d’exécution, selon Kisito Traoré, s’explique par le non déblocage du montant alloué à l’acquisition de la capacité internationale. « Le contrat étant en finalisation » a-t-il confié. Lire la suite

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Golden Blog Awards : Idrissa Yabré sur la plus haute marche du podium
Réseaux informatiques : L’ARCEP forme les acteurs à la transition vers IPv6
TIC : « Il ne faut pas que nous soyons seulement de simples consommateurs » (ministre Hadja Fatimata Ouattara)
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés