Forum national de l’eau : Le 8è forum mondial déjà en vue

LEFASO.NET | Soumana Loura (Stagiaire) • lundi 5 février 2018 à 17h43min

Débuté le 1er février 2018, le troisième forum national de l’eau a refermé ses portes ce 03 février à Ouagadougou. Tenu sous le thème : « Gestion partagée et inclusive pour l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable(ODD) Eau et Assainissement au Burkina Faso » il a a connu la participation d’un millier de personnes.

Forum national de l’eau : Le 8è forum mondial déjà en vue

Pour la troisième fois, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a organisé un forum des acteurs de l’eau et de l’assainissement dans le but de « susciter le débat et engager la réflexion multi-acteurs autour des grands enjeux de l’eau et de l’assainissement au Burkina Faso ». Ces acteurs viennent aussi bien des collectivités territoriales, des services techniques déconcentrés de l’Etat, des associations, artistes, opérateurs économiques, chefs coutumiers, etc. Durant les trois jours qu’a duré le forum, une dizaine de communications ont été animées par des experts du domaine en vue d’éclairer la lanterne des différents participants. Les participants ont aussi eu le loisir de visiter les stands en vue de renforcer leur compréhension des enjeux de l’eau.

Le forum se tenant de façon triennale, le troisième forum a aussi été l’occasion de faire le point de l’état d’application des recommandations formulées lors du précédent forum, de formuler des propositions pour assurer le suivi et l’évaluation des recommandations. Pour le troisième forum de l’eau qui va servir de tremplin à la participation au huitième forum mondial de l’eau qui va se tenir du 18 au 23 mars 2018à Brasilia au Brésil, douze recommandations ont été formulées à l’endroit des gouvernants.

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, a pour sa part apprécié la grande mobilisation et l’assiduité des différents acteurs. Pour lui la tenue de la nuit des trophées participe de la volonté du gouvernement de magnifier cesdits acteurs. Pour ce qui est de l’application des recommandations, Niouga Ambroise Ouédraogo promet que des projets de décrets sont déjà en cours. Cela ne pouvait être autrement d’autant que « l’accès à l’eau potable est un des axes majeurs du programme présidentiel dont l’objectif est de parvenir à « zéro corvée d’eau » à l’horizon 2020. S’il considère que toutes les recommandations formulées à l’issue de ce forum sont pertinentes, le ministre a tout de même relevé quelques -unes qui, à ses yeux revêtent une importance particulière.

Ce sont l’instauration des cadres de dialogue sectoriel, l’appui à la Maitrise d’Ouvrage Communale(MOC), l’opérationnalisation de la police de l’eau et la coopération entre Etats dans la gestion des bassins partagés. Des recommandations si pertinentes selon le premier responsable en charge de l’eau, qu’elles vont permettre de « porter la voix du Burkina Faso au huitième forum mondial de l’eau ». Un comité de suivi aura pour mission de faire le bilan dans le but d’assurer la mise en application des recommandations.

Soumana Loura
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés