Promotion de l’enfance : Les acteurs de terrain font connaissance des bonnes pratiques

LEFASO.NET | Soumana Loura (Stagiaire) • vendredi 15 décembre 2017 à 16h39min

Sur recommandation des journées scientifiques tenues en fin 2016, les organisations intervenant dans le cadre de la protection de l’enfance ont organisé ce 14 décembre leur première journée pour échanger les bonnes pratiques en matière de promotion des droits de l’Enfant.

Promotion de l’enfance : Les acteurs de terrain font connaissance des bonnes pratiques

Elles sont en grand nombre les organisations qui interviennent sur le terrain en vue de la promotion des droits de l’Enfant. Seulement le contexte est marqué par un amenuisement de ressources d’où la nécessité « d’identifier les pratiques et expériences susceptibles d’être appliquées dans d’autres contextes ou portées à l’échelle » selon le Directeur général de l’Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP), Jean-François Kobiané. Il s’agira au cours de ces journées de documenter les expériences les plus réussies c’est-à-dire celles dont les mécanismes d’atteinte de résultats sont connus. Ces expériences –au nombre de dix- seront sélectionnées selon des critères prédéfinis par un comité scientifique et portées à la connaissance des autres acteurs sur le terrain qui seront de ce fait appelés à s’inspirer de ces pratiques dans le but d’améliorer l’impact de leur intervention pour le bien-être des enfants.

Photo de famille des différents acteurs engagés pour la promotion des droits des enfants.

Au nombre de ces pratiques et à titre illustratif, l’Organisation non gouvernementale Terre des Hommes a mis en place un système d’alerte dans les sites d’orpaillage qui permet grâce aux téléphones portables de recueillir des informations sur les risques auxquels les enfants s’exposent en vue d’une réaction rapide, ou cette ONG qui a décidé de mettre des toilettes publiques en milieu rural pour combattre la défécation à l’air libre qui expose les populations et particulièrement les enfants à de soucis sanitaires. Cette action a aussi pour but d’emmener les populations à intérioriser la nécessité de s’équiper en toilettes…

La démarche est soutenue par l’Organisation des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) qui accompagne l’ISSP notamment à travers sa présence dans le comité scientifique chargé de choisir lesdites pratiques selon Rinko Kinoshita, sa représentante adjointe pour le Burkina. Quant au représentant du Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille, Yves Kaboré, il a loué une initiative salutaire qui va sans doute permettre aux acteurs d’être plus efficaces sur le terrain.

Soumana Loura
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés