Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

mercredi 20 décembre 2017 à 00h15min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

1) 28 mai 2017 : reprise des élections dans 19 communes du Burkina, dont Saponé.

2) 29 mai 2017 : publication des résultats provisoires par la CENI. Le MPP obtient 44 conseillers, l’UPC 29 et le CDP 7.

3) 3 juin 2017 : Réunion du MPP à Saponé, présidée par Monsieur Simon COMPAORE, alors 2ème Vice-Président du MPP, avec pour ordre du jour : « remerciement des populations pour avoir donné, encore une fois, une majorité au MPP ». L’ordre du jour se transforme en « élections primaires » afin de choisir le candidat du MPP au poste de Maire. Monsieur OUEDRAOGO Idrissa est retenu, « comme candidat officiel ». 12 Conseillers marquent, séance tenante, leur refus de soutenir le candidat Idrissa OUEDRAOGO, ancien Maire de Saponé dont le conseil a été dissous le 1er mars 2017.

4) 15 juin 2017 : Monsieur COMPAORE Abdoulaye, candidat non officiel du MPP, est élu Maire de Saponé par 45 voix contre Monsieur Idrissa OUEDRAOGO qui a obtenu 35 voix. Des jeunes manifestent et barrent la nationale 6 (Ouaga-Saponé-Léo) et la bretelle menant au Chef-lieu de Saponé. Ils détruisent 2 maisons de 2 conseillers municipaux MPP.

5) 24 et 25 juillet 2017 : Convocation de la première session du conseil municipal. Dans la nuit du dimanche 23 juillet 2017, la Haut-Commissaire du Bazèga, sur « instructions de la hiérarchie », évoque le risque de trouble à l’ordre public pour demander le report de la session.

6) 10 et 11 août 2017 : Reconvocation de la session du conseil municipal : Les mêmes jeunes rebarricadent la nationale 6 et la bretelle de Saponé. Le Maire demande l’assistance de la police pour assurer la sécurité. Elle lui est refusée au motif que la grève des transporteurs mobilise toute la sécurité à Ouagadougou.

7) 10 et 11 octobre 2017 : Convocation de la session pour la troisième fois. Les mêmes jeunes barricadent, encore une fois, les voies. Le Maire redemande l’assistance de la Police pour assurer la sécurité. Elle lui est refusée au motif que la liberté provisoire accordée à Monsieur Djibril BASSOLE risque de provoquer des émeutes à Ouagadougou et que toutes les forces de défense et de sécurité, dont la police, sont réquisitionnées.

8) 14 et 15 novembre 2017 : Convocation de la session pour la quatrième fois. Les mêmes jeunes rebarricadent la nationale 6 et la bretelle de Saponé et s’en prennent à la Police venue leur demander d’ouvrir les voies. Ils refusent l’ouverture des voies et lapident la Police. Ils brisent une vitre et crèvent deux pneus de leurs véhicules. Les CRS retournent à Ouagadougou, sans réagir. Pendant la nuit du 13 au 14 novembre 2017, plus de 300 jeunes dorment à la Mairie de Saponé. Le lendemain, plus de 3000 personnes, dès 7h, sécurisent les conseillers pour leur session. Le 14 novembre 2017, à 8h 45 minutes, un émissaire de la Haut-Commissaire du Bazèga transmet une correspondance demandant au Maire d’annuler la session. 54 conseillers présents sur les 80 refusent l’annulation de la session.

Après la session, le Maire envoie le compte rendu de la session à la Haut-Commissaire qui « prend acte tout en regrettant cependant le fait que cette session qui tient lieu de session budgétaire se soit tenue malgré la demande de sursis ». Les services techniques valident les documents de la session et invitent le Maire à présenter son « budget primitif 2018 ».

9) Dans la nuit du 7 au 8 décembre 2017, des mains forcent les fenêtres d’un local de la Mairie et y mettent le feu.

Ici je m’autorise deux commentaires :

1) à l’endroit des gens de Manga, nos cousins qui « ont le feu mais sans poteau ». Tout en éteignant l’incendie, les gens de Saponé pensaient que c’est le fantôme de Kontangyanga, (paix à son âme), lui que le Mang Naaba Kiiba avait envoyé pour être Maire de Saponé, les gens de Saponé, dis-je, accusaient le fantôme de Kontangyanga d’avoir brûlé la Mairie par « ses ailes de sorcier qui crachent le feu ».

2) Mais apparemment, au regard du développement des faits, le Ministre chargé des collectivités territoriales doit savoir, avec certitude, les commanditaires et les exécutants de l’incendie, puisqu’il évoque dans son rapport, avant même le démarrage de l’enquête, « des manifestations opposant les différentes parties et l’incendie de la mairie le 8 décembre 2017 » comme principal motif de la mise de la Commune sous délégation spéciale. L’on déduit donc : le Ministre chargé des collectivités territoriales connait la partie qui a commandité l’incendie. (Le crime profite à qui, a-t-on coutume de demander ?) Alors, qu’il veuille bien aider la justice en révélant le nom de l’exécutant, sans trop de mic mac.

10) Le 8 décembre 2017, après avoir éteint l’incendie, le Maire déclare à la presse que l’incendie ne gêne en rien la tenue de la session du conseil municipal, le 12 décembre 2017.

11) Le 11 décembre 2017, jour anniversaire de l’Indépendance, la Haut-Commissaire joint le Maire au téléphone, aux environs de 17h, pour lui transmettre des « instructions fermes », lui intimant l’ordre de reporter la session. Le Maire lui répond que cette fois-ci deux cargos de policiers sont positionnés à la Mairie et donc il estime que la sécurité sera assurée. La Haut-Commissaire dit alors prendre acte et promet de rendre compte à sa hiérarchie.

Vers 17h 15, la Haut-Commissaire rappelle le Maire pour lui dire que la Police est venue, non pas, pour sécuriser la tenue de session mais sécuriser les locaux de la Mairie. Ce même soir du 11 décembre 2017, à 21h 05 minutes, un émissaire de la Haut-Commissaire du Bazèga transmet une lettre datée du 11 décembre 2017 (jour anniversaire de la fête de l’indépendance, rappelons-le, donc chômée) traduisant les « instructions fermes » d’annuler la session.

12) Le 12 décembre 2017, à 7h, quand arrivent les employés de la Mairie, ils se voient interdire l’accès à leurs bureaux. Les premiers conseillers arrivés à la Mairie sont intimés de rebrousser chemin. Le Maire, arrivé à 8h 45, se voit signifier la notification, par la Police, de ne laisser personne accéder à la Mairie. Les conseillers municipaux replient au Centre Populaire de Loisirs de Saponé et conformément à une résolution prise lors de la session du 14 et 15 novembre 2017, ils votent une motion et y tiennent la session. 60 conseillers présents sur 80, votent le budget primitif.

13) Le 14 décembre 2017 le Maire, accompagné de son exécutif communal, tient une conférence de presse, dans l’enceinte de la Mairie de Saponé, à 10h, pour expliquer et faire constater le fonctionnement correct de la Mairie.

14) Le 14 décembre 2017, à 14h, le conseil de ministres annonce à la presse la dissolution du conseil municipal de Saponé sur la base de l’article 251 de la loi 055-2004 qui stipule : « lorsque le fonctionnement d’un conseil municipal se révèle impossible, (s’il vous plait, bien relire ce morceau de phrase) sa dissolution peut être prononcée par décret pris en conseil des ministres sur rapport du ministre chargé des collectivités territoriales ».

15) Dans la nuit du 14 décembre 2017, 8 cargos de CRS se positionnent devant le Commissariat de Police de Saponé. Le lendemain 15 décembre 2017, 16 cargos de CRS brutalisent les jeunes qui manifestaient pacifiquement devant la cour royale de Saponé. La Police blesse d’autres, dont une femme enceinte qui a inhalé le gaz lacrymogène. Elle fait prisonniers 4 jeunes qu’elle séquestre à Ouagadougou. Les flammes de leur lance-roquettes incendient des maisons et le cimetière municipal de Saponé. La même soirée, le Gouverneur de la Région du Centre-Sud instruit la libération des 4 prisonniers, grâce à la médiation du Curé de Saponé.

André-Eugène ILBOUDO
Sources : Archives de la Mairie de Saponé

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 décembre 2017 à 15:47, par ben
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Les faits parlent d’eux même, que les pyromanes se ressaisissent laisser le peuple choisir simplement leur gouvernant, c’est aussi ça l’essence de la démocratie.

    • Le 19 décembre 2017 à 17:59, par DAY
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      La situation à Saponé mérite qu’on regarde avec beaucoup recul sans passion. Les politiciens ont juste utilisé leurs parents analphabètes pour se détruire. Je pense qu’au vu des faits s’il y’avait lieu de mettre Saponé sous la délégation spéciale il fallait le faire depuis plusieurs mois. Il aurait été simple au moment au le conseil n’arrivait pas a se tenir de le faire. Quand on laisse le conseil se tenir et encore on leur donne espoir de tenir un session budgétaire la délégation spéciale n’a plus sa raison d’être. Aussi quand l’autre camp barrait la route nationale a plusieurs reprises l’autorité n’a pas réagit. Je crois que le MPP a mal géré la situation, il fallait commencer a sanctionné les fautifs à la base pour assainir les primaires. Il s’agit d’un précédent qui risque de coûté cher au partie au pouvoir. Il 60 conseillers / 80 qui sont pour le Maire actuelle. On retient que si la minorité sème le désordre dans une commune et on l’aval du bureau exécutif du MPP ou si le Maire n’est pas issu d’un bon clan du même MPP le Conseil sera dissous. Que chacun mette un peu d’eau dans son vin car nul n’est indispensable. Les hommes politiques passent mais la commune de Saponé demeure. Que la paix revienne à Saponé.

    • Le 20 décembre 2017 à 18:25, par s
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      c’est l’indiscipline du maire déchu qu’il a d’ailleurs reconnu qui a occasionné ces troubles.

  • Le 19 décembre 2017 à 15:57, par Bigbalè
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Mr ILBOUDO, un peu de retenue ! Arrêtez de chargez le Ministre de l’Administration Territoriale de tous les péchés d’Israël. Si dans votre Commune vous êtes incapables de trouver un minimum de consensus pour gouverner ce petit territoire, cachez-vous car vos enfants arrivent. Eux au moins connaissent ce que c’est que la dignité. Il semble que cela fait environ 50 ans que cette crise existe ! Si cela est vrai, alors, faites profil bas car les jeunes générations ont d’autres défis, d’autres challenges et d’autres soucis à gérer dans un monde qui devient un village planétaire. Ceci veut dire qu’il n’est donc pas exclu que les chinois ou les yorubas, nos parents d’à côté soient bientôt élus comme conseillers municipaux et pourquoi pas Maire de Saponé parce qu’ils savent travailler et savent s’organiser. A ce moment, il ne sera plus utile de dire que le Maire est Saponé-Karkoudoughin ou de Saponé-Marché et ce Maire n’aura pas l’obligation d’apprendre l’histoire du royaume mossi pour vous gouverner. S’il vous plaît, laisser les nouvelles générations tranquilles et donnez-leur un peu d’espace pour qu’ils participent à réduire le retard que notre pays accuse après une gestion chaotique de trois décennies !
    A défaut de vous convaincre, la jeunesse va vous vaincre !

    • Le 19 décembre 2017 à 17:27, par Par manga
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Ce qui est fait est fait Mr Ilboudo. Arrêtez de nous pompoer l air. Sapone est
      sous délégation spéciale et vous en êtes responsable. Dans ttes les communes
      il ya des problèmes, mais les gens mettent leur égo de côté au profit de l intérêt
      general. Vous particulièrement mr Ilboudo vous savez ce que vous avez fait de
      mauvais dans cette affaire.

    • Le 19 décembre 2017 à 19:55, par christophe sanne
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Vous ne lisez pas ou quoi. On vousvous démontre par les faits et gestes que ce sont les politiciens qui instrumentalisent un camp et vous continuez à accuser les gens de Sapone. Grandissez un peu même si vous êtes de mauvaise foi.

      • Le 20 décembre 2017 à 11:12, par MEGD’ALORRR
        En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

        Monsieur Christophe sanne, vous ferez mieux pour vous même de comprendre que tout le monde n’a pas le niveau pour comprendre un écrit. Monsieur Ilboudo a relaté l’historique de ce qu’il sait de la crise à la mairie de Saponé. Mais verrez que certains viennent tenir de propos comme si le sieur Ilboudo était l’acteur principal de ces faits. Et puis leur écrit aussi passe comme s’ils apportaient quelque chose si ce n’est que nous dégoûter la lecture des vrais internautes. MEGD au finish !!

    • Le 20 décembre 2017 à 08:44, par PAK
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      M. Bigbalè, le niveau du débat vous échappe ici sérieusement. M. Ilboudo parle des faits et les faits ici sont têtus et connus des personnes averties. Les commentaires restent libres. Ici, M. Ilboudo est revenu sur les faits. Je voudrais que les fils et filles de SAPONE s’organisent pour ne pas permettre à des individus fussent-ils dans un gouvernement ou au sein de la population de militer en destruction des intérêts majeurs de la population. Si vous n’êtes pas solidaires entre vous, vous vous rendez vulnérables et c’est dommage pour une grande commune SAPONE.

    • Le 20 décembre 2017 à 10:50, par BKG
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Quand on discute de chose sérieuse il faudrait que tu te garde de commenter si tu n’as pas niveau requis pour faire des débats intellectuels. Ton écris exprime la misère de ton intelligence.

    • Le 20 décembre 2017 à 10:54, par ARIAS
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Monsieur Bigbalè, qu’est ce que vous en savez de ce qui se passe à la Mairie de Saponé ? Qu’est ce que vous en savez, s’il vous plait ? Monsieur Ilboudo lui au moins en sait quelque chose et en a relaté ici. Que vous Bigbalè, vous dites : Il semble que cela fait environ 50 ans que cette crise existe ! Si cela est vrai, alors, faites profil bas car les jeunes générations....... Quand vous dites:Si cela est vrai..., allez y vérifier ce que vous ramassez dans la rue comme informations avant de venir commenter l’effort que certains font pour tenir le peuple informé de ce qui se passe ! ; et plus loin vous dites : S’il vous plaît, laisser les nouvelles générations tranquilles....., vous êtes ondulant par ce que votre écrit n’a aucun lien avec celui de Monsieur Ilboudo. Vivement que webmaster ne laisse plus passer d’écrits insensés qui viennent brouiller la compréhension de certaines personnes sur l’information donnée.... Mille milliards de mille sabords...

  • Le 19 décembre 2017 à 16:47, par MAMOU
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Sapone est convoité de part sa proximité avec Ouagadougou.les crocodiles aux yeux rouges veulent déchiqueter Sapone pour se le partager.c’est simple à comprendre.

  • Le 19 décembre 2017 à 17:11, par Claire
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Les décisions du gouvernement sont collégiales. L’exécutif comprend une trentaine de membres. La dissolution du conseil municipal de Saponé en conseil des ministres du 14 décembre 2017 et sa mise sous délégation spéciale, est une décision bien analysée par le gouvernement. Ce n’est donc pas la décision d’une quelconque personnalité ne prise isolement. Face aux agissements violents liés aux conflits interminables de la mairie de Saponé, la dissolution était l’ultime solution pour préserver la quiétude sociale. Les gens peuvent s’agiter et contester cette décision sur la base de leurs intérêts partisans, mais force reste à la loi dans l’intérêt général.

  • Le 19 décembre 2017 à 17:27, par Par manga
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Ce qui est fait est fait Mr Ilboudo. Arrêtez de nous pompoer l air. Sapone est
    sous délégation spéciale et vous en êtes responsable. Dans ttes les communes
    il ya des problèmes, mais les gens mettent leur égo de côté au profit de l intérêt
    general. Vous particulièrement mr Ilboudo vous savez ce que vous avez fait de
    mauvais dans cette affaire.

  • Le 19 décembre 2017 à 17:33, par hunt
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Mr ILBOUDO... un homme aussi célèbre que vous devrait bâtir son argumentaire sur les faits pourquoi occultez vous les élections de mai 2016, et ce qui a conduit à la dissolution du conseil municipal et la reprise des élections ?

    • Le 19 décembre 2017 à 18:27, par Marie
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Le problème de certains burkinabé est qu’il n’aime pas la vérité. M. Ilboudo avance des faits et des dates. Si c’est faux portez lui la contradiction par les faits. C’est simple. Toute gesticulation de noyé est voué à l’échec. Le soleil se lèvera toujours a l’est.

  • Le 19 décembre 2017 à 17:59, par DAY
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    La situation à Saponé mérite qu’on regarde avec beaucoup recul sans passion. Les politiciens ont juste utilisé leurs parents analphabètes pour se détruire. Je pense qu’au vu des faits s’il y’avait lieu de mettre Saponé sous la délégation spéciale il fallait le faire depuis plusieurs mois. Il aurait été simple au moment au le conseil n’arrivait pas a se tenir de le faire. Quand on laisse le conseil se tenir et encore on leur donne espoir de tenir un session budgétaire la délégation spéciale n’a plus sa raison d’être. Aussi quand l’autre camp barrait la route nationale a plusieurs reprises l’autorité n’a pas réagit. Je crois que le MPP a mal géré la situation, il fallait commencer a sanctionné les fautifs à la base pour assainir les primaires. Il s’agit d’un précédent qui risque de coûté cher au partie au pouvoir. Il 60 conseillers / 80 qui sont pour le Maire actuelle. On retient que si la minorité sème le désordre dans une commune et on l’aval du bureau exécutif du MPP ou si le Maire n’est pas issu d’un bon clan du même MPP le Conseil sera dissous. Que chacun mette un peu d’eau dans son vin car nul n’est indispensable. Les hommes politiques passent mais la commune de Saponé demeure. Que la paix revienne à Saponé.

  • Le 19 décembre 2017 à 18:27, par Marie
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Le problème de certains burkinabé est qu’il n’aime pas la vérité. M. Ilboudo avance des faits et des dates. Si c’est faux portez lui la contradiction par les faits. C’est simple. Toute gesticulation de noyé est voué à l’échec. Le soleil se lèvera toujours a l’est.

  • Le 19 décembre 2017 à 19:55, par christophe sanne
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Vous ne lisez pas ou quoi. On vousvous démontre par les faits et gestes que ce sont les politiciens qui instrumentalisent un camp et vous continuez à accuser les gens de Sapone. Grandissez un peu même si vous êtes de mauvaise foi.

    • Le 20 décembre 2017 à 11:12, par MEGD’ALORRR
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Monsieur Christophe sanne, vous ferez mieux pour vous même de comprendre que tout le monde n’a pas le niveau pour comprendre un écrit. Monsieur Ilboudo a relaté l’historique de ce qu’il sait de la crise à la mairie de Saponé. Mais verrez que certains viennent tenir de propos comme si le sieur Ilboudo était l’acteur principal de ces faits. Et puis leur écrit aussi passe comme s’ils apportaient quelque chose si ce n’est que nous dégoûter la lecture des vrais internautes. MEGD au finish !!

  • Le 19 décembre 2017 à 20:18, par le pauvre de yahvé
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Je ne sais pas pourquoi les gens s’entête de renier la vérité. C’est clair que des gens veulent hypotequer l’avenir de sapone. L’écrit de M. Ilboudo vient éclairer ceux - la qui aiment sapone et qui veulent comprendre la crise et la décision du conseil des ministres de placer la commune sous Délégation Spéciale. Merci à M. Ilboudo pour sa contribution combien précieuse dans l’optique de faire jaillir la lumière sur la crise à Sapone.
    M. "Il paraît, pourriez vous nous écrire l’histoire de la crise ancestrale de sapone ? Nous avons soif de connaître cette histoire ! Merci par avance pour votre disponibilité.

    • Le 20 décembre 2017 à 08:37, par andre eugene ilboudo
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Le pauvre de Yahve. Oui mieux vaut être le pauvre de Yahvé car Il enrichit Toujours. Merci de ta richesse d’esprit. Cela dit avec l’humilité qui convient je connais Sapone dans ses petits coins.et je parle du grand Sapone (kayao, komsilgha, baguemnini (pissi) et Sapone bien sûr). Nous avons récolté l’histoire de Sapone, village par village et les faits ont été recoupés par Maître Pacere Titinga. Non il y a des individus qui fantasment à cause de la politique. Mais il savent que dans leur propre famille il n’y a pas de discussion possible entre eux et moi. Eux promettent de faire. Moi, j’ai l’avantage d’avoir fait. J’ai fait mes preuves à Sapone sans l’appui d’un parti politique. Ce sont des faits. On peut, on doit même ne pas m’aimer. Mais les faits demeurent les faits. Et ils sont vérifiables. Je n’aime pas la polémique basée sur les humeurs qui confinent au mensonge. Pour terminer, j’ai choisi de ne jamais me cacher pour agir, parler ou écrire. Si nous aimons Sapone parlons a visage découvert de nos contradictions et je suis convaincu qu’une belle solution sera trouvée. Que Dieu par la supplication de notre ancêtre, le Naaba Kuuda, bénisse Sapone.

      • Le 20 décembre 2017 à 13:33, par Kôrô Yamyélé
        En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

        - Cher andre eugene ilboudo, merci pour tes éclairages très instructifs. Vraiment en toi, à travers ce post, je retrouve enfin quelqu’un qui est comme moi le Kôrô Yamyélé  !! WouaaaW ! Que ça m’a fait plaisir de trouver enfin quelqu’un qui a du caractère comme moi ! Et puis ta petite histoire sur le fantôme et le feu sans poteau me fait penser que quelqu’un, originaire de Manga, est certainement contre cette mairie ou une frange d’individus qu’il n’arrive pas à contrôle. Mais au Burkina de la savane arbustive, tout finit pas se savoir et cet individu sera démasqué tôt ou tard. Merci mon cher.

        Par Kôrô Yamyélé

        • Le 20 décembre 2017 à 16:48, par andre eugene ilboudo
          En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

          Koro yamyele. Ce que je regrette c’est que dans la vraie je ne peux pas secouer votre main en vous saluant. Vous écrivez sous un pseudo et je me suis refusé a chercher a savoir qui sait. Et en tant que médiateur de lefaso.net (et Dieu merci, je suis désœuvré puisque le professionnalisme de l’équipe nous évite des conflits) je suis obligé de lire presque tout ce qui est publié sur le Faso.net chaque jour. Donc je vous lis. En tous les cas, que Dieu nous accorde longue vie pour que quand vous aurez décidé de nous dévoiler votre identité, la nation puisse vous tresser des lauriers. Vos écrits ne font pas l’unanimité mais j’estime personnellement que vous, avec d’autres internautes, avez apporté une contribution majeure pour la démocratie dans notre pays. Dieu vous bénisse. Il est temps que mon samo de Cyriaque crée une médaille pour récompenser certains internautes. Amitié franche.

  • Le 19 décembre 2017 à 22:49, par Nabiga
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Cest Correct Mamou. Parlant de déchiqueter la zone Le bonnet rouge de sapone est le premier a vouloir déchiqueter sapone. Il s’ingère même dans les histoires de terre. Il n’est pas étranger a ce qui se passe actuellement. C’est dommage que ce bonnet rouge ne reste pas a sa pace et ne prêche pas non plus la cohésion Les masques vont tomber d’ici là.

  • Le 19 décembre 2017 à 23:53, par Bouba
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    J’avais bien raison lorsque je disait que la dissolution prononcée par le gouvernement était partisane car je soupçonnait que ce soit l’objectif caché visé par un des 2 camps le camp du mauvais perdant.

  • Le 20 décembre 2017 à 00:26, par Le Fair play citizen
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Triste et dommage que l’UPC qui se veut un parti grand, célèbre et donneur de leçons de démocratie triche jusqà ce point :

    Prendre un UPC de Ouaga, le glisser comme conseiller MPP de son village, tromper la vigilance des autres conseillers MPP élus et le hisser à la tête de la mairie par achat de conscience !!!!?????!!!
    C’est triste comme manœuvre de la part d’un parti d’opposition.
    La population majoritairement votante du MPP a raison ! Ce maire n’est pas MPP !

    • Le 20 décembre 2017 à 10:28, par a tocsda siida
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Mr soit disant faire play citizen vous êtes un lèche con au MPP. Votre intervention est entachée de haine et de manque de responsabilité. Pour la qualité du débat il faut souvent précéder d’un minimum de pensée à vos interventions futures.

      • Le 21 décembre 2017 à 01:02, par Le Fair play citizen
        En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

        Heureusement que la jeunesse reste vigilante et veux le respect de son vote citoyen ! Tout le monde sait que les réactions du Frère Eugène en disent long sur sa déception. mais il faut que les gens comprennent que manipuler en politique, acheter des voix, ne peuvent que détruire une commune ! Asseyez vous pour discuter et que chacun entre dans son fort intérieur pour se poser la question : "Qu’ai je fais pour que cette situation n’arrive ?" "Suis je propre dans tout le processus" ? Alors nous aurons l’unité des fils et filles
        Ce Maire n’est pas connu du publique ! Lui même sait comment il est passé le jour des votes. ceux qui l’ont voté savent en leur âme et conscience qu’ils mettaient le feux à Saponé mais bref, ainsi vont les choses !
        Je suis loin de l’arène politique du pays mais je dis une fois de plus que manipuler, acheter les voix, profiter de la pauvreté des conseillers villageois pour les égarer n’arrange pas Saponé.
        Que les partis en présence discutent sinon la suite sera triste pour la démocratie.

  • Le 20 décembre 2017 à 00:30, par Jerkilo
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    C’était sûr qu’on allait aboutir à ce dénouement, car il ne faut pas attendre qu’il y ait des morts avant de chercher la solution à cette crise qui perdure depuis les premières élections municipales. Si chaque session du conseil doit être protégée par des centaines de policiers-CRS, il vaut mieux couper court à temps .Même si le camp adverse est minoritaire, il a montré sa capacité de nuisance, le maire ne devrait pas être fier de gérer une commune dans ces conditions.
    C’est malheureux qu’on instrumentalise et manipule les pauvres élèves dans cette affaire. Au lieu de les encourager à reprendre les cours, on les excite à creuser leur retard pédagogique. Quelle conscience de parents insouciants de l’éducation de leurs enfants. Le Burkina et les autres communes avanceront sans vous. A bon entendeurs, salut.

  • Le 20 décembre 2017 à 06:06, par Tinga pascal doamba
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Nous pensons que le décret ministériel conduisant sapone a une délégation spéciale nés pas juste.sapone n’est pas un bien ou quant tu est propriétaire tu peux l’utiliser a ta manière. Sur les 40 villages,30 ont décidé de travailler et on peux par me convaincre qu’es les 30villages ne sont pas représentatif !c’est a sapone de choisir ces dirigents.j comprend les autaurites mais chèques chose a son temps. Les ministres sont anti démocratique ?l’essentiel est dejas fait !reconnnmaitre qu’on a perdu je pense que c’est une façons de grandir pour les homme conscients.votre protégé PE revenir en 2025.n’abuser pas trop de votre pouvoir car le pouvoir es un dont de Dieu,camarades ministres je pense que vous allez revenir sur votre décision car elle n’est pas juste et suis convaincu que vous conscient. Demain se prépare aujourd’hui.

  • Le 20 décembre 2017 à 07:20, par Fransosich
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Merci de nous éclairer Mr ILBOUDO avec ces dates accompagnées de faits. Lorsqu’un maire est démocratiquement élu, il doit pouvoir exercer les attributions qui sont les siennes. Lorsque des individus s’opposent à l’exercice de cette fonction, le dialogue aussi chère à notre pays doit être engagé pour une sortie de crise. Mais lorsque de manière illégale des individus veulent empêcher des citoyens d’accomplir les missions qui leur sont dévolues, alors force doit rester à la loi. Le maire devrait être soutenu par l’autorité de tutelle et les plus hautes autorités afin de rétablir l’ordre et la discipline. Évitons les comportements partisans, restons toujours du côté de la Justice, c’est déplorable et on chante toujours qu’on recherche le développement des collectivités à la base.

  • Le 20 décembre 2017 à 07:42, par Bodo
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Bonjour,

    J’ai constaté quelque chose d’assez récurrent :dès qu’il y a un article sur lefaso.net ou d’autres sites en lignes, qui impliquent Simon COMPAORE, il y a des internautes qui le défendent systématiquement, et qui vilipendent la partie adverse à Simon COMPAORE.

    Pour quelqu’un qui ne s’y connait pas en TIC, je peux dire que sa cellule de veille et de réplique sur les sites d’informations est bien mise en place !

    Seulement, ne va-t-il pas ainsi à sa propre perte ? je me rappelle, il n’y a pas longtemps encore, dès qu’il y avait un article contre la modification de l’Article 37, il y avait des commentaires qui validaient plutôt cela, dès qu’on critiquait le CDP, des commentaires bien ciblés, venaient dire que c’est faux... Et ils étaient bien payé pour cela. Et ce qui devait arriver, est arrivé. Même après, on se rappelle ces sites webs et ces articles, ces comptes Twitter et Facebook, qui défendaient le régime déchu.

    Comme l’a dit Marie, André Eugène ILBOUDO est parti uniquement sur des faits. Il n’a pas parlé de problèmes profonds, de problèmes bizarres, d’autorités impliquées, de ses sentiments personnels, tel ou tel degré. Il a juste donné des faits, vérifiables. Il n’a même pas commenté. Par exemple : la libération de BASSOLE allait créer des émeutes, donc pas de policiers pour la sécurité de Saponé. Vrai, faux, amusant, ridicule ? Il a juste mentionner le fait, sans plus.

    Si vous n’êtes pas d’accord et que vous êtes pour la dissolution et même l’incendie de la Mairie de Saponé, donnez aussi des faits. Simplement. Là vous serez crédibles et vous servirez les personnes que vous défendez. Par exemple, dites quel est le problème profond de Saponé depuis longtemps : clairement et sans passion.

    J’imagine donc que mon post fera l’objet de répliques de la cellule...

    Mais dites-moi, quand allez vous pensez à des valeurs plutôt qu’à l’argent, ou au pouvoir... ?

  • Le 20 décembre 2017 à 08:24, par Vrai
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Internaute 13,votre acharnement contre Simon Compaoré met à nu votre animosité exagérée contre lui. Aucun passage de l’article de M.ilboudo et d’internautes ne s’attaque à Simon Compaoré sauf vous.Ayez honte de votre haine viscérale.

    • Le 20 décembre 2017 à 13:46, par Bodo
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      La remise en cause aide les gens à grandir. Je suis un fervent défenseur de M. Simon COMPAORE, mais je le suis de moins en moins face à ce tout qu’il commet comme actes ces derniers temps. Son nom se mêle à de nombreuses choses peu respectables. Je ne lui voue aucune haine viscérale. Pour vous dire la vérité, après la vidéo sur lui, des voisins m’appellent "le promoteur du Yada Yada" ou "Avocat Tranquilos".

      Tellement j’ai défendu beaucoup de choses, comme les Kogl Wéogo. Quand on réclamait sa démission suite aux attentas de janvier et d’août, j’était avec lui. Du coup, je suis mois même ridicule.

      Ce que je craint, c’est que Simon COMPAORE ternisse chaque jour encore plus son image. Hier avec les dissidents de l’UPC, aujourd’hui à Saponé. Demain ce sera où ?

  • Le 20 décembre 2017 à 08:31, par coolord
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    il y a un groupe de personne qui agresse physiquement, qui detruisse des maisons, qui barre des routes. l’autre groupe les appelles au dialogue mais l’autorité menace ce camp. malgré tout il n y a pas eu d ’affrontement car un camp est plus sage. l’autorité dissous l’autre camp. conséquence immédiat : les élèves ne font plus cours, plus actes a établir. le risque est que les assoifés de justice ne se fasse justice ?

  • Le 20 décembre 2017 à 08:37, par andre eugene ilboudo
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Le pauvre de Yahve. Oui mieux vaut être le pauvre de Yahvé car Il enrichit Toujours. Merci de ta richesse d’esprit. Cela dit avec l’humilité qui convient je connais Sapone dans ses petits coins.et je parle du grand Sapone (kayao, komsilgha, baguemnini (pissi) et Sapone bien sûr). Nous avons récolté l’histoire de Sapone, village par village et les faits ont été recoupés par Maître Pacere Titinga. Non il y a des individus qui fantasment à cause de la politique. Mais il savent que dans leur propre famille il n’y a pas de discussion possible entre eux et moi. Eux promettent de faire. Moi, j’ai l’avantage d’avoir fait. J’ai fait mes preuves à Sapone sans l’appui d’un parti politique. Ce sont des faits. On peut, on doit même ne pas m’aimer. Mais les faits demeurent les faits. Et ils sont vérifiables. Je n’aime pas la polémique basée sur les humeurs qui confinent au mensonge. Pour terminer, j’ai choisi de ne jamais me cacher pour agir, parler ou écrire. Si nous aimons Sapone parlons a visage découvert de nos contradictions et je suis convaincu qu’une belle solution sera trouvée. Que Dieu par la supplication de notre ancêtre, le Naaba Kuuda, bénisse Sapone.

    • Le 20 décembre 2017 à 13:33, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      - Cher andre eugene ilboudo, merci pour tes éclairages très instructifs. Vraiment en toi, à travers ce post, je retrouve enfin quelqu’un qui est comme moi le Kôrô Yamyélé  !! WouaaaW ! Que ça m’a fait plaisir de trouver enfin quelqu’un qui a du caractère comme moi ! Et puis ta petite histoire sur le fantôme et le feu sans poteau me fait penser que quelqu’un, originaire de Manga, est certainement contre cette mairie ou une frange d’individus qu’il n’arrive pas à contrôle. Mais au Burkina de la savane arbustive, tout finit pas se savoir et cet individu sera démasqué tôt ou tard. Merci mon cher.

      Par Kôrô Yamyélé

      • Le 20 décembre 2017 à 16:48, par andre eugene ilboudo
        En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

        Koro yamyele. Ce que je regrette c’est que dans la vraie je ne peux pas secouer votre main en vous saluant. Vous écrivez sous un pseudo et je me suis refusé a chercher a savoir qui sait. Et en tant que médiateur de lefaso.net (et Dieu merci, je suis désœuvré puisque le professionnalisme de l’équipe nous évite des conflits) je suis obligé de lire presque tout ce qui est publié sur le Faso.net chaque jour. Donc je vous lis. En tous les cas, que Dieu nous accorde longue vie pour que quand vous aurez décidé de nous dévoiler votre identité, la nation puisse vous tresser des lauriers. Vos écrits ne font pas l’unanimité mais j’estime personnellement que vous, avec d’autres internautes, avez apporté une contribution majeure pour la démocratie dans notre pays. Dieu vous bénisse. Il est temps que mon samo de Cyriaque crée une médaille pour récompenser certains internautes. Amitié franche.

  • Le 20 décembre 2017 à 08:44, par PAK
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    M. Bigbalè, le niveau du débat vous échappe ici sérieusement. M. Ilboudo parle des faits et les faits ici sont têtus et connus des personnes averties. Les commentaires restent libres. Ici, M. Ilboudo est revenu sur les faits. Je voudrais que les fils et filles de SAPONE s’organisent pour ne pas permettre à des individus fussent-ils dans un gouvernement ou au sein de la population de militer en destruction des intérêts majeurs de la population. Si vous n’êtes pas solidaires entre vous, vous vous rendez vulnérables et c’est dommage pour une grande commune SAPONE.

  • Le 20 décembre 2017 à 09:22, par Saponéien
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    A ce rythme là, IL FAUT PORTER UN DE MANGA à la tête de la délégation spéciale à Saponé. Tout le monde se tiendra tranquille. Et puis, personne ne pourra lui faire quelque chose vu ce qui existe entre les deux entité (Saponé et Manga).
    Ca sera même mieux que tout le bureau soit composé de gens de Manga.
    C’est sérieux !

  • Le 20 décembre 2017 à 10:28, par a tocsda siida
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Mr soit disant faire play citizen vous êtes un lèche con au MPP. Votre intervention est entachée de haine et de manque de responsabilité. Pour la qualité du débat il faut souvent précéder d’un minimum de pensée à vos interventions futures.

    • Le 21 décembre 2017 à 01:02, par Le Fair play citizen
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Heureusement que la jeunesse reste vigilante et veux le respect de son vote citoyen ! Tout le monde sait que les réactions du Frère Eugène en disent long sur sa déception. mais il faut que les gens comprennent que manipuler en politique, acheter des voix, ne peuvent que détruire une commune ! Asseyez vous pour discuter et que chacun entre dans son fort intérieur pour se poser la question : "Qu’ai je fais pour que cette situation n’arrive ?" "Suis je propre dans tout le processus" ? Alors nous aurons l’unité des fils et filles
      Ce Maire n’est pas connu du publique ! Lui même sait comment il est passé le jour des votes. ceux qui l’ont voté savent en leur âme et conscience qu’ils mettaient le feux à Saponé mais bref, ainsi vont les choses !
      Je suis loin de l’arène politique du pays mais je dis une fois de plus que manipuler, acheter les voix, profiter de la pauvreté des conseillers villageois pour les égarer n’arrange pas Saponé.
      Que les partis en présence discutent sinon la suite sera triste pour la démocratie.

  • Le 20 décembre 2017 à 10:50, par BKG
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Quand on discute de chose sérieuse il faudrait que tu te garde de commenter si tu n’as pas niveau requis pour faire des débats intellectuels. Ton écris exprime la misère de ton intelligence.

  • Le 20 décembre 2017 à 10:54, par ARIAS
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Monsieur Bigbalè, qu’est ce que vous en savez de ce qui se passe à la Mairie de Saponé ? Qu’est ce que vous en savez, s’il vous plait ? Monsieur Ilboudo lui au moins en sait quelque chose et en a relaté ici. Que vous Bigbalè, vous dites : Il semble que cela fait environ 50 ans que cette crise existe ! Si cela est vrai, alors, faites profil bas car les jeunes générations....... Quand vous dites:Si cela est vrai..., allez y vérifier ce que vous ramassez dans la rue comme informations avant de venir commenter l’effort que certains font pour tenir le peuple informé de ce qui se passe ! ; et plus loin vous dites : S’il vous plaît, laisser les nouvelles générations tranquilles....., vous êtes ondulant par ce que votre écrit n’a aucun lien avec celui de Monsieur Ilboudo. Vivement que webmaster ne laisse plus passer d’écrits insensés qui viennent brouiller la compréhension de certaines personnes sur l’information donnée.... Mille milliards de mille sabords...

  • Le 20 décembre 2017 à 11:12, par MEGD’ALORRR
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Monsieur Christophe sanne, vous ferez mieux pour vous même de comprendre que tout le monde n’a pas le niveau pour comprendre un écrit. Monsieur Ilboudo a relaté l’historique de ce qu’il sait de la crise à la mairie de Saponé. Mais verrez que certains viennent tenir de propos comme si le sieur Ilboudo était l’acteur principal de ces faits. Et puis leur écrit aussi passe comme s’ils apportaient quelque chose si ce n’est que nous dégoûter la lecture des vrais internautes. MEGD au finish !!

  • Le 20 décembre 2017 à 13:16, par Vraiment
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Si vous ne vouliez pas des instructions du MPP, il ne fallait pas être du MPP. Le Maire Abdoulaye sait très bien qu’en aucun, le parti au pouvoir n’avalisera son indiscipline. Il fallait tout faire pour gagner les primaires, sinon, tu te ranges du côté du vainqueur.C’est plus facile de s’aligner à l’opposition pour gagner mais, pour quels résultats ? Des compromissions inutiles
    En plus, Mr ILBOUDO, il aurait été plus judicieux de nous faire l’économie de ce qui avait prévalu à la dissolution du Conseil passé, dirigé par Idrissa OUEDRAOGO. Il faut qu’on s’engage pour 1. la patrie, 2. la partie (région, province, commune), le parti avant la personne. Sans cela, tout le monde peut faire des nuisances

  • Le 20 décembre 2017 à 13:33, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    - Cher andre eugene ilboudo, merci pour tes éclairages très instructifs. Vraiment en toi, à travers ce post, je retrouve enfin quelqu’un qui est comme moi le Kôrô Yamyélé  !! WouaaaW ! Que ça m’a fait plaisir de trouver enfin quelqu’un qui a du caractère comme moi ! Et puis ta petite histoire sur le fantôme et le feu sans poteau me fait penser que quelqu’un, originaire de Manga, est certainement contre cette mairie ou une frange d’individus qu’il n’arrive pas à contrôle. Mais au Burkina de la savane arbustive, tout finit pas se savoir et cet individu sera démasqué tôt ou tard. Merci mon cher.

    Par Kôrô Yamyélé

    • Le 20 décembre 2017 à 16:48, par andre eugene ilboudo
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Koro yamyele. Ce que je regrette c’est que dans la vraie je ne peux pas secouer votre main en vous saluant. Vous écrivez sous un pseudo et je me suis refusé a chercher a savoir qui sait. Et en tant que médiateur de lefaso.net (et Dieu merci, je suis désœuvré puisque le professionnalisme de l’équipe nous évite des conflits) je suis obligé de lire presque tout ce qui est publié sur le Faso.net chaque jour. Donc je vous lis. En tous les cas, que Dieu nous accorde longue vie pour que quand vous aurez décidé de nous dévoiler votre identité, la nation puisse vous tresser des lauriers. Vos écrits ne font pas l’unanimité mais j’estime personnellement que vous, avec d’autres internautes, avez apporté une contribution majeure pour la démocratie dans notre pays. Dieu vous bénisse. Il est temps que mon samo de Cyriaque crée une médaille pour récompenser certains internautes. Amitié franche.

  • Le 20 décembre 2017 à 13:35, par andre eugene ilboudo
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Monsieur ou madame vraiment. Je vous prie de taper dans le moteur de recherche de ce même site : lettre ouverte de André Eugène aux fils et filles. Vous aurez toute l’explication. Bien a vous.

  • Le 20 décembre 2017 à 13:46, par Bodo
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    La remise en cause aide les gens à grandir. Je suis un fervent défenseur de M. Simon COMPAORE, mais je le suis de moins en moins face à ce tout qu’il commet comme actes ces derniers temps. Son nom se mêle à de nombreuses choses peu respectables. Je ne lui voue aucune haine viscérale. Pour vous dire la vérité, après la vidéo sur lui, des voisins m’appellent "le promoteur du Yada Yada" ou "Avocat Tranquilos".

    Tellement j’ai défendu beaucoup de choses, comme les Kogl Wéogo. Quand on réclamait sa démission suite aux attentas de janvier et d’août, j’était avec lui. Du coup, je suis mois même ridicule.

    Ce que je craint, c’est que Simon COMPAORE ternisse chaque jour encore plus son image. Hier avec les dissidents de l’UPC, aujourd’hui à Saponé. Demain ce sera où ?

  • Le 20 décembre 2017 à 16:19, par LE guerrier du faso
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    depuis le temps de Thom sank saponé a tjrs fait l’exception en refusant même le bitumage de la route la construction d’école etc...donc il est normale que le niveau intello fasse défaut. ils sont tous analphabètes mais refuse de s’instruire. il faut les gnifler correctement et mettre un de manga pour régler toute cette pagaille la

  • Le 20 décembre 2017 à 16:48, par andre eugene ilboudo
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Koro yamyele. Ce que je regrette c’est que dans la vraie je ne peux pas secouer votre main en vous saluant. Vous écrivez sous un pseudo et je me suis refusé a chercher a savoir qui sait. Et en tant que médiateur de lefaso.net (et Dieu merci, je suis désœuvré puisque le professionnalisme de l’équipe nous évite des conflits) je suis obligé de lire presque tout ce qui est publié sur le Faso.net chaque jour. Donc je vous lis. En tous les cas, que Dieu nous accorde longue vie pour que quand vous aurez décidé de nous dévoiler votre identité, la nation puisse vous tresser des lauriers. Vos écrits ne font pas l’unanimité mais j’estime personnellement que vous, avec d’autres internautes, avez apporté une contribution majeure pour la démocratie dans notre pays. Dieu vous bénisse. Il est temps que mon samo de Cyriaque crée une médaille pour récompenser certains internautes. Amitié franche.

  • Le 20 décembre 2017 à 16:53, par pas guerrier
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    OK manga a combien de prof d’université avec rang de professeur titulaire ? Que l’on en reparle. Quand on est ignorant on dit des choses vraies même si l’on veut plaisanter.

    • Le 29 décembre 2017 à 17:21, par jeunedame seret
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      Donc, seuls les profs titulaires sont des intellos ? Guerrier, tu es sous-informé ou sous-instruit. Manga ne publie pas ses biens. Ce qui est sûr, Saponé n’a pas d’autorégulation ; et il faut un Mangalais en tête pour la solution. Alors lettrés analphabètes de Saponé, soumettez-vous

  • Le 20 décembre 2017 à 17:59, par Démocratie
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Bodo, si vous êtes vraiment un fervent défenseur de Simon Compaoré, vous devriez pouvoir lui transmettre directement ou par personne interposée, vos suggestions et préoccupations au lieu de passer par des jérémiades sur les réseaux sociaux. Sachez que Simon Compaoré, en sa qualité d’homme public, est amené à poser des actes dans le sens du développement national. Pour cela, il y aura toujours des réactions positives comme négatives sur ses actions. Cela est normal, car c’est le jeu démocratique. Mais les débats contradictoires doivent être fondés sur des arguments objectifs et crédibles. Les affaires de vidéo ,de parlementaires frondeurs de l’UPC ,relèvent plus de faits de polémiques politiciennes inutiles ,qui ne peuvent pas ébranler Simon Compaoré dans ses actions patriotiques de développement du pays au profit des populations pour lesquelles ,il a sens élevé de proximité pour l’écoute de leurs préoccupations depuis ses fonctions d’illustre maire de Ouagadougou jusqu’à nos jours. Les députés UPC ne sont pas des bambins, ils ont leurs raisons personnelles dans la vie interne de leur parti, pour justifier leurs agissements. Quand il y a un problème important dans un département ministériel, c’est le ministre de tutelle qui doit se rendre sur les lieux pour apprécier et rechercher les solutions possibles. Simon Compaoré, en sa qualité de ministre de la sécurité, était bel et bien dans son rôle dans la sécurisation par des CRS, des domiciles des députés frondeurs de l’UPC, qui subissaient des violences verbales et physiques, avec des menaces de mort. Le ministre le fera également pour tout autre citoyen, surtout pour des acteurs politiques où les risques de récupération sont très grands de dangers. Vous ne devriez pas vous laisser influencer par votre entourage qui, souvent n’a pas une bonne lecture des faits. Force doit rester à la loi à Saponé comme partout, où les autorités ne doivent pas laisser s’installer l’anarchie et des actes de vandalisme.

    • Le 21 décembre 2017 à 07:53, par superdemocratie
      En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

      M. Simon trouble le pays en y allumant le feu. Il arrive avec une calebasse d’eau et vous voulez que l’on se mette à genoux pour le remercier. Vraiment vous aussi ses défenseurs acharnés. A sapone si force doit rester a la loi le maire déchu sera installé (comme M bâ Michel) puisqu’il a la légalité avec lui. Le conseil des ministres a perpétré un coup d’État a Sapone. N’ayons pas peur des mots.

  • Le 20 décembre 2017 à 18:25, par s
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    c’est l’indiscipline du maire déchu qu’il a d’ailleurs reconnu qui a occasionné ces troubles.

  • Le 20 décembre 2017 à 20:57, par LE guerrier du faso
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    eh !! pas guerrier il faut bien te renseigner presque tous les intellectuels de saponé ont fréquenté a manga .et puis tu vois la ou tu amène le débat ? prof d’université ...je veux pas aller en profondeur car je sais pas si tu es de ce village d’abord

  • Le 21 décembre 2017 à 01:02, par Le Fair play citizen
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Heureusement que la jeunesse reste vigilante et veux le respect de son vote citoyen ! Tout le monde sait que les réactions du Frère Eugène en disent long sur sa déception. mais il faut que les gens comprennent que manipuler en politique, acheter des voix, ne peuvent que détruire une commune ! Asseyez vous pour discuter et que chacun entre dans son fort intérieur pour se poser la question : "Qu’ai je fais pour que cette situation n’arrive ?" "Suis je propre dans tout le processus" ? Alors nous aurons l’unité des fils et filles
    Ce Maire n’est pas connu du publique ! Lui même sait comment il est passé le jour des votes. ceux qui l’ont voté savent en leur âme et conscience qu’ils mettaient le feux à Saponé mais bref, ainsi vont les choses !
    Je suis loin de l’arène politique du pays mais je dis une fois de plus que manipuler, acheter les voix, profiter de la pauvreté des conseillers villageois pour les égarer n’arrange pas Saponé.
    Que les partis en présence discutent sinon la suite sera triste pour la démocratie.

  • Le 21 décembre 2017 à 07:53, par superdemocratie
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    M. Simon trouble le pays en y allumant le feu. Il arrive avec une calebasse d’eau et vous voulez que l’on se mette à genoux pour le remercier. Vraiment vous aussi ses défenseurs acharnés. A sapone si force doit rester a la loi le maire déchu sera installé (comme M bâ Michel) puisqu’il a la légalité avec lui. Le conseil des ministres a perpétré un coup d’État a Sapone. N’ayons pas peur des mots.

  • Le 29 décembre 2017 à 17:21, par jeunedame seret
    En réponse à : Mairie de Saponé : 15 dates, faits et gestes pour mieux comprendre la crise

    Donc, seuls les profs titulaires sont des intellos ? Guerrier, tu es sous-informé ou sous-instruit. Manga ne publie pas ses biens. Ce qui est sûr, Saponé n’a pas d’autorégulation ; et il faut un Mangalais en tête pour la solution. Alors lettrés analphabètes de Saponé, soumettez-vous

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés