Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

lundi 29 janvier 2018 à 14h14min

Ceci est un communiqué de la Direction de la communication et de la presse ministérielle du ministère de la sécurité.

Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

Le lundi 29 janvier 2018, aux environs de 07 heures, une équipe du Commissariat de Police de District (CPD) de Baraboulé, province du Soum, région du Sahel, en partance pour une mission de sécurisation à Pétégoli, localité située à environ quinze (15) kilomètres de Baraboulé, a été victime d’une embuscade tendue par des individus armés non identifiés.

Après des échanges de tirs, deux (02) policiers de ladite équipe ont perdu la vie" ll s’agit de l’Assistant de Police Adjoint SOULAMA Karim, matricule 283.521-H et de l’Assistant de Police stagiaire GANAME yacouba, matricule 323.i 22-p. Une opération de ratissage menée par les services de Police appuyés par le Groupement des Forces Anti-Terroristes (GFAT) est en cours.

En ces douloureuses circonstances, le Directeur Général de la Police Nationale présente ses condoléances aux familles éplorées. ll salue la détermination des unités engagées sur le terrain de la lutte contre le terrorisme et invite la population à une collaboration renforcée avec les Forces de Défense et de Sécurité.

Vos commentaires

  • Le 29 janvier à 14:23, par Ka En réponse à : Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

    Que Dieu accueille les âmes de nos valeureux policiers et protège leurs familles. Tout dont je demande à nos autorités, même si les militaires maliens désertent le coin, c’est mieux de mettre une disposition plus importante dans notre frontière que de laisser des patrouilles de deux a quatre éléments se faire massacrer par des criminels bien organisés. Les militaires maliens manquent énormément des moyens, c’est pourquoi ils désertent leurs frontières en laissant le champ libre à ses brigands de piéger nos forces de sécurité, c’est a nos autorités de bien prendre des précautions pour protéger nos policiers et militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 15:23, par Isidore En réponse à : Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

    Il était évident qu’après les récentes attaques terroristes au Mali contre des civils et camps militaires, ces bandits du Sahel allaient chercher à se faire entendre aussi dans le nord du Burkina, zone frontalière avec le Mali. Il est temps que le G5 Sahel qui avait annoncé l’imminence de ses opérations, puisse entrer vigoureusement en action contre ces terroristes. Les forces de défense et de sécurité du Mali et du Burkina jouent leur partition et ont besoin de renfort logistique aérien de la force Barkhane et du G5 Sahel pour une grande lutte contre ces terroristes qui persistent dans l’axe du mal.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 15:24, par BONJOUR En réponse à : Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

    RIP
    Il y a beaucoup de complicités de la population locale.
    Ils viennent commettre leurs forfaits et se replient dans l’état failli du Mali. Pendant que leur pays se désintègre et se déteint sur les pays voisins, les politiciens maliens s’écharpent pour le pouvoir.
    Comme l’a dit le ministre algérien des affaires étrangères, le Mali ne montre aucun engagement.

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier à 10:43, par Amagara En réponse à : Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

      Permettez-moi de vous dire que le Mali se bat mais est vraiment malade de sa classe politique. Vous voulez quel engagement ? Celui de contenir ces bandits ? Si on pouvait, allaient-ils rentrer en janvier 2012 avec armes et munitions de Lybie ?
      Par contre, vous peuples du Burkina, ouvrez aussi les yeux. Après avoir crées le désordre au Mali pour les raisons qui sont les leurs, le MNLA était logé et nourri au Burkina. Celui qui met le feu chez son père, car mécontent de ceci ou de cela, peut aussi tout dynamiter chez le logeur qui le nourrit.
      Vous savez qu’il y a des Burkinabé qui se sont refugiés au Mali pour des brutalités de vos forces de sécurité ? Oui, chaque zone a son problème mais mon souhait serait qu’on dénonce mais pas encourager qui que ce soit, de prendre les armes contre son pays. Le Mali ne peut pas faire face à son problème actuellement mais vous au moins vous devez apprendre de ce chaos. Sensibilisez au max et ne comptez pas surtout sur votre armée. Si l’ennemi vient de l’intérieur, il est plus difficile que vous ne croyez. Et ils ne viennent pas toujours du Mali, ces terroristes. Ils sont venus d’ailleurs pour le Mali et seul Dieu sait où ils iront demain.

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 16:03, par Aol En réponse à : Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

    Lefaso.net le mot abattu utilisé dans votre flash message est trop négatif pour faire référence aux deux policiers tués. On abas un hors la loi, un bandit, un terroriste mais pas une personne qui c’est battue pour protéger le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 18:00, par NIKIEMA En réponse à : Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

    Ne faut-il pas définir la mission de nos forces de sécurité au sahel et par la suite identifier les hommes qu’il faut déployer ?
    Si c’est une mission d’interposition, des forces conventionnelles et des policiers peuvent être déployés ; mais pour des missions de combat contre des terroristes ou antiterroristes comme c’est le cas au nord du Bukina, il faux des unités d’élite. La force barkane française par exemple est composée uniquement de forces spéciales tous comme les unités américaines.
    je pense que la sécurité au nord du Burkina ne plus être assurée par des policiers.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 08:37, par Burkinabè En réponse à : Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

    Triste d’apprendre tout le temps qu’un Burkinabè est tombé à cause de ces criminels.
    Paix à leurs âmes, mes condoléances aux familles éplorées.
    Je suis d’accord avec tous mes prédécesseurs, il faut que tout soit fait pour encore motiver, protéger nos vaillants forces de sécurité qui ne fuient pas, qui affrontent ces incrédules, sans foi ni lois.
    Soutenons tous nos forces, prions pour elles, ayons de l’amour pour elles qui laissent tout derrière elles, pour braver le froid, la chaleur, la poussière, la mort pour se sacrifier pour leur pays. Un peu d’égard pour elles et du respect surtout !
    Je suis de cœur nuit et jour avec vous, que Dieu vous bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 09:53, par TANGA En réponse à : Deux policiers tués dans une attaque à Baraboulé : L’Opération de ratissage est en cours

    Vous voyez la partie en vert ? C’est cette partie que les occidentaux veulent couper, ajouter avec une grande partie du Mali et une petite partie du Niger afin de former une autre pays.
    Vus devez savoir que les bandits armés sont armés par l’occident. Comment font ils pour acheter des armes si ils n’ont rien ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés