Politique : La CODER a proposé son « Mémorandum pour la réconciliation nationale » au président du Faso

mercredi 14 février 2018 à 23h55min

Suite à l’audience que lui a accordée le président du Faso le 13 février dernier, la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) a été reçue à nouveau par le président Roch Kaboré. Les visiteurs ont remis au premier des burkinabè un « Mémorandum pour la réconciliation nationale au Burkina Faso ». Le compte rendu de la CODER.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Politique : La CODER a proposé son « Mémorandum pour la réconciliation nationale » au président du Faso

La Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation Nationale (CODER) conduite par son Président, Monsieur Amadou DABO, a été reçue en audience à sa demande ce jour mardi 13 février 2018 de 15 heures à 16 heures 30 minutes par SEM Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Chef de l’État.

Au cours de cette audience, la délégation de la CODER de quatorze personnes dont les Chefs des Partis et les responsables des OSC membres, a remis en mains propres au Président du Faso le « Mémorandum pour la Réconciliation Nationale au Burkina Faso », comme suite aux échanges qu’ils avaient eus le 31 mars 2017 à Kossyam. Rappelons qu’au cours de l’audience du 31 mars 2017, le Président du Faso avait manifesté son grand intérêt à l’idéal de la réconciliation nationale portée par la CODER et l’avait encouragée à produire le document qui lui a été remis ce jour.

Après avoir écouté la synthèse du document à lui présenté, le Président du Faso a remercié et félicité la CODER pour le travail accompli et pour son engagement à la réalisation de la réconciliation entre les Burkinabè et au Burkina Faso. La réconciliation est acceptée par tous et elle est devenue une urgence et une impérieuse nécessité.
Le Président du Faso a exhorté la CODER à poursuivre ses efforts dans la recherche du consensus autour de la réconciliation nationale tout en gardant présent à l’esprit que celle-ci, tant voulue par la Nation Burkinabè toute entière, n’est pas incompatible avec la notion de justice. Il a promis d’étudier avec toute l’attention requise le contenu du mémorandum qui lui a été soumis et de communiquer à la CODER ses observations dès que possible.

JUSTICE-RECONCILIATION-PAIX

Fait à Ouagadougou, le 13 février 2018

Le Président de la CODER

Amadou DABO

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés