Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • mercredi 13 décembre 2017 à 23h54min

« On vient d’évaluer la mise en œuvre du PNDES, et nous ne sommes pas encore au vert. Il y a donc quelque chose qui ne va pas. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les techniciens. (…). Il faut le dire, ce gouvernement de Paul Kaba Thiéba traîne beaucoup d’insuffisances ». Piqûre de réplique de Dr Emile Paré aux propos d’auto-satisfaction du Premier ministre sur le bilan de l’an II du régime Kaboré. Telle est aussi la portée de cette interview qu’il a accordée aux éditions Le Pays dans sa parution de mardi, 12 décembre 2017.

Régime Kaboré :  Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

Le « chat noir du Nayala », comme on l’aime l’appeler, secrétaire à la formation politique et civique du MPP, n’a pas fait usage de demi-mots dans son regard sur la gouvernance actuelle, dont Paul Kaba Thiéba est le chef d’exécution à travers le Plan national de développement économique et social (PNDES).

Emile Paré, c’est bien un de ces ‘’fous du roi’’ au MPP. Il consolide bien ce mérite à travers cette sortie médiatique suscitée, beaucoup commentée au sein de l’opinion. En tout cas, une fois encore, le « chat noir du Nayala » a dit ce qu’il pense de la situation, notamment de la gouvernance Kaboré. Du moins, à ce stade de déroulement. « Je ne me voyais pas dans un gouvernement défensif. Si j’y étais, j’aurais déjà démissionné », martèle-t-il dans les colonnes du quotidien des 1200 logements, Le Pays. Sur certains pans de cette sortie, l’on ne peut s’empêcher de faire un parallélisme avec les ‘’propos crus’’ du ministre démissionnaire, l’ex-ministre de la culture, Tahirou Barry (il a quitté le navire Thiéba II le 26 octobre 2017) qu’il dédouane.

Le regard du chargé à la formation politique et civique du MPP, Emile Paré, conforte également tous ceux-là qui pensent que le bilan du gouvernement Thiéba est mitigé. Y compris, l’opposition politique. Comme dirait l’autre, Emile Paré a donc payé la bagarre des tierces, face à son « camarade », Paul Kaba Thiéba. Le ‘’plus’’ politique des médecins trouve ‘’attentiste’’, défensif, le gouvernement Thiéba. C’est également un des principaux reproches faits au gouvernement par certains Burkinabè, et Emile Paré, un des leaders du parti au pouvoir, semble bien dans ce tempo.

Même si parfois, s’il a le soin d’une certaine élégance politique dans les propos, le « chat noir du Nayala » masque peu son regard tiède vis-à-vis de l’action de l’exécutif. « Le gouvernement actuel qui a commencé à travailler, à mettre en œuvre le programme présidentiel et le PNDES, a fait beaucoup de choses. Mais, cela n’empêche pas de dire que nous ne sommes pas encore satisfaits de son travail », a-t-il formulé avant d’énumérer à charges… « Une de ses insuffisances, c’est que jusqu’à présent, il n’arrive pas à réduire le train de vie de l’Etat. Alors que c’était un des engagements forts du président Roch Kaboré. Je me souviens que le ministre d’Etat, Simon Compaoré, a dit qu’on ne doit plus voir les 4x4 fond rouge de service, circuler à Ouagadougou. Est-ce que cela a changé ? Non », a-t-il craché dans les colonnes du journal. Or, la gestion des ressources de l’Etat est l’un des volets sur lesquels, les Burkinabè attendent le changement ; à telle enseigne qu’il serait un b.a.ba pour que « plus rien ne soit comme avant » au Burkina.

Emile Paré poursuit dans son diagnostic aux allures de bilan de l’an II... « Vous voyez que le Burkina Faso est plutôt devenu un pays de séminaires et d’ateliers. Je pense qu’il faut mettre fin à ces choses-là, parce qu’elles n’apportent rien de nouveau. De nos jours, on n’a pas besoin qu’un ministre de l’Education se déplace avec un cortège d’une dizaine de 4x4 pour aller juste inaugurer une école dans une localité, alors qu’il y a un directeur régional qui aurait pu le faire. Imaginez le coût en termes de millions de F CFA de ce genre de cérémonies », estime Parguy Emile Paré avant de corroborer ce que certains pensent tout bas : « Le sommet de l’Etat devrait pouvoir donner l’exemple pour ce qui est de la réduction du train de vie de l’Etat. (…). On voit bien qu’il y a trop de gaspillages ».

Pour le premier responsable du centre de formation politique du MPP, la deuxième insuffisance du gouvernement est la « faible capacité de négociation tant en direction du monde syndical que de la communauté internationale ». Ici, la flambée du front social et le recours au président du Faso « himself » pour les négociations avec des partenaires sociaux sont bien des éléments en faveur de la balance d’Emile Paré. Dans ce chapitre également, l’interviewé rejoint le point de vue de certains avertis de la scène internationale qui ont, dès la formation du premier gouvernement Thiéba, affirmé que cette équipe allait également souffrir de la faiblesse du carnet d’adresses internationales de nombre de ses ministres.

Pour Dr Paré, bien d’autres insuffisances peuvent encore être énumérées. « Ces insuffisances doivent être saisies par le président du Faso, Roch Kaboré, pour nous proposer un nouveau gouvernement. Si vous vous souvenez, le président Kaboré a dit à l’an I de son mandat qu’en l’an II, c’est-à-dire en 2017, nous allions passer à la vitesse supérieure. Mais cette vitesse semble traîner », appelle-t-il donc.

Comme nombre de Burkinabè, Emile Paré pense que le pouvoir Kaboré doit passer à une vitesse supérieure pour corriger les insuffisances par la mise en place de ce qu’il a qualifié de « gouvernement offensif, plus politique et plus réactif, que de rester avec ce gouvernement plutôt défensif et qui court toujours pour rattraper les dégâts ».
Ainsi transmis au Président du Faso par un des ‘’fous’’ de sa cour. Et comme le disent les sages, parfois, la vérité sort de la bouche des fous et des enfants !

Lire aussi : « Ils sont assis à Abidjan, les gens vont les consulter..., financent l’opposition et ils sèment le désordre dans le pays » (Premier ministre Paul Kaba Thiéba)

Oumar L. Ouédraogo

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 décembre 2017 à 00:55, par Jean Gabriel Yaméogo En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Bonjour à tous,

    Juste dire merci au Docteur Emile Pargui Paré pour la justesse de son analyse sur ce gouvernement. Quand les critiques viennent de l’opposition, les gens crient que c’est de la mauvaise foi. Ici, il s’agit d’un cacique du MPP qu’on ne présente plus qui a mis le doigt sur là où ça fait mail : aïe !!!

    C’est pour dire qu’au delà des chapelles politiques, nous sommes tous des fils et filles de ce pays et aimerions tous le voir rayonner au firmament ; que ce soit Pierre ou Paul qui nous gouverne. Si tous les clignotants étaient verts comme le prétend le PM, pourquoi, les syndicats, la société civile, les élèves, les étudiants, les professionnels de la santé, de la justice, de la sécurité, bref, tous les fronts sociaux sont-ils ainsi en ébullition ?

    C’est l’aveuglement qui a perdu vos prédécesseurs et vous semblez bien leurs emboîter le pas. Bons vents ! Sauf, qu’il n’y en a pas pour celui qui ne sait pas où il va.

    Plus près de nous, quand on voit la crise intra-MPP qui secoue la commune de Saponé, avec incendie de la mairie, que voulez-vous qu’on dise ? Qu’on reste bras croisés, applaudissant à la "Macron" pour dire que : yel ka yé ?

    Travaillez, travaillez et travaillez encore et vous verrez que l’incivisme et autres marches récurrentes cesseront comme ils ont commencé.

    "Il n’y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir" ; jusqu’à ce qu’il tombe dans le gouffre béant.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 05:04, par Mafoi En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Gouvernement mouta mouta,quand tu nous tiens.Quand on ne veut pas que des 4x4 à fond rouge de service mettent la poussière à la population en roulant à fond la caisse sur nos routes boiteuses,on ne les achète pas.C’est aussi simple que cela mais malheureusement l’Africain est trop malade du m’as-tu-vu,dommage alors que certains pays qui nous maintiennent sous perfusion tels les pays nordiques,certains ministres empruntent les transports en commun pour aller bosser,d’autres à vélo si le temps est clément et pourtant ils sont très respectés.Chez nous il faut être cravaté jusqu’à la mâchoire,escorté à loisir,villa de fonction etc.... et même certains petits fonctionnaires ont des voitures de fonction.Avec un tel esprit sous développé,complexé comment voulez-vous que ces gens arrivent à développer un pays ? Tchurrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 06:36, par LE VILAIN En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Ecouter le Chat Noir du Nayala, je donne parfaitement raison au Ministre BARRY Tahirou qui a rendu sa démission en critiquant ce gouvernement. En je comprends pourquoi BARRY Tahirou est arrivé troisième aux élections présidentielles du décembre 2015 ; juste parce qu’il est le meilleur politicien bien sur parmi ceux qui mangent avec le MPP. Je fais la part des choses pour ne pas oublier l’UPC qui a un Grand politique et le CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 06:37, par MBAFO En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    IL FAUT 1 HOMME FORT POUR PRENDRE DES DECISIONS FORTES.C’EST CE QUE BLAISE VOULAIT DIRE.OU SONT VOS INSTITUTIONS FORTES ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 06:58, par MBAFO En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    EN ATTENDANT D’AVOIR DES INSTITUTIONS FORTES,PRIONS QUE DIEU NOUS DES HOMMES FORTS AU FASO.CE SERA NOTRE SEUL SALUT.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 08:26, par Substance Grise En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    La bonne gouvernance commence par l’exemplarité donnée par les dirigents politiques et les agents de l’etat. Ensuite ceux du secteur privé n’ont aucun choix que de suivre.
    Malheureusement certains ministres en deux ans sont entrain de construire leurs hotels ;sont devenus des transporteurs avec des camions citernes tous neufs en collaboration avec des syndicats mafieux rencherissant la vie des burkinabè
    Ils ont toujours les memes comportements que quand ils et aient tous dans le cdp avec Blaise
    Le president Rock Marc parle toujours de la necessité de changer les mentalités ; Mais que fait il pour obliger les burkinabè á changer de mentalitè. Ça ne doit pas se limiter aux discours. Il faut des actes et des hommes sans couleur de parti politique qui vont l’aider.
    Encore faut-il que RMCK se decide et secouer le cocotier sans peur.
    Nous voulons la bonne gouvernance á commencer par une justice pour tous

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 08:27, par Figo En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    J’ai cette lecture personnelle de cette sortie : il s’agit d’une sortie de positionnement ; par conséquent, il faut s’attendre à ce que le gouvernement change à partir de janvier 2018.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 08:51, par marcello En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Bonne lecture de la situation socio-politique, Mr PARE ; même si vous avez pris le risque de scier la branche sur laquelle vous êtes assis. Néanmoins laissez moi vous dire que vous êtes bien plus rond et plus luisant que quand vous étiez président d’un Parti. Donc y’a à boire et manger !

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 09:06, par Tony En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    "Ce sont des techniciens qu’il leurs faut, ce sont des artistes qu’ils forment". Ce sont des technocrates qu’il nous faut comme ministre pour espérer faire bouger ce pays, pas des politiques. Je trouve que le gouvernement est trop politique. Donnez moi le nom d’un seul ministre qui ait été nommé sur la base de ses competences. Jusqu’au plus petit poste dans l’administration vous voulez que ce soit des gens du parti au pouvoir. Tous ont été coptés par copinage, oubien c’est mon bon petit, oubien nous buvons le whisky ensemble, mais tous sont militants du MPP, soit de la première ou de la dernière heure. Meme sous Blaise Compaoré, l’administration n’a jamais été aussi politisée.
    Une chose est sûre, c’est vous qui avez le pouvoir faites-en ce que vous voulez mais rappelez vous que 2020 n’est pas loin.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 09:17, par MN En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Merci M.Pare, le BF a besoin des Hommes comme vous.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 10:45, par Dah En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Ce qui est dit est dit. Attendons de voir en fin decembre si le president du faso nous fera encore un cadeau de noel avec un nouveau gouvernement. Que dieu benisse le Burkiba Faso

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 11:14, par Christian En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Je crois que beaucoup du MPP vont certainement mal prendre la sortie de Paré. Mais je crois qu’elle est là. bienvenue car ce n’est le pouvoir du MPP qui est en jeu mais le maintien des acquis de la révolution. Il faut absolument que le. président donne un signal fort que cette législature va marquer le vrai changement tant recherché par les Burkinabe. Sinon c’est le. retour de l’ancien système c’est à dire les compaoré et leurs acolytes. Et dans ce cas ce sera chaud pour tous le monde même pour l UPC.
    À la question de savoir si le gouvernement actuel est bon ou mauvais., il faudrait tout simplement constater que pour la plus grande majorité des analystes la réussite sera un miracle, mais l’échec normalement attendu. c’est pourquoi la mise en place d’un nouveau gouvernement est une nécessité impérieuse. Il faut le mettre en place en urgence un nouveau gouvernement avec une feuille de route

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 11:18, par Rakiss En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Merci Oumar pour ton bel article, c’est vraiment bien comme analyse. Courage a toi et vive Fasonet

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 12:11, par OULE En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    " Vous voyez que le Burkina Faso est plutôt devenu un pays de séminaires et d’ateliers. Je pense qu’il faut mettre fin à ces choses-là, parce qu’elles n’apportent rien de nouveau." Franchement, il faut que l’Etat revoit encore ce problème. C’est très budgétivore et comme l’a dit le Docteur Paré, ça n’apporte pas forcement quelque choses de nouveau. Quand des ministères comme le MENA ou la Santé vont vouloir appliquer çaaa.... voilà problème.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 12:34, par paysannoir En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Depuis que le PM a perdu 25.000.000 liquide, j’ai dit "on fuit le caca, pour se réfugier là où il est fabriqué".
    - Prenons les véhicules de l’état : comment dans un pays aussi pauvre, de simples DG, Directeurs, chefs de services sont dotés de véhicules de services avec bons d’essence. Souvent les mêmes ont des indemnités de déplacement, de communication + eau et électricité avec les salaires les plus élevés. Leurs "Madames" et leurs keskias, ont bons d’essence ou TOMCARD aux frais du contribuables. Imaginez dans l’année ça coute combien ?
    - Les ateliers, séminaires, missions, hôtels, carburant, restauration, fournitures et équipements de bureau : si vous programmez une réunion à Ouagadougou, personne ne vient et vous savez pourquoi. Celui qui vient, parle de modalités pratiques. Si y a rien, il part avant la fin de l’atelier. Comparaison n’est pas raison : savez vous que les véhicules de certaines ambassades de pays 1000 fois plus riches sont louées au staff qui veulent les utiliser pour des courses personnelles ? En d’autres termes le véhicule de service travaille pour le service
    - Le nombre de ministres et autres sinistres délégués. Comparez aux grands pays...
    - Les sociétés d’état (SONABEL, ONEA, etc...) comment elles sont gérées ?
    - Les mines : qui comprend quelque chose n’a qu’à nous expliquer
    - La sécurité : tout un ministre d’état qui menacent des citoyens avec des armes de guerre
    - Politique étrangère : on est fort qu’avec Alpha Condé et ADO. L’expérience du Rwanda, du Ghana, on s’en fout
    Enfin chat noir pour une fois a miaulé fort

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 12:41, par deralter En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    hiiiiiiii, Emili, molo molo, on saura bientôt ce qui est caché derrière cette sortie.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 12:50, par s En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    La démocratie est en marche au pays des hommes intègres, on n’est plus au temps des yes men !

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 13:04, par YAAM SOBA En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Je suis d’accord avec le Dr. Paré à 100%. L’accentuation de la pauvreté par une dégradation du pouvoir d’achat est une triste réalité dans notre pays. La pauvreté a même atteint des proportions inquiétantes. Un burkinabé sur trois mange à peine une fois par jour, et les prix des produits de première nécessité (riz, sucre, huile, carburant) restent hors de portée de la grande majorité des populations. Le panier de la ménagère s’amenuise et la mévente se généralise dans nos marchés. La coalition contre la vie chère a constaté que plus de « trois mois après l’arrivée du MPP au pouvoir, la situation sociale des populations n’a guère connu d’amélioration » et au bout d’une année de gestion, elle a empiré. La majeure partie de la population est condamnée à mettre au point des stratégies de survie. On se rappelle cependant que le MPP a fait de Roch Marc Christian KABORE son candidat qui devait être la réponse aux problèmes du pays. Douze mois ont suffi pour se rendre à l’évidence que face aux différents questionnements et défis, la réponse tarde à venir. On est donc en droit de se demander si la Réponse elle-même ne constitue pas un problème, ou mieux, si elle n’est pas le problème ?!.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 13:21, par Omso En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Dr PARE CE K VS DITES N’EST PAS ETRANGE POUR CEUX KI SUIVENT DE PRES LES NVELLES VECUES DES BURKINABE CAR LE Dr ABLASSE OUEDRAOGO LORS DE SA SORTIE DU 28 JUIN DERNIER L’AVAIT DEJA AVOUE & CEUX KI N’EN VOULAIENT RIEN ENTENDRE L’ONT INJURE SANS RIEN COMPRENDRE. TAHIROU BARRY EGALEMENT LORS DE SA DEMISSION DU 26 OCTOBRE L’AVAIT AUSSI SIGNALE.
    POUR GOUVERNER UN ETAT, LE MOT AMITIE N’EXISTE PAS C’EST +TOT LA COMPETENCE INTELLECTUELE KI PRONE & C’EST CE K LE PRESIDENT RMCK N’A PAS COMPRIS QUAND IL FAISAIT APPEL A SON ANCIEN COMPAGNON DU LYCEE SEM PKT POUR PRENDRE LA TETE DU GOUVERNEMENT. DE TOUTE LES FACONS, Dr PARE, NOUS ON VOUS REGARDE FAIRE & JSPER K CHACUN RENDRA SON TABLIER LORSQU’IL SAURA KIL EST INCAPABLE.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 14:17, par changeons En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Merci Dr Paré. Voici au moins un qui voit claire et interpelle le MPP sur ses tares, ses insuffisances. Une clairvoyance qui peut être salvatrice, qui peut éviter une seconde insurrection plus hard si le capitaine du bateau, le président Rock Kabore en l’occurrence s’en saisissait pour mieux répondre aux attentes des burkinabé. Dr Paré a parfaitement raison en parlant de l’usage des véhicules de l’Etat. Tous les week-ends, il faut sillonner les marché de saaba, Kinfangué, Koubri, Komsilga pour s’en rendre compte. Des cadres de notre administration à bord de ces 4X4 fonds rouge, en compagnie du deuxième bureau se la coulent douce dans ces contrées. Naturellement avec le carburant du service, au détriment de l’intérêt général. Que font ceux qui sont sensés contrôler et punir les fautifs ? Le gouvernement actuel manque apparemment de vision et navigue à vue vers un précipice béant. il est temps de le MPP qui est au commande revisite son PNDES copié-collé afin de mieux le "caller" avec les attentes sociales. Sinon, ce régime ne fera pas mieux que celui de Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 17:32, par HORUDIAOM En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Merci Dr PARE. Tu restes égale à toi même. seulement il y a quelque chose que je souhaite souligner. Pour avoir un gouvernement fort et compétent, il faut un président visionnaire et compétent. C’est ce qui nous manque. Roch draine avec lui une incompétence notoire et donc, il nomme des gens de son niveau. Président incompétent, gouvernement incompétent. C’est aussi clair que ça. Aidez le à faire un bon casting pour le prochain gouvernement, sinon......

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 18:44, par N’IMPORTE QUOI En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    RMCK C’est le SEIGNEUR DU MOUTA MOUTA

    RIEN NE VA ET LUI NE DIT, ET NE FAIT RIEN !!!

    MAIS CE QU’IL SAIT FAIRE AVEC SON GOUVERNEMENT MOUTA MOUTA C’EST D’ACCORDER PRES DE NOS 60 MILLIARDS DE FRANCS A MONSIEUR KANAZOE INOUSSA (conseil des ministres du 07/12/17) !
    ON DIRAIT QUE M. LE PATRON DU MOUTA MOUTA A LA MÉMOIRE DÉFAILLANTE !!!
    IL FAUT CORRIGER CA SINON AU MOMENT OPPORTUN LES DIGNES FILS DE CE PAYS SE FERONT RESPECTER !
    N’oubliez jamais que vous allez vivre après le pouvoir !

    La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2017 à 19:19, par yiir Moaga En réponse à : Régime Kaboré : Emile Paré contrebalance l’auto-satisfaction du Premier ministre et appelle à un gouvernement « offensif » !

    Ahh oui !!!
    Est- ce le même le même chat qui a transmit "l’OBU" de la vraie opposition politique burkinabè unie à BC contre une trentaine de millions de FCFA ? Je relève une similitude de langage et je dirais que cette façon de miauler a d’abord cassé le Parti de l’éminent professeur Joseph KI-ZERBO , puis l’opposition burkinabè et retardé ainsi la chute de Blaise COMPAORE en accentuant la gangrène politico-sociale de ma chère patrie. Mais une question : que veut l’élève en l’absence de son mentor professeur agrégé en " casse de partie politique". Le chat noir est-t’il devenu blanc. S’il faut appeler un chat un chat, j’appellerai ce chat noir, un chat noir. En l’absence du mentor, ce politicien ne voit il pas en PKT un ombrage dans son fief électoral ? Ce nouveau venu (PKT) devrait-il encore mettre la poussière à notre "Chat" qui depuis belle lurette n’a plus d’électeur ? 2020 n’est pas si loin que ça, alors que l’avenir "surtout politique" n’appartient q’à ceux qui prennent 2 à 3 années d’avance.
    Les burkinabés maintenant éclairés devraient déceler à temps les manoeuvres de tout chat soit-il noir !!!
    Telles sont les révélations du devin du village de Passek Taalé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés