Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Professeur Joseph Ki-Zerbo : Les œuvres d’hommage se poursuivent 11 ans après

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • lundi 22 janvier 2018 à 00h58min
Professeur Joseph Ki-Zerbo : Les œuvres  d’hommage se poursuivent 11 ans après

« Joseph Ki-Zerbo, l’ouvreur de chemins », c’est le titre d’un film de témoignages et d’hommages à l’illustre disparu, dont l’avant-première a eu lieu dans la soirée du 19 janvier 2018 à Ouagadougou.

« C’est à la faveur de la commémoration du dixième anniversaire (Ndlr. 4 décembre 2017) posthume de Jospeh Ki-Zerbo que nous avons décidé de nous mettre à l’écoute de femmes et hommes(jeune et moins jeunes) qui ont parcouru des chemins, pensé , parlé , réalisé avec celui qui est appelé affectueusement Professeur ou qui se sont intéressés à son parcours, à son œuvre », a expliqué la fille ainée du disparu, Françoise Ki-Zerbo, administratrice générale de la Fondation Joseph Ki-Zerbo.
Elle a commencé par demander une minute de silence en mémoire du Professeur « dont la pensée et l’œuvre réunissent celles et ceux qui depuis des décennies, des siècles ont mené le combat pour une Afrique à la fois visible et crédible sur l’échiquier mondial ».

La fondation pour la réalisation de cette œuvre, s’est tournée vers Clémence Tuina, journaliste. « Au départ, il était juste question pour moi de réaliser une série d’interviews(…). Plus tard, est née l’idée du film sur la base des interviews déjà réalisées afin de permettre une large diffusion de la pensée du Pr, tant les témoignages récoltés étaient riches et intenses », a-t-elle précisé.
52 mn durant donc, le premier agrégé en histoire de l’Afrique noire se dévoile à travers 15 personnes. Des chercheurs, des enseignants d’université, des compagnons politiques, syndicalistes, des étudiants apportent des témoignages, expliquent l’œuvre de l’homme et sa portée.

« Joseph Ki-Zerbo, l’ouvreur de chemins » est bâti en trois grandes parties. La découverte de Joseph Ki-Zerbo, son coté intellectuel à travers ses recherches et ses ouvrages, et enfin, son idéal politique. Ce, avec des paroles célèbres du Pr. « On ne développe pas ; on se développe ! », « Naan laara an Sara » (Si on dort on est morts), « Chaque génération à des pyramides à bâtir ».

Tout en félicitant la réalisatrice Clémence Tuina et la fondation pour cette œuvre, le public a formulé des remarques. Notamment l’inexistence d’archives, et le choix des personnes interviewées (seulement des témoignages de burkinabè).

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Les vendeurs de pièces détachées demandent la suppression de la Brigade mobile du commerce
Agence Générale de Recrutement de l’Etat : Des nouveaux directeurs officiellement installés dans leurs fonctions
Energie : La SONABEL tient ses 1ères journées portes ouvertes
Message de Mme le Ministre de la Santé à l’occasion, de la journée Mondiale de Lutte contre la Tuberculose (JMT) 2019
Radicalisation et extrémisme violent : Des jeunes de diverses confessions religieuses abordent la question
CASEM du ministère de l’Enseignement supérieur : Les participants militent pour la sécurisation des temples du savoir
Commune de Ouagadougou : Du matériel pour accroître l’offre de services en planification familiale
Logements sociaux : Des attributaires de Bassinko recoivent les clés de leurs maisons
Ganzourgou : Des infrastructures inaugurées au profit des producteurs de Salogo
Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO
Recette de la semaine : Poulet au rabilé
Développement local : Le projet Tuuma pour booster l’employabilité des jeunes et des femmes dans cinq régions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés