Programme d’urgence du gouvernement : Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a visité des sites

LEFASO.NET | Par Tambi Serge Pacôme Zongo ( Stagiaire ) • samedi 16 décembre 2017 à 21h38min

Le Premier ministre, Kaba Thiéba, en tournée ce vendredi 15 décembre 2017, dans les zones péri-urbaines de la ville de Ouagadougou pour s’imprégner de l’état d’avancement des travaux dans le cadre du programme d’urgence lancé par le gouvernement, a visité successivement cinq sites d’installations de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). Ce sont principalement des réalisations de forages à injection d’eau et à motricité humaine.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Programme d’urgence du gouvernement : Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a visité des sites

Le constat est réel, irréfutable et ne saurait être une nouvelle. Les populations de la ville de Ouagadougou et plus particulièrement celles vivant dans la périphérie de ladite ville ont des difficultés à s’approvisionner en eau potable. Le cri de souffrance qui a été lancé çà et là par les uns et les autres a finalement eu échos du côté du premier ministère.

En effet, le vendredi 15 décembre 2017, le chef du gouvernement burkinabé, Kaba Thiéba, dans un long cortège comprenant le personnel technique, la direction de l’ONEA, les hommes de média et, jugeant inacceptable la situation que vivent les populations a décidé de venir constater de visu, l’état d’avancement des travaux du programme mis en œuvre par le gouvernement afin de soulager les populations victimes. Ainsi, chemin faisant, le cap est mis sur la zone péri-urbaine de Googho. Pour ce premier site d’installation et selon l’ingénieur hydraulicien issiaka Kanté, le forage à injection qui est réalisé a un débit d’environ sept mètres cubes par heure.

JPEG - 67.3 ko
le premier ministre a été accompagné pour cette sortie terrrain par le ministre de l’eau et de l’assainissement

Après Googho, le cortège s’est ébranlé sur Zéguindeguin. Là, c’est encore un forage à injection qui est réalisé. Et le débit est estimé à vingt-quatre mètres cubes par heure. En allant pour le troisième site, Saaba, le Premier ministre, alerté par le calvaire des populations de Tingandalgué en train de s’approvisionner en eau à un forage a fait arrêter la file de voitures afin de s’imprégner davantage de leur réalité. Après cet échange impromptu d’une dizaine de minutes, les sirènes se remettent en marche et, bercé par le regard des populations les véhiculent se dirigent tantôt à vive allure tantôt de manière modérée vers Saaba.

A Saaba où il est prévu de réaliser cinq forages à motricité humaine, un seul est fonctionnel. En ce lieu, le Premier ministre s’est invité au train-train quotidien des populations en remplissant le seau d’eau d’une dame avant de prendre congé de ses hôtes et de repartir pour Gnowarbin, le quatrième site des travaux.

JPEG - 81.3 ko
Le premier ministre, sur le dernier site(Kossodo) et répondant aux questions de la presse

Situé à quelques kilomètres de Loumbila, le site de Gnowarbin est en cours d’achèvement. Le maire a donc saisi l’occasion pour faire part à la délégation du Premier ministre de la grande pénurie d’eau que connaissent les trente-un villages que compte la localité. A Kossodo, site qui a mis un terme à ce long périple, il y est construit un autre forage à injection avec un débit en eau de quinze mètres cubes par heure.

Les différentes réalisations visitées sur ces cinq sites sont de deux sortes. Ce sont pour certains, des sites sur lesquels sont construits des forages à injection d’eau et d’autres, des forages à motricité humaine. Pour ce qui est du premier type (forages à injection d’eau), l’alimentation du site se fait soit par des énergies produites par la SONABEL soit par les panneaux solaires. Et servent à injecter l’eau issue du forage dans les canalisations existantes de l’ONEA.

JPEG - 68.8 ko
Vue d’un dispositif d’un forage à injection d’eau

Le Premier ministre, au terme de cette tournée se dit satisfait en ce sens qu’elle lui a permis de mieux s’imprégner des réalités des populations en matière d’approvisionnement en eau potable, d’échanger avec elles et leurs élus locaux et surtout d’apprécier la politique du gouvernement qui est mise en œuvre à travers le ministère de l’eau et de l’assainissement.

Par ailleurs, il affirme que ces travaux sont réalisés dans le cadre du programme d’urgence lancé par le gouvernement dans l’attente des finitions des travaux du projet Ziga. Et vise à soulager les populations qui connaissent quotidiennement les pénuries d’eau.

JPEG - 61.9 ko
Vue d’un site d’installation d’un forage à injection d’eau alimenté par des panneaux solaires

A cet effet, le programme prévoit de construire 50 forages à injections d’eau au profit des populations vivant dans le réseau ONEA et 50 autres forages à motricité humaine dans les zones dites spontanées. Le tout pour au plus tard fin janvier 2018.
Pour Ambroise Kafando, directeur général de la coopération et du conseil d’administration de l’ONEA, ce programme qui est en train d’être mis en œuvre en attendant l’achèvement global du projet Ziga constitue un portefeuille estimé à 1 600 000 000 FCFA.

Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés