Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Nordgold signe la Convention Minière du gisement de Yeou

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • Communiqué de presse • dimanche 25 février 2018 à 12h15min
Nordgold signe la Convention Minière du gisement de Yeou

Ouagadougou, 22 février 2018 –Nord Gold SE (« Nordgold », ou « La Compagnie ») Nordgold, un producteur mondial d’or, annonce la signature de la Convention Minière du gisement de Yeou, entre le gouvernement du Burkina Faso et le Groupe Nordgold, lequel gisement se situe à proximité de la mine de Taparko. Cette convention fixe le cadre fiscal, douanier et opérationnel du projet. La durée de la Convention est de 3 ans.

Le minerai de Yeou sera traité à la mine de Taparko, distante de 65 km du gisement. Le début de l’exploitation du gisement est prévu pour octobre 2018. La durée de vie de la mine (LoM) est de 3 ans et les ressources du gisement s’élèvent à 70 000 onces environ. Les gisements voisins de Yeou pourraient posséder du potentiel solide d’exploration qui puisse encore prolonger la durée de vie de la mine.

Halidou Bocoum, Directeur Régional de Norgold au Burkina Faso, a déclaré :

« Je voudrais exprimer ma profonde gratitude au gouvernement burkinabè pour sa bonne volonté dans les négociations pour une coopération mutuellement avantageuse. Le Burkina Faso représente une région essentielle pour Nordgold, où le groupe possède les mines de Bissa-Bouly et Taparko. Ces filiales génèrent quelque 40% de la production du groupe. Il y a un potentiel solide de la croissance des réserves, et Nordgold réalise un travail permanent qui vise l’extension de la durée de vie de ses mines. »

Conformément à la législation nationale, le Burkina Faso détient 10% du capital de Norgold Yeou SA, la société exploitante du gisement.

Le lancement de Yeou va contribuer forcément au bien-être économique et social du pays. La Compagnie maintient sa politique qui encourage le recrutement du personnel local. En ce qui concerne les bénéfices pour le gouvernement burkinabé, les estimations préliminaires s’élèvent à 9 millions de dollars payés en taxes, royalties, dividendes et impôts divers.

Nordgold au Burkina Faso

Nordgold a commencé ses opérations en 2008 avec l’achat de la mine de Taparko et du projet de Bissa. Depuis, plus de 900 millions de dollars ont été investis dans le développement et la maintenance des mines, y compris la construction des mines de Bissa et Bouly. Entre 2009 et 2017 plus de 329 millions de dollars payés en taxes et royalties.

Les mines de Taparko et de Bissa-Bouly demeurent les employeurs les plus importants du pays avec un effectif total de presque 2000 employés.
Le soutien des communautés locales reste un élément clé de l’activité de Taparko et de Bissa-Bouly. Les programmes de support sont très nombreux : de la formation professionnelle aux donations diverses. Le développement de l’infrastructure sociale (construction des écoles, des centres médicaux) est un élément important de la contribution générale des mines au profit du pays et du peuple burkinabè. Les initiatives sociales de Nordgold les plus importantes sont deux programmes principaux de réinstallation au Burkina : le programme de Bouly, effectué par la mine de Bissa en 2016, et celui de Tangarsi en 2017, réalisé par Taparko. 1100 personnes au total, ont profité de ces programmes de Nordgold.

À propos de Nordgold

Fondé en 2007, Norgold est une société minière de droit britannique, dont le siège social se trouve à Londres.

Profitant d’une forte expérience internationale, le groupe affiche de références solides en matière de croissance, de rentabilité et d’excellence opérationnelle. Quinzième producteur d’or mondial, Nordgold emploie plus de 8 000 salariés dans le monde. Le groupe exploite neuf mines, dont quatre en Russie, une au Kazakhstan, trois au Burkina Faso et une en Guinée.

Cette expérience et ce savoir-faire garantissent la réalisation des opérations en toute sécurité et dans le cadre d’un fort engagement environnemental, de la conception à la réhabilitation des sites miniers.

Toute l’information actuelle sur la société disponible sur le site web officiel : www.nordgold.com

Contacts Nordgold

Nestor Boulou, Chargé de communications Tel : (+226) 24 46 51 16
Nestor.boulou@nordgold.com

Messages

  • Nordgold se trouve en toute humilité une société minière sérieuse et engagée véritablement dans la santé sécurité au travail. Voilà une mine qui excelle dans le respect des normes et la protection des employés. Le climat de travail, les avantages et le respect à l’endroit des travailleurs et des communautés d’accueil sont autant de facteurs qui régissent l’organisation de cette mine qui travail en silence sans grand tambours !!
    Courage mayy god blesse such a best society !!

    • Parle de ce que tu connais. Ou bien on t’a payé pour cela.

    • Vraiment, parles de ce que tu connais.
      Ce que tu ne sais pas, c’est que cette même société a royalement violé les textes législatifs et réglementaires du travail en maintenant des centaines de travailleurs de la mine de Bissa et Taparko dans l’incertitude totale.
      Pour le cas Bissa, je t’informe que les burkinabé ont suivi la rude bataille que ces pauvres travailleurs ont dû mener afin d’avoir paiement de leurs droits légaux les plus élémentaires courant 2016-2017.
      Rends toi à Bissa ou Sabcé et tu verras les "poulaillers" que cette société a construite et mise à la disposition des populations déplacées.
      A moins d’avoir amélioré ses pratiques après cette crise, chose que j’espère bien, cette société n’est pas un exemple ni un modèle pour recevoir les fleurs que tu cherches désespérément à lui jeter. Sauf si, bien sûr, tu as reçu quelques liasses de billet pour agir ainsi.
      Sinon, tu comprendrais que les sociétés exemplaires ne font pas du bruit, ce sont les autres qui louent leurs efforts à leur place.
      A bon entendeur salut !

  • Il faudra peut être relativiser ce tableau reluisant que l’on voudrait coller à cette société minière.
    1) Que pensez vous de l’accaparement d’eau (et mes mots sont pesés) opéré par cette même société à travers la construction non règlementaire de retenue d’eau ayant provoqué un assèchement du cours d’eau et jeté dans une détresse hydrique sans précédent les communautés humaines installés en aval de la dite retenue d’eau ? faut-il choisir l’or jaune contre l’or bleu ?

    2) Avez vous pris en compte les impacts négatifs qui pourront se faire encore sentir 20 ans après la fin de ces activités ? Je vous fais observer que les déversements de produits chimiques néfastes pour la santé environnementale, les paysages dévastés avec des excavations de grandes superficies de terres rendues non cultivables ainsi que la décapitation de collines sont des enjeux qui ont généralement un coût mais qui sont rarement pris en compte dans l’estimation des impacts.

    3) Enfin, je vous prends aux mots : Les initiatives sociales de Nordgold les plus importantes sont deux programmes principaux de réinstallation au Burkina : le programme de Bouly, effectué par la mine de Bissa en 2016, et celui de Tangarsi en 2017, réalisé par Taparko. 1100 personnes au total, ont profité de ces programmes de Nordgold. Allons, un peu de respect pour ces personnes délogées quand vous parlez de profiter...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mines : Les nouveaux membres de la Commission consultative du travail renforcent leurs connaissances sur le secteur
Mils d’or 2018 : Karim Namaono remporte le premier prix
Transparence dans l’exploitation de l’or : Namissguima prend connaissance du rapport 2016 de l’ITIE-BF
Exploitation de l’or : À Yalgo, les inquiétudes et incompréhensions du maire
Iamgold Essakane SA : Une décennie « dorée », ça se fête !
3e édition de la SAMAO : Pour faire du secteur minier un moteur de croissance et de développement durable en Afrique
Transparence dans les industries extractives : Matinée de redevabilité à Gogo, dans le Zoundwéogo
Énergie : BioTherm Energy et Canopy aux commandes de deux projets photovoltaïques au Burkina
Transparence dans l’extraction minière : La population de Mogtédo voit désormais clair
Lettre ouverte au ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani : « Nous défendrons notre colline sacrée coûte que coûte »
SAMAO 2018 : À la recherche de stratégies pour faire du secteur minier un moteur de croissance
Insécurité : Un car de la SEMAFO tombe dans un braquage sur la route de Bobo-Dioulasso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés