Remaniement ministériel : Une "vision prospective", selon le parti au pouvoir, le MPP

LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 8 février 2018 à 23h56min

Une semaine après le remaniement, le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu une conférence de presse pour donner sa lecture sur cet acte et aborder des questions d’actualité. C’était dans la matinée de jeudi, 8 février 2018 à son siège national sis à Ouidi, Ouagadougou.

Remaniement ministériel : Une

Les responsables du parti ont tenu à féliciter le président du Faso "pour sa décision prospective" par ce réamenagement qui, de leur avis, va permettre de renforcer la dynamique porteuse de résultats concrets dans laquelle évolue la gouvernance actuelle. Occasion donc pour féliciter les ministres sortis qui, jugent-ils, n’ont pas démérité. Pour eux, les équipes Thiéba a su engager de façon vigoureuse et dans l’adversité des grands chantiers découlant de l’opérationnalisation du Plan national de développement économique et social (PNDES) qui est en train d’être déroulé.

"Les profonds sillons tracés sous l’impulsion du président du Faso, permettent d’envisager l’avenir proche avec optimisme et sérénité", a confié le président par intérim du MPP, Simon Compaoré, dans la déclaration liminaire. Il note que la nouvelle équipe qui prend le relais s’installe avec le tableau de bord aux indicateurs de performance appréciables à bien des égards. Il lui reste donc à renforcer les acquis afin de maintenir la cadence de cette dynamique gagnante, convainc le ministre d’Etat auprès de la présidence du Faso.

Par un coup d’oeil dans le rétroviseur, les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement.

"Le postulat du bilan insatisfaisant, ou insuffisant, nous le refusons ; parce qu’aucun indicateur de notre pays n’établit un bilan insatisfaisant ou insuffisant du gouvernement. Bien au contraire, quand on regarde les indicateurs de réalisations du PNDES, on se rend compte qu’en 2017, notre pays a réalisé un taux de croissance de l’ordre de 6,5%. Il en revenait du taux de croissance de 4% en 2014 à 6, 5% en 2017 ", a précisé le deuxième vice-président du parti, Clément Sawadogo. Pour le désormais ministre de la sécurité, le taux de croissance reflète le niveau de l’activité économique et montre le lancement des chantiers, constatables sur l’ensemble du territoire. "On ne peut donc pas, en dehors de ce pessimisme entretenu par les professionnels de la rumeur et par des critiques quelques fois indécents, se permettre de dire que le gouvernement a échoué. Surtout quand on sait que nous revenons de loin, je dirais même, de très loin", a ajouté Clément Sawadogo.

C’est pourquoi félicitent-ils tous les gouvernements successifs pour le travail abattu ; ce qui a permis d’engranger des réultats dans les différents secteurs.
Réagissant à des questions relatives au remaniement, notamment au maintien du Premier ministre, Simon Compaoré réplique que Paul Kaba Thiéba est compétent, d’où son maintien. Donc, "Where’s the problem ? (Où est le problème ?)", lance-t-il aux sceptiques. D’ailleurs, ajoute-t-il, le pouvoir de nomination apppartient à celui-là qui a bénéficié de la confiance du peuple, c’est-à-dire au président du Faso. Dès lors, il lui appartient de faire appel à ceux qu’il juge aptes à l’accompagner dans la mise en oeuvre réussie de son programme.

’’Il y a des gens, quand on parle de remaniement, ils courent partout, ils sont paniqués’’

Toujours sur la même lancée, mais cette fois-ci sur sa présence au gouvernement à ce poste (ministre d’Etat auprès de la présidence), Simon Compaoré est sans ambiguïté. " Moi, je suis un jeune ministre (c’est-à-dire que je ne suis pas comme ceux qui ont été plusieurs fois ministres.... moi, c’est deux fois, mais c’est récent). La fonction de ministre, ce n’est pas une sinécure..., c’est une mission. Et quand on n’a pas cette compréhension des choses, on souffre. C’est pour cela vous voyez des gens, quand on parle de remaniement, ils courent partout, ils sont paniqués. Non, on ne sort pas du ventre de sa maman avec sur le front écrit ministre, député ou maire. Donc, c’est l’évolution même des choses qui nous amène à un moment donné, à être appelé à des fonctions bien précises. C’est dire donc que c’est une tache où chacun vient poser sa brique et circule ; ce qui compte, c’est ceux qui auraient bien posé leur brique avant de partir, pour que ceux qui arrivent puissent continuer. (...). Et donc, être ministre, ce n’est pas quelque chose d’extraordinaire, c’est certainement une question de confiance à un moment donné. (...). C’est tout. Donc, laissez Simon tranquille. En tout cas, moi, je me porte bien, dans la nouvelle robe qui m’a été taillée. Voilà !", a signé le premier responsable du parti au pouvoir, rassurant qu’il ne se voit pas au garage (parce que n’étant pas encore fatigué).

"L’optimisme est de mise pour 2018 "

Forts de la nouvelle équipe gouvernementale, les responsables du parti annoncent que 2018 sera l’année de la poursuite de l’opérationnalisation du PNDES, de la consolidation des acquis engrangés et de l’accélération de sa mise en oeuvre. C’est dans cette atmosphère d’optimisme que les responsables du parti appellent également les Burkinabè à l’unité autour de l’essentiel. "Le MPP invite l’ensemble de la classe politique, les forces-vives de la nation à mettre en priorité l’intérêt supérieur du pays. Le Burkina Faso fait face à des attaques répétées, nous sommes dans l’oeil du cyclone terroriste et le pays a besoin de s’unir face à cette adversité qui influe négativement sur l’essor socio-économique de notre pays. Ensemble, nous relèverons tous ces défis pour le grand bonheur de notre peuple", se sont-ils ouverts.

OLO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 février à 11:35, par YAAM SOBA En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    Voyez-vous à quel point les responsables du MPP sont des champions en démagogie ? Ils parlent de croissance économique, pourtant la réalité du panier de la ménagère est tout autre choses. Le MPP a promis 50.000 emplois par an ; qu’en est-il ? La corruption et les détournements ont augmenté ; la justice et l’administration publique sont politisés ; la gestion des marchés publics est opaque et se fait de gré à gré ; les médias sont politisées jusqu’au point où on empêche Tahirou de s’exprimer à la RTB ; l’insécurité est grandissante ; les membres du gouvernement sont devenus des champions dans la malcause ; des arrestations arbitraires et politiques. Tout est pire qu’à l’époque de Blaise. Comprenez donc pourquoi quand Tahirou Barry a démissionné il disait ceci :

    "- J’en ai assez de voir des millions de jeunes courageux livrés au chômage et au désespoir avec un horizon assombri dans une indifférence indescriptible ;

    - J’en ai assez, de voir le monde économique végété dans un immobilisme avilissant, faute d’imagination de l’élite dirigeante ;

    - J’en ai assez de voir notre capitaine s’abonner à la fontaine de réaction à des actions sans axes en lieu et place d’actions axées sur la satisfaction durable des aspirations des masses. Ces réactions de vieux cow boy désespéré ont mis au rouge tous nos indicateurs avec un plan de développement PNDES qui a lui-même besoin d’un plan d’urgence de sauvetage dans un océan sans rivage.

    - J’en ai assez de voir nos forces armées, désespérément désarmées, face à une armée de terroristes, sans larme de pitié ;

    - J’en ai assez, de voir le sacrifice de nos martyrs, au prix de leur sang, trahis par des dirigeants, en crise d’initiatives"

    En toute honnêteté, les responsables du MPP doivent avouer leur incompétence.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 11:44, par Wadal En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    Non, les gens au pouvoir, vous ne devriez pas vous exprimer ainsi. Ils se disent économistes et parlent de croissance qui n’a rien à voir avec développement. Dans beaucoup de pays africains, on parle de croissance ok. Mais si cette croissance est inéquitablement mal gérée et mal repartie, alors votre croissance n’ a servi à rien sinon que ce sont les vices qui perdurent comme la corruption, le favoritisme, la gabegie..... Gens au pouvoir, soyez humbles et courtois quelques fois dans vos communications. Les gouvernés sont insatisfaits parce que ce qui a été annoncé dès la veille de votre élection et ce qui se pratique actuellement c’est le jour et la nuit ; et vous prétendez dire que vous avez l’expérience : laissez-nous circuler oui !

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 11:53, par Filsdupaysan En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    Mbon, il faut laisser Simon, il a eu une nouvelle robe à sa taille qui lui va bien.
    Arrêtez de traiter le jeune COMPAORE de vieux, il n’a été ministre que deux fois, il est beaucoup jeune et donc pourquoi vous acharner encore sur un jeune ?
    Aiwaaaa, bonjour

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 11:57, par sakssida En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    Ahi ! tu te porte bien oû ??? tu a vieillit laisse la place au jeunes et reste derrière pour les conseillers.C’est ce qu’on te demande.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 12:52, par Citoyen 3 En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    Merci aux responsables du MPP pour cette communication. Il suffit d’observer les différents chantiers de voiries à Ouaga et dans d’autres localités du Burkina pour se rendre compte des efforts du gouvernement, sans oublier d’autres réalisations.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 13:03, par Nikiema En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    La politique de logement du MPP est laconique. Ils disent que de souscrire pour les logements sociaux et après on n’a plus de nouvelles. On nous dit qu’il n’y a plus lotissements et on donne les terres aux promoteurs immobiliers. Mais une chose est sûre : si le MPP continue avec ses fausses promesses, les habitants des non lotis vont se revolter. Et ils paieront les pots cassés. Simon en sait beaucoup sur l’affaire des non lotis ! A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 13:25, par On vous croit, on vous suit En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    Cher Bosseur, laissez les gens parler. On peut ne pas aimer Simon mais Simon est un grand bosseur (point barre). Je ne suis pas du MPP ni d’aucun parti mais j’ai des tendances Sankariste Bosseur Justicier Intègre. Donnez nous le nom d’un seul parti capable de faire mieux que le MPP avec le depart précipité du vieux loup du CDP qu’est Blaise Compaoré après 27 ans au pouvoir familial. Au moins le MPP a empeché que la chute soit douloureuse avec des salaires reguliers, le fonctionnement des institutions, etc. le tout dans un climat d’insécurité orchestré par les ennemis du people, un climat de grèves à repetitions. Même si vous n’aimez pas le MPP, sachez qu’il nous a permis de bien negocier l’après dinosore CDP.
    2018, c’est le vrai depart kérosèse du MPP et c’est un bon timing pour le Faso. Soyons indulgents face aux dirigeants actuels du Faso, ça va aller. On dirait que tout est mis en oeuvre pour faire capoter la gestion du pouvoir du MPP avec les grèves, les attentats, les attaques, etc. Mais maudit soit ce fils du Faso qui est derrière ces attaques et attentats contre ses propres frères ; il mourra les yeux ouverts et de façon atroce. Si vous pensez que le MPP n’est pas à la hauteur, c’est simple ; en 2020 vous ne les votez pas comme moi je l’ai fait en 2015 car avais voté pour l’UPC aux présidentielles, le PAREN aux legislatives et l’UNIR PS aux minicipales. Alors de grâce, laissez les gens du MPP en paix afin qu’ils puissant nous amener à bon port sans grandes difficultés.
    Ka Piché ? Eko !

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 13:36, par GUESSAD En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    Plus nul que Simon,on meurt.Le MPP gagnerait à l’écarter de ses rangs pour ne pas sombrer avant 2020.A chacune de ses sorties,il cherche à se donner de l’importance.Roch échouera s’il garde toujours des gens comme ça à ses côtés.
    Un conseil pour lui:Reste dans l’ombre comme le Larlé Naaba et le MPP se poterait mieux.
    Des gens qui vieillit,mais qui ne gagne point intelligence.
    Que Dieu protège le Burkina Faso !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 13:40, par NP En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    "Moi, je suis un jeune ministre (il y en a qui sont des habitués, parce qu’ils ont occupé des postes ministériels depuis des régimes précédents moi, j’ai été deux fois ministre, mais c’est récent). Simon s’en prend t-il a son successeur ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 14:35, par Thom’s En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    Ecoutez mes amis, n’attendez pas à ce que l’Etat crée des emplois pour vous. Si c’est cela que vous attendez, c’est peine perdu. Ils sont combien, les chomeurs au Burkina Faso ? Que faites vous mes amis ? Qui crie à longueur de journée du fait de manque d’emplois est un fainéant ! Quel est cet homme politique, en campagne pour élections présidentielles qui ne va pas promettre tant d’emplois ? Si vous vous basez sur ça pour critiquer de façon aveugle le gouvernement, là vous êtes tirés à terre. Moi qui vous parle, suis un simple petit fonctionnaire, un Agent Itinérant de Santé pour être précis, dans une Région du Burkina. En plus de mes activités sanitaires, je pratique l’élevage de porcs et volaille, activités que je menais bien avant mon admission au concours de la Santé, avec mon épouse qui est ménagère. Présentement j’emploie 5 jeunes. Sauf celui qui ne veut rien faire qui attend tout de l’Etat. Thomas SANKARA ne disait-il pas qu’il n’ y a pas de sots métiers ? J’encourage le Gouvernement à aller de l’avant en investissant plus sur l’agro-sylvo-pastoral, l’ Education et la Santé. Merci de bien vouloir m’excuser d’avoir tenu ces propos qui pourraient blesser un certain nombre d’internautes. Mais les réalités sont là.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 16:06, par ADA DO En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    BARRY N’AVAIT PAS SA PLACE DANS CE GOUVERNEMENT
    C’ETAIT UNE ERREUR DE LA PART DU VIEUX BADO

    Répondre à ce message

    • Le 8 février à 18:27, par La réflexion En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

      Sur la question de l’emploi il est important que l’on se dise la vérité :
      — le Gouvernement n’est pas là pour offrir des emplois ;
      ++ Soyons créatifs, plus imaginatifs et osons entreprendre quelque soit le secteur : environnement, agriculture, élevage, couture, technicien de surface etc. et soyons travailleur pour nous épanouir et laissons le Gouvernement travailler a faciliter et à nous offrir un environnement paisible.
      === Plein courage à nous tous ====

      Répondre à ce message

  • Le 8 février à 21:46, par sanpa En réponse à : Les responsables du MPP se refusent le postulat de "bilan insatisfaisant" attribué au gouvernement

    Mais mr l’ex ministre de la securite, pourquoi ces vieux ministres doivent-ils partir ? Ces vieux que tu voix là, ils n’ont pas volé, ils n’ont pas tué quelqu’un, ils ne transgressent pas la loi, ils ne font pas de bétises, ils réflechissent avant d’agir, et ils ne font que juste leur travail. Ainsi dit, alors soit tranquillous. Reste a ta presidense près de ton mentor mais je te mets en garde : Conseille-le bien sinon meme toi on va te convoquer parce que ne pourras pas dire que tu n’es pas au courant si toutefois le pays venait a sombrer davantage dans des difficultes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 07:34, par Frédérico En réponse à : Remaniement ministériel : Une "vision prospective", selon le parti au pouvoir, MPP

    Simon Compaoré, économiste de formation a beaucoup travaillé dans la vie politique à tel point que cela a eu tendance à occulter un peu son profil d’économiste de l’Université de Dijon en France. Il constitue l’une des grandes figures politiques des 20 dernières années du Burkina Faso. C’est un stratège dans la mobilisation des foules tant au plan du développement que lors des échéances électorales. Son expérience de maire de Ouagadougou lui a permis de savoir qu’il faut allier sensibilisation et rigueur dans la réalisations des actions de développement d’une ville où les gens sont souvent réticents à sortir des cadres anarchiques d’encombrement des voiries et leurs abords. Aussi, Simon Compaoré demeure une locomotive électorale pour son parti le MPP pour les échéances électorales é venir (présidentielle et législative 2020).

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 08:01, par pascal En réponse à : Remaniement ministériel : Une "vision prospective", selon le parti au pouvoir, le MPP

    Quand on n’a plus honte, on peut même se permettre de marcher en string a Rood Woko et trouver que c’est une tenue qui vous convient idéalement !!!!!!!!!?!??!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 08:38, par yama En réponse à : Remaniement ministériel : Une "vision prospective", selon le parti au pouvoir, le MPP

    j’ai souvent aime ceux qui aiment les mots et les chiffres tels croissance indicateur macro 6 10 mais sans faire preuve de nanisme intellectuel ou sans tombe dans la masturbation intellectuelle qu’est ce que une croissance de 6pour100 aporte au paysan de falangoutou a l’eleveur de dibo a la marchande de kankalba au tisserand de zoula et j’en oublie ce qui est sur comme macron l’a dit personne n’est oblige de s’obliger et de rester obligatoirement dans l’obligation

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés