Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. Birago Diop» 

Eau et assainissement au Burkina : Le ministère en charge procède à la validation du document de sa politique sectorielle

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 29 décembre 2017 à 17h46min
Eau et assainissement au Burkina : Le ministère en charge procède à la validation du document de sa politique sectorielle

Dans le cadre du budget programme et du PNDES, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement procède ce 29 décembre 2017 à la validation d’un projet de politique sectorielle incluant les volets environnement, eau et assainissement en présence du président du comité de pilotage dudit secteur, le ministre Niouga Ambroise Ouédraogo.

Le secteur « Environnement, Eau et Assainissement » est l’un des quatorze secteurs de planification définis dans le cadre du suivi-évaluation du Plan National de Développement Economique et Social(PNDES). Ce secteur s’inscrit dans les axes 2 et 3 du plan National du de développement Economique et Social (PNDES) qui ambitionnent d’ « améliorer le cadre de vie, l’accès l’eau et à l’Assainissement[…], de développer des infrastructures résilientes et de qualité pour favoriser la transformation structurelle de l’Economie et inverser la tendance à la dégradation de l’Environnement et assurer la gestion durables des ressources naturelles et environnementales ».

Il a été reparti en sous-secteurs « Eau et Assainissement » « Environnement » et « Urbanisme. » La réussite du PNDES, et naturellement celle du budget programme - qui sont les options adoptées par le gouvernement pour une meilleure valorisation des ressources financières ainsi qu’une mise en œuvre des projets et programmes - nécessite l’élaboration d’une politique en matière d’eau et d’assainissement dans le but de donner des orientations à suivre pour la réussite du projet « Eau et Assainissement » au profit des populations.

Ce projet de politique sectorielle a été rédigé conformément à deux documents de référence qui définissent une approche homogène de formulation de politiques sectorielles commune à tous les secteurs de planification. Il s’agit de la démarche méthodologique d’élaboration de politique sectorielle émanant de la primature et d’un autre guide méthodologique de politique sectorielle qui a été revue et corrigée.

L’architecture institutionnelle étant ce qu’elle est, le comité d’élaboration du document a nécessité la participation d’experts de différents programmes répartis en trois (03) ministères à savoir celui de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement climatique(MEEVCC), celui de l’Eau et l’Assainissement(MEA), ainsi que celui de l’Urbanisme et de l’Habitat(MUH). Le Ministre de l’Eau de l’Assainissement qui a apprécié « la grande qualité » a traduit son souhait que celui-ci obtienne le consentement et l’appui des Partenaires Techniques et Financiers(PTF) pour la réussite du programme quinquennal de développement du Burkina : le PNDES.

Soumana Loura
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bruno Dipama, directeur général du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales : « L’heure du citoyen local a sonné »
Boucle du Mouhoun : « La situation sécuritaire se dégrade de jour en jour », selon le MBDHP
30e anniversaire de l’Ecole des jeunes aveugles : Des perspectives pour une éducation inclusive
Nutrition : Désormais des données fiables sur le Burkina
Emploi : Environ un milliard pour l’insertion professionnelle des jeunes
Moussa Thiombiano alias Django, responsable des Koglwéogo de l’Est : « Le ministère de la Sécurité n’a pas joué son rôle … »
Mgr Pierhierge Debernardi : « L’avenir de l’Eglise, c’est l’Afrique »
Filière anacarde : Les producteurs plaident leur cause au Premier ministère
Education au Burkina : « Presque 100 000 enfants ne vont plus à l’école », soutient Anne Vincent, représentante de l’UNICEF
Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays
Marche de protestation contre les violences à Yirgou : Le collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés demande justice pour les victimes
Répression d’une manifestation d’élèves à Dori : La section MBDHP du Séno exprime son désarroi
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés