« Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte », Rasmata Nadembèga, maire de l’Arrondissement n°12 de Ouagadougou

LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • lundi 8 janvier 2018 à 14h35min

Un cadre de vie sain, un environnement propre. C’est l’un des grands vœux émis par le maire de l’arrondissement 12 à la faveur du nouvel an. Bien plus, c’est un cri de cœur que Rasmata Nadembèga (une des deux femmes élues maires d’arrondissement de la capitale) a exprimé, le jeudi 4 janvier 2018 dans les locaux de sa mairie sis à Ouaga 2000 (propos recueillis dans le cadre de notre carnet de vœux de nouvel an).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
« Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte », Rasmata Nadembèga, maire de l’Arrondissement n°12 de Ouagadougou

Occasion donc pour le bourgmestre de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur et, par ricochet, dévoiler les intentions pour l’année 2018. Ainsi, après les classiques vœux aux populations de son arrondissement, aux partenaires au développement de sa circonscription et à l’ensemble des Burkinabè (à qui elle souhaite santé, paix, entente et cohésion sociale), Mme le maire est revenue sur quelques acquis engrangés en 2017, dont le lancement des travaux de construction de l’infrastructure de drainage des eaux de pluie au quartier Patte d’Oie. Un point qu’elle relève avec, visiblement, un grand soulagement car, « c’était vraiment un cri de cœur des populations de la Patte d’Oie au regard des inondations auxquelles elles étaient confrontées… ».

Pour elle, même si la construction est toujours en cours, c’est déjà un grand pas dans l’amélioration du cadre de vie des habitants de ce quartier.
« Le chantier est presque fini (…) La question des inondations était vraiment la grosse préoccupation de l’arrondissement 12. Pas pour dire qu’il n’y a pas d’autres préoccupations, mais c’était une préoccupation majeure », a-t-elle mis en exergue.

Mieux, elle dit avoir la conviction qu’en 2018, d’autres grands chantiers verront le jour, notamment la construction d’un daleau pour rallier une partie de Ouaga 2000 au quartier Patte d’oie, deux zones de l’arrondissement actuellement ‘’coupées’’ l’une de l’autre (du fait d’un bas-fond). « La construction de ce daleau va soulager les populations et usagers de la zone, obligés actuellement de faire le tour pour rejoindre l’une ou l’autre partie », confie-t-elle en substance.

Mais, au-delà de ces gros chantiers, Mme le maire relève, avec insistance, qu’un des plus grands défis que son équipe partage avec l’ensemble des populations, c’est la problématique du cadre de vie. Elle souhaite vivement voir les choses s’améliorer cette année dans ce sens. Malgré les appels incessants, dit-elle, la préservation du cadre de vie et partant, de l’environnement, reste une préoccupation pour le Conseil municipal. "On a beau lancer des appels aux populations pour un cadre de vie sain, un environnement propre, les actes de pollution se poursuivent et nous ne cesserons d’interpeller les populations à ce sujet. Les gens jettent les ordures à tout bout de champ et on demande des efforts dans ce sens également. Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte. C’est en cela que nous allons vivre dans un environnement sain, profitable à tous ", a-t-elle dit, galvanisant les populations à conjuguer les efforts pour relever ce défi car, dit-elle, cela y va de la santé même et de l’épanouissement de chaque habitant.

C’est pourquoi, son équipe inscrit également la sensibilisation parmi les priorités de 2018.

Tout en se montrant reconnaissante aux populations de son arrondissement (qui comprend aussi le quartier huppé de Ouaga 2000) pour leur accompagnement aux actions de l’équipe municipale, Mme Nadembèga les exhorte à faire front commun dans les actions de développement et la contribution citoyenne. « Car, comme le dit un proverbe burkinabè, une seule main ne ramasse pas de la farine. C’est ensemble que nous parviendrons au développement et c’est d’ailleurs notre slogan : ensemble, le développement est possible. C’est ensemble que nous allons faire bouger les lignes, le Conseil à lui seul ne peut parvenir à ce que nous avons défini comme vision de développement », a appuyé le maire Rasmata Nadembèga.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 janvier à 17:34, par Snake
    En réponse à : « Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte », Rasmata Nadembèga, maire de l’Arrondissement n°12 de Ouagadougou

    Voilà au moins une qui semble avoir compris que l’hygiène du cadre de vie soulage de certaines maladies....
    Espérons que celui de Kaarpala (arrondissement 11) se réveillera aussi. Là-bas ce n’est même pas seulement devant les portes que les gens jettent leurs ordures, ils ont finis avec çà ! Ils jettent et brûlent leurs ordures en plus en pleine voie publique ; même l’eau sale des ménages est déversée sur les goudrons au lieu de l’être à défaut dans les caniveaux (quand ils existent). Vous n’avez rien vus encore, wait & see, certaines maladies comme la Dengue vont nous rappeler tous à l’ordre.

  • Le 8 janvier à 20:19, par Yiriba
    En réponse à : « Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte », Rasmata Nadembèga, maire de l’Arrondissement n°12 de Ouagadougou

    Oui, la sensibilisation doit prévaloir pour la salubrité dans les quartiers d’habitation. Ça prend également de la volonté politique, une vision et des moyens coercitifs qui malheureusement risquent de nuire à une réélection en politique. Ça prendra un/une maire et une équipe prêts à lutter pour leur idéal de vie saine dans les habitions quit à ne plus se faire réélire. La mise en place d’une petite taxe pour le nettoyage des rues que tous les propriétaires de lots payent à temps et des sanctions pour les contrevenants qui jettent/brûlent des ordures sur la voie publique sont une solution pratique. Les contraintes ? On peut commencer par couper l’eau et/ou l’électricité, les loyers dans les résidences délinquantes jusqu"au payement des amendes, mais dans tous les cas réfléchissez et trouvez des moyens justes et efficaces pour l’application des contraintes. La gestion des taxes et et des contraventions liés à la salubrité doit être indépendante et transparente au regard des citoyens et obtenir l’engagement total des agents municipaux pour cette cause. Très compliqué ? Peut-être oui, alors l’alternative c’est de vivre encore dans l’insalubrité des quartiers pour un bout de temps. Mesdames et messieurs les maires, prenez un tel risque pour le changement et vous pourrez même être réélus facilement.

  • Le 8 janvier à 23:53, par Freedom is a state of mind
    En réponse à : « Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte », Rasmata Nadembèga, maire de l’Arrondissement n°12 de Ouagadougou

    La reussite d’un tel engagement ne depend que de nous (le peuple). J’ai pourtant peur que beaucoup de gens negligent la valeure ajoutée du bon comportement de chacun. Quelle est la meilleure conduite à tenir face à des voisins qui s’en fichent ?

  • Le 9 janvier à 05:23, par broo
    En réponse à : « Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte », Rasmata Nadembèga, maire de l’Arrondissement n°12 de Ouagadougou

    « Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte »,
    OUI madame le maire : l’autorité que vous etes doit Prendre les devants/ CREER DES POUBELLES PUBLIQUE, FACILITER LA COLLECTE DES ORDRES DANS DES DECHARGES PUBLIQUES ET LES ACHEMINER VERS LA DECHARGE MUNICIPALE REGULIERMENT. SENSIBILISER LES MENAGES A AVOIR DES POUBELLES DEVANT LEURS PORTE/ UN MENAGE UNE POUBELLE/ CONTROLER LES DECHARGES D’ORDURE DANS LES LIEUX PUBLIQUES/SENSIBILISER LES POPULATIONS SUR HYGIENE ET ASSAINISSEMENT/ FAITE DES OUVRAGES POUR DRAINER LES EAUX DE PLUIES....

  • Le 9 janvier à 11:13, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : « Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte », Rasmata Nadembèga, maire de l’Arrondissement n°12 de Ouagadougou

    - Madame le Maire, on n’a pas besoin que vous jouez au mannequin devant la presse pour nous servir. On ne vous a pas voté pour celà ! Pourquoi ’’Nous demandons à chacun de mettre la propreté devant sa porte’’ ? Faites votre travails et tout ira bien. Et faire votre travail c’est :

    1/- Disposer des bacs à ordures dans les endroits précis,
    2/- Disponibiliser des bacs à ordures à acheter par les ménages,
    3/- Faire la repression contre les contrevants et sans pitié, les verbaliser fortement.
    4/- Exigez à la police municipale de faire son travail pour lequel elle est payée !

    Il n’y a aucune demande à faire ici. Il faut exiger voire obliger les gens à nettoyer chez eux ! Ya pas à s’apitoyer !

    Par Kôrô Yamyélé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés