Projet Ziga II : une délégation de la Banque arabe pour le développement en Afrique(BADEA) sur les installations

LEFASO.NET | Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire) • samedi 20 janvier 2018 à 00h55min

Le ministre de l’économie, des finances et du développement, Rosine Coulibaly/Sori, et le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ambroise Ouédraogo, ainsi qu’une délégation de la Banque arabe pour le développement en Afrique(BADEA), conduite par le directeur général, Sidi Ould Tah, ont pu lors d’une visite effectuée, le vendredi 19 janvier 2018, sur le site de la station de ZIGA II, s’enquérir de la situation des travaux.

Projet Ziga II : une délégation de la Banque arabe pour le développement en Afrique(BADEA) sur les installations

« Améliorer les conditions de vie des populations par le développement de l’accès à l’eau potable et réduire ainsi les inégalités et risques sanitaires », voici cité l’objectif que vise le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Ouagadougou à partir du barrage de Ziga, dans sa phase II.

Financé en partie par la Banque arabe pour le développement en Afrique(BADEA), ledit projet connait depuis sa mise en œuvre des avancées. C’est certainement cela qui explique et justifie amplement la visite de la délégation de l’institution financière conduite par Sidi Ould Tah, directeur général, sur les installations de Ziga II. En effet, comme le confirme le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ambroise Ouédraogo, il s’est agi de faire constater de visu, au directeur général de la BADEA, la situation des travaux. « Nous avons eu l’honneur d’amener sur le site du barrage de Ziga le directeur général de la BADEA qui est un des partenaires financiers du Burkina Faso, du secteur de l’eau(…), nous avons regardé l’état d’avancement des installations et des travaux (…) », a noté le ministre de l’eau et de l’assainissement.

Au sortir donc de cette visite, Ambroise Ouédraogo, fait un constat selon lequel les travaux de production d’eau seraient terminés, et à ce stade la capacité de production de la phase II du projet, estimé à 7500 mètres cube/heure. Production qui, avoue-t-il, est « largement suffisante pour la ville de Ouagadougou ». Poursuivant, il indique que le bailleur a été rassuré quant à l’utilisation de son financement, « la BADEA a été rassuré que son financement sera bientôt mis en œuvre pour la distribution de l’eau dans la ville de Ouagadougou », a fait remarquer le ministre de l’eau.

Le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ambroise Ouédraogo,« la BADEA a été rassuré que son financement sera bientôt mis en œuvre pour la distribution de l’eau dans la ville de Ouagadougou »

Pour ce qui est du reste des travaux, de l’avis du ministre, ce serait la distribution de l’eau dans la ville. Et de faire à cet effet des précisions, « les infrastructures de stockages intermédiaires (châteaux d’eau et autres) sont en chantier. Par la suite, il y aura le réseau de distribution (600 Km) ; c’est particulièrement cette partie qui est financée par la BADEA. », a clarifié Ambroise Ouédraogo.

Le responsable de la station de Ziga, Isaïe Bombiri, c’est plutôt appesantir lors de ses explications sur le processus de traitement d’eau jusqu’à sa distribution, mais également sur la capacité totale et globale du projet Ziga. Et si l’on s’en tient à celles-ci (explications), la station de Ziga, composée en deux phases a, à ce jour, une capacité totale de 12 000 mètres cube/heure.

Le coût du projet Ziga, phase II, est estimé à 107 milliards 300 millions de Francs CFA pour la tranche prioritaires des travaux. En ce qui concerne les travaux financés par la BADEA, il s’agit d’un financement conjoint de ladite institution et de l’OFID que l’on indique à près de 10 milliards soit 5 milliards chacun.

Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés