Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

mercredi 3 janvier 2018 à 20h00min

Le colonel Auguste Denise Barry a été déféré ce mercredi 3 janvier 2018 à la maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) pour son implication présumée dans une tentative présumée de déstabilisation du pouvoir. L’ancien ministre de la sécurité sous la Transition, avait été arrêté par la gendarmerie le vendredi 29 décembre 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA
Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 janvier à 01:57, par Origine
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    La création de son centre de renseignement fait très mal au gouvernement. Donc, ce dernier a trouvé le moyen le plus stupide pour mettre fin à toutes les activités de ce centre. C’est pour dire que la méthode jadis employée par le CDP est toujours d’actualité, preuve que ce sont ces gens du MPP qui faisaient appliquer ces méthodes avant. MPP==CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 06:16, par Papa
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Donc le colonel ADB remplace ainsi le general Diendiere en residence surveille’.? tout est calcule’ au pays du Mouta Mouta,bonne chance au colonel Barry.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 06:44, par Mafoi
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Il faudra que les autorités s’expliquent comment une seule personne peut déstabiliser tout un pays puisque depuis une semaine il est le seul interpellé.Pour moi c’est de la mascarade

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 07:14, par M o
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    A son excellence mr le président de comprendre que le groupe zida étaient très
    Dangereux
    A comploter pour qu’ils écarte certains qui sont aujourd’hui en prison
    Qui pouvaient être un plier pour lui aujourd’hui
    J’espère qu’il comprendra
     ?????????????

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 07:19, par Sambiga
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    IMPOSSIBLE ON N’A PAS LES MOBILES DE SON TRANSFERE A LA MACA.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 07:38, par COPA
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    N’importe quoi. Jusqu’à preuve du contraire. Déstabilisation du pouvoir cela veut dire quoi ? Dite clairement qu’est-ce qu’il a eu à faire. Peut-être qu’il a des preuves montrant votre incapacité, manque d’honneur, détournement, amnésique, ce gouvernement me fait vraiment pitié. Que son avocat nous éclaire.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 07:43, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    I can’t believe this ! Soit on lui a tendu un piège fin, soit on lui fait un forcing pour tuer son CESDS. Courage frère en C ! de la fosse aux lions tu en ressortiras vivant, plus que vivant !

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 08:35, par fort
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    dans tout ça ou se trouve c’elle qu’on appelle Maïza Sérémé pour nous donner des éclaircissements sur ce cas de déstabilisation présumée.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 08:49, par Maninsougri
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    TEntative presume de destabilisation du pouvoir...yin yin yan yan yan....Comprenez une chose,les freres de Joseph n,ont pas pu empeche d,etre ce qu,il a ete.Seulement nous voulons la paix au pays. Si a cause de vos interets egoistes vous fetes ca ,ca ne va pas prosperer.Vous devez expliquer ce qu,il a fait.Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 08:58, par caca
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Mr. Denise à la MACA et pendant ce temps Yako a un Président blanchi. Le pays des hommes intègres est paradoxal après les 30 et 31 octobre 2014, les ennemis d’hier deviennent les amis et les amis d’hier deviennent des ennemis aujourd’hui. Ainsi va la vie, et vanité des vanités tout est vanité.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 09:10, par MOREBALLA
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Le pouvoir en place se paie le luxe de fabriquer un martyre et de surcroît donner des arguments à de possibles agissement contraires à la démarche normale d’une république. La liste des mécontents de la république s’allonge et malgré tout, on s’acharne à penser que la prison emprisonne de facto les difficultés, voir les dangers de la gestion de la chose politique. "Rien ne peut encore", le vin est tiré et nous la boirons tous !

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 09:27, par Matheo
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    "Malheure á ceux qui ballonnent le peuple". Monsieur le president, ressaisissez vous avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 09:27, par Kabarébé
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Certainement que sa liberté le dérangeait beaucoup surtout que tous ses camarades de l’ex RSP ont au moins gouté à la prison. Sinon, c’est à ne pas comprendre cet officier qui, jusque-là était considéré comme le plus intègre et le plus intelligent de tous.
    Mais comment peut-il être seul dans une affaire de tentative de déstabilisation d’un pouvoir ? N’y a t-il pas de complice ? Affaire à suivre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 09:31, par le meme
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    si on l’a arrêté et transféré c’est qu’il y’a des preuves tangibles.
    quand il n’ya pas de communication la rumeur devient une vérité acceptée de tous.
    chacun peut en créer..et cela peut encore créer des troubles incertaines.
    voici un exemple ; il parait qu’il etait avec ............et il a ............
    donc................
    finalement nul ne sait mais attendons de voir la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 09:31, par bassenéré manégda
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    bonjour à tous. la situation actuelle interpelle tout burkinabè..ainsi je propose une réorganisation suivante. le rattachement de tous les corps habillés c’est a dire les paramilitaires et les militaires avec une seule grille salariale et tous les civiles de la fonction publique en une seule grille salariale. cela évitera les différents statuts particuliers et facilitera le commandement au sein des forces armées nationale composées des forces de défense et les forces de sécurités.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 09:59, par ac
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    N’importe quoi. Liberé le gars. Si vous n’aviez pas fini avec gilbert diendere, ne nous emmerder pas svp. Un point un trait.

    Cette histoire sent de la manipulation contre Denise barry. Et je ne crois pas un seul instant aux accusatiosn qui lui sont reprochées. De tout facon, faite ceux que vous voulez la population vous observe dans le silence. Chacun payera sa compromission au moment venu.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 09:59, par Yamkoul
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Chers internautes, arrêtez vos critiques "bidon". Ne vous mettez pas à la danse alors que vous ne savez pas danser. On n’arrête pas quelqu’un "à la vas t’asseoir". Pour ne pas dire que vous êtes des ignorants, je vous pose une question : savez-vous comment la gendarmerie diligente une enquête ? Qui est contre la personne du colonel Auguste Denise BARRY ? Attendons de voir les choses au lieu de parler de ce qu’on ne sais même pas, car cela mène à la perdition.

    Répondre à ce message

    • Le 4 janvier à 10:28, par Mogo
      En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

      Internaute Yamkoul. Toi tu n’as rien compris. Le jeu de ces sadiques politiciens au pouvoir est clair. Ils veulent détourner l’attention des citoyens des vraies réalités, de leur incapacité à gérer ce beau pays. Malheureusement ils embarquent des gendarmes, ces hommes valeureux, dans leur aventure. Une seule hirondelle fait la pluie ? Tout le monde sait (les gens réfléchis surtout, pas des gens vendus) qu’il est impossible, voire illusoire de penser faire un coup d’état encore. Surtout dans un pays hyper pauvre, sans ressources pérennes. Pour endormir la conscience des gens sur leur incapacité, ils s’acharnent sur des innocents. Faites le lien avec le récent discours du PM face aux militants MPP et celui de Simon, et vous comprendrez. Les choses étaient planifiées. Rien que de la pourriture. Mais ils ont engagé un combat dont ils ignorent l’issue. Wait and see...

      Répondre à ce message

      • Le 4 janvier à 12:05, par Dany
        En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

        Mon frère, élevez vous, l’état n’a pas de parti, mais il faut un parti pour incarner le pouvoir d’état. A vous lire, il faut laisser faire avant d’agir, à quoi servira le renseignement ? ce qui est fait n’est pas hors droit. Vous voyez MPP partout, mais dites moi, comme la majorité de ce MPP, Barry est un fruit de ce même Blaise, puisse qu’il a été son ministre de la sécurité. Personne n’est assez grand pour enfreindre la loi. Quand la procédure judiciaire ira à son terme il sera jugé s’il en vaut la peine. Pour vous un agent de l’état ne peut plus faire son travail pour lequel il recruté sans qu’il n’y est un parrain !

        Répondre à ce message

    • Le 4 janvier à 13:45, par yaa yah boin
      En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

      Merde enfin !!!
      c’est la meme salade on nous a servis, mais aujourd’hui Eddy Komboego et sa suite sont libre...
      La gendarmerie n’est qu’un instrument du pouvoir !
      Le temps est l’autre nom de Dieu.

      Répondre à ce message

    • Le 4 janvier à 15:04, par L’intègre
      En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

      Ceux qui croient maîtriser le droit politique ou privé n’ont qu’à associé la prière à leurs savoirs car notre belle nation est malheureusement une bombe déjà nourrie .

      Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 10:08, par Ka
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Pour déstabiliser un pouvoir, il faut avoir une raison, des moyens et des complices, car une seule personne ne peut prétendre déstabiliser un pouvoir démocratiquement élu par le peuple, sauf une personne qui sorte d’un centre psychiatrique : Tant que le pouvoir ne prouve pas au peuple les raisons et les moyens, surtout les complices de Barry, cette arrestation montre qu’il y a gens qui sont incapables de se remettre en question, et qui trouvent toujours des causes imaginables pour occulter leurs propres faiblesses. Je suis contre les hommes de tenus qui veulent s’emparer le pouvoir avec les armes sans les urnes : Mais je suis aussi contre les personnes qui ont le pouvoir et l’abuse pour détruire les autres, et qui montre que ces personnes sont nuls au point de se ridiculiser devant un peuple souverain et mûri. Souhaitons des éclaircissements plus convaincants à cette arrestation qui reste aux yeux du peuple mûri par les magouilles, les crimes gratuits et la corruption à ciel ouvert. Le peuple Burkinabé peut accepter des arrestations comme les auteurs et complices qui ont été pris en flagrant délit avec le coup d’état a la maternelle de Djibril Bassolé et de Diendéré Gilbert, mais avec une seule personne supposée, devienne de l’anarchie pure et simple. Oui ! Cette affaire est a suivre avec raison.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 10:20, par Citoyen LAMBDA
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Au stade où est arrivé ce dossier avec le transfert de Mr BARRY à la MACA ,le gouvernement gagnerait à lever un coin du voile en communiquant un tant soit peu sur cette affaire, même si on comprend que pour les nécessités d’enquête pour cerner tous les atours ,complices de ce projet de déstabilisation ,il ne faut tout dire en ce moment .Le climat social du pays est déjà assez lourd ,le pays fait face au terrorisme ,alors s’il vous plait n’en rajoutons pas à nos difficultés. Si les faits sont avérés que le tribunal militaire dise au moins un mot, bon Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 10:25, par kiriki
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ». Ensuite il nous faudra tellement d’humilité pour comprendre nos limites. Mais lorsqu’on a du mal à réaliser que nous avons des défaillances qui obstruent notre capacité de clairvoyance, notre discernement, ça devient un sérieux handicap qui risque de gangrener toute vision éclairée.
    Et dans notre obscurité où on essaie de saisir tel objet pour s’orienter dans la pièce, on ne fait plus du pilotage vue, mais du sauve qui peut. Et dans ce sauve qui peut, on n’a plus le réflexe de penser aux dégâts qui sont enregistrés. Et enfin dans tout ce n’importe quoi, on n’est pas à l’intérieur d’une pièce de sa maison après s’être bien saouler la gueule mais à la tête d’un Etat tout de même.
    Espérons seulement que cet homme a vraiment fauté et qu’il ne s’agit pas d’une mesquinerie humaine. Tout est présomption ; aucune déclaration pour parler de preuve. Bonne suite

    Répondre à ce message

    • Le 4 janvier à 11:31, par Ka
      En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

      Bien vu Kiriki : Comme je l’ai dit dans une de mes critiques sur cette affaire de Barry très flou a mon avis : ‘’’’La seule chose que je doute et regrette, c’est qu’il y a gens très intelligents comme Barry dans notre société, et qui sont incapables de se remettre en question et qui trouvent toujours des causes externes pour occulter leurs propres faiblesses.’’’’

      Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 10:40, par Djibi
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Barry n’est pas un petit,il sait que faire en de telles circonstances. Ne devançons pas l’iguane dans l’eau. Le pouvoir a ses raisons et Barry a aussi ses moyens de défense. Il ne sert à rien de spéculer dans le vide.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 10:54, par BF
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Bien fait pour lui car pendant la transition ce sont les arrestations qu’il ordonnait tout azimuts qui on fait dire aux gens qu’il était compétent, qu’il travaillait etc ... Aujourd’hui c’est son tour de goutter au fouet et rassurez vous personne n y échappera même les maîtres du moment car la loi du "le renard passe et chacun à son tour chez le coiffeur." est d’actualité.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 11:15, par TRAORE
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    La justice fera son travail s’il est blanc il sera libre il faut que l’ autorité nous explique clairement les actes de Denis BARRY afin que la population puisse comprendre d’avantage

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 11:16, par épicure
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    chers internautes, laissons la gendarmerie faire ses enquêtes en toute tranquilité ; ce n’est pas la première fois qu’on met aux arrêts quelqu’un pour faire des investigations ; s’il n’a rien a se reprocher, il sera remis en liberté mais dans le cas contraire, il sera jugé com tous ceux qui sont en prison depuis longtemps ; nul n’est au dessus de la loi

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 11:22, par Kalonji rock
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Dommage pour Barry .mais reconnaissez que faire du mal est la specialité des officiers Burkinabé.soit ils s’unissent pour faire du mal a toute la nation civil avec des coups d’etat bidon ou a defaut se fairent du mal entre eux.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 11:28, par le karpalais
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Au lieu que chacun fasse son travail, on passe tout le temps à dire que l’autre ne sait pas faire son travail alors que lui même ne fais pas le sien. Barry est un citoyen comme tous les Burkinabè, s’il y’a des indices des indices de déstabilisation du pouvoir sur lui, on l’arrête et il va se défendre. Donc arrêtez de crier sur tous les toits que son arrestation est politique.
    Quant à moi, je vais m’occuper de mes oignons, il faut mettre un goudron à Karpala pour sortir sur la voie de Pô et nous les karpalais, on va pouvoir se rendre chez nous tranquillos.
    En tout cas, il faut karpaliser karpala.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 11:39, par RAPHA
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Que le gouvernement nous dise au moins clairement ce qu’il a fait. Les termes utilisés jusque là sont vagues et ne permettent pas d’analyser les choses objectivement. Ce gouvernement a un gros problème de communication. Comment avons nous fait pour voter un président pareil ? Bon Dieu ! Si ce gouvernement continue avec ses errements, sa chute sera pire que celle du régime de Blaise. Quels sont ces agissements irréfléchis ? La vérité finit toujours par triompher du mensonge.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 11:39, par Nabiiga
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Vraiment, je ne connais pas ce monsieur ni même son ami et patron, Yacoub Zida sinon qu’à l’avènement de la transition et même les connaître c’est de les voir à la télé, et c’est tout mais pour une raison que ce soit, je suis triste qu’il soit dans les mailles et quelque chose dans mon vrai fond me dit que le monsieur est innocent mais c’est plutôt la tristesse qui m’envahit. Je me bats pour me comprendre. Le temps nous enseignera

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 12:19, par Pol
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Le balayeur balayé ! Il y’a des gens qui nous prennent pour bête ou idiot ! Voici l’homme qui mettait aux arrêts qui,quand et comme il voulait, sans aucun respect d’une procédure.juste pour humilier ces personnes.il a gardé rancune le fait qu’il a été débarqué du gouvernement (3 mois comme Ministre) en 2011.donc la transition a été une aubaine pour lui de se venger. et en plus la population était dans une émotion très vive pour comprendre les agissement de ce monsieur là. Aujourd’hui d’autres se permettent de dire de lui qu’il est travailleur et intègre !
    si c’est ça être intègre alors la.......

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 12:52, par Dignité
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Courage à ADB !
    Autant dire à la fin que tous les acteurs de la transition ont fauté et que les auteurs du coup d’Etat sont innocents !
    Je me permets aussi de faire un lien avec la visite de l’Emir du Quatar (qui serait l’Ami de l’autre qui est en passe d’être blanchi dans le cadre du Coup d’Etat de septembre 2015) en décembre 2017 au Burkina ! Les acteurs clés de la Transition sont-ils victimes d’un monnayage d’Etat ? Question à plus d’un sou ? L’avenir nous le dira !
    Dieu étende sa main protectrice sur ADB si on veut le détruire à tort pour quelque raisons que ce soit !!

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 13:07, par Dragon rouge de Zambie
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Depuis quand déstabilise t-on seul un pays ? Où sont ses complices dans cette affaire de déstabilisation ? Vous (MPP) avez peur de quoi ? Livrez nous le contenu de cette déstabilisation. Je pense que lorsqu’on accuse quelqu’un de déstabilisation d’un pays, c’est qu’on a bouclé une enquête en bonne et due forme et qu’on a l’identité des commanditaires et des exécutants le tout assorti de preuves irréfutables. Mais dans l’affaire de BARRY, le régime est passé maître dans l’art du floutage de l’information.Ou vous libérez Barry ou vous dites clairement au peuple ce vous lui reprochez car le vrai juge c’est le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 13:32, par sonny
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    C,était très difficile pour lui d,avoir été mit à l,écart du pouvoir ,et en réponse il a créer ce qu,on appelle le CES Sécuritaire ,,,li n,a été du tout coéperatif avec le gouvernement ,et en contournant le Gouvernement il s,est lui mem dans son piège et il mérite d,aller en prison

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 14:36, par le pauvre
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Pourquoi ne met-t-il pas ses compétences au service de l’État ?Sa structure sécuritaire CNDES est-t-elle au service de l’Etat ou à son service ?Il parle tous les jours de renseignements par ci et par là ,si c’est pour nous exposer qu’on l’arrête et qu’on le juge .S’il conspire contre le régime élu démocratiquement par son cndes qu’il assume.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 14:45, par Harouna
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Gloire à Dieu tout puissant . Quand tu fais du mal pour ton plaisir, tu gouteras à ce mal. Auguste Denise Barry est très machéavelique. Il mérite ce qui lui arrive . Il a humilié des mères et des pères de familles pendant la transition , juste pour faire plaisir à ses OSC et à ses mentors. Des ministres et maires ont été jeté dans la cellules des grands bandits sous ordre de Barry afin d’ être éliminés pour laisser la place au MPP dans leur fief electoral. Dieu merci ils sont sortis vivants. Tous ceux qui defendent Barry ici sont ses OSC qui ont bouffé avec lui sinon je ne comprends pas. On va jusqu’ à dire qu’ il est intelligent . Pouaah ! Une personne intelligente ne fait pas ce que ce Mr a fait subir aux proches du CDP. Jamais ! Barry est un malade mental. Qu’ il perisse en prison.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 15:01, par Lejuré
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Les gars laisser les gendarmes faire leur boulot.

    Je discutais avec un juriste qui m’a lancer à la figure que "Dieu seul sait combien d’infractions les citoyens commettent sans même s’en rendre compte"

    Ce monsieur Barry est humain et il peut avoir commis inconsciemment des actes délictueux qui malheureusement vont lui occasionner des gros ennuis judiciaires. Avec le "nul n’est sensé ignorer la loi" on peut se retrouver dans la merde pour un acte banal.

    Je me rappelle par exemple de la Dame poursuivie en France pour avoir communiquer avec sa fille engagée dans le Djihad, ou encore des journalistes poursuivis pour avoir diffusés des informations sensées être protégés par le secret militaire ou pour avoir eu des contacts avec des troupes ennemis dans le cadre de leurs travail.

    Laissons les gendarmes faire leurs job. De toute façon à ce stade de l’enquête, a moins d’etre dans le secret des Dieu, nous ne pouvons pas en savoir d’avantage. .

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 15:34, par Marie
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Que de legalistes, juristes, strategistes, Sherlock Holmes et autres experts en tic et tac avons-nous au Faso ou plutot sur clavier ! C’est tout de meme surprenant qu’avec de tels talents et sommites le pays ne galope toujours pas vers le progres. Ces memes "lumieres" ont passe trois ans a chanter, toujours sur le clavier, que "plus rien ne sera comme avant". On etait donc en droit d’esperer que la nouvelle vision de la societe serait celle d’une egalite des citoyens devant la loi et que nul n’est au dessus d’elle, que nul ne doit etre condamne injustement ou etre laisse en liberte injustement et que la presomption d’innocence vaut pour alpha comme pour omega. Ceci dit, croire que dans un Etat de droit, aussi moribond soit-il, on peut se reveiller un matin et decider, sur un coup de tete ou juste pour facher la galerie, meme sur le fait du Prince, d’aller arreter un gros poisson de la taille du Colonel Barry et de le deferer, quelqu’un qui, accessoirement, a meme aide et favorise l’avenement du gouverement actuel, est assez cocace et releverait de la science fiction.

    Quel effet boomerang tout de meme pour ce Colonel ! En attendant que justice soit faite, qu’il passe le bonjour et les voeux de la Nouvelle Annee au General Diendere. Esperons qu’on ne poussera pas l’ironie et le sadisme jusqu’a leur faire partager la meme cellule.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 15:35, par SOME
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    la creation de ce centre de strategie montre bien non seulement la faille et la faiblesse fondamentale de nos forces mais aussi bien heureusement l’intelligence et le patriotisme d’une certaine fraction d’une vraie armée engagée pour le bien du pays. Alors que voulez vous : on s’en prendra a eux ? A defaut de mettre la main sur zida, on s’en prend aux quelques rares, les vrais hommes d’une vraie armee, etc. Et derriere ca, on voit bien la strategie future qui va bientot se deployer...

    Ceux qui devraient etre en avant dans leurs roles et fonctions d’officiers des forces de defense plutot que de se lancer dans la politique pour jouir des V8 et bureaux climatisés et envoyer les simples soldats se faire tuer comme des lapins, ceux-là ne vont pas voir les vrais officiers patriotes avec un bon oeil.

    disons nous une chose, et que eux les gouvernants du MPP le comprennent une fois pour toutes puisqu’ils s’entetent a ne vouloir rien voir : c’est le debut de la fin pour eux. Ils pensent que c’est leur alliance reconciliation a venir avec le CDP qui sauvera Rock. Roch s’enfonce encore plus dans son impasse et il le paiera tres cher

    Vous allez nous tuer tous dans les rues de nos villes et campagnes : cabris morts n’a plus peur de couteaux. Blaise se croyait hyper puissant...On le sait planquez vos enfants femmes argents etc a l’etranger comme vous l’avez deja fait car vous fuirez comme certains, meme si vous les garanties de la CEDEAO et des ...

    Nous ne demandons que justice !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 16:59, par Michou TOE
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    En toute honnêteté je ne crois pas à cette histoire. Je me demande si Denise Auguste BARRY est égaré jusqu’à ce point. Je ne connais pas l’homme, mais j’avoue que je ne le crois pas capable d’une telle équipée. C’est un homme intelligent, réservé et honnête. Mais en ce monde tout est heureusement et/ou malheureusement possible. Mais que Dieu le sauve. Frère Denise, courage.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 17:17, par l’oiseau rare
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    la sorcellerie c’est quand au lieu de donner son point de vue sur l’article, on se met dans une colère morbide pour traiter les internautes d’ânes.C’est de la basesse intellectuelle. le savoir-vivre ensemble, certains le méconnaissent. Faites votre commentaire et voys continuez votre chemin. bref, quant à moi, je reste sceptique jusqu’à ce qu’on me démontre le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 17:29, par Mac-Intosh
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    S’il vous plaît, donnez-nous les raisons exactes et exhaustives de son arrestation parce que les motifs évoqués là me laissent sur ma faim... Je veux savoir

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 17:54, par Jeune Afrique
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    « Mais peu d’informations filtrent sur les faits reprochés au colonel Barry ou sur d’éventuelles complicités dans les milieux civil et militaire. Si plusieurs sources sécuritaires affirment sous couvert de l’anonymat, que l’ancien ministre de la Sécurité était prêt à passer à l’acte, le flou subsiste sur les contours du projet dont Barry est soupçonné d’être l’instigateur. Selon nos informations, le procureur militaire devrait communiquer vendredi sur cette affaire qui défraie la chronique au Burkina.
    Pas de nouvelles arrestations

    D’après une source judiciaire, jointe par Jeune Afrique, la tentative de déstabilisation pouvait déboucher sur deux possibilités : coup d’État ou rébellion. « Si on attaque le pays, c’est une déstabilisation. Idem si l’on vise les autorités. Mais jusqu’ici, ces dernières ne sont pas précises dans leurs déclarations », déclare cette source, s’étonnant que ce soit une seule personne qui soit inquiété. « Il n’y a pas eu de nouvelles arrestations pour le moment. Le dossier est désormais entre les mains du juge », a déclaré mercredi à Jeune Afrique une source proche de l’enquête. »

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 17:58, par Jeune Afrique
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Burkina : ce que la justice reproche au colonel Barry
    04 janvier 2018 à 16h52 — Mis à jour le 04 janvier 2018 à 17h06

    Interpellé vendredi dernier par la gendarmerie à Ouagadougou, le colonel Auguste Denise Barry, proche de l’ancien Premier ministre sous la Transition, Yacouba Isaac Zida, en fuite au Canada, a été écroué mercredi soir à la Maison d’arrêt et de correction de armées (Maca), où sont incarcérés les auteurs présumés du putsch raté de 2015. Il pourrait être inculpé formellement dans les prochains jours.
    Ironie du sort : le colonel Auguste Denise Barry, ancien ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité sous la Transition politique, croupit depuis mercredi 3 janvier 2018 à la Maca, aux côtés des auteurs présumés du coup d’État raté de mi-septembre 2015 perpétré par le général Diendéré et l’ex-Régiment de Sécurité présidentielle. Soupçonné d’avoir fomenté une tentative de déstabilisation du pouvoir du président Roch Marc Christian Kaboré, celui qui dirigeait jusqu’ici le Centre d’études stratégique en défense et sécurité (CESDS) pourrait être inculpé formellement dans les prochains jours.
    Mais peu d’informations filtrent sur les faits reprochés au colonel Barry ou sur d’éventuelles complicités dans les milieux civil et militaire. Si plusieurs sources sécuritaires affirment sous couvert de l’anonymat, que l’ancien ministre de la Sécurité était prêt à passer à l’acte, le flou subsiste sur les contours du projet dont Barry est soupçonné d’être l’instigateur. Selon nos informations, le procureur militaire devrait communiquer vendredi sur cette affaire qui défraie la chronique au Burkina.
    Pas de nouvelles arrestations
    D’après une source judiciaire, jointe par Jeune Afrique, la tentative de déstabilisation pouvait déboucher sur deux possibilités : coup d’État ou rébellion. « Si on attaque le pays, c’est une déstabilisation. Idem si l’on vise les autorités. Mais jusqu’ici, ces dernières ne sont pas précises dans leurs déclarations », déclare cette source, s’étonnant que ce soit une seule personne qui soit inquiété. « Il n’y a pas eu de nouvelles arrestations pour le moment. Le dossier est désormais entre les mains du juge », a déclaré mercredi à Jeune Afrique une source proche de l’enquête.
    Le think-thank de Barry préparait activement la publication d’un rapport sur le terrorisme au Burkina Faso
    Outre l’accusation de déstabilisation, Barry pourrait se voir reprocher l’atteinte au moral de la troupe ou encore la divulgation de secret militaire. En effet, son think-thank, après avoir organisé un forum en septembre dernier sur la sécurité, préparait activement la publication d’un rapport sur le terrorisme au Burkina Faso. Le document, produit par une cinquantaine d’experts, analyse le phénomène – qui a fait en deux ans 133 tués – sous les prismes sociologique, anthropologique et historique, dressant un sombre tableau marqué par la montée des attaques contre les forces armées dans le Nord.
    Le rôle trouble de Yacouba Issac Zida
    Le rapport pointe par ailleurs du doigt le sous-équipement et le manque criard d’effectifs des forces armées qu’il attribue à la fois au régime de l’ex-président, Blaise Compaoré, à la Transition politique conduite par Michel Kafando et aujourd’hui au pouvoir du président Kaboré. D’après nos informations, les enquêteurs ont entendu dans le cadre de ce dossier sensible l’ancien chef d’état-major adjoint de la gendarmerie, le colonel Serge Alain Ouédraogo, et perquisitionné les locaux du CESDS à Ouaga 2000, le quartier chic de la capitale burkinabè.
    Yacouba Isaac Zida n’est pour l’instant pas mis en cause dans le projet d’atteinte à la sûreté de l’État. C’est même le colonel Ouédraogo, lui aussi un proche de l’ancien Premier ministre, qui aurait alerté les autorités sur les projets prêtés à Barry.

    Répondre à ce message

    • Le 4 janvier à 19:14, par Alif Sanpebgo
      En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

      "’après nos informations, les enquêteurs ont entendu dans le cadre de ce dossier sensible l’ancien chef d’état-major adjoint de la gendarmerie, le colonel Serge Alain Ouédraogo, et perquisitionné les locaux du CESDS à Ouaga 2000, le quartier chic de la capitale burkinabè."
      Si c’est vrai, lameme la, il faut craindre le gendarmou.

      Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 18:05, par Yelmion
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    L’interpellation d’une personne pour infraction présumée suit une procédure légale. La nature et surtout la gravité de l’infraction (comme c’est le cas ici) commandent souvent aux enquêteurs une attitude de prudence et de discrétion. Les gendarmes ont, me semble t-il, observé cette attitude et respecté la loi dans leur manière d’appréhender le Colonel Denise Auguste Barry et de le présenter à la justice militaire. A cette étape, il me paraît normal que autorités politiques ou administratives et autres enquêteurs demeurent peu bavards sur ce qui est reproché à l’infortuné Colonel. Les juges militaires qui l’ont entendu et décidé de le placer en détention préventive à la MACA, ont également respecté, me semble t-il, les règles légales de procédure. Tant qu’il n’a pas été jugé sur la base de ce qu’il lui est reproché au vu des éléments d’information qui auront été rassemblés contre lui par le juge d’instruction militaire, il est présumé innocent. Encore que, il pourrait même bénéficier d’un non lieu de la part de ce juge et être libéré pour absence ou insuffisance d’éléments à charge contre lui. Attendons donc d’en savoir davantage au lieu de commencer à pousser des cris d’orfraie. Le Colonel Barry n’a t-il pas lui-même fait pire sous la Transition. Ministre de la sécurité à cette époque, il n’observait aucune règle légale lorsqu’il faisait interpeller certaines personnes de façon tout aussi spectaculaire qu’humiliante, à partir de leur domicile ou lieu de travail, pour les faire embastiller directement à la Maison d’arrêt et de correction, sans qu’on aie la moindre idée de ce qu’elles ont fait, et sans qu’elles aient été préalablement présentées à un quelconque juge, fût-il du parquet.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 18:12, par Damis
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Moi je suis tout simplement découragé.
    Pourquoi ? Parce que, si ADB est vraiment coupable, c’est extrêmement grave, si c’est un complot contre sa personne c’est aussi extrêmement grave.
    Que Dieu sauve mon Faso ! Et Il va le sauver

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 18:14, par Yelmion
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    L’interpellation d’une personne pour infraction présumée suit une procédure légale. La nature et surtout la gravité de l’infraction (comme c’est le cas ici) commandent souvent aux enquêteurs un maximum de prudence et de discrétion. Les gendarmes ont me semble t-il respecté la loi dans leur manière d’appréhender le Colonel Denise Auguste Barry et de le présenter à la justice militaire. A cette étape, il me paraît normal que autorités politiques ou administratives et autres enquêteurs soient peu bavards sur ce qui est reproché à l’infortuné Colonel. Les juges militaires qui l’ont entendu et décidé de le placer en détention préventive à la MACA, ont également respecté, me semble t-il, les règles légales de procédure. Tant qu’il n’a pas été jugé sur la base de ce qu’il lui est reproché au vu des éléments d’information qui auront été rassemblés contre lui par le juge d’instruction militaire, il est présumé innocent. Encore que, il pourrait même bénéficier d’un non lieu de la part de ce juge et être libéré pour absence ou insuffisance d’éléments à charge contre lui. Attendons donc d’en savoir davantage au lieu de commencer à pousser des cris d’orfraie. Le Colonel Barry n’a t-il pas lui-même fait pire sous la Transition. Ministre de la sécurité à cette époque, il n’observait aucune règle légale lorsqu’il faisait interpeller certaines personnes de façon tout aussi spectaculaire qu’humiliante, à partir de leur domicile ou lieu de travail, pour les faire embastiller directement à la Maison d’arrêt et de correction, sans qu’on aie la moindre idée de ce qu’elles ont fait, et sans qu’elles aient été préalablement présentées à un quelconque juge, fût-il du parquet.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 18:20, par Jeune Afrique
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - L’ancien ministre burkinabè en charge de la Sécurité sous la Transition, le colonel Auguste Denise Barry, a été déféré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) sous l’accusation de ‘’tentative de déstabilisation et de visées subversives’’, a appris APA, jeudi matin, de source proche de l’enquête.

    Selon cette source, c’est mercredi soir que M. Barry a été déposé en prison, à la suite de son interpellation vendredi dernier par la gendarmerie sur sa présumée implication dans un complot visant à déstabiliser le régime en place au Burkina Faso.

    Le colonel Auguste Barry était l’homme de confiance de l’ex-Premier ministre burkinabè durant la Transition (2014-2015), Yacouba Isaac Zida (actuellement en exil au Canada)

    Il lui est reproché, selon certaines sources, sa présumée implication dans un complot visant à renverser le pouvoir actuel dirigé par le président Roch Marc Christian Kaboré.

    Ministre sous la Transition de novembre 2014 à juin 2015, le colonel Auguste Denise Barry a été limogé sous la pression de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

    Après la transition, il s’était lancé dans la consultation en créant en 2016, en partenariat avec d’autres personnes, le Centre d’études stratégiques en défense et sécurité (CESDS) dont il est le Directeur exécutif.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 18:33, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Hum... Si un juge a décider de déférer l’intéressé, c’est qu’il a des raisons, serait-on tenté de dire. Mais comme on sait qu’en justice militaire, les poursuites sont décidées par le ministre de la défense, on ne sait plus... En attendant d’en savoir plus, on peut faire quelques remarques :

    1°) L’homme a fait partie des "hommes à abattre" depuis la transition, et ce n’est pas un hasard si c’est sa tête que le RSP a réclamé. On l’accusait d’inventer des fausses tentatives de coup d’état et d’en accuser le RSP. La suite des évènements a montré qu’il n’avait rien inventé...

    2°) Dès la fin de la transition, il a fait partie des personnes ciblées par les accusations de détournements dans son ancien ministère. Muselé par le devoir de réserve, c’est la presse qui s’est chargée de sa défense en montrant que les malversations étaient soit les mêmes dont on accusait l’ancien ministre Bougma, soit faites après son départ.

    3°) Son projet de centre d’études stratégique sur la sécurité et la défense a été l’objet de beaucoup d’adversité. Il a été obligé de démissionner pour ne pas y renoncer, alors même que des militaires comme lui sont toujours en activité ou en disponibilité dans des postes internationaux et nommés dans des ambassades. Même ainsi, certains trouvent qu’il devrait s’abstenir, et y voient un "préambule" inacceptable selon eux à des ambitions politiques en 2020, d’où la "sortie des couteaux".

    4°) Comme beaucoup d’internautes l’ont relevé, si tout le RSP a échoué à son coup d’état, malgré son arsenal, son millier d’hommes et ses "amitiés internationales", on voit difficilement comment un homme isolé ne disposant pas de tout cela peut s’y essayer, à moins d’être fou ou idiot. On attend donc de savoir le contenu des accusations pour se faire une idée de leur crédibilité. Si cela se résume à la critique du gouvernement MPP ou à la participation à des manifestations de la société civile, alors on risque fort de tous se retrouver en prison, y compris des militants du MPP !

    De tout ceci, on peut penser qu’il était déjà une cible avant cet épisode, et donc que c’est peu être une accusation sans fondement de plus. Dire qu’il sera blanchi s’il est innocent, d’accord. Mais si le but est de le discréditer et/ou le maintenir en détention pour l’écarter en tant qu’adversaire politique potentiel en 2020, le mal sera déjà fait, surtout si on fait trainer la procédure suffisamment longtemps comme pour les autres affaires de 2014 et 2015. Et ça, se sera une injustice de plus, sans compter les conséquences pour sa carrière et sa famille.

    Alors oui, on veut savoir de quoi il est accusé et si cela tient la route. Car cela peut arriver à chacun de nous et le silence du plus grand nombre nous condamne tous à être victimes de l’arbitraire. Rappelons nous qu’un homme politique a été arrêté, rasé, déféré, condamné en flagrant délit en quelques heures et a purgé des mois de prison juste par qu’il a "osé" parler de l’opulence du palais de Ziniaré et s’est interrogé sur son financement. Si l’insurrection a un sens, on ne devrait plus voir ce genre de choses au Faso...
    Alors, à quand le communiqué ou la conférence de presse de la justice militaire ???

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 18:55, par balakourouba
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Que pourront se dire le GL et son CL ?!

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 19:30, par gringo
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Une seul homme , fut-il un brillant officier, fut-il Auguste Denise BARRY pour déstabiliser le Burkina ? On est vraiment tombé bien bas !

    Ce qui intéresse aujourd’hui les Burkinabé, ce sont ces attaques djihadistes à répétition que nous subissons quotidiennement. Qu’on nous dise qui est derrière tout ça ou que l’on trouve tout simplement le moyen de faire en sorte que cela s’arrête ;
    Ce qui intéresse les Burkinabé, c’est la fin de cette gouvernance mouta mouta que tout le monde déplore y compris dans les rangs mêmes du pouvoir ;
    Ce qui intéresse les Burkinabés, c’est que cessent ces détournements que l’on découvre tous les jours que Dieu fait ;
    Ce qui intéressent les Burkinabé, ce sont ces dossiers de crimes économiques et de sang que l’on est incapable de juger ;
    ce qui intéresse les Burkinabé c’est la fin de ce régime de copains et de coquins ;
    ce qui intéresse les Burkinabé...

    Nous divertir avec une piètre histoire de déstabilisation dans laquelle pour l’instant une seule personne est jetée à la MACA ne fait que mieux afficher la frilosité et le manque de vision prospective de ce régime.

    Et oui, le palefrenier chevauche le cheval du roi mais reste palefrenier ; on s’en rend bien compte, ceux qui nous gouvernent aujourd’hui n’étaient que des palefreniers sous Blaise COMPAORE, des garçons de course pour ne pas en dire plus.

    Heureusement pour le Colonel Barry, que nous ne sommes plus en 1989 où on passait les prétendus déstabilisateurs par les armes suite à des procès expéditifs d’un tribunal de zozos à la solde d’un certain Blaise COMPAORE.
    Messieurs du pouvoir, soyez plus courageux et n’emboitez pas le pas à votre mentor d’hier, ce poltron et lâche entré frauduleusement dans notre histoire et qui grâce à vous nous a abusé pendant plus de 25 ans.

    Le CDP dit que l’insurrection était un coup d’Etat ; alors ne nous dites pas que Le colonel DAB est de mèche avec la société civile pour un autre coup d’Etat, car si le peuple doit encore être dans la rue pour que vous preniez la pleine mesure de la situation, cela se fera.

    Car, si vous ne changez pas le fusil d’épaule coté gouvernance, envoyer Auguste Barry Safiatou Lopez, ou Guy Hervé Kam à la MACA ne résoudra pas votre problème.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 19:41, par sidpawetta
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Quand on a pas fait l’école, on ne comprend rien et on appelle ça ; être analphabète. Toute la lumière sur cette affaire vous sera communiquée par la justice. Tranquilos ; il faut arrêter de vous exiter. Et oui c’est pas rêve. Il faut vous réveiller et rester cohérent. ...pian ..pian......

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 21:46, par Gnoumou gaston
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Eh, BARRY, QUE LA GRACE DU SEIGNEUR VOUS ACCOMPAGNE !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 00:12, par Férule humiliante
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Voila pourquoi nous sommes loin de la réconciliation . Ces méthodes sont d un autre âge .Il n’y a rien dans le dossier sinon quel pain béni pour le gouvernement par ces temps ci ?! On voit que leur stratégie ne fonctionne pas comme prévu : réaction des Osc !! Et là —sortie de Simon + vagues d’arrestations pour complicité d atteinte à la sûreté de l’état := fin des Osc . La voie est libre pour 2020 !. Pour ceux qui savent analyser ,tranquillos avait déjà tout dit dans la vidéo :"on a tout planifié "

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 06:04, par YEYE
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    A mon humble avis je pense que ceux qui s’excitent autour de l’affaire ADB doivent savoir qu’il ne jamais de fumée sans feu. C’est très tôt pour conclure qu’on l’en veut. La justice fera son travail.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 08:18, par TRIGM
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Je crois qu’on essai plutôt de nous divertir. Qui, fou soit-il ose par ses temps fomenter une action de déstabilisation du pouvoir ?
    Le pouvoir actuel sera juger aux urnes. Pensez plutôt comment nous sortir de cette crise économique profonde qui touche tout les secteurs que de nous divertir sur des questions ridicules et sans fond. Tout ceux qui ont été accusé à tort sur fond de divergence politique doivent poser plainte contre XXXX et nous jugerons XXXX à temps opportun pour avoir utiliser la justice à des fins politiques. On va vous débarquer en 2020 et vous trainer devant les tribunaux pour toutes ses supercheries.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 09:23, par Don MILA
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Tôt ou tard, Simon finira par faire le malheur de Rock.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 09:26, par Don MILA
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Car dans une certaine mesure, Simon est pour Rock, ce que François a été pour Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 09:41, par Don MILA
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Il n’ y a rien de plus malheureux pour un combattant que de se tromper d’objectif de combat. L’échec de ce combattant est clair.
    Au lieu d’inciter au patriotisme en fédérant toutes les forces et intelligences pour lutter contre les vrais déstabilisateurs de notre cher Faso que sont les djihadistes. C’est un seul individu qu’on arrête et qu’on accuse de déstabilisation. Quelle honte !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 09:56, par Sidzabda
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Que ceux qui croient à une blague ou qu’on est contre BARRY lisent une "lettre pour laye pour bien comprendre"

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 10:08, par Hermann
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Tout le monde au Burkina sait pourquoi, il a été arrêté. Il a juste été arrêté pour des raisons politiciennes foncièrement anachroniques. Il a été arrêté à cause de la popularité qu’il a su conserver en prouvant sans l’ombre de doute ses capacités de faire mieux. C’est là, son seul tort : n’avoir pas compris que nôtre Royaume n’a pas changé et que pour l’heure encore, il n’a besoin que les mêmes ’’excellents’’ d’hier pour le gouverner, chaque peule méritant ses gouvernants. Dieu a beaucoup fait pour ce pays malheureusement les gens apprennent mal, la leçon. Dieu bénisse le BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 11:06, par D
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    Juste une question : Si Blaise avait fait arrêter le RSS en 2014 pour tentative de déstabilisation du pouvoir ????

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:35, par le Sergent-chef
    En réponse à : Burkina Faso : Le colonel Auguste Denise Barry transféré à la MACA

    En réalité, le pouvoir en place n’a jamais apprécié l’existence de ce centre que dirrige le sieur Colonel BARRY.
    Surtout si le rapport que l’on parle de tant, où des supérieurs de l’armée assis dans des bureaux climatises, des années durant se sont enrichis sur le dos de leurs subalternes.
    Enfin, depuis que la gendarmerie a pris goût de la gestion de la sécurité présidentielle, elle cherche par tous les moyens à écarter les militaires. ...on attend souvent dire que le chef d’État Major des armées existe pour la forme. ..c’est nous les pandores qui contrôlons. .c’est tout.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés