Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Conférence des postes des Etats de l’Afrique de l’Ouest : Un atelier pour renforcer le rôle et la pertinence du secteur postal

Accueil > Actualités > Multimédia • • vendredi 23 février 2018 à 15h00min
Conférence des postes des Etats de l’Afrique de l’Ouest : Un atelier pour renforcer le rôle et la pertinence du secteur postal

La capitale burkinabè abrite les 22 et 23 février 2018 un atelier régional de la conférence des postes des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CPEAO). Une rencontre, au cours de laquelle, les participants vont se pencher sur l’appropriation des nouvelles règles en matière de prestations de produits postaux, confrontés à la concurrence des technologies de l’information et de la communication (TIC). Lesquels participants, composés de directeurs généraux des sociétés de poste, des responsables d’écoles postales et d’organes de régulation de communication électronique émanent des différents pays de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

C’est une hérésie que d’affirmer que la boite postale en abrégé, (BP) est le canal par excellence pour envoyer un courrier à un proche. Les Technologies de l’information et de la communication du fait de la rapidité dans la transmission du courrier électronique et du transfert des ressources financières ont ravi la vedette à la boite postale. Si fait que les travailleurs des sociétés de poste se doivent de se mettre au diapason de cette nouvelle donne qui intègre les TIC dans le processus de transfert des courriers.

Pour Nabi Issa Coulibaly, Directeur général de la Société nationale des postes du Burkina (SONAPOST), les sociétés de poste doivent tendre vers la création de poste numérique et de poste financière. C’est une nécessité pour toute entreprise postale qui veut résister à l’ancrage du numérique. Aujourd’hui, précise t-il, « à l’ère du numérique, nous devons transformer la manière de travailler dans le secteur postal. Que ce soit à la SONAPOST du Burkina Faso et dans la sous-région, nous avons besoin d’innovation sur l’utilisation et la consommation des produits postaux ». Selon M. Coulibaly, il s’avère important de former les agents à intégrer le digital dans leur quotidien, car explique t-il, « aujourd’hui les clients veulent des produits sans se déplacer, ils veulent connaître des modalités de payement sans bouger ».

En ce qui concerne l’appropriation des TIC par les sociétés postales, la ministre du Développement de l’économie numérique et des postes qui a présidé la cérémonie d’ouverture salue les efforts déjà déployés à l’échelle sous-régionale. Selon Hadja Fatoumata Ouattara née Sanon, il faudrait penser à une politique harmonisée en matière de formation des ressources humaines pour continuer à booster la poste afin que ce secteur puisse continuer à rayonner et à offrir des services adaptés aux besoins des consommateurs. Son point de vue rentre également en droite ligne des objectifs de la conférence des postes des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CPEAO).

La CPEAO : fédérer les énergies pour plus d’efficacité

Elle est une organisation intergouvernementale qui a pour objectif de conjuguer les actions menées par les sociétés de poste de la sous-région ouest africaine. D’après le secrétaire exécutif de la CPEAO, Louis Blaise Aka Brou, à travers cette vision, les sociétés de poste de l’espace CEDEAO ont l’obligation d’être des instruments fiables et efficaces mis à la disposition des citoyens des Etats membres pour qu’ils participent au développement. Selon lui, l’atteinte de ces objectifs passe par la formation des cadres axée sur l’inter-connectivité des services postaux de la sous-région, l’amélioration de la qualité des services et le développement du e-commerce. Ce sont autant de modules qui sont enseignés durant les 48 heures de l’atelier. Le but, d’après Louis Blaise Aka Brou, réside dans la synergie d’action qui consiste à créer une école postale de référence répondant aux exigences du moment.

Le DG de la SONAPOST, Nabi Issa Coulibaly, renchérit, pour sa part, que la formation des ressources humaines est un passage obligé pour atteindre l’objectif d’un réseau postal ouest africain à l’horizon 2020, interconnecté et viable au service des pays ouest africains contribuant à leur émergence. Les pays membres de la CPEAO n’ont d’autre choix que de construire une solidarité plus forte pour faire face aux enjeux communs à savoir l’intégration du tout numérique dans les circuits de diffusion des produits postaux.

Eric OUEDRAOGO
Pour Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Golden Blog Awards : Idrissa Yabré sur la plus haute marche du podium
Réseaux informatiques : L’ARCEP forme les acteurs à la transition vers IPv6
TIC : « Il ne faut pas que nous soyons seulement de simples consommateurs » (ministre Hadja Fatimata Ouattara)
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés