Conseil des ministres : Le 5e recensement général de la population et de l’habitat sera organisé cette année

jeudi 18 janvier 2018 à 01h12min

Le traditionnel Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 17 janvier 2018 sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré…
Du compte-rendu du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, on peut retenir :

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil des ministres :  Le 5e recensement général de la population et de l’habitat sera organisé cette année

Au titre du ministère en charge de la Justice, le Conseil a adopté le rapport national sur le 3è cycle de l’examen périodique universel. Lequel rapport fait le point de la situation des droits de l’homme au Burkina Faso et de la mise en œuvre des recommandations qui avaient été faites en avril 2013.

Pour ce qui est du département en charge de l’Economie, le Conseil a adopté un décret portant règlementation général des projets et programmes de développement exécutés au Burkina Faso. Pour le porte-parole du gouvernement, ce décret viendra pallier les insuffisances liées à la multiplicité des projets et programmes d’une part et des unités de gestion d’autre part et une absence de cohérence entre ces différents programmes avec la mise en œuvre du budget-programme dans lequel le Burkina s’est engagé. Pour preuve, le ministre a indiqué qu’en 2017, 127 projets et programmes ont été exécutés au Burkina Faso.

Désormais, dit-il, les projets et programmes seront logés dans deux catégories dont l’une va contenir ceux directement gérés par l’Etat et l’autre les projets qui seront à la charge soit des ONG, des entreprises privées (dans le cadre des PPP) ou des partenaires techniques et financiers.

Evoquant la question des besoins statistiques, Rémis Dandjinou a indiqué que 2018 verra l’organisation du 5è recensement général de la population et de l’habitat, le 2è recensement général de l’agriculture et une enquête nationale sur le cheptel...

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement s’est prononcé sur les négociations entre le gouvernement et les acteurs de l’Education nationale. Rémis Dandjinou a affirmé que les négociations se poursuivent et dit espérer une sortie de crise dans de brefs délais.

Il s’est aussi appesanti sur les incidents à Boussé, à Manga, à Koudougou impliquant les élèves qui disent manifester pour la cause des enseignants. Le gouvernement, dit-il, déplore cette situation et invite les manifestants à la retenue et au respect de l’autorité et de la sécurité de l’Etat.

DCPM/Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés