MANEGA : Naba PANANTOUGRI célèbre son premier « Nabasga

mercredi 10 janvier 2018 à 14h32min

Le Naba PANANTOUGRI (Aigle huppé) de Manéga, Maître Titinga Frédéric PACERE, installé au trône samedi 7 Janvier 2017, a commémoré son premier anniversaire de règne dans cette contrée et par la même occasion célébré son premier Nabasga (fête coutumière). C’était samedi 6 Janvier 2018 dans la cité de Manéga. Placé sous le signe du retour aux origines, cette commémoration a été marquée par des scènes rituelles, l’inauguration du nouveau grand portail d’entrée au palais et l’hommage des corps constitués de la coutume et des invités au Naba PANANTOUGRI.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
MANEGA : Naba PANANTOUGRI célèbre son premier « Nabasga

Manéga, situé à une cinquantaine de kilomètres de la capitale Ouagadougou, a été samedi 6 janvier 2018, le point de convergence de nombreux invités venus de divers horizons du Burkina Faso et d’ailleurs, pour communier avec les populations de cette cité et ses 27 villages dont le chef, Naba PANANTOUGRI, commémorait son premier anniversaire de règne et célébrait son premier Nabasga.

Accueillis au Musée de Manéga, les invités ont, entre 10 heures et 13 heures 30, eu droit à une visite guidée de ce temple de la mémoire et du patrimoine et qui fait la fierté du Burkina Faso en termes de richesses d’œuvres. A la fin de cette visite qui a permis aux uns et aux autres de découvrir ou de redécouvrir les merveilles de ce musée, et après un rafraîchissement pour se redonner des forces, les invités ont été conviés à la cérémonie proprement dite, au « Manéga Na-Yiri (Palais des Chefs de Manéga).

JPEG - 77.9 ko
Quelques invités au Basga du Chef de Manéga

Là, les invités, parmi lesquels des députés, les premiers responsables du gouvernorat du Plateau central, du Haut-commissariat de la province de l’Oubritinga, des ambassadeurs, des représentants du Moro Naaba BAONGO, des représentants de diverses confessions religieuses et coutumières, des Officiers de l’Armée, des corps constitués de la région… et les populations mobilisées nombreuses pour la circonstance, ont assisté avec plaisir et curiosité à la Sortie de Naba PANANTOUGRI, en la personne de Maître Titinga Frédéric PACERE. Une sortie qui dans les tréfonds de la tradition s’apparente à une apparition mystique. En effet, c’est vêtu d’une tenue royale aux couleurs vives et coiffé d’une étoffe rouge (symbole du soleil levant), longue canne tachetée de plumes à la main droite, que PANANTOUGRI est apparu. C’est aux pas majestueux, rythmés aux coups des fusils traditionnels, cadencés aux rythmes des tambours et des castagnettes, séquencés aux mélodies des applaudissements et des chants du terroir, que le Naba avance vers la foule massée le long de l’itinéraire qu’il doit emprunter pour le rituel.

JPEG - 92.8 ko
Offrandes aux ancêtres en guise de reconnaissance pour les récoltes octroyées dans la zone, pour la paix...

Le déplacement rituel de Naba PANANTOUGRI accompagné de sa Cour, a consisté à aller faire des offrandes de Zom-Kom (eau à base de farine et de beurre de Karité) et de dolo (bière de mil) aux ancêtres, symbolisés par un amas de pierres (appréciation de non-initié) à proximité du Palais. Pour le langage que nous avons compris, il a été question de souhaits de bonne santé, d’heureuse année 2018 pour le Naba et ses sujets, de bonnes récoltes pour les saisons à venir, de paix pour le Burkina Faso, en particulier pour le territoire de Manéga et ses 27 villages…

JPEG - 91.8 ko
Hommage des corps constitués de la coutume au Naba

De retour au Palais, et avant de pénétrer dans la cour, Naba PANANTOUGRI entouré de chefs coutumiers et de ses guerriers, a inauguré le nouveau grand portail d’entrée dénommé « Portail du Palais des Chefs de Manéga ». Il a par la suite procédé à l’inauguration du « Samandé », aire de la Cour extérieure destinée aux audiences. S’en est suivi un bain de foule au cours duquel le Naba a congratulé ses invités et la population.

Après quoi, PANANTOUGRI s’est retiré dans le grand salon du Palais, le temps de changer d’accoutrement (tenue moins mystique) pour ensuite revenir dans la cour aux fins de recevoir les hommages des corps constitués de la coutume et des invités. Les délégations, chacune selon son rang, ont « défilé » devant le Naba, les mains chargées de cadeaux (poulets, enveloppes et autres présents) pour témoigner leurs reconnaissances, leur soumission ou leur amitié à PANANTOUGRI, l’Aigle huppé de Manéga.

JPEG - 98.4 ko
Une des nombreuses délégations venues témoigner leurs reconnaissance au Chef de Manéga

En retour, dans son adresse aux différentes délégations, il a émis le souhait de voir les Burkinabè « travailler davantage pour la construction du pays… Car c’est le travail qui construit l’homme. Travaillons, travaillons avec courage, avec honnêteté… Et sachons partager avec les autres… ». A la jeunesse, Naba PANANTOUGRI lance un appel « à s’abreuver à la source des valeurs de la tradition, à la connaissance de l’héritage de nos ancêtres… »

La fête s’est poursuivie tard dans la nuit avec les réjouissances populaires, sous l’animation des troupes de chants et de danses du terroir.

Sita TARBAGDO (Collaborateur)

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés