Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

vendredi 15 décembre 2017 à 00h34min

Le conseil des ministres s’est tenu ce jeudi 14 décembre 2017 sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba. Il examiné des dossiers de fond et entendu des communications orales.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

A titre du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation : le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a indiqué que conseil a adopté trois décrets qui vont accorder le statut d’association reconnu d’utilité publique à trois associations. Il s’agit du Centre pour la Gouvernance démocratique (CGD), du réseau national des associations intervenants dans le domaine de la santé et de SOS village d’enfants.

- Au niveau du ministère de l’économie et des finances : le conseil a adopté un projet de loi portant expropriation pour cause d’utilité publique et indemnisation des personnes affectées par les projets et aménagements d’utilité publique ou d’intérêt général.

- Au niveau du ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, le ministre en charge de la communication a affirmé que le conseil a adopté le résultat de l’appel d’offres international ouvert pour la réalisation du Barrage de Sanghin pour le compte du projet de valorisation de l’eau dans le Nord. Ce barrage sera installé dans la commune de Boulsa et va servir à l’alimentation des centres à moins de 30 km de sa localisation : il s’agit Pouytenga, de Boulsa, de Koupela et de Zorgho.

- Le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo est intervenu pour féliciter, au nom du gouvernement, les populations de la région du Sud-ouest pour leur mobilisation lors de la célébration du 57è anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso à Gaoua. « Le gouvernement espère que les investissements réalisés pourront servir au développement de la région du Sud-ouest », a-t-il indiqué.

Siméon Sawadogo a par ailleurs déclaré que le conseil des ministres a adopté un projet de décret après un rapport, qui prononce la dissolution du conseil municipal de Saponé qui a été installé, le 22 mai 2016 au terme des élections minicipales.

Selon le ministre, compte tenu des difficultés de fonctionnement dudit conseil, il devenait impératif de le dissoudre. « Nous avons tenté d’inciter le dialogue et des échanges avec les protagonistes mais nous n’avons pas réussi. Voilà pourquoi, conformément donc à l’article 251 et au titre 152 du code général des collectivités territoriales qui stipule qu’en cas de dysfonctionnement grave pouvant porter à l’intégrité et à la cohésion sociale, un conseil municipal peut être dissout, celui de Saponé a été dissous », a précisé Siméon Sawadogo.

Le ministre en charge de l’administration territoriale a confié qu’un deuxième décret a été pris par le gouvernement, qui va nommer un représentant de l’Etat à travers une délégation spéciale jusqu’à la fin du mandat du conseil municipal. « Le gouvernement invite les protagonistes et l’ensemble de la population au calme et à la responsabilité car nous avons encore le temps d’échanger et de trouver des formules pour le développement de la commune de Saponé », a souligné Siméon Sawadogo.

- Présent aux côtés de ses deux homologues, le ministre des infrastructures, Eric Bougouma a pris la parole pour indiquer que le conseil a marqué son accord pour que son ministère puisse poursuivre les discussions pour la finalisation avec l’entreprise EBOMAF, dans le cadre du Partenariat Public Privé, du démarrage des travaux de la voie express de contournement de la ville de Ouagadougou. « Le boulevard circulaire est saturé, dépassé et est devenu un avenue de plein centre-ville avec à la clé des évènements dramatiques du fait que les gros camions continuent de traverser la ville causant des accidents », a affirmé le ministre Bougouma. Et d’ajouter qu’à terme, le projet va permettre de fluidifié le Traffic à Ouagadougou, de sécuriser les usagers et les riverains.

Selon lui, le projet va coûter 181 milliards FCFA et sera exécuté sur une durée de quatre (4) ans sur près de 125km avec sept (7) grands ronds-points car il va traverser les 7 routes nationales qui sont autour de Ouagadougou. Le remboursement de ce projet va s’étaler sur douze ans et va débuter en 2020.

Par ailleurs, le ministre a déclaré que le 19 décembre prochain aura lieu le lancement des travaux de construction et de bitumage de la route Kantchari-Diapaga-Tansarga-frontière du Bénin.

DCPM/MCRP

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 décembre 2017 à 19:19, par adama
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Le Ministère de l’Agriculture qui réalise des barrages pour alimenter des villes moyennes, je ne vois donc pas à quoi sert le Ministère de l’Eau. Remettez les ensemble alors sinon ça risque d’être un merdier à l’avenir pour la capitalisation et l’archivage des données. Il faut une mémoire sur l’eau et qui la portera cette mémoire ? le MEA ou le MAAH ? la Chienlit laisse toujours des marques indélébiles dans l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 19:44, par N’IMPORTE QUOI
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    BRAVO LES DIGNES FILS DE SAPONE RESTEZ VIGILANTS !!!

    Répondre à ce message

    • Le 15 décembre 2017 à 11:08, par ZSJY
      En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

      Je ne sais vraiment s’il s’agit de félicitations d’ironie ou de vraiment des félicitations mais à ma place j’ironiserais et terminer par honte à eux. En ce 21 ième siècle.
      5 ans de perdu pour quoi ? Rien pauvres Africains pouvres burkinabés, pauvre Saponaivillois et villoises

      Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 19:49, par Adamus
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    La dissolution peut être l’objectif initialement recherché par certains protagonistes parce qu’ils ont perdu la mairie. Dans ce cas c’est comme si le gouvernement prenait partie dans la crise contre un camp. c’est pourquoi il faut beaucoup réfléchir pour être juste et équitable dans la résolution d’un tel conflit. En outre, il me semble que la mairie a été récemment brûlé. Je n’ai pas bien suivi l’événement mais pourquoi ne pas attendre les résultats de l’enquête qui devrait permettre de punir les fautifs s’il y en a et surtout de destituer de potentiels conseillers municipaux s’ils sont coupables.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 20:32, par le pauvre de yahvé
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Messieurs les ministres, j’étais animé d’espoir de l’avenir démocratique et judiciaire notre cher pays, le Burkina Faso. Mais au regard de l’attitude du gouvernement de Monsieur Paul Kaba TIEBA face à la crise que vit la commune de sapone, je me rends compte que nous sommes loin d’engranger la démocratie et la justice sociale tant escomptés. De cette décision de placer la commune sous Délégation Spéciale, est une humiliation et d’atteinte à l’intégralité morale des populations de cette commune. C’est tellement flagrante cette mesure maquillée de la volonté manifeste de ministres de défier les voix des urnes des populations de sapone pour soutenir une minorité à des fins inavoués et personnelles et voire même, s’offrir le plaisir de voir la population souffrir. Vous avez dû constater les actes posés de part et d’autre. Vous préférez exalter l’incivisme . C’est bien compréhensible . 2020 est toute proche.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 01:27, par mairie
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Tout finira par se savoir. Monsieur Siméon sawadogo ment et il sait qu’il ment. Un ministre de la Republique doit être digne. Il a fait un bébé sur le dos du président Roch. Seul Dieu est éternel. Même les ministres puissants connaîtront leur déclin. On ne peut pas brimer 37 villages pour contenter 3 villages. On ne peut pas prendre le parti de 7 conseillers contre 73. Monsieur Siméon a promis de punir Sapone parce que son ami idrissa et son feticheur ont perdu la mairie et des conseillers ont refuse que monsieur Simon vienne a Sapone yada yada leur imposer un maire. C’est maintenant la vraie lutte commencet. Tout Sapone est vent debout contre cette forfaiture.
    Il ne s’est jamais demandé pourquoi Sapone n’a pas de grand politicien ? C’est parce qu’il refusent l’injustice. Maintenant Siméon verra Sapone sur son chemin. Al ne naaaba kuuda.

    Répondre à ce message

    • Le 15 décembre 2017 à 08:14, par Par cité relais
      En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

      Delegation spéciale était la meilleure décision à prendre pour Saponé.
      Ce n est que le retour du bâton. Le présent conseil avait œuvre pour la
      dissolution du précédent . Ça apprendra aux fils et filles de Saponé .
      La seule commune sous délégation spéciale . Pauvres populations.

      Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 07:39, par ZOOM PID NOR PAK MOGDA
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Le conseil municipal fonctionne correctement. Toutes les sessions se sont déroulées sans heurts. La vérité est bien à dire : le maire quoique du MPP n’est pas l’homme voulu du parti mais de la majorité de la population de Saponé. La population n’a pas compris que l’élection n’est que du théâtre. Mr le maire, sachez que ce n’est pas celui voulu par la population à la base qui devient maire mais celui béni par les mentors du MPP.Le MATD expose que "en cas de dysfonctionnement grave pouvant porter à l’intégrité et à la cohésion sociale, un conseil municipal peut être dissout" Quel dysfonctionnement ? Les sessions se déroulent correctement avec un quorum sans équivoque.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 08:30, par Sin’où
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Bonjour. Le médecin vient toujours après la mort. C’est vraiment du laxisme. La dissolution du Conseil Municipal de Saponé est intervenue après que le pire ait été commis. L’Etat ferme toujours les yeux jusqu’à ce que ce soit trop tard.
    Et, Saponé n’est pas seul dans cette situation. Il y a encore d’autres conseils municipaux qui ne fonctionnent pas et où les protagonistes sont à couteaux tirés. Moussodougou est un exemple. Le Maire a œuvré pour diviser les familles ; les populations de Moussodougou sont divisées ; les villages de la commune se regardent en chien de faïence, prêts à en découdre. Le Maire lui même a dit qu’il y a 2 camps. Celui est pour lui et celui qui est contre lui. Il a savamment orchestré tout cela de façon machiavélique. Au lieu d’œuvrer à unir, il a plutôt exacerber cette division. Depuis le début de la communalisation intégrale, il n’y a pas la paix. Les démons de la division se sont installés et ont pratiquement anéantie toute cohésion, gage de développement.
    Si le ministère de l’administration ne prend pas ses responsabilités et dissoudre le conseil, on se réveillera un jour avec des drames dont il portera une grande part de responsabilité.
    J’ai parlé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 08:46, par barabara Dianda
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    ON A ENFIN DISSOUT LE CONSEIL DE SAPONE ! Il ne manquait que cela. L’objectif est enfin atteint car tout porte à croire que l’autorité de tutelle voulait cela.
    Cela présage de lendemains sombres pour notre pays. Sans être un oiseau de mauvais augure, le pays va tout droit dans le mur. En 2014, nous avons connu des incendies d’édifices publics et des biens privés par des personnes connues dans ce pays. J’en veux pour preuve le cas de l’Assemblée nationale où Emile Pargui PARE est sorti officiellement se vanter de...
    Après les élections de novembre 2016, le pays a connu des incendies de sources inconnues.
    Le conseil municipal de Saponé n’a jamais pu fonctionner correctement à cause de quelques individus revanchards, soutenus sans doute par des autorités tapies dans l’ombre.
    De surcroît, on va brûler la Mairie la veille d’un conseil. Personne ne lève le doigt pour condamner les auteurs. Comble de malheur, le conseil des ministre dissout le conseil.
    Saponé est un cas de plus dans ce pays. Parce qu’un des camps a perdu alors on bloque le travail des vainqueurs. Cette situation est visiblement soutenue par le ministre de la sécurité. Encore lui !
    Un feu commence toujours à un bout et se propage sur de grandes superficies.
    Le pays est visiblement en péril parce que les autorités actuelles semblent aphones ou dépassées par les événements, si elles ne sont pas elles-mêmes complices.
    Il y a trop de comportements équilibristes au sommet de l’Etat. Personne ne veut prendre de décisions ferme, de peur de déplaire à l’autre. Conséquences : le pays n’est pas gouverné. L’autorité de l’Etat n’est pas assurée. Nous avons des dirigeants débordés par les événements et qui semblent avoir levé le pied de l’accélérateur. Ils ne tiennent plus le gouvernail. Que Dieu sauve le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 08:58, par SAC
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    A qui profite ce crime ?! je ne peux et ne veux repondre à cette question. Qui sont les perdants ? c’est la population de SAPONE : jeunes, vieux, autorités coutumières... rien ne marche à Saponé aujourd’hui. les politiciens de Ouaga s’en foutent. Ceux qui payent le prix, c’est la population de Saponé. Parce que ce n’est pas moi, ça ne va pas être toi. Et donc on est arrêté. tous arrêté. Et on veut le dévéloppement de notre localité. Je reste sidéré, désolé, déçu par cette situation de Saponé du fait de personnes égoistes, égocentriques et méchantes. Si l’autorité a sa main dans cette affaire, je ne leur en veux pas à un point ; mais c’est quand je vois que la population et les fils et filles, intellectuels et autorités coutumières ne savent pas à un moment faire des conciliations dans l’interêt de la localité qui m’inquiète et m’intrigue. Reveillons-nous !

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 09:01, par s
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Le maire déchu n’a pas demandé sinon on ne trahit pas un parti au pouvoir. Non seulement il sera exclu du parti mais aussi il peut séjourner à la MACO en cas de troubles.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 10:01, par sylas
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    C’est honteux pour vous ! comment voulez vous que le gouvernement se taise pendant qu’il y ait de menaces de mort ? Même la chefferie traditionnelle ne donne plus le naam(pouvoir) lorsque les fils de la contrée n’ont pas de points d’accord. Alors faudra-t-il qu’on les laisse s’entretuer et après se réunir pour le deuil ou quoi ? C’est une décision qui met fin au conflit, qui ne résout pas le problème certes, mais cela va permettre aux belligérants et alliés de s’assoir et trouver un cadre de dialogue constructif. Je suis de manga....lol

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 11:42, par savabrah
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Avant de dire des grossièretés sur les gens (qui plus est, sont des autorités), il faut réfléchir et raisonner. Tu es sûr que le ministre de l’eau était à ce conseil ? Tu n’image pas que pour la continuité du service public le ministre de l’agriculture (ou tout autre ministre) peut assurer l’intérim de son/sa collègue en cas d’absence ? Faisons tout simplement pardon et ne voyons pas le diable partout sinon il pourrait venir de nous même.
    Pour la question de l’archivage, si c’est bien au titre de ministère de l’agriculture que les ouvrages seront réalisés, alors les archives ne pourront être qu’à ce niveau (question de bon sens). Au demeurant, va voir la définition de l’agriculture et tu verras qu’il faut de l’eau pour produire.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 12:10, par savabrah
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Messieurs (yahvé, damus, tenga), vous avez le droit de ne pas aimer le ministre Siméon. S’il ment, vous avez le droit de le dire, mais ce faisant, vous avez l’obligation de dire la vérité vous. Saponé et sa population ne sont pas en marge de la république. Si vous donnez des raisons au ministre d’atteindre son objectif, il ne s’en privera pas. Combien d’élections y a-t-il eu là-bas et combien d’autres communes ont été brûlées avec des populations qui s’affrontent avec des armes ’’blanches" ? Avouez que la population de Saponé a aussi sa part de responsabilité dans cette affaire !! Il y a des fois où il faut prendre ses responsabilités, je crois que c’est ce qui est fait.
    Cela ne doit pas occulter le volet justice. Quelque soit le statut de la commune, les raisons qui ont conduit à cette décision doivent pousser à situer les responsabilités et à prendre des sanctions. C’est ce qui va grandir le gouvernement et c’est cela qu’on attends.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 13:03, par Digne fils
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Mes félicitations au ministres des infrastructures quand on a pas les moyens il faut pensé au fils du pays qui ont les moyens au lieu d’aller chaque fois mendier chez l’autre.
    Merci à EBOMAF d’avoir accepté d’accompagné le gouvernement dans son programme, et j’espère que l’état va respecter le contrat en terme de remboursement.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 14:09, par HAMA
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Je ne sais pas comment on doit vous appeler, des Saponiens, Saponevillois, Saponelais etc. Mais je tiens à vous dire que des politiciens véreux, cupides et ignares vous mènent en bateau et vous tout bêtement vous les suivez. Vraiment, je suis découragé de vous. Saponé est à vous et non à certains malhonnêtes qui ne pensent qu’à eux même. Comment à chaque fois c’est vous qui faite palabre pour un rien au lieu de chercher à développer votre ville. J’ai l’impression que parmi vous certains voudraient que votre maison commune "reste dans caca" excusez-moi du terme mais on dirait que cela vous plaît. Pourquoi ne pas s’associer (tout bord politique) pour travailler humblement. La mairie a été brulée, qu’est-ce-que ça vous a donné ? La gendarmerie doit faire une enquête pour situer les responsabilités et punir très très sévèrement ceux qui seront à la base de cela. Mais en tout état de cause vous, les Saponevillois ( je préfère), ressaisissez-vous en travaillant dignement et honnêtement (laissez vos divergences de côté) pour votre ville sinon vous allez être derrière tout le Burkina. La politique est venue vous trouvez ensemble et elle ne doit pas vous diviser. En attendant vous allez être dirigé par une délégation spéciale et j’approuve cela. Le gouvernement a bien fait. A bon entendeur Salut !

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 14:22, par Substance Grise
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Tout ça C’est du blablaaaaaa.
    Pendant près de Trente ans ;voici comment vous avez éduquer la population burknabè : division,manupulation,commerages ;corruption ;un laissez aller total....
    C’est pour ça le Président Rock parle de changement de mentalité sans nous dire comment y arriver.
    Les burkinabè sont devenus allergiques á toutes les vérités
    On veut le changement mais on ne veut pas changer soit même.
    Tant que vous n’allez pas aller au delas des partis politiques pour reflechir á ce que demmande le pays ;les crises vont se repeter meme si C’est dans 5 ans ou 10 ans ;peut etre même moins
    .Reveillez vous Il n’ya pas d’avenir avec cette mechanceté entre les enfants d’un même pays . Vous remplissez les églises et les mosquées pour rien.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 14:53, par A Yaana
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Les dirigeants du MPP sont les premuers traîtres. Ils récoltent ce qu’ils ont semé. Merci et courageau Maire Abdoulaye pour la leçon.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 14:53, par kouadio
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    J’ai apercu des types avec des machettes qui menacaient d’egorger leurs adversaires. Curieusement le gouvernement a laisse faire pour pourrir et recuperer la chose ensuite. Je pense qu’il faut rattacher Sapone au grand Ouaga et c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 14:54, par Juste
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Bonne nouvelle pour la voix de contournement ; il faut seulement veiller à la bonne exécution des travaux. Injecter 181 milliards FCFA et attendre 2020 avant de commencer à percevoir quelque chose, il faut qu’on ouvre l’oeil et le bon avec l’entreprise. Dans tous les cas le pouvoir sera jugé sur ces PPP pour lequel des appréhensions existent ; c’est vrai la liquidité fait défaut dans les caisses de l’état mais ce n’est pas une raison pour filer les marchés à des amis qui vont bâcler les infrastructures. Pour ce que nous voyons déjà comme réalisation dans le cadre du désenclavement de certaines localités du pays c’est pas mal, il faut continuer dans ce sens parce que le gros français c’est à Ouaga mais la grosse galère c’est nos parents dans les campagnes. Bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 15:06, par kouadio
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Pour la voie de contournement, ce n’est pas nouveau. C’est un vieux projet du Blaiso. A propos de Zagtouli on ne parle que de 2016 comme demarrage des travaux et Macron a ironise pour dire qu’on a ete fort pour terminer en un temps record. Il faut souvent dire la verite aux plus jeunes

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 15:18, par Marie
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Si commettre une injustice vis a vis de toute une population parce la majeure partie refuse qu’on lui impose un maire pourquoi donc vous n’avez pas applaudi le coup d’État de Gilbert ? C’est simple la sagesse recommande que quand on ne connaît pas le fond d’une histoire de se taire.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 15:28, par nabiga
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Mon cher Hama,tu as en partie raison. il existe dautres raisons que je vais t’expliquer. Cest vrai que les politiciens ont une part dans l’affaire mais il ya aussi "le bonnet Rouge" de la zone qui est en grande partie responsable.Il s’immisce partout et meme sur les histoires de terrain, cela ne lhonore pas du tout. il tente par des stratagemes pour exproprier certains proprietaires terriens de la zone. Actuellement nous autres on l’observe de loin, et on attend le moindre faux pas concernant ces histoires de terrain. il pense que la terre na pas de "proprio" mais d"ici la il saura.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 19:02, par Marie
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Si commettre une injustice vis a vis de toute une population parce la majeure partie refuse qu’on lui impose un maire pourquoi donc vous n’avez pas applaudi le coup d’État de Gilbert ? C’est simple la sagesse recommande que quand on ne connaît pas le fond d’une histoire de se taire.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 21:01, par Soakda
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Cher pas historien mais
    Vous n’êtes certainement pas historien mais vous savez mentir pour déformer l’histoire ; vous êtes un politicien mal intentionné, remonté et écœuré. J’ai parlé de Saponé Marché en tant que zone et non village. Avez vous bien lu mes questions ?
    Si vous connaissez bien Saponé et vous étiez là en 1975, dis-moi d’où est venu l’initiative de construire une école à Saponé Marché ?
    Vous parlez de Jules ILBOUDO (paix à son âme) ! Qui disait alors à l’époque que seuls des chevreaux fréquenteront l’école de Saponé Marché.
    Mais la maladie du sommeil est éradiquée, revenez ! ou tout au moins pensez au mieux être de ceux qui y sont resté
    Sachez que seule la vérité pourra résoudre le problème de Saponé maintenant et une bonne fois pour toujours. La pierre que vous rejeté est et restera la pierre angulaire sur laquelle les honnêtes et dignes citoyens vont bâtir Saponé.
    Approchez vous de ceux que vous avez cité toujours vivants et vous serez déçu de vos affirmations fortuites.
    Ce n’est la bagarre mon frère !
    En vous lisant je sens que vous êtes remonté. Relevez le niveau du débat.
    Si vous connaissez bien Saponé ; calmez-vous et répondez moi après vous être mieux renseigné. A lire vos réponses vous ne connaissez rien de Saponé ; vous inventez.
    Le mensonge courra 1000 ans et la vérité le rattrapera 1jour

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2017 à 06:31, par Marie
    En réponse à : Conseil des ministres : Le conseil municipal de Saponé dissout

    Soakda je suis écœuré c’est vrai de l’instrumentalisation des gens a des fins politiciennes. L’école de Sapone marche est une école publique donc l’initiave vient de l’autorité. Dis moi Simeon Kabre a t il pose un acte attentatoire a la cohesion. A son deces des ressltissants de la zone n’etaient ils pas la ? Dites moi, pensez vous que c’est la vraie solution ce qui arrive. Si vous êtes de la zone de sapone marche avez vous un problème personnel entre des gens de la zone de karkuidighin. Les gens de karkuidighin vont ils empêcher par des barricades les enfants de Tanghin de Damzoussi de sambsin d’aller rendre visite a leur oncle a koupaka damkieta. Oui il y a des vrais questions n’apportons pas de fausses solutions. Allons déclarer aujourd’hui Sapone marche commune avec les trois villages pensez vous que ce sera la solution pour une vie paisible ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés