Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Des pharmaciens africains à l’assaut du DIU-GAPh de l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • • lundi 5 février 2018 à 17h43min
Des pharmaciens africains à l’assaut du DIU-GAPh de l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO

En vue de doter les pays francophones d’Afrique d’experts dans le domaine de l’approvisionnement en intrants de santé, l’Université Ouaga I Professeur Joseph KI-ZERBO en partenariat avec l’Université d’Auvergne Clermont Ferrand 1 ont initié une formation diplômante sanctionnée par un Diplôme Interuniversitaire en Gestion des approvisionnements pharmaceutiques (DIU-GAPh) ». Pour l’année 2018, c’est une cinquantaine d’apprenants de dix pays d’Afrique francophone qui prennent part à la formation qui se déroulera du 05 Février au 03 Mars.

Depuis 2011, l’Université Ouaga I Professeur Joseph KI-ZERBO propose en collaboration avec l’Université d’Auvergne (Clermont-Ferrand 1) un diplôme interuniversitaire intitulé : DIU - Gestion des Approvisionnements Pharmaceutiques (DIU-GAph). Cette création est survenue dans un contexte marqué par des problèmes d’approvisionnement adéquat en médicaments pour les principaux programmes (VIH, tuberculose et paludisme) puisqu’ il n’y avait pas de professionnels spécialisés dans l’approvisionnement pharmaceutique. Ce DIU a été activement soutenu par le Réseau Africain des Formations sur le VIH/sida (RAF-VIH) et bien d’autres partenaires.

Le Diplôme interuniversitaire en Gestion des Approvisionnements Pharmaceutiques a donc pour objectif de « permettre aux pharmaciens de rendre disponibles les médicaments en amont afin de faciliter une meilleure prescription » explique le Président du comité d’organisation du DIU, le Professeur Issa SOME. Depuis deux ans, le DIU-GAPh s’est restructuré en vue d’adapter la formation aux réalités du terrain. Le fait que la coordination ait commandé un audit dont les recommandations sont suivies d’effet, participe de cette approche.

Quatre semaines durant, les participants en provenance de neuf pays d’Afrique francophone et d’Haïti vont bénéficier d’une formation à l’issue de laquelle, les admis seront experts en approvisionnement des intrants pour les cinq maladies qui sont considérées comme des problèmes de santé prioritaire. Ce sont le VIH Sida, le paludisme, la tuberculose, la malnutrition ainsi que les maladies liées aux problèmes de la reproduction. La Directrice de l’UFR/SDS de l’Université Ouaga I, a exprimé sa fierté au vu de l’engouement croissant des enseignants et des apprenants pour cette formation unique en Afrique francophone. Elle a également remercié tous les partenaires, qui croient au DIU et qui l’accompagnent depuis plusieurs années.

La formation bénéficie d’un grand engouement. Pour cette session ce sont 47 ‘’étudiants’’ originaires de dix pays qui ont été retenus.

Le Président de l’Université Ouaga I, Pr Rabiou CISSE a souligné au cours de la cérémonie d’ouverture que cette formation est d’autant nécessaire qu’en Afrique, l’achat des médicaments représente 80% des dépenses de santé des ménages. Le Professeur CISSE n’a pas omis de féliciter les quarante - sept participants pour leur sélection et les a exhortés à la concentration, à l’ouverture d’esprit et au partage d’expériences.

Les étudiants sont sélectionnés sur dossier sur des critères intégrant l’expérience de terrain, la nécessité prouvée pour le candidat de bénéficier de la formation. Des arbitrages sont aussi effectués pour permettre au plus grand nombre d’y participer.

Soumana Loura
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Education et développement des collectivités territoriales au Burkina Faso : La nécessaire prise en compte des potentialités locales
Nuit de l’excellence de la recherche scientifique : Les meilleurs scientifiques burkinabè honorés
Agrégation du CAMES : Une quarantaine de candidats se préparent au concours
Soutenance de thèse : Seydou Blagna évalue l’impact de l’insémination artificielle sur la production bovine
Recherche scientifique et innovation : Les producteurs semenciers se partagent les expériences
Recherche scientifique et innovations : Vers la création d’un cadre de concertation pour plus de financement du secteur privé ?
Recherche scientifique et innovation : Quel intérêt pour le secteur privé de financer ce domaine ?
Recherche Scientifique et innovations : Bâtir un pont entre le monde de la recherche et l’entreprise
Recherche de solutions aux problèmes de santé publique : 5 prix pour les travaux du Dr Thomas Judicaël OUILLY
Eco-matériaux et habitat durable : 2ie planche sur le confort thermique avec des ressources locales
Énergies renouvelables : Et si on utilisait le charbon à base de tourteaux d’anacardes ?
Soutenance de thèse : Dr Guy Christian Tubreoumya apporte sa contribution au processus de production de froid à partir de l’énergie solaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés