Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Appel à candidatures : Afrique Média CyberSécurité (session du Burkina Faso)

Accueil > Actualités > Multimédia • Communiqué • mercredi 10 janvier 2018 à 13h00min
Appel à candidatures : Afrique Média CyberSécurité (session du Burkina Faso)

Afrique Média CyberSécurité est un programme de formation théorique et pratique en sécurité internet dédié à notre regrettée Anna Gueye et destiné aux journalistes professionnels et aux acteurs des médias de la société civile (blogueurs, journalistes citoyens, cyberactivistes …) de 10 pays de la sous-région ouest-africaine.

Objectif

Ce projet vise à initier et à outiller les acteurs des médias aux pratiques et méthodes de la sécurité et protection numérique. L’objectif principal du projet « Afrique Média CyberSécurité » est de permettre l’accès à Internet sans entraves aux professionnels des médias de l’Afrique de l’Ouest.

Le projet

La révolution digitale a ainsi bouleversé les méthodes de travail des professionnels de l’information. C’est la fin ou presque des dictaphones ou autres enregistreurs audio. Le journaliste d’aujourd’hui travaille de plus en plus avec son smartphone ou son ordinateur portable. C’est des données numériques qui sont traitées, stockées et partagées quotidiennement. Sans une politique de sécurité et une certaine compréhension des règles de protection, toute leur production se retrouve exposée au vol ou tout simplement à la destruction.

En Afrique, être acteur des médias (professionnel ou pas) présente souvent des risques dans certains pays (même démocratiques). Il est très facile de remarquer une violation du devoir d’informer des journalistes et celle du droit d’accès à l’information du public. Avec la digitalisation, certains gouvernements n’hésitent pas à appliquer des méthodes fascistes pour mettre tout un pays en “blackout”.

Des acteurs de la société civile considérés comme des lanceurs d’alerte, des journalistes citoyens ou tout simplement des web activistes sont menacés, persécutés, surveillés et arrêtés dans certains pays alors qu’ils ne font que leur travail et d’autres ne font que publier ou partager de simples informations.

Au terme de ce projet, 500 journalistes et activistes web dont la déontologie ne souffre d’aucun reproche, auront les outils et les connaissances nécessaires qui leur permettra de travailler en toute sécurité, communiquer de façon sereine, pallier les risques d’infiltration et de piratage, contourner la censure sur Internet, ainsi que les technologies de surveillance.

AFRICTIVISTES va identifier et accompagner les acteurs des médias des 9 pays francophones de l’Afrique de l’Ouest et la Gambie. Les participants dans les différents pays recevront gratuitement une formation à la CyberSécurité et recevront des applications et logiciels à travers une boite à outil pour la mise en oeuvre des connaissances qui leur seront partagées.

Ce programme propose des formations, des appuis techniques et une mise en réseau.

Les participants que nous recherchons doivent savoir utiliser internet, disposer d’une adresse de messagerie électronique, être inscrit sur un réseau social, savoir utiliser un ordinateur et un smartphone (sous android ou iOs).

Déroulement

Le programme Afrique Média CyberSécurité se décompose en dix grandes sessions. Les sessions se tiennent successivement dans les pays suivants :

Bénin
Togo
Côte d’Ivoire
Guinée
Burkina Faso
Mali
Mauritanie
Niger
Senegal
Gambie

Chaque session sera décomposée en trois phases :

Phase de l’Identification des Menaces
Phase de la Proposition des Méthodes
Phase de la mise à disposition des Outils

Quels participants ?

Chaque session reçoit 50 participants dont :

- 25 journalistes professionnels (journalistes web, journalistes d’investigation, journalistes radio, journalistes télé et journalistes de la presse écrite)
- 25 acteurs des médias de la société civile (blogueurs, web activistes, journalistes citoyens, journaliste des données, journalistes 2.0…)

CANDIDATURE POUR LA SESSION DU BURKINA FASO

Date limite candidature ?
La session du Burkina Faso aura lieu à Ouagadougou du 22 au 26 janvier 2018.

La date-limite de dépôt des candidatures est fixée au 17 janvier 2018 à 23H59 (GMT).

Comment déposer sa candidature

Pour déposer votre candidature pour la session de Ouagadougou, vous devez cliquer sur ce lien, remplir le formulaire de candidature en ligne et fournir les éléments de candidature demandés.
Aucun frais de participation ou de candidature n’est demandé aux candidats. Le programme est entièrement gratuit.

Les critères de sélection

Toutes les candidatures passent par un processus de sélection. Les candidatures seront examinées selon les profils et les activités des postulants sur internet.

Les participants doivent remplir les conditions suivantes :
- être acteur des médias ;
- avoir accès à internet ;
- résider dans le pays qui doit abriter la session ;
- être conscient des risques et enjeux de la cybersécurité ;
- faire preuve de motivation, de la prise en compte d’une dynamique de réseau.

Sélection
Après la sélection, les candidats retenus seront informés par courriel. Ils doivent confirmer à nouveau leur participation pour recevoir l’agenda et les informations complémentaires pour leur participation au programme.

Pour toute question complémentaire, vous pouvez adresser un mail à cheikh.fall@africtivistes.org

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Médias : Radio Chine internationale à la conquête de l’Afrique
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
Rentrée publicitaire 2018 : « Publicitaires associés » veut assainir le secteur de la communication au Burkina
Nuit des TIC 2018 : Le fondateur du portail Lefaso.net, Dr Cyriaque Paré, primé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés