Ecole supérieure multinationale des Télécommunications : La série des soutenances bouclée

vendredi 29 décembre 2017 à 18h00min

Finies les sessions de soutenances au compte de 2016-2017 à l’école supérieure multinationale des télécommunications. En effet la 2e et dernière session s’est tenue ce jeudi 21 décembre 2017 avec la participation de cinq étudiants a rapporté le journal Le Quotidien dans sa parution du mardi 26 décembre 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecole supérieure multinationale des Télécommunications : La série des soutenances bouclée

7 étudiants au départ, ils étaient finalement cinq à défendre leurs thèses devant un jury de quatre membres l’ors de la 2e session des soutenances organisées par l’école supérieure multinationale des télécommunications (ESMT). Ainsi après 2 ans de formation et 2 mois de stage obligatoire passés dans des sociétés de télécommunications burkinabè, Issé Yaméogo, Abdoul Fatahou Compaoré, Nadège Bouda, Alima Sontié et Adama Sanou ont été jugés dignes d’aller à la conquête du diplôme de technicien supérieur (DTS) option technique. « C’est avec ‘’brio’’, que les candidats ont passé cette étape des soutenances et ont été jugés dignes du grade de techniciens supérieurs des télécommunications » a souligné le journal.

JPEG - 115.1 ko
Nadège Bouda posant les membres du jury

C’est donc tout naturellement avec joie que les impétrants ont vu leurs efforts couronnés de succès à l’image de Nadège Bouda qui s’est dite doublement satisfaite par sa prestation et le dur labeur enduré pour la rédaction de son rapport. « Etude de fonctionnement de liaison faisceau Hertzien Ouaga-Léo » c’est le thème qui a guidé ses travaux de recherches sanctionnées par la moyenne de 17,5/20.

JPEG - 94.3 ko
Eloi Oudréaogo, président du jury

Le sésame en mains, les nouveaux diplômés devront livrer une autre bataille : celle de l’emploi. Et le président du jury, Eloi Ouédraogo, reste confiant quant à leurs capacités à convaincre les employeurs.« C’est un domaine ( la télécommunication) qui évolue à chaque moment. Nous savons que nos étudiants ont la théorie nécessaire pour relever ce défi » a souligné monsieur Ouédraogo par ailleurs enseignant à l’ESMT. Se réjouissant de la prestation des étudiants, il les a encouragés à poursuivre l’aventure académique et à aller dans la conquête d’autres diplômes.

JPEG - 85.5 ko
Raobila Alexandre Ouédraogo, coordonnateur ESMT antenne Bukina Faso

Selon le coordonnateur de l’antenne de l’école supérieure multinationale des télécommunications, Raobila Alexandre Ouédraogo, l’intégration de ces étudiants est d’autant moins inquiétante que la plupart d’eux sont employés « soit dans le privé soit à titre personnel ou au niveau de l’Etat burkinabè qui depuis 2 ans embauche des spécialistes de l’école ». A l’en croire les diplômés ont également la possibilité de poursuivre leur cursus académique à Dakar pour le master ou pour le cycle d’ingénieur.

De l’école supérieure multinationale des télécommunications

Créée en 1981 à l’initiative de 07 pays d’Afrique de l’Ouest dont le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo, l’école supérieure multinationale des télécommunications est basée à Dakar au Sénégal. La Guinée Conakry a rejoint les membres fondateurs en 1998.

Lefaso.net
Source : Le Journal Le Quotidien

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 décembre 2017 à 12:58, par akilas
    En réponse à : Ecole supérieure multinationale des Télécommunications : La série des soutenances bouclée

    Félicitations aux heureux élus !
    "A l’en croire les diplômés ont également la possibilité de poursuivre leur cursus académique à Dakar pour le master ou pour le cycle d’ingénieur". Tout le monde ne peut pas aller à Dakar ! Au moins pour le master on pourrait faire l’effort d’ouvrir ces cycles au Burkina. Nous devons avoir honte de devoir chaque fois aller au Sénégal ou ailleurs pour des formations supérieures. Il faut maintenant un sursaut d’orgueil pour mettre en place les infrastructures dignes à même de promouvoir la destination "Burkina Faso" auprès des étudiants de la sous-région.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés