« Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

mercredi 7 février 2018 à 13h51min

Excellence Monsieur le Président du Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

L’actuelle Assemblée Nationale est incompétente pour adopter une nouvelle constitution.

Peuple du Burkina ;

Cher Public du Faso ;

Vaillante Jeunesse du pays des hommes intègres.

La constitution est sacrée et d’autant plus sacrée qu’elle oriente l’avenir de tout un pays auquel aucun prix n’est de trop.

Partant de ce postulat, même s’il faut débourser 1000 milliards pour l’avenir du Faso il le faut ce référendum s’adressant directement au Peuple.

Excellence Monsieur le Président du Faso.

La prérogative de l’actuelle Assemblée Nationale sur une constitution se limite à une révision : Article 161 du TITRE XV de la constitution de 02 juin 1991.

Et d’ailleurs la nouvelle constitution ne peut être adoptée par cette Assemblée Nationale à la majorité absolue et aussi le projet de la Nouvelle constitution mentionne clairement à son Article 194 du TITRE XIV qu’elle ne saurait être adoptée que par REFERENDUM : Consensus de tous les 90 membres de la constituante qui ont élaboré le projet de la nouvelle constitution. (Image N°2).

Excellence Monsieur le Président du Faso, Chef de l’État , Président du conseil des Ministre et Chef suprême des armées.

VOICI MES CONSEILS :

- Si toutefois la charge de l’enveloppe financière du Référendum est amère ;

- Si la garantie du OUI pour la nouvelle constitution par Référendum est douteuse

- Demandez simplement une modification (révision) de l’actuelle constitution de 02 juin 1991 pour ajouter que l’Assemblée Nationale peut adopter toute nouvelle constitution qui se présente à elle.

- Et aussi pour ne pas passer par le référendum, Il faut reconvoquer les 90membres afin qu’ils modifient l’article 194 par consensus.

-  Ou encore dissoudre l’Assemblé pour la transformer en Assemblée Constituante.

Excellence Monsieur le Président du Faso.

En vous rassurant que vous aviez entièrement cette prérogative de demander la modification de l’actuelle constitution du 02 juin 1991 (Article 161 du TITRE XV) vous aurez juridiquement les mains libres pour faire adopter la nouvelle constitution par votre majorité à l’Assemblée Nationale et tomber directement dans la 5ème République si vous y tenez.

Excellence Monsieur le Président du Faso ;

Tout en souhaitant une bonne réception de mon article, veuillez recevoir mes salutations cordiales.

NB : Si vous forcez pour passer par l’actuelle Assemblée Nationale, la nouvelle constitution verra un rejet tout comme l’a été l’arrêté Présidentiel portant nomination d’un président suppléant du Conseil Supérieur de la Communication (CSC).

La Saylaurisation : Philosophie Contemporaine

Souaibou Laura

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 février à 14:44, par Lamda
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution »

    Moi, je croyais qu’on allait faire adopter rapidement cette nouvelle constitution par l’Assemblée Nationale pour évacuer le seul doute qui prévaut actuellement quant à l’extradition du sieur François COMPAORE avant le mois de MARS ( la peine de mort) .
    Les statistiques prouvent que les Burkinabé ne s’intéressent pas aux élections, même pour les scrutins aux grands enjeux : élections de Députés et du Président du Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 8 février à 15:34, par PAK
      En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution »

      L’importance de la constitution dont vous parlez n’engage pas la large majorité des burkinabè qui n’aspire qu’à disposer de deux repas par jours. L’importance de la constitution est une perception occidentale qui ne devrait pas engloutir des milliards comme si elle est en soi un remède au quotidien des burkinabè. C’est dommage mais cette partie de votre article me semble choquant parce-que non contextualisée. Vivement que nous trouvions des modèles de notre vivre ensemble sans copier la culture occidentale.

      Répondre à ce message

  • Le 7 février à 15:06, par Yako
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    - Bonjour,
    "Ou encore dissoudre l’Assemblé pour la transformer en Assemblée Constituante" Oui pourquoi pas car l’actuelle assemblée à la légitimité douteuse parce qu’assemblée des vainqueurs est en mauvaise posture dans un sujet aussi important comme révision constitutionnelle.Si le CNT a été une bêtise en lieu et place d’une constituante au lendemain de l’insurrection il faut bien se garder de répéter la même bêtise.
    La voie la plus sage c’est de dissoudre l’actuelle assemblée nationale et la réaménager pour en faire une assemblée constituante.C’est la voie magistrale.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 15:40, par Peine de mort
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    Il faut retirer la suppression de la peine de mort de la nouvelle constitution avant son adoption. La peine de mort elle-même peut faire l’objet de referendum en même temps que le referendum sur la constitution.
    Oui (couleur verte) ou Non (couleur rouge) pour la Nouvelle Constitution ?
    Oui (couleur noire) ou Non (couleur blanche) pour le maintien de la peine de mort au Faso ?
    Mais pas un seul referendum pour la Nouvelle Constitution y compris la suppression de la peine de mort. Pas question de permettre au caillou de profiter de l’huile du haricot. Chacun doit meriter son huile en toute âme et conscience.

    Répondre à ce message

    • Le 8 février à 13:06, par Kidevine@gmail.com
      En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

      Merci peine de mort pour tes propositions ; moi, je suis pour la couleur blanche , car le noir qui n’est point maleur ; le blanc qui rejoint les morts ; rouge est la couleur d’amour (je préfère le rouge aussi) ; je suis pour la carte blanche, car Dieu lui même a condamné l’homme à la peine de mort à cause simplement du fruit interdit à ses ancêtres ( adam et eve) ; le Dieu Suprême a également interdit de tuer son prochain ; alors si tu tues intentionnellement,tu dois être condamné à la même peine.Ceux qui ne sont pas pour , je respecte leur opinion ;cest la démocratie.

      Répondre à ce message

  • Le 7 février à 15:41, par Maurice 883
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    Je vous remercie pour votre écrit.
    En ce qui me concerne je ne sais rien du droit. Je voudrais simplement demander aux imminents juristes de joindre leurs voix à la vôtre pour nous éclairer davantage sur la voie juridique qui sied pour l’adoption de la nouvelle constitution.
    Il faut vraiment que les connaisseurs disent vite quelque chose, afin de nous éviter les erreurs juridiques. C’est inconcevable qu’un État tombe dans de pareilles erreurs alors quil à des filles et des fils rompus des questions juridiques.
    Que s’est-il passé pour que la CEDAO veuille nous ramener à l’ordre sur certaines décisions de justice ? Le citoyen lambda que je suis n’arrive pas à comprendre cela, puisque le Burkina regorge d’éminents juristes et professeurs.
    SVP, traitez la question avec sérieux pour que les conséquences fâcheuses ne nous tombent pas dessus, simplement parce qu’il y aurait eu des négligences par-ci par-là.
    Un véritable cri de cœur de ma part.
    Si la vérité, toute la vérité, rien que la vérité se trouve dans l’écrit du frère, que toutes les dispositions soient prises pour aller dans ce sens.
    Que Dieu continue de bénir le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 16:23, par Mafoi
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    Plus sérieusement,qu’est ce qu’il y a dans la nouvelle mouture de la constitution burkinabè qui mériterait 1000 milliards de FCFA ?Comme dans les précédents débats sur ce sujet,je redis que certains pays ne disposent pas de loi fondamentale mais chaque citoyen sait ce qu’il doit faire sinon la justice est là pour punir l’éventuel criminel (président,ministre,DG,citoyen lamba etc....) à la hauteur de son forfait.Donc vous pouvez cramer vos 1000 milliards de FCFA dans une parodie de référendum,nos pseudo intellectuels dirigeants seront les premiers à le piétiner.Quant aux 90% d’analphabètes qui iront voter comme un seul homme oui pour votre référendum,il faudra aller les sonder de citer un demi-article de cette même constitution

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 16:29, par Patriote
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    Vous parlez de la Constitution de la IV République, Monsieur. Il s’agit actuellement de l’adoption de la Constitution de la V ème République. Relisez-vous ! Tellement simple !

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 16:36, par HIEN
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    Chers forumistes, exprimez-vous en bon français. Je n’ai rien compris dans l’article. Les règles de la langue française n’ont pas été respectées

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 16:36, par MAURICIE YANKENE
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    EXCELLENCE MR LE P. F R -M -C KABORE, VOUS AVEZ TELLEMENT DU PAIN SUR LA PLANCHE QU’IL NE VOUS SOIT « ENCOR » OPPORTUN DE REVENIR SUR CETTE CONSTITUTION NOUVELLEMENT ÉLABORÉE. SON EFFICIENCE ET SON EFFICACITÉ SUIVRONT APRÈS SON ADOPTION, EN CE QUE JE PENSE.
    .ATTENTION À CERTAINS DE CEUX QUI VOUS DISENT ATTENTION. QU’ILS SOIENT DE VOS PAIRS OU NON.
    MERCI, EXCELLENCE.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 16:59, par Ka
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    Souaibou Laura : Je partage à ta bonne contribution ainsi que tes conseils. Ce qui est certain, Roch Kaboré n’a pas besoin d’une armée pour comprendre que le seul garant de la Constitution, c’est le Peuple uni dans les valeurs que représente la Constitution. Et pour une parfaite transparence de la révision de notre constitution, elle doit passer obligatoirement par le peuple, qui sera le referendum. Avec le referendum, ça sera la démocratie pure et parfaite, sans tricherie, ni manipulation, surtout sans une vision narcissique d’une majorité soumise a l’assemblée nationelle.

    Parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est une constituion accepté et voulu par son peuple.

    Le peuple Africain est soumis depuis son indépendance à des bricolages constitutionnels et des scrutins biaisés (tant pour faire adopter lesdits "bricolages constitutionnels" que pour fausser le résultat des scrutins qui en découlent). Ce sont ces bricolages de nos constitutions a la mesure des individus qui veulent s’éternisé au pouvoir, que l’Afrique est à feu et à sang à cause de ces motifs

    Cette révision constitutionnelle dans les mains de Roch Kaboré, si elle ne passe pas par un referendum, peut représenter un danger pour le processus et la consolidation de notre jeune démocratie fragilisé par les tripatouillages de nos articles de loi, l’injustice et l’impunité. Personnes au Burkina ne s’étonne aujourd’hui, qu’une révision de la constitution adopté par une assemblée nationale dominé par un parti au pouvoir, reste un des enjeux pour la lutte pour le pouvoir dont chacun veut modifier la constitution pour s’assurer un avantage décisif dans l’accession ou le maintien aux commandes de l’Etat. Ce qui est pour Ka, peut affecter inéluctablement le principe de l’alternance politique voulu par la jeunesse.

    On n’a pas besoin d’être un homme de droit, ou politologue pour comprendre que tous les bouleversements politiques dans beaucoup de pays africains y compris le Burkina en 2014, sont déjà des signes révélateurs des difficultés que les dirigeants africains, éprouvent à trouver une solution satisfaisante à la problématique de la gouvernance, c’est pourquoi la révision constitutionnelle est perçue d’abord comme « une technique d’établissement de la monopolisation du pouvoir par le chef de l’Etat » : Et ensuite comme un instrument de pérennisation du système politique. Monsieur le président du Faso, pour que le peuple accorde un crédit valable à cette révision constitutionnelle, le referendum sera la clé en or.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 01:27, par Passate
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    La constitution n’a jamais été importante que manger trois fois par jour. D ‘ailleurs cette constitution sera amendée dans quelque temps ici. Dépenser des milliards pour cette chose est simplement une aberration. Même les USA ne l’ont pas en son temps.
    La leur a été acceptée le 17 septembre 1787 par une convention réunie à Philadelphie. Elle est une des plus anciennes constitutions écrites encore appliquées.
    Donnons à manger d’abord aux populations et contentons nous du Juste nécessaire pour les lois.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 11:54, par Thom’s
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    Le contexte actuel du Burkina Faso ne permet pas l’organisation d’un référendum. Vous vous basez sur les textes sans voir les réalités d’en face. Combien l’organisation d’un référendum va coûter à l’Etat ? Certainement une somme énorme qui aurait servi à mener des activités sociales par exemple. C’est parce que vous mangez trois fois par jour que vous voyez le chemin. Nous préconisons la voix parlementaire qui est une voix du peuple pour l’adoption de la nouvelle Constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 12:58, par Thom’s
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    Le contexte actuel du Burkina Faso ne permet pas l’organisation d’un référendum. Vous vous basez sur les textes sans voir les réalités d’en face. Combien l’organisation d’un référendum va coûter à l’Etat ? Certainement une somme énorme qui aurait servi à mener des activités sociales par exemple. C’est parce que vous mangez trois fois par jour que vous voyez le chemin. Nous préconisons la voix parlementaire qui est une voix du peuple pour l’adoption de la nouvelle Constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 23:34, par SOME
    En réponse à : « Il faut absolument sauver le soldat Roch Kaboré face à la nouvelle constitution », selon le citoyen Souaibou Laura

    Quand on n’a rien dans la tete, quand on n’a rien a proposer ou plutôt quand on sait que ce que l’on va proposer ne correspond pas a ce que le peuple demande, alors on prefere se lancer dans des fausses solutions : changer les textes. On decrete que changer les textes et tous les problemes sont resolus. Changer les textes c’est comme ces fameux marabouts en europe qui resolvent tout probleme. C’est d’abord nos tetes et nos cœurs qu’il faut changer : il nous ncerer en nous une vraie tradition du respect de l’opinion collective et du bien public. C’est ainsi que nous installerons dans nos mentalité l’esprit d’appartenir a un ett une nation et non pas venir voler pour nous sseeulement, notre ethnie, notre famille, notre bande de copains, etc.

    C’est encore une forfaiture de ces soi-disants intellectuels qui justement utilisent leurs connaissances pour mieux tuer leur peule et les exploiter pour leur seuls interets. En quoi il est fondamental pour le paysan burkinabe de changer absolument cette constitution à l’étape actuelle de notre pays ? N’y a-t-il pas d’autres problemes beaucoup plus urgents ? Certes il faut changer certains textes mais il appartenait a la transition de le faire. Seule la transition était mieux indiquée pour toiletter la constitution. Or on s’est precipité pour l’empecher de changer quoi que ce soit. Comment voulez vous que ce soient ces gens là qui mettent un texte viable pour le peuple ?

    Pendant qu’on y est pourquoi ne pas mettre dans la constitution que la pedophilie est legale ou l’homosexualité etc Comme ca ces gens qui viennent y faire leur tourisme seront proteges legalement comme ces militaires francais. Quand on passe son temps a quemander l’argent par ci par là, on subit leurs diktats de celui qui donne : il est normal que celui qui te donne a manger te dicte ce que tu dois faire (thomas sankara).
    SOME

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés