An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

mardi 26 décembre 2017 à 11h49min

Dans sa dynamique d’assurer un suivi citoyen de l’action gouvernementale de la période allant de 2016 à 2020 en vue d’influencer les politiques publiques inscrites dans le projet de société du président du Faso, le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a organisé, vendredi 22 décembre 2017 à Ouagadougou, un dialogue démocratique autour des résultats d’un sondage d’opinion sur l’an II de la gouvernance Roch Kaboré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

Les résultats de ce sondage d’opinion ont été restitués en présence de plusieurs représentants de partis politiques (majorité et opposition) et des leaders d’organisation de la société civile.
Le sondage a été mené à travers deux axes ; l’enquête en ligne et celle récoltée sur le terrain.

Selon les initiateurs de cet exercice démocratique, un échantillon de 1 500 personnes ont été concernées. Les sondés sont de "toutes les couches socio-professionnelles", du milieu urbain comme celui rural.

La présentation des résultats par les experts a permis de camper le décor de la perception des Burkinabè de la gouvernance Roch Kaboré, deux ans après son accession au pouvoir. Un exposé qui a suscité de nombreuses réactions au sein du public de la salle de conférence du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC).

Les questions soumises aux populations concernent les engagements du président du Faso dans les différents domaines.

Ainsi, à la question de savoir si les Burkinabè sont satisfaits de l’action du président Roch Kaboré, 55, 4% se disent non satisfaits, 43, 7% sont satisfaits tandis que 0,9% n’ont pas émis d’avis.

Le sondage a aussi révélé que 50% (tant en milieu urbain que rural) n’ont pas confiance en la capacité du Plan national de développement économique et social (PNDES) à mettre en oeuvre le programme présidentiel, 35% (41% en milieu urbain et 30.7% en milieu rural) y croient et 15% sont sans avis. Cependant, 48,4% des enquêtés pensent que la trajectoire adoptée va dans le bon sens et 47,7% pensent le contraire et 3,9% n’ont pas d’avis à donner.
La note moyenne de l’action globale attribuée au président Roch Kaboré est de 4,79% sur 10.

Le regard des enquêtés est également mitigé sur le niveau de réalisations en ce qui concerne les engagements du président du Faso à : reformer l’Etat pour une administration performante et plus crédible (56,5% d’insatisfaits, 31,9% sont satisfaits et 11,6% sont sans avis) ; renforcer la bonne gouvernance, la démocratie et les valeurs républicaines (49,7% insatisfaits, 40,8% satisfaits et 9,5% sont sans avis) ; renforcer la gouvernance économique et financière, et actualiser l’aménagement du territoire (59,4% sont insatisfaits, 31,9% sont satisfaits et 8,7% n’ont pas d’avis à émettre). Aussi, plus de la moitié des personnes enquêtées émettent des doutes sur la capacité du président Roch Kaboré à tenir l’engagement à rendre indépendante et efficace la justice ainsi que les forces de défense et de sécurité républicaines et performantes.

En ce qui concerne l’accessibilité à une éducation de qualité, 69,3% sont insatisfaits et d’un niveau de confiance de 52, 1% en mai 2017 (dernier sondage), l’on enregistre à ce jour, 50,6% (soit une baisse du niveau de confiance de -2,5%).

Pour la politique de gratuité des soins et réalisation d’infrastructures, bien qu’appréciée dans le principe, l’exécution semble poser problèmes par l’indisponibilité des produits pharmaceutiques.

Sur d’autres tendances de la vie nationale, l’on note entre autre que 51,7% des interviewés ne sont pas satisfaits du dialogue avec les syndicats.

41,5% estiment que la disparition du Président de l’Assemblée nationale, Dr Salifou Diallo, entraîne un bouleversement de l’échiquier politique national et 23, 5% pensent même qu’il y a risques de dissensions au sein de la majorité. Toujours sur l’impact de la disparition de Salifou Diallo, 10% y voient une ascension de l’opposition, 9, 3% pensent que la situation peut contribuer au renforcement de la démocratie et 14,9% sont sans avis.

Dans le même souci, 46% des enquêtés n’ont pas confiance à la capacité du nouveau président de l’Assemblée nationale à conduire l’institution pour un contrôle efficace de l’action gouvernementale, 34% y croient et 20 % sont sans avis.

L’opposition politique a aussi été jaugée via son chef de file. Ainsi, 49% des citoyens ne sont pas satisfaits de l’action du chef de file de l’opposition contre 33% y trouvent satisfaction et 18 % sont sans avis.

Aussi, sur l’adoption de la nouvelle Constitution en perspective, 56% sont partants pour le référendum, 30% sont favorables à la voie parlementaire et 14% sont sans avis.

Trois ans après, 46, 7% des citoyens pensent que l’insurrection populaire est une oeuvre inachevée, 22, 6% pensent que les martyrs sont morts pour rien, 20,7% trouvent qu’il y a une remise en cause progressive des acquis de l’insurrection.

Oumar Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 décembre 2017 à 08:09, par Wangraoua
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Ecoutez ! On vous connait.Le Présimètre,le CGD etc sont toutes des fabrications de Salif Diallo pour tenter de noyer les actions de développement du Président Kaboré .L’objectif était de tenter de discréditer Roch pour préparer l’accession de Salif à la présidence du Faso.Mais,Dieu a agi autrement.Constatez que le rapport fait trop la part belle au défunt Salif comme si sans lui, le Burkina sombrerait dans le chaos.Tous ces agissements sont le fait de la politique du ventre des courtisans du défunt.Toutes les statistiques étaient préétablies.Si vous remarquiez,par le passé,les sondages antérieurs faits par les structures satellites de Salif ,lui octroyaient une note supérieure à celles des autres personnalités(Roch,THIEBA...).Ecoutez,il faut vite sortir de ces manipulations politiciennes car,tous les fils du Faso ont des valeurs qui leur permettent d’apporter leur pierre à l’édification d’un Burkina meilleur.

    Répondre à ce message

    • Le 26 décembre 2017 à 10:18, par Zangoté
      En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

      "Le sage montre la lune du doigt et l’imbécile regarde le doigt". Dites moi, Wangraoua, le CGD, le présimètre, ect. ont quel intérêt à encenser un individu qui ne vit plus et qui de ce fait ne pourra pas leur envoyer les subsides pour entretenir "la politique du ventre des courtisans du défunt" comme vous le dites ? Si c’est vraiment des gens qui veulent manger, ils allaient plutôt faire la part belle à celui qui peut les entretenir actuellement c’est-à-dire Roch. A moins que chez vous, les défunts soient capable de toujours nourrir les vivants...
      M. Wangraoua, vous êtes un partisan de piètre qualité pour Roch car il mérite mieux et c’est certainement par son laxisme légendaire qu’il s’est entouré des gens comme vous qui l’aidez à reculer chaque jour. Comme vous ne faites pas confiance aux sondages, réalisez les vôtres et on en reparle.

      Répondre à ce message

      • Le 26 décembre 2017 à 16:06, par warzat
        En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

        Quand on voit les sondages et les résultats des élections ailleurs, il est justifié d’être prudent . Mais chez nous, il faudra prendre ce sondage en compte dans la gestion des affaires publiques. Le Burkinabè est réputé être un encaisseur : il entend, il voit, il se tait et attend patiemment. Quand, on lit dans la presse d’investigation ce qui se passe dans la gestion financière, les révélations sur des pots de vin incommensurables par rapport au coût réel de travaux bien exécutés (fournisseurs, main d’œuvre et personnel payés correctement, bonne logistique....), il y a de quoi être très inquiet. En effet, ceux qui lisent cette presse ne constituent pas la majorité des électeurs, mais la majorité silencieuse voit les réalisations escamotées,et c’est elle qui fait basculer des élections. Et cette majorité n’est pas pas constituée seulement des populations ou des personnes qui ’’bénéficient’’ de ces détournements. C’est étonnamment, ce laisser aller de type monarchique qui perdra le pouvoir MPP. Pourtant la promotion de responsables réputés pour leur prédation irréfléchie plutôt que pour leurs compétences a été mainte fois dénoncée. S’il est difficile de s’en débarrasser pour des raisons politiques, il faudra inventer ou trouver un créneau doré pour ces gens et pouvoir travailler correctement, le temps passe vite ; ça fait déjà 2 ans que le MPP gère le pouvoir d’état. 9.5 sur 20 est une moyenne de rachat quand le nombre d’admis est faible.

        Répondre à ce message

    • Le 26 décembre 2017 à 13:55, par Tampis
      En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

      Je ne pouvais pas penser qu’il y a des gens aussi fous que cela. Quel intérêt auraient-ils à faire un travail pour Salif contre Roch. Au temps de Blaise, chanter les louanges de Blaise était devenu un travail à plein temps pour certains. J’espère que vous ne voulez faire la même chose pour Roch.

      Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 08:41, par jay
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Malgré la conjoncture difficile le président honore certains engagements
    Mais la corruption est le bas blesse, regarder autour du président des personnes incriminées ne sont pas inquiétées parce qu’ils sont ses protégées.
    la gestion des revendications est catastrophique, aucun sens de management, pas de vision, pas d’anticipation, pas de mesures concrètes

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 10:20, par sidbala
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    C’est un sondage trompe l’œil, si je prends les 75 à 80% des paysans, ils représentent environ pour ne pas exagérer 65% qui ne sont pas du tout content de ce nouveau régime. Aucune subvention ne leur sont plus accordé ; ce sont eux les vrais patriotes et les vrais HOMMES INTEGRES.
    Les sondages faites ici ne visent que ceux là-même que le régime couvre de roses et de toutes sort de fleurs pour qu’ils les accompagnent dans leurs égarements de toutes natures. Mais chaque peuple mérites ses dirigeants, je dirai qu’il n’est pas question de se plaindre de ce que le vrai peuple pense de ce régime.
    Les 45% de ceux que ce semblant de sondage prétend dire satisfait de ce régime ne sont que les partis politiques, quelques hommes d’affaires malpropres et quelques OSC inféodées au principe du gain facile.
    Mais je pense que le temps courre pour eux.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 10:25, par Zangoté
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Je crois que je vais prendre mon courage à deux mains pour aller trouver le président Roch et lui proposer mes services de bon conseiller par ce qu’à ce rythme la côte de popularité du président sera plus lamentable l’année prochaine. Il faut qu’il se débarrasse de ses conseillers intrigants qui, au lieu de mouiller sérieusement le maillot pour au moins une fois dans leur vie être utiles au pays, se croient toujours dans l’ANEB ou l’UGEB entrain de manipuler les gens.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 10:48, par Le convaincu
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    C’est bien dommage que celui qui a fait le sondage n’est pas allé jusqu’au bout de sa pensée ? 55% d’insatisfaits, et combien pour-cent de satisfaits et de ceux qui n’ont rien à dire. Quand souvent on vous paie à parler ou à écrire des choses plaisantes pour ceux qui vous ont recommandé, RESPECTEZ AU MOINS L’INTELLIGENCE DE CEUX QUI PAR HASARD VOUS LIRONT OU VOUS ECOUTERONT PARCE QUE VOTRE NIVEAU D’INSTRUCTION POUR NE PAS DIRE VOTRE CURSUS PEUT ETRE MIS EN CAUSE.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 11:14, par @@GOG
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Quoi qu’on dise je préfère ce régime à celui criminel de Blaise Compaoré.Blaise et son frère a tué beaucoup de mes parents et fait ainsi de nombreuses veuves et orphelins .J invité les sondeurs à ne divertir les populations car ce régime actuel fait honnêtement et sans tapage ce qu’il peut pour la nation.Encourageons Roch que de chercher à le nuire pour rien.Je suis sans rancune .

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 11:18, par sidsomde
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    ce score est avantageux pour RMC car il a suffisamment de marge pour crever le plafond en terme taux d’accroissement

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 12:14, par Dickson
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Ha ! les stats. et les statisticiens ! Des chiffres ! on en crée, on en fabrique !
    Le bilan est à porter par le commanditaire de l’enquête et non par l’artisan monteur.
    prudence pour un excès de chiffrage

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 14:39, par Fils du pays
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Le Burkina a vecu 27 ans sous un pouvoir qui convenait a un grand nombre de ses enfants.
    En 27 ans on a installe une mentalite qui veut que quelqu´ un soit le responsable de notre avenir. Grâce a Blaise Compaore vous perceviez chaque mois vos salaires. Grâce a BC tout allait bien et l´argent circulait. Grâce aux bailleurs de fonds venus de Qatar et des Emyrates, vos enfants pouvaient aller a l´ecole et avoir acces aux soins medicaux gratuitement, n´est-ce pas ? Le prochain gouvernement va doubler les salaires apres 2020 tout en garantissant 4 mois de congers annuels a tout travailleur de la fonction publique. Qui organise une greve illimite aura automatiquement droit a des bourses d´etudes pour tous ses enfants dans un pays etranger de son choix. Ayez seulement de la patience. Ca va aller. Bonne fête. Courage !

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 14:54, par KOASSA
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    de toute façon, 4.79/10 passe en classe supérieure en même temps que 9.99/10.il faut savoir se concentrer l’année prochaine.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 15:29, par Le Citoyen Républicain
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Messieurs du CGD, ce sondage, malgré les critiques faites par certains internautes fait la part belle à RMCK. Vous êtes à côté de la plaque. La note de 4,79/10 qui lui a été octroyée est même au-dessus de la prétendue bonne gouvernance. 55% d’insatisfaits ? Non, c’est 95% d’insatisfaits, les 5% sont ceux qui ronronnent tous les jours avec girophares et les profiteurs de ce régime moribond et finissant. Le Ministre des infrastructures devrait avoir honte en regardant les routes dans nos 6 mètres au lieu de flatter le Président que les réseaux sociaux ne rendent pas compte de la réalité de la situation politique.
    Personnellement, je mettrai la note de 0,5/10, vu la situation économique lamentable sous le régime actuel du mpp. Qu’attend le Président, afin de limiter la casse et espérer une réélection en 2020, pour nommer Alpha BARRY Premier Ministre ?
    En effet, nombreux sont ceux qui sont venus au mpp pour s’enrichir et dégager en 2020. Regardez-les, on peut sortir un bilan personnalisé, depuis le maire de Ouaga (Béouindé sa société d’eau minérale) jusqu’à Mathias Tankoano qui voulait détourner l’indemnité octroyée à la délégation burkinabè par le Président Sénégalais Macky Sall. Tout se sait dans ce sahel burkinabè. Quel voleur ?
    Roch lui-même est d’une méchanceté inouïe contrairement à sa bonhomie et à son comportement qui consiste à aller à la messe tous les dimanches juste pour faire croire aux paroissiens qu’il est croyant....
    La foi ne peut pas être quelque chose de "faire croire que..." mais est intérieure et repose sur des faits concrets. On disait que c’était Salif Diallo le méchant gars, il est mort et la méchanceté dans le mpp continue. Cherchez l’erreur ! Roch, accepteras-tu de faire revenir Blaise à Ouaga comme IBK l’a fait pour ATT ? Accepteras-tu de libérer même en résidence surveillée le Général Diendéré ? Accepteras-tu de faire innocenter Djibril Bassolé parce que le dossier est vide de toutes charges ? Voilà des actes où on attendait le prétendu "généreux" et "sans histoire" Roch.
    Si Roch était une belle personne, il allait organiser une réconciliation nationale au bout d’un an de sa gouvernance. Il allait être plébiscité. Hélas, c’est le système Cdp qui continue avec son lot d’exclusion, de sectarisme et d’intrigues.... outre l’arrogance inadmissible de son chef de protocole qui se comporte dans le boulgou comme un poltron et un potentat en refusant de voir les autres fils et filles du Boulgou. Quelle honte pour ce type qui va contribuer à noyer Roch. etc... etc...
    Mais je jure au nom de mes ancêtres du Boulgou que tout le mal que chaque membre de ce pouvoir mpp va commettre ne restera pas impuni et le sort du mpp sera pire que celui du Cdp parce qu’on les laissera pas sortir du pays pour qu’ensuite ils viennent nous narguer parce qu’ils sont partis avec les sous du contribuable burkinabè. Celui qui vivra, verra... et tout près n’est pas loin. Ce n’est pas admissible que la gouvernance de ce pays continue dans ces conditions.....Le Citoyen Républicain.

    Répondre à ce message

    • Le 26 décembre 2017 à 18:17, par Loic
      En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

      Mr le Citoyen si ton ami Alpha Barry merite le poste de premier Ministre il va falloir alors revoir ta note car il fait parti du gvt que tu en veux tant.Ce qui est d ailleur ton droit.Ne seras tu pas par hasard un de ces nombreux decu du mpp ?Si c est le cas yakooooo.

      Répondre à ce message

    • Le 26 décembre 2017 à 20:43, par Mafoi
      En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

      Le début de votre post mérite un 13/20.Malheureusement à la fin vous avez flanché et ne méritez pas 0.5/20.En effet le Mali n’est pas le Burkina et ATT n’est pas bilaise compaoré.Est-ce que ATT avait des cadavres dans son placard ?La réponse est non,ce qui n’est pas le cas de votre ami criminel bilaise compaoré.Alors lui dérouler le tapis rouge à l’aéroport de Ouaga serait une vraie injure dont les initiateurs ne s’en relèveront guère.Ils n’ont qu’à tenter et on va voir la suite du film.Aussi votre putschiste général en carton bassolé sera jugé et puni à la hauteur de sa félonie.Quant au chef du protocole que vous faites des pieds et des mains pour le rencontrer,souffrez que nous avons changé d’époque.Les vlops,c’est fini.Ce sont des sinistres de votre espèce qui poussent les dirigeants à voler.Parceque le Mr est de votre région,il se doit d’engraisser tout le Boulgou.Où il va trouver l’argent ?Tchurrrrrrrr

      Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 15:40, par Zongo
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Zangoté,vous êtes un personnage versatile qui souffle le chaud et le froid selon vos intérêts personnels.Roch n’a pas besoin de vos conseils de calculateur. Puisqu’àprès Salif que vous vénériez,vous continuez de faire l’avocat du diable de ce monsieur dont tout le monde connait les nuisances pour le Burkina,c’est mieux de continuer ainsi, pour espérer être dans les grâces de la famille Diallo. Les faits historiques restent gravés dans la mémoire collective.Progressivement,les mauvaises actions de votre mentor seront mises sur la place publique avec même des risques d’emporter certains de ses alliés sinistres qui ne le soutenaient que pour l’argent.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 15:49, par cheicky
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    l’ opinion de quelques burkinabé ne saurait être celui de tous. sabotage oui

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 17:12, par Africa
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Ce sondage m’inspire les opinions ci-après :
    1). Les espaces de liberté d’expression se sont élargis dans notre pays avec ce type de sondage concernant l’état de l’opinion publique sur l’action de ses dirigeants. Ailleurs en Afrique francophone, son ou ses auteurs mérite(nt) un séjour dans les locaux de la division des investigations criminelles (DIC) pour "affaire les concernant" ! Nous devons prendre conscience de cet acquis, le protéger et nous en féliciter.
    2). La jouissance de ces nouveaux espaces de liberté me pose cependant quelques interrogations. En effet, le sondage d’opinion est un domaine de spécialité très pointu regroupant des équipes pluridisciplinaires au delà des seuls statisticiens. Je me demande si le centre pour la gouvernance démocratique (CGD) dispose réellement des telles compétences pour produire une telle étude selon les règles de l’art ? Lorsque le je lis dans le résumé ci-haut certains passages, j’en doute. Par exemple : la segmentation en termes de milieu urbain et milieu rural sur le degré de confiance au PNDES. Quel la méthode statistique utilisée ?
    3). Je propose la mise en place d’un véritable institut de sondage qui servira aussi bien les pouvoirs publics que le secteur privé. Ce sont de puissants outils de gestion des collectivités humaines et de mesure du degré de satisfaction de leurs aspirations. Le CGD sera un utilisateur des résultats du sondage dans ses analyses et non un producteur de ces renseignements.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 17:36, par Le fils de l’homme
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Intrenaute @@ GOG ???, c’est dommage que vous n’ayez pas un bon sens. Si aujourd’hui on compte le nombre de BURKINABE mort après le changement de régime intervenu entre le 30 et 31 octobre 2014, on constate aisément que le nombre de morts comparativement au CSP1, au CSPS2, au CNR, au FP sont vingt fois plus que sous le règne de Roch en deux ans seulement ; et JE RESTE CONVAINCU JE NE TE LE SOUHAITE PAS, MAIS TU RISQUES D’ETRE UNE DES VICTIMES DE CE REGIME, CE N’EST QU’UNE QUESTION DE TEMPS, seulement de par ton ignorance.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 18:02, par Le Sage
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Nous attendons l’opi Du Kôrô Yamyélé par rapport ce mpp moribond, sectariste et égoïste...
    Dès 2020 débarrassons utilement le plancher... Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 18:10, par Ka
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    C’est en 2017 qu’on pense à un sondage pour les actions d’un gouvernant de notre pays depuis plus de 27 ans. Est-ce que Roch kaboré est l’homme de la situation ? Trois ans a venir ne sont pas trois jours.

    Le seul sondage viable dont le peuple Burkinabè peut attribuer a Roch Kaboré les 100%, c’est qu’en deux ans, aucun juriste de la trempe de Nebié n’a été assassiné, les dossiers des crimes de sang, même si les juges patinent, ces dossiers avances. En 2020 celui qui sera élu en prendra un bon exemple, car tuer pour régner n’a plus raison d’être au pays des hommes intègres. Mettons-nous dans nos crânes que Roch Kaboré est un produit de la révolution inachevée de Thomas Sankara et de l’introverti Blaise Compaoré, et qui connait le bien et le mal, surtout de ce qui lui donnera des points à la fin de son mandat. Pour que tout homme d’état se réveille pour servir concrètement son peuple, il faut que le peuple se rebelle comme ce sondage pour lui faire comprendre qu’il doit défendre son idéal qui est de développer son programme présidentiel dont le peuple a mis sa confiance en lui.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 18:21, par Citoyen LAMBDA
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Le vrai problème avec le président ROCK KABORE, c’est la banalisation les hautes fonctions étatiques . Il n’ y a vraiment pas de rigueur dans le choix des hommes et femmes appelés à assumer les hautes fonctions de l’Etat ,donc à être les artisans et les propulseurs du développement socio-économique du pays .N’importe qui ,sans avoir eu un minimum d’expérience et fait ses preuves dans la chaine de commandement de l’administration publique à un quelconque niveau et dans la gestion des hommes ,est nommé ministre ,conseiller ,chargé de mission à la présidence du Faso, dans les ministères ,directeur général ,directeur etc. Tous les grands principes et la déontologie qui font la force de l’administration publique sont constamment ignorés ou violés par les plus hauts responsables d l’Etat au profit des seuls considérations et critères de camaraderie politique, d’amitié personnelle ,de parenté ,de régionalisme, voire d’ethnicisme dans les nominations aux postes de responsabilité .Les institutions ,ministères ,et autres démembrements de l’Etat sont devenus des propriétés privées où chaque premier responsable y fait ce qu’il veut ,comme il veut , cherchant beaucoup plus à s’enrichir rapidement, plutôt qu’à répondre concrètement et efficacement aux préoccupations réelles des populations . Ce sont toutes ces pratiques malsaines et népotistes qui ont rendu notre administration publique peu efficace ,corrompu ,désordonnée et indisciplinée. Dans ces conditions ,comment l’action du président du Faso peut être efficace et répondre aux attentes des burkinabè ? Malheureusement, en dépit de toutes les interpellations qui fusent de partout ,y compris au sein de son propre parti quant à la nécessité de procéder à de vrais changements au sein de l’équipe gouvernementale ,le président RMCK demeure de marbre, attitude qui agace de plus en plus le peuple. Alors président ,attention à ne pas trop jouer avec les nerfs de votre peuple en banalisant ce sondage ,comme vous le conseilleront certainement vos faux et obscurs amis ,conseillers et autres laudateurs d’intérêt .

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 21:32, par sidbala
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Ce qui reste à faire pour ce pays, c’est de tout faire et ce dès à présent mener toutes sortes d’actions pour chasser ces soulards et ces bons à rien de la tète du pays, car l’avenir est très sombre, l’année 2018 sera pire que tout.
    La communauté internationale ne fera que nous applaudir pour notre prise de conscience maintenant. Tous ceux qui pensait que le Burkina est un labo de démocratie savent maintenant qu’on est tombé tout bas et il n’y a plus aveugle que celui qui refuse de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2017 à 00:34, par Ouedraogo Ibrahim alias Akim
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Le meilleur vraiment le meilleur ! Comparez avec les meilleurs voir. Vous allez trouvé que c’est le meilleur. Élu consulaire à la Cci. Bf

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2017 à 01:27, par Ouedraogo Ibrahim alias Akim
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Le meilleur vraiment le meilleur ! Comparez avec les meilleurs voir. Vous allez trouvé que c’est le meilleur. Élu consulaire à la Cci. Bf

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2017 à 11:33, par Déçu par l’analyse de Mr OUANGRAOUA
    En réponse à : An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits

    Mr ouangraoua, SVP, revoyez votre analyse.
    "Quel intérêt à encenser un Mr qui ne vit plus" ? Pourquoi feu-salif ne s’est-il pas présenté quand l’occasion s’est "présentée (redondance)" (le parti MPP a décidé de choisir Mr KABORE pour les représenter, c’est tout). Je ne pense pas que ce feu-salif aurait eu besoin de "magouilles’’ pour se présenter comme président et gagner. Je ne suis pas politique mais certaines choses nécessitent juste une lecture. Apprenez à lire avant d’écrire. Merci.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés