Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

mercredi 21 février 2018 à 23h57min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 21 février 2018, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 12 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE TROIS (03) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères et de la coopération :

- un rapport relatif à la demande d’agrément du gouvernement italien pour l’ouverture d’une ambassade d’Italie à Ouagadougou.

A ce jour, la représentation diplomatique de l’Italie accréditée pour le Burkina Faso est basée à Abidjan en République de Côte d’Ivoire, avec une unité technique de la coopération italienne ouverte à Ouagadougou.

L’ouverture d’une ambassade d’Italie à Ouagadougou permet de faciliter les formalités administratives entre nos deux pays, de renforcer la coopération et d’élargir le cercle diplomatique.

Le Conseil a marqué son accord pour l’ouverture de l’ambassade d’Italie à Ouagadougou.

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

-  un décret portant création d’une indemnité de conciliation au profit des contrôleurs et inspecteurs du travail.
L’adoption de ce décret permet de respecter les engagements du gouvernement dans le protocole d’accord signé le 29 décembre 2017 avec le Syndicat national des contrôleurs et inspecteurs de travail (SYNACIT).
I.1.3. Pour le compte du ministère de la Culture, des arts et du tourisme :
-  un rapport relatif à la 19ème édition de la Semaine nationale de la culture (SNC 2018).

La SNC 2018 se déroulera du 24 au 31 mars 2018 à Bobo-Dioulasso, sous le thème « Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis ».
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre des dispositions idoines pour le bon déroulement de cette édition.

II. COMMUNICATION ORALE

Le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a fait au Conseil une communication relative à la cérémonie officielle de lancement de la campagne de promotion du Salon international du coton (SICOT) qui a eu lieu le jeudi 15 février 2018 à Koudougou.

Le Salon est prévu pour se tenir du 27 au 29 septembre 2018 à Koudougou autour du thème « la transformation intégrée du coton, facteur de création d’emplois et de richesses », sous le très haut patronage du Président du Faso. Il vise principalement à mettre en valeur le secteur du coton et à faire du Burkina Faso, le carrefour africain où les grandes préoccupations des acteurs de la chaîne de valeur coton seront périodiquement discutées.

A l’occasion de la cérémonie, un protocole d’entente a été signé entre la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX) et l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB), pour la mise en place d’une unité d’égrenage du coton biologique d’un coût d’environ deux milliards de F CFA dont la pose de la première pierre a été effectuée.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SECURITE

-  Monsieur Debié BADO, Mle 59 705 P, Administrateur civil, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Responsable du « Programme pilotage » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;
-  Monsieur Siragnan ZANRE, Officier supérieur, est nommé Responsable du « Programme sécurité » cumulativement avec ses fonctions de Coordonnateur des opérations des services de sécurité Ouagadougou ;
-  Monsieur Henri YANOGO, Mle 59 786 M, Administrateur civil, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de la coordination des projets et programmes ;
-  Monsieur Lassana BARGO, Mle 111 495 E, Commissaire principal de police, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur des statistiques sectorielles ;
-  Monsieur Jean-Baptiste DINDANE, Mle 111 464 N, Commissaire de police, catégorie I, échelle I, 1er grade, est nommé Directeur du suivi-évaluation et de la capitalisation ;

-  Monsieur Règma ZONGO, Mle 211 706 K, Commissaire principal de police, catégorie I, 3ème grade, 2ème échelon, est nommé Directeur de la prospective et de la planification opérationnelle ;
-  Monsieur Namoussa Yenoapo François BANGOU, Mle 260 184 D Administrateur civil, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur du développement institutionnel et de l’innovation ;
-  Madame Mamouna OUEDRAOGO, Mle 229 842 W, Administrateur civil, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice de la formulation des politiques.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

-  Monsieur Kiswendsida Vincent De Paul NIKIEMA, Mle 52 188 E, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Dieudonné BAKYONON, Mle 43 134 D, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Saïdou de Ousmane OUEDRAOGO, Mle 39 645 W, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Lamoussa YARGA, Mle 52 165 K, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Madame Zonabou NABY/ZONGO, Mle 46 243 F, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Saidou KABORE, Mle 104 319 R, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;

-  Madame Rachel OUEDRAOGO/ FAYAMA, Mle 49 112 Y, Administrateur de services financiers, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Issaka DEME, Mle 43 127 K, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Boureima DAO, Mle 32 091 N, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Puiraogo Gilbert KABRE, Mle 52 174 M, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;

-  Monsieur Bruno SANWIDI, Mle 39 690 A, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 14ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Adama DRABO, Mle 24 908 T, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 16ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Madame Kouma Catherine NIKIEMA/KABRE, Mle 24 158 C, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 14ème échelon, est nommée Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Victor KONKOBO, Mle 23 738 J, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Cheick Sidi Mohamed KONE, Mle 031 984 C, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
-  Monsieur Abdoulaye SOMA, Mle 47 696 C, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Directeur du Centre des impôts Ouaga I ;
-  Monsieur Ambroise BAZIE, Mle 39 650 G, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur du Centre des impôts Ouaga VI ;
-  Monsieur Raoul KY, Mle 47 693 U, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Directeur du Centre des impôts Bobo II ;

-  Monsieur Bapio BAYILI, Mle 51 213 T, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts du Bam ;
-  Monsieur Abdoulaye KINDO, Mle 119 347 S, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts du Bazega ;
-  Monsieur Idrissa DOAMBA, Mle 32 052 B, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts du Boulgou ;
-  Monsieur Patoudniziri Halidou SEDGO, Mle 29 730 E, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur Provincial des impôts du Ganzourgou ;

-  Monsieur Ambèterfa Nicolas SOME, Mle 53 637 D, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts du Ioba ;
-  Monsieur Moustapha DIALLO, Mle 245 162 L, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts de la Komandjari ;
-  Monsieur Wenmangman Silvère KABORE, Mle 245 156 Z, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts du Koulpélogo ;
-  Monsieur Bessama François DABOUE, Mle 91 252 E, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts de l’Oubritenga ;
-  Monsieur Issa GUIGUEMDE, Mle 111 083 L, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts du Poni ;
-  Monsieur Aboubacar KONATE, Mle 216 197 C, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts du Soum.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

-  Monsieur Yemboini Pascal THIOMBIANO, Mle 49 579 H, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Directeur général de la radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) ;
-  Monsieur Mahamadi TIEGNA, Mle 118 937 J, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur général des Editions Sidwaya.

D. AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES

-  Monsieur Vincent de Paul Kountaor DABIRE, Mle 22 420 A, Ingénieur géomètre, 1ère classe, 17ème échelon est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Soumaïla SAKANDE, Mle 24 011 K, Ingénieur du génie civil, 1ère classe, 14ème échelon est nommé Directeur général des pistes rurales ;
-  Monsieur Firmin BAGORO, Mle 119 811 B, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 4ème échelon est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;

-  Monsieur Ollo Franck Hervé KANSIE, Mle 85 495 H, Ingénieur génie civil, 1ère classe, 3ème échelon est nommé Directeur général des infrastructures routières ;
-  Monsieur Oumarou BASSAVE, Mle 74 255 J, Economiste, 1ère classe, 11ème échelon est nommé Coordonnateur du projet travaux HIMO ;
-  Madame Kiswendsida Alice OUEDRAOGO, Mle 88 666 A, Economiste, 1ère classe, 7ème échelon est nommée Chargé d’études.

E. AU TITRE DU MINISTERE DES MINES ET DES CARRIERES

-  Monsieur Oumarou LANKOANDE, Mle 24 154 M, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Inspecteur général des services ;
-  Monsieur Antoine KARAMBIRY, Mle 75 565 V, Juriste, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Mamoudou PORGO, Mle 24 997 M, Ingénieur de conception des techniques informatiques, 2ème classe, 10ème échelon, est nommé Conseiller technique ;

-  Monsieur Timbpidian Fidèle NAGANDA, Mle 225 038 X, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Salofou TRAHORE, Mle 165 922 49, Ingénieur qualité-sécurité-environnement catégorie 1, échelle 2, 11ème échelon, est nommé Directeur général de l’Agence national d’encadrement des exploitations minières artisanales et semi-mécanisées (ANEEMAS).

F. AU TITRE DU MINISTERE DES RESSOURCES ANIMALES ET HALIEUTIQUES

-  Monsieur Issa HIE, Mle 1960, Ingénieur commercial et financier, catégorie 3, 3ème échelle, 18ème échelon, est nommé Directeur de cabinet ;
-  Monsieur Ali ZINA, Mle 32 350 N, Conseiller d’intendance scolaire et universitaire, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances de l’Ecole nationale de l’élevage et de la santé animale (ENESA) ;
-  Monsieur W. Yacinthe Victor GUIGMA, Mle 257 311 H, Docteur vétérinaire, est nommé Directeur de la Santé animale ;

-  Madame Lamouni Habibata OUERMI/ZERBO, Mle 241 896 J, Docteur vétérinaire, est nommée Directrice du Laboratoire national d’élevage ;
-  Monsieur Yamba OUMSAORE, Mle 217 014 S, Docteur vétérinaire, est nommé Directeur de la Formation continue ;
-  Monsieur Oumarou WANGO, Mle 23 805 M, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 17ème échelon, est nommé Directeur du Centre national de multiplication des animaux performants (CMAP).

G. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLES

-  Monsieur Larba Christian DARANKOUM, Mle 111 529 L, Economiste, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Secrétaire général ;
-  Monsieur Boubakar BA, Mle 212 366 P, Conseiller en emploi et en formation professionnelles, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général du Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré (CFPR/Z) ;
-  Madame Marie Assomption SANGARE/TOU, Mle 0003 C, Conseiller en formation, catégorie 1, échelle A, 9ème échelon, est nommée Directrice de la prospective et du partenariat ;

-  Monsieur Manzou DABARE, Mle 57 168 C, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de l’Administration des finances du Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré (CFPR/Z).

H. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET DE LA FAMILLE

-  Monsieur Delwende Pierre Anselme NIKIEMA, Mle CT-012-2016 AN, Analyste financier, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de cabinet ;
-  Monsieur Miwendnooma Luc Arnaud Daniel COMPAORE, Contrôleur des travaux de Génie civil, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Hamadé BELEM, Mle 31 962 S, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics.

I. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ECONOMIE VERTE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

-  Monsieur Lamoussa HEBIE, Mle 29 245 X, Inspecteur général des eaux et forêts, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général de l’office national des aires protégées (OFINAP).

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
Le Conseil a procédé à la nomination d’un Administrateur au Conseil d’administration du Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes (FAARF).

Cette nomination sera publiée dans le Journal Officiel du Faso.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Vos commentaires

  • Le 21 février à 19:29, par Vive le pouvoir ! En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Monsieur Delwende Pierre Anselme NIKIEMA, Mle CT-012-2016 AN, Analyste financier, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de cabinet

    Monsieur Issa HIE, Mle 1960, Ingénieur commercial et financier, catégorie 3, 3ème échelle, 18ème échelon, est nommé Directeur de cabinet
     ??????????????????????
    Merde MMMMMMMMMMMMEEEEEEEEEERRRRRRRRRRDDDDDDDdEEEEEEE

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 19:34, par Sampawindé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Pourquoi le renvoi de cette petite portion au JO ?
    "III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
    Le Conseil a procédé à la nomination d’un Administrateur au Conseil d’administration du Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes (FAARF)."

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 19:53, par Hamadou PALMER En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Ministère de la Jeunesse:changement de SG,merci M. Le Ministre,on attendait cela depuis longtemps !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 20:40, par sombo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Ministre smaila du mjfip, félicitations et bien vu. Que Dieu vous s’accompagne.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 20:58, par Fatim En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Ministère de la jeunesse ! Nous voilà débarasser de ce SG qui se prenait pour le centre du monde. Sur ton bureau apparemment tu n as pas lu le livre posé prend en les conseils de celui ci pour réussir ta nouvelle prochaine carrière. Bon vent au nouveau SG les défis nouveau se présenteront à vous dans l’humilite vous les relèverez. On est ensemble

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 21:12, par cadre infirmier En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Au ministère de la santé il y’a quel problème avec le ministre ? nous avons espéré qu’avec son organigramme au moins l’essentiel de ses nominations seront effectuées le plus rapidement pour nous permettre d’avancer.
    Monsieur le ministre, il faudra nommer les responsables pour nous permettre de travailler.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 22:20, par par un groupe de postier En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    mme la ministre on ne veut pas un dg de la sonapost il est trop gourma, meme pas pitié pour le « personnel »

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 23:33, par Faso En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Qui peut me dire pourquoi la DG /FAPE l’ est toujours depuis la transition ?
    Est ce parce qu’ elle travaille très bien ? Si oui , tant mieux. Sinon , un nouveau souffle dans ce fonds pourrait aussi être bénéfique.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 00:10, par Sidzabda En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Au Ministère des Infrastructures, c’est le KO total qui s’installe avec un buldozer nommé DERIC. comment comprendre que quelqu’un qu’on avait relevé d’un poste en 2014 revient au même poste en 2018 ? sacré DERIC ? si les agents du ministère ne se mettent pas ensemble, il va diviser la maison. pendant ce temps, il est incapable de nommer les chefs de service ??? que c’est regrettable !!

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 13:30, par PAK En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

      Sidzabda, soyez davantage explicite car c’est plutôt votre réaction qui est surprenante. Dès lors qu’aucun texte juridique ne l’interdit ici au Faso, une même personne peut rester à un poste une décennie tout comme en un seul mois. S’il ya des malversations condamnées en justice, là je serai d’accord avec vous. Les simples relèvements au niveau des politiques montrent que c’est loin d’être toujours les prédateurs qu’on relève.

      Répondre à ce message

    • Le 26 février à 00:58, par le maire En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

      Vive le Ministre des infrastructure, abat sidza. Grâce ai effort du ministre bcp de chantier ont vu le jour. Il fait également appel au compétences locales. Ton raisonnement montre que tu es un personnel d’appui. Et tu ne mérite pas d’etre chef de service. La nomination des chef de service est encadré par des texte.

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 04:30, par Le juste En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Merci au Ministre de la Jeunesse de nous avoir debarrassé de SG et du DG du Centre de Reference de Ziniaré. Ils ont trop fait mal aux gens oubliant que la roue tourne. Merci encore

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 05:20, par par vérité En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    mme la ministre de l’économie numérique et des postes ai pitié de nous, vient au secours à la sonapost ça ne va pas pitié actuel dg de la sonapost les mots me manque ça chauffe à la sonapost pitié. il est trop gourma pitié mme la ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 05:26, par par vérité n°2 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    le dg de la sonapost est arrivé cela fait 6 mois que il arrivé mais franchement ça ne va pas il veut mettre à plat la sonapost aidé nous par un autre cadre de la sonapost il y a pleins pleins de cadres compétents à la sonapost des administrateurs qui peuvent bien gérer aider nous.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 07:02, par Ouattara M En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Le ministre de la santé dors ou bien il n’arrive pas à faire passer de nomination en conseil des ministres ? Pour ma part j’ai remarqué une léthargie générale au niveau des premiers responsables. Confirmez ou changez ceux qui doivent l’être pour permettre à la population d’avoir de meilleurs soins. Mr le ministre, même Smaîla qu’on a décriez faisait passez rapidement ses nomination avec efficacité.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 08:05, par MI En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Action sociale Yako. vous dormez vous allez voir. Quelle est la profession du monsieur nommé chargé de mission ? Contrôleur des travaux civils. SYNTAS où est tu ? SYNTAS SYNTAS où est tu ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 09:16, par PAT En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Qu’est ce que BOUGOUMA attend aux Ministère des infrastructures pour changer le DG Adama OUEDRAOGO au FSR-B qui a montrer toute son incompétence. Il n’arrive pas à gérer la boîte si bien que tout les dossiers s’empilent et rien ne bouge. même les simples cotations ont 9 à 10 mois pour aboutir.On veut bien qu’on mette ses amis, mais ceux là qui sont à la hauteur et qui ont un minimum de personnalité.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 09:59, par courage En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Qu’en est-il des travaux portant remise à plat des salaires des fonctionnaires régis par la loi 081 ?

    Il y a lieu de situer ces fonctionnaires qui n’ont bénéficié des "acquis" d’aucune lutte et qui espèrent qu’avec cette remise à plat, l’injustice dans le traitement salarial des agents de la fonction publique soit "corrigée". La frustration est très grande et la démotivation gagne du terrain car comment comprendre qu’à diplôme égal celui avec qui tu as fait la même université, la même UFR et avoir le même diplôme soit payé 04 à 05 fois ton salaire à toi ? En entrant dans la fonction publique, nous n’avons jamais été informé qu’il existe des "ministères de premier rang" et d’autres de ’’second rang".

    Chers gouvernants, nous sommes à votre écoute et nous attendons que des solutions soient trouvées pour une justice vraie dans le traitement salarial des agents de la fonction publique. S’il est vrai que la remise à plat doit concerner les fonds communs de nos chers financiers, alors on est bien parti pour ne pas trouver une solution et aboutir à une remise à plat à moins que cela ne soit fait expressément pour BLOQUER les travaux de la commission.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 10:00, par salam sanfo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    excusez nous mr vérité nous voulons bien de notre dg cè parce qu’ il a coupé le mangé de certaines personne que toi tu ne veux pas . vous etes manipulé par un syndicat qui ne veux pas d’ un dg qui ne vient pas de la boite

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 10:30, par le gang En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    le dg de la sonapost fait bien son travail et mérite bien sa place . mais l’ erreur qu’il a commis c’ est de ne pas écarter les loups qui sont entrain avec l’ aide du syndicat de mettre des batons dans les roues pour le faire partir . la sonapost est une boite de mafia organisée ou la direction au temps de l’ ancien dg avec l’ aide de ce syndicat manipulait les gens à leur guise .
    Il organisait des concours professionnels dont les admis étaient connus à l’ avance , nommait leur sg syndical ou du moins réussissait à le mettre dans leur poche pour mieux gérer un personnel qui refuse de voir la réalité en face et de prendre leur destin en main . ces meme gens nommaient les enfants de TIGA et de TANGA comme receveur pour pouvoir les licencier parce qu’ il savent qu’ avec la pension alimentaire (salaire) qu’il leur donne en fin du mois ne suffit meme pas pour se nourrir n’ en parlons meme pas d’ une famille .
    L’ heure est au discussion au lieu de vouloir chasser quelqu’ un qui veut et peux faire rayonner la sonapost avec les idées qu’ il a apporté .Merci d’ avance .

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 10:45, par ouedraogo1 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Mme le Ministre de l’économie numérique et des postes,sachez que la SONAPOST n’a pas pas de DG mais plutôt un gourmand qui veut se remplir les poches.donc nous jeunes postiers conscients que nous sommes reclamont purement son départ sans condition.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 11:17, par SANA Ousmane En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Je dis merci au Président ROCK qui a procédé au remplacement du Ministre Jean Martin COULIBALY (ex-MENA) et je souhaite bonne arrivée au nouveau. Au nouveau ministre Stanislas OUARO, je vous souhaite beaucoup de courage dans cette boite et je veux que vous ayez un œil attentif sur trois de vos directions qui sont la DAMSE, la DMP et la DAF/MENA.
    Personnellement, depuis un certain temps, je ne soumissionne plus à vos appels d’offre parce que j’ai constaté que c’est la mafia au niveau de la DMP. D’autres fournisseurs peuvent témoigner. Au niveau de la DAF, les dossiers trainent quand on ne dépose pas de caillou sur le dossier.
    Monsieur le Ministren veuillez à mettre un peu d’ordre dans ces deux directions.
    Je reviendrais très prochainement sur le cas de la DAMSEE

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 11:23, par TARYAM En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    je pense qu’il ne pas faut d’emblée critiqué il faut d’abord attendre de les voir sur le terrain
    bravo madame la ministre de la femme (comme tu veux qu’on t’appelle) pour le changement de ces deux énergumènes est bien vu.bravo !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 11:31, par LE VOYEUR En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Merci pour l’indemnité des inspecteurs de travail.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 15:09, par MR GOH VINENT ZONGO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    juste pour dire à ceux qui réclame le départ du dg de la sonapost qu’ils sont pas sincères, ils sont nostalgiques d’un temps largement révolu pendant laquelle le vol, le népotisme, l’affairisme et autres étaient légalisés.il n’y a qu’avoir actuellement qui de ses prétendant cadres n’a pas un membre de sa famille dans la boite ?et ces prétendus syndicalistes qui ont leur femme et enfant a la sonapost.évitons de nous faire manipuler pour le bonheur de la sonapost.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 16:23, par ELKABORE En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    LE ROCKO ATTEND QUOI !!!

    LA LONAB EST GÉRÉE PAR LE SIEUR TARNAGDA ET SA SŒUR !!!

    ILS PASSENT LEUR TEMPS A SPOLIER LA LONAB !!!

    10 MILLIONS POUR UN CLUB PMU’B ON AURAIT TOUT VU A OUAGADOUGOU !!!

    EN TOUT CAS CE MONSIEUR LA EST LOIN D’ÊTRE UN EXEMPLE EN MATIÈRE DE GESTION : BEAUCOUP PEUVENT L’ATTESTER ; C’EST LE PARTAGE DU LION DANS CETTE BOITE. TOUT POUR LE SUPER DG ET ACOLYTES ET RIEN POUR LES AUTRES !!!
    ET PUIS IL Y AURA RIEN !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 17:21, par par vérité n°3 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    mme la ministre de l’économie numérique la vraie mafia c’est la SONAPOST ancien DG mr OUEDRAOGO Y Ambroise a gater la SONAPOST avant de partir avec sa DRH sans niveau a fouter la sonapost primé les agents, reclasser ces parents laisser d’autres etc... il y a trop à chaque fois il faut les convoquer en justice pour un dossier chaque fois c’est comme ça pour regler. si le DG arrivé n’est pas un gourma il allait faire 40 ans parce que lui il est bon mais le problème il est gourma.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 17:42, par mazis En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    ce qui me fait mal ce sont ces gas aigris qui s’érigent en donneur de leçon à chaque nomination de CM. De grâce si vous n’allez pas féliciter les promus taisez vous au moins. Si on a fait confiance à un ministre , on respecte ses choix.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 12:04, par SAMBSE En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Nous sommes sincères. A l’arrivée du DG nous avons applaudis parce qu’en fin un oeil extérieur va nous permettre d’envisager le futur avec sérénité. Mais rapidement on constate des remises à plusieurs niveaux et ça ce n’est pas le syndicat qui l’a poussé à faire.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 15:15, par Le baoba qui ne tombe jamais En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 21 février 2018

    Félicitation à Belem Hamadé pour cette brillante nomination. Mme le Ministre n’aura aucun regret d’avoir mis la main sur ce gros travailleurs. Homme de conviction et pragmatique. Il a la qualité et le défaut des Yadsé : trop franc et direct . Bon vent à toi brave commis de l’Etat

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés