Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Santé et croissance du jeune enfant : Les résultats préliminaires du Sanmatenga dévoilés au cours d’un atelier

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire) • jeudi 11 janvier 2018 à 18h33min
Santé et croissance du jeune enfant : Les résultats préliminaires du Sanmatenga dévoilés au cours d’un atelier

Ce jeudi 11 janvier 2018, à Ouagadougou, s’est ouvert l’atelier de présentation des résultats préliminaires de l’étude menée sous le thème « évaluation coût/efficacité de l’utilisation de quatre suppléments alimentaires sur la santé et la croissance du jeune enfant, dans la province du Sanmatenga ». Il s’est agi au cours de cet atelier de faire la présentation des principaux résultats obtenus par les acteurs de la recherche sur la santé et la nutrition au Burkina Faso.

Evaluer l’efficacité et la rentabilité de quatre formulations de suppléments alimentaires dans un contexte de prévention du retard de la croissance chez l’enfant de 6 à 23 mois. C’est bien de cela qu’il s’est agi au cours de l’évaluation du programme d’aide alimentaire du bureau Ford for peace (FFP) de l’USAID (United States agency international development), réalisée par le Friedman school of nutrition science and Policy de Tufts University en collaboration avec l’Institut de recherche en sciences de la santé(IRSS) dans le Sanmatenga avec pour consigne de faire des recommandations.

En effet, Pour le docteur Laetitia Ouédraogo de l’Institut de recherche en sciences de la santé(IRSS), il était question de comparer l’efficacité et le coût de quatre formules alimentaires de l’USAID utilisés dans la politique de l’aide alimentaire des Etats-Unis. Plus concrètement, « c’est un essai clinique qui visait à savoir de l’ensemble des quatre suppléments que sont le CSB+, le CSB14, le SC+ et le RUSF, quel était l’aliment le plus efficace pour prévenir la malnutrition chez les jeunes enfants de 6 à 23 mois », a indiqué le docteur Ouédraogo. Des conclusions qu’elle a pu tirer de l’étude menée, il semblerait que le CSB+ demeure le plus efficace pour la prévention de la malnutrition aiguë et du retard de croissance chez les enfants de moins de deux ans dans la province du Sanmatenga.

Le représentant du ministre de la santé, Valentin Sissao,« Nous accueillons très favorablement cette étude et nous attendons des résultats qui puissent nous permettent de façon scientifique de prendre des grandes décisio

Le représentant du ministre de la santé, Valentin Sissao, a dit accueillir favorablement l’étude et être en attente des conclusions. « Nous accueillons très favorablement cette étude et nous attendons des résultats qui puissent nous permettent de façon scientifique de prendre des grandes décisions », a-t-il fait savoir. Poursuivant, il a soutenu qu’il était plus que nécessaire de s’adonner à l’utilisation des produits locaux ce, suite à la saisie de certains produits laitiers. « Avec le scandale des produits laitiers de nourrisson de ces derniers jours, nous avons intérêt à utiliser nos produits locaux que nous maitrisons », a poursuivi le représentant du ministre de la santé.

Pour rappel, l’étude est financée par l’USAID et s’appuie sur la plateforme du projet Victoire contre la malnutrition(ViM) avec le concours d’ACDI/VOCA ainsi que de l’ONG Save the Children. Elle a couvert les quatre communes du Sanmatenga (Pissila, Barsalogho, Namissigma et Kaya) et a permis d’enrôler et de suivre une cohorte de plus de 6000 enfants. Les activités de terrain, elles, ont duré deux ans, soit du 12 août 2014 au 22 décembre 2016.

Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre
Fête de l’indépendance, Manga 2018 : A quelques heures de la célébration, des citoyens de Pô s’expriment
Mode : « Mon souhait est de voir un jour les étalons porter Burkindi comme maillot officiel », Gilbert Tiendrébeogo
58ème anniversaire de l’Indépendance du Burkina : L’UPC invite les gouvernants à distribuer équitablement les fruits de la croissance
Siaka Ouattara, maire de Toussiana : ‘’ La lutte pour le développement est une question de sacrifices, de responsabilité et de sincérité ‘’
11-Décembre à Manga : L’ONEA investit plus de 440 millions pour que l’eau coule à flot
Education : L’ONATEL-SA normalise l’école primaire de Pougner-Kougri, dans la région du Centre-Sud
Cité Burkindi de Bassinko : Des plants mis en terre pour améliorer le cadre de vie des habitants
Fonds national pour l’éducation et la recherche (FONER) : La LONAB octroie 1,250 milliard de F CFA
Droits humains : La Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits humains a 20 ans
Programme national de gestion des terroirs : Les populations bénéficiaires satisfaites des réalisations
Les feux de brousse : Un phénomène à combattre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés