Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

CHU-Yalgado Ouédraogo : 10 nouveaux cardiologues à cœur vaillant au service des patients

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 18 janvier 2018 à 19h47min
CHU-Yalgado Ouédraogo : 10 nouveaux cardiologues à cœur vaillant au service des patients

Ils sont 10 nouveaux cardiologues, entièrement formés au Faso, et qui ont été jugés aptes, après quatre ans de labeur, à exercer dans leur spécialité. Ces jeunes cardiologues, la quatrième promotion du genre, ont été célébrés, le vendredi 05 janvier dernier par leurs maîtres, parents, amis et connaissances, à l’occasion d’une cérémonie qui a eu pour cadre « Eau Vive ».

La parité a été respectée : 05 hommes et 05 femmes ; ils ont tous validé les modules théoriques et pratiques, de la première à la 4ème année, personne n’est passé à la trappe. Sur ces 10 nouveaux cardiologues, deux sont nos frères (exactement un frère et une sœur) venus du Cameroun.

Dans la pratique de leur métier, ces lauréats voudraient davantage mettre l’accent sur la compassion envers les patients. D’où justement leur nom de baptême « Compassion » qui voudrait que le soignant ait pitié des malades et soit sensible à la souffrance d’autrui. « Une vraie audace, ce nom de baptême », a dit celui-là même qui a couvé ces cardiologues, le Pr Patrice Zabsonré. Il a saisi l’occasion pour rendre un hommage mérité aux Professeurs Samandoulgou, Niankara et Nebié. Car la formation de ces spécialistes a nécessité une véritable synergie intellectuelle de toute une équipe d’enseignants-chercheurs.

Le Coordonnateur des D E S de Cardiologie, le Pr Patrice Zabsonré

Formateur méticuleux et infatigable, le Pr Zabsonré ne cesse de demander des moyens qui à ses yeux permettraient aux encadreurs de transmettre au mieux leurs savoirs aux apprenants. Les besoins sont : une Unité d’urgences cardiologiques, une vraie Unité de soins intensifs, la possibilité de pratiquer la cardiologie interventionnelle, et « l’implantation » des piles cardiaques

La présidente de l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé (UFR / SDS), le Pr Lougué Claudine, a salué et magnifié le travail des encadreurs, et réitéré l’engagement de son Unité à accompagner la formation des spécialistes dans divers domaines. Elle a invité les nouveaux lauréats à être des ambassadeurs de l’UFR/ SDS de l’Université Joseph Ki-Zerbo.

Le Dr Aboubacar Yves Togueny, a été choisi comme le parrain, selon le délégué de la promotion, le Dr Yacouba Tega, pour « la grande qualité d’écoute qu’il a pour les patients et étudiants, pour son humilité en dépit de l’immensité et la profondeur de ses savoirs, et enfin pour sa capacité à transmettre le savoir ».

Des conseils, celui-ci en a donnés à ses filleuls pour davantage de compassion, de dévouement, pour la cause des malades.

Service de Communication

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sécurité alimentaire : L’ORCADE encourage les orpailleurs à la pratique de la culture familiale
Energies renouvelables : Un atelier national pour se pencher sur la régulation du secteur
Commune de Ouagadougou : La mairie et ses partenaires préparent l’atelier international d’urbanisme de 2019
Salon du livre africain de Koudougou : La littérature burkinabè à l’honneur
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime
2iE : Un colloque pour réfléchir à l’interaction entre eau, énergie, alimentation et habitat
Commune de Ouagadougou : Des espaces de vente d’aliments dans les écoles pour garantir l’hygiène
11-Décembre 2018 : A Fada N’Gourma, on a fêté sans parade militaire ni civile
Accès à l’eau potable : A Pô, l’eau coule difficilement…
Droits humains au Burkina : Le regard de la directrice Afrique de l’Ouest et du Centre d’Amnesty international
58ème Anniversaire de l’Indépendance du Burkina : Le Faso Autrement invite les gouvernants à changer de fusil d’épaule
58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés