Ministère en charge de l’Economie : Plus de 131 milliards de FCFA d’accords de financement signés en une journée

mercredi 20 décembre 2017 à 18h15min

Journée fructueuse pour le Burkina Faso ce lundi 18 décembre 2017 au ministère de l’Economie, des finances et du développement. La ministre Rosine Coulibaly/Sori a procédé dans son cabinet à la signature de plusieurs accords de financement avec des partenaires techniques et financiers au profit des secteurs de l’énergie, de l’agriculture, de la route, de la santé, de l’eau et de l’assainissement.

Ministère en charge de l’Economie : Plus de 131 milliards de FCFA d’accords de financement signés en une journée

La fin d’année s’annonce bonne pour le Pays des Hommes intègres en matière de mobilisation des ressources pour la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). Ce lundi 18 décembre 2017, au sein de son département à Ouagadougou, la ministre en charge de l’Economie Rosine Coulibaly/Sori, a signé successivement de 8h à 15h au nom du gouvernement, cinq accords de financement avec plusieurs partenaires du Burkina. Cela en présence des ministres ou des responsables des structures bénéficiaires.

Le bal des signatures a été ouvert par la Banque mondiale. L’accord de financement signé d’un montant de 75 millions de dollars US, soit environ 42 milliards de FCFA est un appui aux réformes dans le secteur de l’énergie et la gestion budgétaire. Il servira donc à améliorer la situation financière du secteur de l’énergie, à renforcer les politiques d’investissement dans le secteur de l’électricité. Pour le Représentant résident de l’institution de Breton Wood, Cheick Kanté, ce financement a été approuvé le 14 décembre 2017 par le Conseil d’administration du Groupe de la Banque mondiale pour accompagner le Burkina dans ses objectifs de développement économique et social.

Le second acte de la journée a concerné des échanges de notes relatives à un accord de financement signé avec le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) sous forme de dons et de prêts d’un montant de 38 millions de dollars US soit 20,8 milliards de FCFA. Cela au profit du Projet d’appui à la promotion des filières agricoles (PAPFA) afin d’améliorer durablement la sécurité alimentaire et les revenus des exploitants agricoles. Selon le ministre en charge de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo, le Projet touchera 57 000 ménages dont 27 000 ménages producteurs, 27 000 ménages à travers la création ou la consolidation de microentreprises rurales. Le FIDA était représenté par le chargé d’appui, Ludovic Pascal Conditamdé.

126 milliards de FCFA pour bitumer Gounghin-Fada N’Gourma…

L’acte trois a été la signature avec la Banque africaine de développement (BAD) de trois conventions de financement sous forme de don et de prêts d’un montant de 76,36 millions d’Unité de compte soit 60,13 milliards de FCFA. Cette somme servira au bitumage de la route communautaire CU2a section Gounghin-Fada N’Gourma- Piéga-frontière du Niger. Pour le Responsable pays du Groupe de la BAD, Pascal Yembiline, son institution a sollicité des partenaires techniques et financiers pour cofinancer ce projet de bitumage qui est d’un coût total de 160 millions d’Unités de compte, soit 126 milliards de FCFA. Donc le Groupe de la BAD apporte 47% du financement et le reste du montant reparti comme suit : 23% du montant à la Coopération japonaise JICA sous forme de prêt, 15% du montant sous forme d’un don de la Facilité d’investissement pour l’Afrique de l’Union européenne, 1% sous forme de don de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) et 14% au titre de la contrepartie du Burkina Faso (17,43 milliards de FCFA).

Le quatrième accord de financement a été signé avec la Chine Taïwan pour un montant de 2,286 millions d’euros soit 1,5 milliards de FCFA. Cette subvention permettra de financer le projet de mise en place d’une unité de coronarographie et de cardiologie interventionnelle au Centre hospitalier universitaire Blaise Compaoré. De l’avis de l’Ambassadeur de la Chine Taïwan au Burkina, Shen Cheng Hong, cet accord affiche un modèle novateur dans la collaboration entre les deux pays, donc s’attend à des résultats encourageants afin que les patients victimes d’une crise cardiaque puissent en bénéficier.

Le cinquième et dernier accord de la journée a été signé avec l’Agence française de développement (AFD), représentée par son Directeur Tanguy Denieul en présence de l’Ambassadeur de France au Burkina, Xavier Lapeyre De Cabanes. D’un montant de 10 millions d’euros, soit 6,5 milliards de FCFA, ce financement sous forme de subvention vise à soutenir la mise en œuvre du PNDES et à participer à l’apurement des arriérés accumulés par l’Etat auprès de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). Selon le Directeur de l’AFD, le financement se décline sous deux composantes. La composante 1 porte sur une tranche non affectée de 6 millions d’euros soit 3,94 milliards de FCFA pour accompagner les efforts du gouvernement burkinabè dans la mise en œuvre du PNDES. Et, la composante 2 porte sur une tranche de 4 millions d’euros soit 2,62 milliards de FCFA, affectée à l’apurement partiel des arriérés de l’Etat et des structures publiques vis-à-vis de l’ONEA.

Une journée bien chargée et satisfaisante pour l’argentière Rosine Coulibaly/Sori. Pour elle, c’est un échantillon représentatif des partenaires qui appuient le Burkina Faso pour la mise en œuvre du PNDES. « Ils reconnaissent les efforts que le gouvernement fait en matière de gouvernance parce qu’il y a un effort de gestion rationnelle et vertueuse des ressources qui sont mises à disposition. A cette occasion, elle a demandé aux uns et aux autres de faire preuve de civisme fiscal afin que l’Etat puisse avoir des ressources nécessaires pour les réalisations au profit de tous.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés