Infrastructures de communication en Afrique de l’Ouest : Un taux d’exécution du PRICAO-BF de 95% enregistré en 2017

LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • dimanche 25 février 2018 à 22h34min

La 11ème session du comité de pilotage du Projet régional d’infrastructures de communication de l’Afrique de l’Ouest- projet Burkina Faso (PRICAO-BF), s’est tenue ce vendredi 23 février 2018, à Ouagadougou. A l’ordre du jour : l’examen et l’adoption du projet de compte rendu des travaux de la dernière session tenue en février 2017, l’examen du rapport d’activités et du budget 2017, et l’état de la mise en œuvre des recommandations de la dernière session d’appui de la Banque mondiale.

 Infrastructures de communication en Afrique de l’Ouest : Un taux  d’exécution du PRICAO-BF de 95%  enregistré en 2017

Réduire les coûts et améliorer la qualité de la connectivité au profit de la population burkinabè aussi bien à l’intérieur du pays, qu’entre le Burkina Faso et le reste du monde. C’est l’objectif que s’est assigné le Projet régional d’infrastructures de communication de l’Afrique de l’Ouest- projet Burkina Faso (PRICAO-BF), à travers ses trois composantes que sont : « l’amélioration de la connectivité », « la création d’un environnement propice pour la connectivité » et enfin, « la mise en œuvre du projet ».

« A terme, les Burkinabè devraient sentir au quotidien, en matière d’accès à internet, que ce soit à travers les ordinateurs ou le téléphone portable, plus de fluidité et de stabilité dans la qualité de la communication » a noté Kisito Traoré, SG du Ministère du développement de l’économie numérique et des postes, par ailleurs président du comité de pilotage dudit projet. Une autre dimension du projet qu’il faudrait relever, la réduction des coûts.

« On devrait assister à une réduction des coûts. Aujourd’hui, tout le monde se plaint de la cherté et de la qualité de l’accès à internet, qui est encore lent. La mise en œuvre de ce projet devrait permettre un tant soit peu, à atténuer ces problèmes que nous vivons », a soutenu le SG du ministère de l’économie numérique.

Financé par la Banque mondiale, à hauteur de 10 350 000 000 de francs CFA, la PRICAO-BF, selon le président du comité de pilotage, a enregistré au 31 décembre 2017, un taux d’exécution physique de l’ensemble de ses composantes de 95%, et un taux d’exécution financière de 51,71%, soit la somme de 3 360 252 170 francs CFA. Ce taux moyen d’exécution, selon Kisito Traoré, s’explique par le non déblocage du montant alloué à l’acquisition de la capacité internationale. « Le contrat étant en finalisation » a-t-il confié. Lire la suite

Messages

  • Waouh ! Bravo à tous les acteurs pour une connexion Internet rapide et moins chère. Le plus important pour moi est la fluidité. Vivement, que les travaux aboutissent le plus rapidement possible.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés