Gestion de l’arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso : Le maire Christophe Sanon décrypte son bilan aux journalistes

vendredi 29 décembre 2017 à 18h02min

La mairie de l’arrondissement 5 a convié les journalistes à la présentation de son bilan après une année de gestion. Cet exercice avec la presse a été organisé le 28 décembre 2017 au sein de ladite mairie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gestion de l’arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso : Le maire Christophe Sanon décrypte son bilan aux journalistes

La mairie de l’arrondissement 5 a organisé une nuit de la presse le jeudi 28 décembre 2017 afin de non seulement rendre compte de son bilan après une année de gestion, mais encore échanger avec les journalistes. En effet, l’article 250 du Code Général des collectivités territoriales fait obligation au conseil municipal de rendre compte régulièrement aux populations de ses activités et de la vie de la collectivité.

C’est pour répondre à ce devoir de redevabilité de gestion que le conseil a d’abord choisi la presse pour donner de la visibilité aux actions du conseil municipal et du maire à l’endroit de la population. Cette participation de la presse permettrait selon le maire de l’arrondissement 5, Christophe Sanon, de mieux relayer l’information avant de rendre compte aux secteurs et villages. Ainsi à la suite de cette soirée seront organisées des communications, des assemblées générales de redevabilité dans les secteurs et villages sur la gestion et la gouvernance de l’arrondissement par des équipes constituées de conseillers municipaux.

Depuis l’élection du maire le 28 juin 2016, le conseil a tenu 6 sessions ordinaires et 2 sessions extraordinaires de juin 2016 à novembre 2017. Au nombre des activités réalisées, on dénombre entre autre dans le domaine sanitaire la réhabilitation du CSPS du secteur 17 par des partenaires à hauteur de 14 millions. Dans l’éducation, c’est au total 131 957 621 F CFA qui ont été investis pour la construction d’écoles ou salles de classes souvent avec l’appui de la population ou l’Etat (4 salles de classe à l’école primaire C de Koro, ouverture des CEG de Dafra et de Dingasso).

Dans le domaine de la voirie, il y a le rechargement de la route passant par la maison de la Culture à l’école Saint Vincent de Paul et de l’étude de faisabilité de la réfection de la route Nationale 1 passant par Koro grâce à l’accompagnement de l’UCAO.
Quant à l’assainissement, des caniveaux ont été curés par les brigadières de THIMO depuis juin 2016, tandis que la construction de nouveaux canaux est en cours au secteur 17.

Pour le forage, un puits à grand diamètre a été réalisé par ACCEDES dans le cadre de l’exécution du diagnostic de l’arrondissement à 1 500 000 F CFA dont un apport de 400 000 F CFA de la population, la réhabilitation de deux forages à Dingasso grâce à l’appui du conseil d’arrondissement.

Dix (10) ponts ont également été construits aux secteurs 6 et 25 à 27 88 94 90 F CFA et la construction d’un marché prévu à 1 milliard au secteur 17.
Au niveau de l’état civil, 8511 actes de naissances ont été délivrés, 507 mariages célébrés, 3608 d’actes de naissance ou jugements supplétifs établis…
En termes de coopération décentralisée, le maire a présidé une délégation des élus des arrondissements en mission en France en Bretagne. Ce qui a valu la visite du sénateur Joël Labbe au Burkina.

Cependant le souci majeur de l’arrondissement reste l’assainissement, la voirie car il a juste un budget de fonctionnement, mais pas un budget d’investissement.
Quant à l’appréciation du bilan, le maire Christophe Sanon s’estime à moitié satisfait même si le bilan est positif car il aurait voulu dépasser ce qui était prévu dans le diagnostic. Mais selon lui les activités réalisées sont encourageants et il demande à la population et à tous les partenaires de continuer à les soutenir. Il a remercié au passage le président Roch Marc Christian Kaboré qui au conseil de ministres a annoncé le bitumage de la voie de l’Insurrection tout en espérant que ce projet voit le jour. Le maire n’a pas manqué de souhaiter ses vœux de santé pour la population et surtout la paix au Burkina en 2018.

Haoua Touré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés