Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Coopération Burkina-Egypte : Une caravane médicale à Koudougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Tambi Serge Pacôme Zongo ( Stagiaire ) • vendredi 9 février 2018 à 23h58min
Coopération Burkina-Egypte : Une caravane médicale à Koudougou

L’épouse du Président du Faso, Sika Kaboré, au cours d’une cérémonie ce jeudi 8 février 2018, à Koudougou (dans la région du Centre-Ouest), a procédé au lancement de la caravane des secours médicaux et humanitaires encore dénommée « Al Azhar Al-Sharif medical and relief convoy ». C’était en présence de l’ambassadeur de la République arabe d’Egypte au Burkina Faso, Hisham Mohamed Nagi.

Réunis dans la grande cour du Centre hospitalier régional (CHR) de Koudougou, autorités (coutumières, religieuses, administratives) et populations de la cité du cavalier rouge et du Centre-Ouest ont pu être témoins de l’une des concrétisations de la collaboration entre l’Etat burkinabè et la République arabe d’Egypte.

Ainsi, prenant la parole, le maire Maurice Zongo, a tenu à saluer successivement l’épouse du chef de l’Etat pour le déplacement effectué, la délégation de médecins égyptiens, et pour finir la collaboration entre les deux pays. Après donc le respect des civilités, le maire, rappelant les difficultés du CHR ne s’est pas abstenu de formuler certaines doléances allant dans le sens du renouvellement du parc automobile du Centre hospitalier régional, et visant aussi le concours de la première dame afin d’accélérer le processus de matériels de pointe dont doit bénéficier ledit centre.

L’ambassadeur de la République arabe d’Egypte au Burkina Faso, Hisham Mohamed Nagi_

« Au titre de l’année 2015, le CHR de Koudougou a enregistré 1 244 309 nouveaux consultants parmi lesquels 452 533 enfants de moins de cinq ans ; 1 082 interventions chirurgicales d’urgences, 950 césariennes(…) », s’est mise à énumérer Irène Coulibaly, gouverneur du Centre-Ouest avant de préciser que le CHR (hôpital de l’amitié) souffre d’une insuffisance de spécialistes.

C’est donc au regard de ces chiffres et observation qu’elle a dit saluer la contribution de la délégation égyptienne à sa juste valeur, réitérer son engagement à accompagner la caravane et solliciter à nouveau deux ambulances au profit de l’hôpital de référence de la cité du cavalier rouge. C’est finalement par un appel aux populations à participer à la caravane dans l’ordre et la discipline qu’elle a mis fin à son propos.

L’épouse du président du Faso, Sika Kaboré

Au cours de la cérémonie, il s’est agi pour l’ambassadeur de la République arabe d’Egypte au Burkina Faso, Hisham Mohamed Nagi, de rappeler le contexte qui a précédé la venue de la caravane médicale dans le Boulkiemdé. Il affirme que cette venue des caravaniers médicaux fait suite à un entretien entre le chef de l’Etat burkinabè et le grand imam, Dr Ahmed Atteyb (Cheikh d’Al Azhar), lors de sa visite égyptienne en juin 2017. Aussi, s’est-il prononcé sur le choix de Koudougou en avançant qu’il résulte d’une décision commune des deux pays et parce qu’un grand besoin se serait de même fait sentir.

« L’organisation de cette caravane représente un modèle de coopération à travers lequel l’Egypte veut se diriger vers un pays frère d’un même continent », a ajouté l’ambassadeur égyptien. Souhaitant par ailleurs, « plein succès à la caravane et à l’ensemble du personnel travaillant », M. Hisham Mohamed Nagi soutient : « cette caravane est devenue la pierre angulaire pour une coopération future ». Puis de terminer avec le but de la caravane, « offrir la chirurgie gratuite au plus grand nombre de personnes ».

La première dame, Sika Kaboré, elle, a voulu se faire le porte-voix des bénéficiaires pour remercier d’emblée la république arabe d’Egypte à travers sa caravane chirurgico-médicale, et appuyer ensuite les différentes doléances faites au profit du CHR de Koudougou. Elle n’a également pas omis d’inviter les populations à réserver un accueil chaleureux aux soigneurs, à sortir nombreux afin d’envahir les différents services qui sont proposés.

Photo de famille comprenant la première dame, la délégation égyptienne, etc

De l’avis du Dr Olivier Sanou, directeur général du CHR de Koudougou, cette caravane favorisera l’échange d’expériences entre les médecins spécialistes locaux (du CHR) et les 19 autres spécialistes égyptiens. Pour ce dernier, tout sera bientôt mis en œuvre (modification des horaires habituels, renforcement du plateau technique) afin de permettre aux premiers malades sélectionnés de bénéficier des soins. A ce propos, il rappelle : « Les premiers soins ont débuté ce matin avec l’opération des cataractes en ophtalmologie ».

L’épouse du Président du Faso s’est vu offrir en guise de remerciements un présent (pagne Faso Dan Fani, un dindon, un sac d’oignons) de la part des populations. Elle a par ailleurs pu visiter en marge de ce lancement certains services du CHR notamment le service d’urgence (le bloc opératoire).

Pour rappel, cette campagne chirurgicale est le fruit d’une coopération gagnant-gagnant entre le Burkina Faso et la République arabe d’Egypte. Prévue pour s’étendre sur 12 jours soit du 7 au 19 février, ladite campagne, sur demande de l’ambassadeur Hisham Mohamed Nagi, devrait se dérouler non seulement en journée continue, mais également se poursuivre tard dans la nuit. Ce sont en tout une trentaine de médecins dont 19 spécialistes en pédiatrie, cancérologie, dermatologie, orthopédie, etc. qui ont effectué le déplacement de Koudougou dans le cadre de cette caravane chirurgico-médicale.

Tambi Serge Pacôme Zongo(Stagiaire)

Lefaso.net

Messages

  • On espère que l’ Ordre national des médecins du BURKINA Faso a été associé à cette activité et à bien vérifié les diplômes et les qualifications réelles de ces médecins égyptiens pour que nos parents ne servent pas de cobayes à des stagiaires venus se faire la main ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Conseil Supérieur de la Magistrature : Les conclusions des travaux de la première session ordinaire de l’année 2018
Hausse du prix du carburant : La CCVC en grève de 24h le 29 novembre 2018
Ouagadougou : Le maire met en garde les personnes qui s’adonnent à des acrobaties sur l’échangeur du Nord
8 mars 2019 : Le motif de pagne tissé de Nathalia Nikiéma désigné pagne officiel au Burkina
Assises nationales de l’Eglise-famille de Dieu du Burkina : Les Communautés chrétiennes de base au cœur des échanges
Commune de Ouagadougou : Bientôt l’énergie solaire à grande échelle
Violences faites aux femmes : 72 heures de regards croisés sur un phénomène qui « tue en silence »
Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation
Session ordinaire du CONAPGenre : Pour mieux appréhender le concept de budgétisation sensible au genre
Education bilingue au Burkina : Les acteurs s’accordent sur la nécessité d’adopter une formule unique
Hausse du prix du carburant au Burkina : Le MPP solidaire du gouvernement
Accord sur la facilitation des échanges : Le secteur privé en atelier de renforcement des capacités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés