Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

Direction de la Communication de la Présidence du Faso • mercredi 24 janvier 2018 à 11h57min

Arrivée au Burkina le 22 janvier 2018 dans la cadre d’une visite de travail, Madame Melinda GATES, co-présidente de la Fondation Bill et Melinda GATES a été reçue en audience le mardi 23 janvier 2018 par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE. Madame Melinda GATES a été introduite auprès du chef de l’Etat par Monsieur Nicolas MEDA, Ministre de la Santé.

Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

Dans une brève déclaration avant de répondre aux questions de la presse à l’issue de l’entretien, la co-fondatrice de la Fondation Bill et Melinda GATES a annoncé « 45 millions de dollars pour la nutrition, le planning familial » parce qu’explique –t-elle, « nous nous sommes rendus compte que si on investit dans la femme, elle contribue à faire sortir toute la famille de la pauvreté ».

Madame Melinda GATES a par ailleurs affirmé avoir discuté de beaucoup de choses, surtout concernant la santé des femmes. « Nous avons essayé de voir les investissements du gouvernement en matière de contraception. Nous avons également discuté de la nutrition. Il est important d’améliorer la nutrition à tous les niveaux. Nous avons aussi parlé de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement ».

Pour la co-présidente de la Fondation Bill et Melinda GATES, l’appui aux femmes dans le domaine agricole est une priorité pour la Fondation parce qu’en plus de la poterie, l’agriculture constitue un autre moyen économique important pour les femmes.

Le Ministre de la Santé, le Professeur Nicolas MEDA, s’est réjoui de la visite de Madame Melinda GATES au Burkina Faso pour soutenir les engagements du Président du Faso sur la planification familiale. « Ce sont des effets attendus du Plan national de Développement économique et social (PNDES), et Madame GATES est là pour dire qu’elle s’engage avec nous pour atteindre les résultats du PNDES en matière d’accélération de la transition démographique, d’amélioration de la nutrition des mères et des enfants », a-t-il fait remarquer.

Le Ministre MEDA a ajouté que le Président du Faso a aussi abordé deux autres points avec Madame GATES. Le premier point a porté sur les hépatites virales au Burkina Faso. En effet, indique-t-il, sur toute l’étendue du territoire, la proportion de personnes infestées par l’hépatite virale de type C est d’environ 2 à 3% contre environ 14% dans le Sud-Ouest du Burkina Faso. « Le Président du Faso a sollicité l’appui de la Fondation GATES à travers Madame Melinda GATES, selon le Ministre de la Santé, pour accompagner le Burkina Faso à faire face à cette épidémie d’hépatite C dans le Sud-Ouest parce que c’est une maladie qui aujourd’hui, guérit en trois mois alors que si elle n’est pas traitée en 10-15 ans vous avez le cancer du foie ».

S’agissant du second point, le Président du Faso a fait le constat avec son interlocutrice que le cancer commence à devenir un problème de santé dans la sous-région, au point que les Ministres de la Santé de l’espace UEMOA se sont réunis en novembre 2017 à Ouagadougou pour se pencher sur cette question sous le leadership de la Première dame. Aussi le Président Roch Marc Christian KABORE a-t-il sollicité l’accompagnement de la Fondation Bill et Melinda GATES car ce sont les femmes qui sont le plus concernées par le cancer du col de l’utérus et celui du sein. Madame Melinda GATES s’est dit disposée à « accompagner surtout la vaccination des jeunes filles contre le papillomavirus qui entraîne le plus les cancers du col de l’utérus », a précisé le Ministre MEDA.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 24 janvier à 09:15, par le fou En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    2018 là ROCK est fâché dèh !!!! depuis là les gens viennent et donnent seulement
    c’est bien ho, c’est ce que nous on veut pour que le pays avance

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 10:07, par Fonction_Publique En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Je crois qu’on va devoir actualiser nos plateformes revendicatives : il y a de l’argent dans la place !

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier à 13:25, par Enfant de Boussé En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

      C’est pour investir dans le capital humain et nos infrastructures et ainsi des avantages économiques. Ce n’est pas pour bouffer et ensuite se plaindre que le pays est pauvre.

      Répondre à ce message

      • Le 25 janvier à 09:28, par kwiliga En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

        Ne vous fatiguez pas enfant de Boussé, le fonctionnaire lui, n’a vu que l’argent à bouffer tout de suite.
        C’est ainsi que le pays fonctionne.
        D’ailleurs, cet article me parait évocateur de ce curieux mode de pensée qui caractérise notre pays, en ce sens ou il nous rapporte les propos suivants de la part de Roch : "Ce sont des effets attendus du Plan national de Développement économique et social (PNDES)"
        Ce fameux PNDES, sur lequel notre gouvernements semble fonder l’avenir du Faso, se trouverait satisfait par la charité que nous accorde quelque puissant de ce monde ? Charité visant prioritairement à nous permettre de gérer notre démographie, visant par là à démonter de façon rédhibitoire, que de manière autonome, nous en sommes incapables.
        Alors, oui, bien entendu, nous devons gérer notre démographie, mais cela doit passer avant tout par un changement de mentalité, et cette évolution n’est envisageable que dans une amélioration des conditions de vie des familles les plus en difficultés, qui représentent la majorité de la population du Faso.
        Le fonctionnaire qui veut bouffer l’argent, lui, il a compris depuis longtemps qu’il faut réguler la démographie.
        Parce que, dans 15 ou 20 ans, il n’y aura pas des places de fonctionnaires pour ses 8 enfants.
        Et au vu de la véritable ambition du PNDES, il n’y aura pas plus d’industries, pas plus d’usines, pas plus de production qu’aujourd’hui, donc, pas grand chose de plus en terme d’emplois, mais on sera beaucoup plus nombreux...!!!
        Alors, pourrons nous continuer à vivre de l’assistanat, de la charité de ces blancs, de ces Arabes, de ces Chinois, que nous détestons, à l’égard desquels nous tenons des propos véhéments, parfois teintés d’une rancune raciste, mais devant lesquels nous sommes impuissants, lorsqu’ils traitent tous les états africains de pays de merde ou qu’ils envoient notre président réparer la clim, et devant lesquels nous nous inclinons, lorsqu’ils nous font l’aumône, non pas pour nous permettre de nous développer, ne nous y trompons pas, mais plus vraisemblablement, pour favoriser que l’exploitation de l’Afrique se poursuive dans des conditions harmonieuses et fructueuses, pour eux comme pour nos dirigeants.

        Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 10:32, par Le Capitaine En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Ah oui...donner c’est bien. Mais ce qu’on en fait est plus important.
    Les sociologues et spécialites connexes, éclairez-moi. La contraception est elle plus importante que l’autonomisation de la femme ?
    L’autonomisation ne conduirait elle pas à une prise de conscience et à trouver des mécanismes mieux adapter pour la contraception ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 11:00, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    - Excellence Monsieur le Président du Faso, voyez jusqu’à quel point se situe l’irresponsabilité et l’inconscience de certains agents de santé !!! Ces gens s’amusent avec la santé de la Nation ! Votre Gouvernement doit prendre cette fois ses responsabilités et être être intolérant sur ce point et licencier tous ces agents sans droits et avec poursuite judiciaire. Comment peut-on être si irresponsable jusqu’à ce point pour des querelles de chiffonniers !??

    Excellenece, lisez ci-dessous un extrait de l’interview du Dr Alfred OUEDRAOGO, SG du syndicat des médecins du Burkina, qui lui-même condamne fermement cet acte ignoble de la part d’agents de santé !! C’est un extrait de l’interview réalisé par Alima Seogo/Koanda dans l’Observateur Paalga du 23 janvier 2017 :

    ’’Nous appelons alors à l’union sacrée de l’ensemble des agents. La santé est un bien commun, et nous devons travailler à ce que cette santé profite au plus grand nombre. Je voudrais faire cas d’une situation déplorable que nous constatons dans la région du Centre-Est, particulièrement dans le district sanitaire de Pouytenga. Qui connaît cette localité sait que le commerce y est développé. Nombre de commerçants y reviennent du Nigeria avec des marchandises en passant par le Bénin, où l’on a recensé des cas de fièvre Lassa. Cependant des agents de santé, dans ce contexte, bloquent l’information sanitaire sous la bannière d’un syndicat. Ces informations sont pourtant très importantes, car elles permettent aux agents de santé d’alerter le système sanitaire national contre les épidémies. Par exemple, s’il y a un cas de fièvre Lassa au CSPS de Pouytenga et que des agents de santé s’amusent à bloquer l’information y relative sous le prétexte qu’ils ont des problèmes avec l’administration, c’est tout le pays qui est mis en danger. Nous appelons donc ces agents de santé à la responsabilité, à éviter de mettre la vie de 18 millions de personnes en danger du fait de leurs caprices. Il y en a même qui vont jusqu’à demander le départ d’agents affectés dans des districts comme ce fut le cas à Bitou, et bloquent les activités de terrain. Tout cela pour des appartenances syndicales. Dans notre syndicat, nous nous engageons à accepter que tout agent auteur d’indélicatesse soit sanctionné’’.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 12:43, par Substance Grise En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    En tout cas les donateurs sont tellement á l’aise vu que les jambes sont croisées.
    Le plus important est ce qu’on fait des dons et des crédits qui arrivent sur nos tables.
    C’est pour ça RMCK appelle toujours depuis 2017 au changement de mentalité comme ça on apprendra á pêcher nous même.
    Maintenant que faire pour les contraindre au changement de mentalité
    Le developpement C’est la mentalité d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 12:46, par Lynn Hien En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Bravo Président ! Cela s’appelle avoir une capacité magistrale de mobilisation des ressources. Avançons sur ces initiatives là pour notre pays. Bravo encore.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 13:13, par Le Nationaliste En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Koro Yamyélé, ton constat est pertinent. Mais permets - moi de te dire que ta lettre est mal adressée où destinée. Où sont les ministres de la fonction publique et de la santé pour que tu adresses cette lettre au Président du Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 14:49, par Alexio En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Attention aux dons empoisonnes qui nous rends des lascards et victimes. Bill Gates et sa femme ont ete le sponsor de l entreprise detentrice de la genetique. Le Mosanto qui a detruit la culture traditionnele du coton en Afrique, dont le Burkina Faso etait le premier cobaye de cette introduction experimentale. Ce fut une amere experience. La qualite du coton avait perdu sa lettre de noblesse du marche international.

    NOus pouvons pas attendre des aides de ces toubids pour etre independant et trace en meme temps notre voie pour notre developpement. ar tout serait sou leur controlle et dictat.

    Nous voulons des partenariat qui nous aident anous aider nous memes. L adage chinois qui dit que au lieu de donner du poisson toujours a son voisin, mieux vaut lui apprendre a pecher.

    Le Sankarisme de Thomas Sankara nous avait enseigner sur le terrain.

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier à 23:45, par warzat En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

      Alexio, cette fondation cultive l’excellence, pose des obligations de résultats aux agents qui travaillent pour elle. Elle utilise et amplifie nos approches locales et lorsque les résultats sont insuffisants, elle trouve les raisons et les corrige. Si fait que des fois pour améliorer ses résultats, elle embauche des chercheurs (statisticiens, sociologues, forestiers,biologistes, microbiologistes...) à cet effet. Ces chercheurs cherchent et trouvent avec des moyens de pointe que met la fondation à leur disposition. Elle applique alors les résultats des chercheurs Africains et améliore ses objectifs. On a ainsi des compatriotes chercheurs qui travaillent avec la fondation dans les pays anglophones. Pour revenir au sankarisme dont vous évoquiez à la fin de votre écrit, je vous dirais que l’un des chercheurs que je connais personnellement était un sankariste pure et dure, honnête qui restituait les trop perçus des frais de mission, un gars bien. Combattu par ceux que tout le monde connait, la fondation est venue le chercher parce qu’elle connaissait que c’est un bosseur et ses recherches de doctorat l’ont mis sur leur liste restreinte...la crème d’une grande université étrangère. Il a alors rejoint la fondation. La dernière fois où je l’ai rencontré à son passage au pays il m’a dit ceci : ’’frero, le travail me convient, il est dure, mais la paie est bonne’’. Il a commencé à faire des investissements au pays et embauchera au moins quelques jeunes cadres et d’ouvriers. Donc mon frère Alexio, tout n’est pas mauvais.

      Répondre à ce message

      • Le 25 janvier à 09:45, par kwiliga En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

        Par le petit bout de la lorgnette, tout est bon même !
        Après, que des états deviennent les assistés des puissants de ce monde ? Est-ce que c’est bon ?
        Que la fortune connue et déclarée des Gates, représente plus que le PIB annuel du Burkina, du Niger et de la Mauritanie réunis... Est-ce que c’est bon ?
        Que 1% des personnes, possèdent plus de 95% des richesses de la planète... Est-ce que c’est bon ?
        Que 82% de la croissance en 2017 n’aie profité qu’à 1% de l’humanité... Est-ce que c’est bon ?
        Mais ce qui est sur c’est que mon tonton, il est cadre dans la santé et il va pouvoir bouffer dedans et après il pourra gérer mes bières et mes copines... Et ça c’est bon dèh !!!

        Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 19:29, par Compatner En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Félicitation au Prof. Nicolas MEDA.... Espérons que BILL en personne sera là bientôt... Amen

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 23:11, par Le_choquant En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Felicitations au P.F. et à Dr MEDA. Jai pitié de certains burkinabé qui ne voient que le negatif partout. Au moins qu’ils se taisent quand ils n’ont rien à dire.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 09:39, par Bilmoc En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Merci pour l’aide. J’espère qu’elle est sincère et non pas un moyen de réintroduire le coton OGM à travers leurs compagnies monsanto dont Bill Gates et Melinda Gates sont les fondateurs. Le Burkina aura plus à perdre qu’à gagner en réintroduisant ce coton. J’espère que cette aide sera utilisé de manière intègre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 16:35, par Ka En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Souvent je dis qu’au pays des hommes intègres tout n’est qu’un éternel recommencement : Le peuple ne se demande pas pourquoi les grèves se multiplient et s’intensifient dans ces derniers temps ?

    C’est que les syndicats voient la rentré d’argent dans les mains de nos gouvernants comme ce don et ceux du PNDES ‘’’’’Plan national de Développement économique et social.’’’’’ Ça me rappelle de la IIIe république des années 1975 a la porte de la crise mondiale dont la banque mondiale a décidé d’épauler avec des milliards de Francs CFA aux pays pauvres, parmi ces pays le Burkina. C’est pourquoi sous cette IIIe république nous avons assisté à des faits inimaginables, car chaque matin c’était des grèves ou des préavis de grèves qui se succédaient avec des interminables négociations au sommet jusqu’à celle qu’on appelle la grève fatale de ‘’’1975.’’’ Cela se répète de nos jours avec le régime Roch Kaboré par ce que chaque jour a Kossyam ou au premier ministère, les donneurs et les pourvoyeurs de fond se bousculent pour renfouler la caisse de l’état. Alors n’étonnons pas que Bassolma et sa bande durcissent et multiplient les grèves comme en 1975 qui sont des luttes légitimes des classes pour leurs intérêts naturels.

    Ce que Bassolma Bazié veut dire à ce régime mouta mouta, c’est qu’on vous a élus pour partager toutes les ressources du pays y compris les dons a la population, et non vous laissez dans l’espoir de les piller.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 17:14, par Shalom En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Bonjour à tous ! Bonne et heureuse année 2018 aux internautes, aux responsables de fasonet.bf et au webmaster ! J’espère que cette générosité de la Fondation Bill et Melinda Gates inspirera nos compatriotes bien nantis à créer eux-aussi des fondations pour aider au développement de notre pays. Je pense notamment à EBOMAF, à Planor Afrique, à Lancina Diawara et j’en passe.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 18:14, par Soyons vigilant ! En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Le Burkina a chassé le coton OGM par la grande porte après les revers constatés avec une perte sèche de près de 50 milliards de F CFA pour les sociétés cotonnières. Demain, il reviendra par la fenêtre avec cette fondation Gates, elle même actionnaire de Monsanto avec toujours en station de recherche le niébé et maïs Bt ! Cela explique peut-être l’offensive tout azimut des pro-coton Bt en ce début d’année pour son retour avec des argumentaires plus que fallacieux ! Un UNPCBiste des Balé de service annonce que le rendement n’est que 333 kg/ha cette année à cause du retour au coton Bt, etc. Alors, que c’est faux puisque l’an passé les rendements étaient bons. Et, il ose dire que les rendements du coton Bt étaient de 2,5 tonnes/ha alors qu’ils étaient similaires à celui du conventionnel autour de 1.000 à 1.100 kg/ha. Il faudra dire à Mélinda que la poterie n’est qu’une activité mineure à côté des activités de petit commerce qui concerne les 3/4 des femmes en milieu rural autour de la transformation des produits locaux pour les marchés locaux !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 18:23, par Pauvre démocratie En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    La démocratie est en danger avec ces milliardaires philanthropes bien plus riches et puissant que la majorité de nos états africains. Je rejoins le commentaire kwiliga pour dire qu’il faut lutter contre la concentration excessive des richesses de ce monde entre quelques dizaines d’individus alors que la majorité de la population vit dans sa pauvreté. C’est un déni de démocratie qu’un petit % possède plus de 90% des richesses de ce monde et vont nous imposer leurs OGM que l’on va bouffer pendant qu’eux même mangeront de la bonne nourriture biologique... Et, toutes les politiques au monde visent à réduire les impôts aux revenus des personnes très riches et, à taxer de plus en plus les pauvres et classes moyennes. Que dire des paradis fiscaux qui permettent la fraude massive, la corruption et la gabégie ? L’état burkinabè perd ainsi jusqu’à 200 milliards de taxes sur son or exporté illégalement vers l’Occident ! Le Sud est ainsi pillé et reçoit quelques miettes dans le cadre de la coopération et soitdisant aide au développement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 09:34, par OUEDRAOGO En réponse à : Burkina Faso : La Fondation Bill et Melinda GATES annonce une aide de plus de 23 milliards de FCFA

    Slt. De toute façon MR Roch saura prendre bien soins de ses fonds. Que DIeu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés