Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Travaux de construction de l’université Ouaga II : La commission chargée des indemnités installée

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 12 janvier 2018 à 11h19min
Travaux de construction de l’université Ouaga II : La commission chargée des indemnités installée

Officiellement nommés le 12 juin 2017, les membres de la commission chargée de déterminer les indemnités à allouer aux populations affectées par les travaux de construction de l’université Ouaga II ont été installés ce jeudi 11 janvier 2018 en présence du gouverneur du Centre.

Ils sont au total 34 agents de différents départements ministériels concernés à cette phase d’expropriation qui ont été installés dans leur fonction et qui auront la lourde tâche d’évaluer l’ensemble des biens des populations affectées par les travaux de construction de l’université Ouaga II et de fixer le montant des indemnités d’expropriation pour cause d’utilité publique urgente. En effet, cette installation fait suite à l’accord trouvé entre la commission interministérielle présidée par les gouverneurs du Centre et du Plateau central d’une part et les populations de Saaba et de Loumbila d’autre part pour la reprise des travaux de construction de l’université Ouaga II (UO2).

les officiels

On se le rappelle, les travaux avaient été arrêtés depuis septembre 2016 suite à des problèmes de procédure d’occupation du site de l’université et d’indemnisation que réclamaient les populations affectées par les travaux. « La procédure d’occupation du terrain ne respectait pas la législation domaniale et foncière en vigueur et toutes les tentatives des précédents gouvernements de trouver une solution idoine à l’occupation du site sont restées vaines » a relevé le directeur général de la direction générale des impôts Adama Badolo. Mais à l’en croire, l’Etat des lieux est maintenant achevé et c’est donc au tour de la commission chargée des indemnités de se mettre à la tâche.

Pr Stanislas Ouaro, président de UO2

Une commission devra mener sa mission conformément au principe de l’indemnisation selon lequel « l’indemnité doit être juste et ne doit enrichir l’exproprié ni appauvrir l’expropriant ».

C’est donc dire que le travail de cette équipe ne sera pas de tout repos, elle qui devra jouer des pieds et des mains pour réussir sa mission. Et de l’avis du gouverneur de la région du Centre, « il y a un travail de fond qui a été fait par le service technique et la commission interministérielle chargée de la recherche des solutions à ce problème foncier et qui devrait faciliter la tâche à la commission ». Pour sûr, la mise en place de ce groupe de travail participe, selon le président de l’université Ouaga II, Pr Stanislas Ouaro, à la création des conditions de paix et de stabilité pour que cette université puisse s’installer et de se développer.

A quand l’inauguration de la nouvelle université ?

Le gouverneur du Centre

Si pour monsieur Ouaro, il est difficile de donner pour l’instant une date d’inauguration du nouveau temple du savoir, ce dernier se veut néanmoins rassurant quant au bon déroulement du chantier. « Les travaux battent leur plein et les infrastructures essentielles pour un déménagement (dortoirs, restaurants universitaires, centre de santé) sont fin prêtes » a-t-il rassuré. Et de poursuivre : « Actuellement, sur le site il y a 10 000 places assises fonctionnelles, il y a un complexe de deux amphi théâtres jumelés, il y a deux pavillons de 1500 places construits et équipés et un bâtiment pédagogique qui peut accueillir jusqu’à 2000 étudiants »

une vue des membres de la commission chargée des indemnités

A terme, l’université Ouaga II devrait, selon lui, constituer le premier maillon d’un pôle universitaire construit sur un vaste campus évoluant en rapport avec l’augmentation des flux d’étudiants avec pour objectif immédiat de désengorger l’université Ouaga I Pr Joseph Ki Zerbo.

M.J.B
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation
Sécurité alimentaire : L’ORCADE encourage les orpailleurs à la pratique de la culture familiale
Energies renouvelables : Un atelier national pour se pencher sur la régulation du secteur
Commune de Ouagadougou : La mairie et ses partenaires préparent l’atelier international d’urbanisme de 2019
Salon du livre africain de Koudougou : La littérature burkinabè à l’honneur
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime
2iE : Un colloque pour réfléchir à l’interaction entre eau, énergie, alimentation et habitat
Commune de Ouagadougou : Des espaces de vente d’aliments dans les écoles pour garantir l’hygiène
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés