Mine de Karma : Plus de 2 milliards CFA d’investissements pour la relocalisation des populations de Boulounga

LEFASO.NET | Yann Nikièma • mardi 20 février 2018 à 23h55min

Les autorités régionales du Nord sur invitation de la société minière Endeavour Mining ont visité les réalisations de la relocalisation des populations du village de Boulounga dans la commune de Namissiguima. A l’occasion, les responsables de la mine ont offert une ambulance au centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de cette localité.

Mine de Karma : Plus de 2 milliards CFA d’investissements pour la relocalisation des populations de Boulounga

C’est une visite initiée par le département des relations avec les communautés de la société minière Endeavour Mining installée dans la commune de Namissiguima. Pour Jean Paul Vancolbert responsable dudit département, l’objectif est de montrer aux autorités régionales ce qui est fait dans le cadre des engagements pris pour la réinstallation des populations impactées par le projet minier et recueillir des suggestions pour la poursuite des investissements de la relocalisation.

Des infrastructures sociales et une ambulance pour les populations

La délégation conviée à la visite qui avait à sa tête Hassane Sawadogo, Gouverneur de la région du Nord a été accueillie par Hamadé Bélem maire de la commune de Namissuiguima. Pour le début de la visite, les autorités ont été conduites sur le premier site qui abrite les bâtiments de la préfecture et la résidence du Préfet nouvellement construits par la mine. A quelques pas de là, les autorités ont pu visiter un bâtiment flambant neuf au sein du CSPS et qui servira d’infirmerie.

L’occasion faisant le larron, les miniers ont offert à la commune une ambulance pour faciliter les évacuations des malades à l’interne et vers le Centre Hospitalier Universitaire de Ouahigouya. Hassane Sawadogo en recevant les clés qu’il a séance tenante données au Directeur régional de la santé pour la commune, a émis le vœu que les bénéficiaires en fassent un bon usage pour soulager les populations.

Une relocalisation qui répond aux normes internationales

L’exploitation de la carrière de Kao située à quelques encablures du village de Boulounga a nécessité le déplacement physique d’une grande partie de la population. La zone de relocalisation, qui fait environ 60 hectares, s’effectue en deux phases. La première phase concerne les quartiers de Walyiri, Bouguyiri et Nayiri du village de Boulounga. Quatre-vingt-cinq (85) ménages sont concernés par cette phase. La seconde phase qui débutera très bientôt, est la conséquence de l’extension du permis de Kao Nord. Les quartiers concernés sont ceux de Baoghin, Toguin, Patinhiri, Yargho et Yobranayiri. Cette seconde phase concernera cent vingt-cinq (125) ménages.

Au total ce sont deux cent dix ménages (210) ménages à relocaliser, ce qui correspond à une population totale de 1.197 personnes. Partiellement achevée, la relocalisation des premiers habitants est effective. Ce sont des maisons équipées d’une installation électrique solaire individuelle avec une cuisine, des toilettes externes que les autorités ont pu constater.

Pour les responsables de la mine, dans le cadre du lotissement à venir, le village sera doté d’un réseau d’éclairage public solaire ainsi que d’une adduction en eau potable. Pour la première phase, 25 points de distribution d’eau potable ont été installés et fonctionnels dans les trois quartiers. Pour faciliter sur place l’éducation des enfants, une école primaire composée de deux bâtiments à trois classes avec un terrain de sport et des logements des enseignants sont construits et seront tous connectés au réseau d’adduction d’eau potable. En attendant son opérationnalisation par la direction provinciale de l’éducation, un car a été mis à la disposition des relocalisés pour amener les élèves à l’ancienne école du village.

Toujours dans le souci d’améliorer les conditions de la pratique religieuse, une mosquée d’une superficie de 148 m2 avec ajout d’un minaret et d’un espace de prière pour les femmes, plus un logement de type F1 sont également réalisés. Pour cette première phase de la relocalisation, à en croire les responsables de la mine, ce sont plus de deux milliards FCFA qui ont été investis, et cinq autres milliards sont prévus pour la seconde phase. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NIKEMA
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés