Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

lundi 25 décembre 2017 à 02h08min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

La brigade de gendarmerie de Déou a été attaquée dimanche 24 décembre 2017 dans la soirée par des individus non-identifiés, selon alerte info citant des sources sécuritaires.

Il n’y a pas de victimes, selon la source précisant que les individus non-identifiés ont tiré et sont partis.

D’autres sources rapportent que les assaillants auraient emporté des armes, le véhicule de la gendarmerie et la moto d’un civil.

En rappel Déou est une localité située à environ 76 km de Gorom Gorom dans la province de l’Oudalan.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 décembre 2017 à 07:52, par clignotant droit
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Dieu merci woh ! Nos FDS sont désormais bien renseignées. On ne peut plus les surprendre. Une attaque où un véhicule a été emporté et pas de blessés ni du coté A ni du coté B ; mieux, personne n’a pu identifier son adversaire ! WALLAYE c’est bien !!! Tous les protagonistes étaient-ils sur- le -champ au même moment ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 décembre 2017 à 15:14, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

      - Vos FDS ont surtout intérêt à ne pas brutaliser les populations locales, ni à déhabiller des pères de familles devant leurs femmes, enfants et belles-filles en espérant avoir des dénonciations. C’est un faux problème et les choses ne marchent pas ainsi !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

    • Le 25 décembre 2017 à 16:35, par Clignotant gauche
      En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

      "mieux, personne n’a pu identifier son adversaire ! " Vous comparez l’efficacité d’une armée étatique avec un groupe de djiadistes ? Alors là on n’est pas sorti de l’auberge espagnole. En tant que personne initiée à la chose militaire, je ne comprends même pas comment des individus peuvent attaquer une brigade de Gendarmerie sans essuyer une contre-attaque des militaires de la Gendarmerie au point qu’il trouve la clé sur un véhicule et l’emporter. Pour avoir le galon de MDL ou MDL Chef, on apprend le B- A- BA de l’attaque d’une caserne.
      Mes chers compatriotes militaires de l’armée et de la gendarmerie, revoyez ou révisez vos plans de riposte que vous avez appris pour être efficaces. En tout état de cause, je peux comprendre que vous n’ayez pas de motivation eu égard à la morosité de la vie politique qui laisse à désirer car nombreux sont ceux qui ont la fâcheuse tendance à croire qu’ils ne mourront pas pour des gens qui n’en valent pas la peine.

      Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2017 à 09:09, par Megd’
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    C’est toujours le même mode opératoire de la part des bandits. Pourquoi nous ne changeons pas notre mode de riposte ?

    Que nos forces de défense et de sécurité sachent qu’ils sont en guerre. Et pour ce faire, ils doivent adopter des tactiques de guerre.

    Si, nous restons dans cette configuration, j’avoue que nous envoyons nos gendarmes et policiers au suicide.

    Il faut se bouger sérieusement et changer de tactique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2017 à 10:02, par Comprend pas
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Je félicite nos FDS de n’avoir pas accusé de victimes mais il y a quand même eu un véhicule et d’autres biens qui ont été emportés. Je ne comprends pas. Comment ces connards arrivent-ils sur vos lieux et commencent à tirer sans que vous ne vous rendiez compte de leur arrivée ? N’y a-t-il pas de sentinelle pour donner l’alerte ?
    J’aimerais quand même entendre de nos FDS qu’ils ont neutralisé tans de voyous djihadistes et retiré tans de leurs motos et armes. Ne vous laisser plus mystifier ou surprendre par ces mécréants SVP. Montrez-leur que vous êtes des professionnels. Nettoyez toujours vos armes et attendez-les à tout moment.

    Répondre à ce message

    • Le 25 décembre 2017 à 12:01, par KA LI FA
      En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

      Mon frère,
      eux ils utilisent la surprise. Il y a peut-être des gens qui les renseignent.
      Ces personnes armées, observent pendant longtemps, remarquent les failles ;
      Ils savent le matériel présent. En plus c’est une petite ville ou village.
      Dans une région où on ne connait pas bien son adversaire et ou on ne peut le voir, c’est difficile.
      Ces personnes non identifiées connaissent tous les FDS, et l’administration là-bas.
      On n’a pas dit que les FDS ne sont pas vigilants, mais il peut arriver qu’ils manquent de vigilance (exemple aller au besoin,
      être entrain de manger, préoccuper à quelque chose etc). Ce n’est pas facile.
      Encourageons les, soutenons les. Faisons de bonnes propositions qui puissent aider pour la sécurité

      Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2017 à 10:38, par Ancien
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    S’ils ont emporté des armes et un véhicule c’est très grave, Déou étant à plus de 50 km de la frontière malienne et abritant un détachement militaire plus un commissariat de police. En principe, quelqu’un qui attaque Déou et qui s’en sort c’est inquiétant. Oursi n’est pas si loin et abritant aussi un détachement, une gendarmerie et un commissariat. Profitons pour relever qu’il est inexplicable qu’il n’ait pas un détachement militaire à ARBINDA. qui est un carrefour se trouvant sur l’axe Dori Djibo et l’oudalan le centre nord.
    Enfin, il est important que les fds identifient toutes les pistes de repli en cas d’attaque de tous les villages du soum et de l’oudalan. Prenons Déou. Il faut identifier toutes les pistes d’arrivée et de repli des casernes et du village. Il faut apprendre à couper toutes les pistes à chaque attaque. C’est l’un des moyens susceptibles de minimiser les attaques.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2017 à 13:16, par Sidwaya
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Comme d’habitude, des armes, véhicules, motos, ... emportées sans que nos FDS ne puissent faire quelques choses. On sait maintenant comment fuir avant l’arrivée du danger. A cette allure toutes nos armes et autres équipements se retrouveront entre les mains des bandits et contre nous. Ce st nos propres Etats qui vont equiper les bandits avec notre argent. Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2017 à 13:22, par Papa
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Nous vous encourageons de tout coeur (FDS ) , vous qui affrontez toutes les calamites’ et risquez vos precieuses vies pour la protection de la patrie .Que Dieu et nos ancetres guident vos pas et vous protegent contre ces criminels qui n’ont rien a avoir avec l’Islam . Des bandes de delinquants pompeusement appeles’ Djadistes que Dieu a maudit et qui sont inutiles dans la societe.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2017 à 16:04, par Negblanc
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Soit on nous raconte des bobards, soit nos gendarmes quand ils voient arriver ces gars ils se barrent et les laisse emporter le matériel. Si non comment expliquer qu’ils atteignent l’armurerie ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2017 à 17:04, par M.A.O.
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Ceux qui racontent la fuite des FDS en abandonnant armes et matériels ne savent rien de l’effet de surprise. Ils ne savent rien du bruit et du désastre que peut causer une arme surtout de gros calibre. Ils ne savent pas ce que c’est qu’un repli tactique. Ils ne savent pas que la vie de ces FDS vaux mieux que ces armes et matériels. Ils ne savent pas que le choix de replier pour sauver sa vie n’est pas discutable. Ils ne savent pas non plus les nombreuses victoires remportées par les FDS sur les djihadistes mais qui restent sans publicité. Au lieu de décrier certains de leurs choix sur le terrain, encourageons-les à faire face à la situation par des idées constructives comme savent si bien le faire certains.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2017 à 18:52, par Roger
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    La délégation ministérielle au Sahel conduite par le ministre d’Etat Simon Compaoré et le ministre de l’éducation, Jean Martin Coulibaly ont posé un acte symbolique fort. C’est un signal de soutien moral aux populations et enseignants de la zone qui ont été troublés par des attaques terroristes. L’Etat doit ainsi toujours marquer sa protection envers les populations. Dans la lutte anti-terroriste, point de place au découragement. Il faut faire toujours preuve de mobilisation et de vigilance pour éradiquer ce fléau afin de permettre aux citoyens de vaquer paisiblement à leurs activités. La collaboration entre civils et forces de défense et de sécurité(FDS) doit se renforcer car c’est elle qui a déjà fait ses preuves en permettant aux FDS de neutraliser des groupes terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2017 à 21:33, par BONJOUR
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Et comme d’habitude, ces délinquants s’en sortent à bon compte. J’ai l’impression que nos FDS ne savent pas leur vocation première. Pensent -elles être des bureaucrates, assis à papoter ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 04:27, par ancien fds
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Pour ma petite connaissance de quelques unités des FDS, après les heures normale de service, c’est un seul élément qui reste pour assurer la garde des lieux. Si les choses n’ont pas changées, il est quand même difficile à un seul élément de rester pour riposter quand une attaque survient. Les fous d’un autre âge viennent lourdement armés et nombreux.

    Ce que je propose, ils faut suspendre les affectations de longues durées dans toutes les sous-unités Police et gendarmerie du Nord exposées à ces attaques, et procéder à des affectations temporaires d’une semaine. La relève se fera donc à de courtes périodes. On pourrait envoyer des éléments mixtes gendarmes et militaires pour tenir ces postes. Chaque relève devra être équipée de matériel de guerre nécessaire pour tenir le poste en cas d’attaque. En partant pour une relève, chaque élément sait qu’il vient pour une courte durée et je demeure convaincu que son état d’esprit n’est pas le meme que celui qui y est affecté pour une longue période. Les missions de police judiciaires seront relevées au second plan en attendant que le calme revienne. On pourra ensuite mettre fin à ce fonctionnement et reprendre les affectations traditionnelles lorsque la zone sera un peu plus sécurisée.

    Mettons aussi l’accent sur le renseignement humain en utilisant plus les populations locales. Donner à la population locale de l’argent et vous aurez le renseignement. Souvent aussi, on fait de bons rapports, on obtient le financement et quand l’argent tombe, c’est mal géré. Difficile.... On s’en sortira par la grâce de Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 07:33, par Noêl
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Les habitants de Ouagadougou ont constaté un vaste déploiement des forces de sécurité (policiers, gendarmes) dans la ville pour règlementer la circulation routière en raison des embouteillages de fête de Noël et fêtes de fin d’année 2017.Ce dispositif sécuritaire a été grandement salué par voie de médias par des citoyens. Dans des églises également sécurisées pour les messes de Noêl,des fidèles ont applaudi pour féliciter les forces de sécurité. Cela veut dire que Dieu voit les actions de protection des citoyens par les Forces de Défense et de Sécurité(FDS) et celles des responsables et autorités en charge de la sécurité. Les détracteurs professionnels, malhonnêtes des FDS et des autorités, savent en leur âme et conscience, qu’ils ne sont pas sincères. Leurs actions sont basées sur leur égoïsme primaire car, tant qu’ils ne tirent pas directement profit des affaires publiques à travers des postes administratifs et ministériels de prestige, ils refusent de reconnaître les mérites des autres.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 08:03, par SAWADOGO
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Du courage a nos FDS ns savons q c n est pa facil .ms soyez pres a tout momment !

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 08:49, par Jonassan
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Ce qui m’inquiète c’est ces voitures, ces motos que ces avortons continuent de s’offrir. De nos jours il ne faut pas grand chose pour piéger des moyens de locomotion avec des indicateurs GPS. Et des razzias de cet acabit devrait plutôt permettre de mieux traquer ces ignares et de les neutraliser.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 17:28, par zota
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Pourquoi ne pas miner les gendarmeries et les commissariats en cas d’attaques vous faites tout péter avec ces maudits de terroristes ? juste une idée en passant

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2017 à 18:50, par MAXWELL
    En réponse à : Région du Sahel : La brigade de gendarmerie de Déou attaquée par des individus non-identifiés

    Il nous faut encourager et féliciter nos FDS car sans elles les terroristes auraient installés leur capitale à Ouagadougou. Ils se battent avec les moyens de bord mais les choses sont en train de se mettre en place au fur et à mesure. Si nos seuls moyens suffisaient pour sécuriser des centaines de km, on aurait pas mis en projet le G5 Sahel. Mon analyse est que ces bandits de grands chemins perdent du terrain du fait du gel des fonds des groupes qui les financent. Ils sont donc obligés de chercher d’autres moyens pour continuer à s’équiper. Ainsi, ils organisent ces types d’attaques pour continuer à trouver les moyens de pouvoir poursuivre leur barbarie dans le sahel. Il faut que les brigades trouvent le moyen de mettre les armes et le matériel roulant à l’abri. Pour les véhicules surtout il y a des moyens technologiques d’empêcher un véhicule de démarrer ou de suivre son itinéraire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés