IIème édition VEMAO : C’est 72 heures de musiques burkinabè et africaines offertes au public !

LEFASO.NET | Par OL • lundi 11 décembre 2017 à 17h00min

Le Village d’Expressions des musiques africaines de Ouagadougou (VEMAO) est à sa deuxième édition. Elle se tient du 8 au 11 décembre 2017 à l’espace de la mairie de l’arrondissement N°5 (ex-Bogodogo). Placée sous l’égide du ministère de la culture, des arts et du tourisme, l’édition 2017 a pour patron, le directeur de cabinet de la présidence du Faso, Seydou Zagré, et pour parrain, le directeur général du bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), Walib Bara.

IIème édition VEMAO : C’est 72 heures de musiques burkinabè et africaines offertes au public !

Le VEMAO se veut une plateforme de promotion des culturelles, burkinabè et africaines. Et tout comme à la première édition, VEMAO II connaîtra plusieurs activités dont des prestations d’artistes burkinabè et africains, une rue marchande, un espace gastronomie, etc. VEMAO 2017, ce sont aussi des hommages à des figures de la musique burkinabè ainsi que des invités d’honneur venus de pays africains parmi lesquels, San Fan Thomas (Cameroun) et Savane Alla (Côte d’Ivoire). Selon les organisateurs, il s’agit de faire du VEMAO, dans les années à venir, un cadre international de rencontres et de partages culturels africains.

Selon le promoteur du VEMAO, Idrissa Kaboré alias Ben Kelly, le thème de cette édition montre bien le rôle important que joue la culture dans le segment économique du pays. Aussi, poursuit-il, la culture est l’un des plus grands secteurs pourvoyeurs d’emplois. Paraphrasant l’ex-ministre de la culture, Mahamoudou Ouédraogo, Ben Kelly, croit bien que le Burkina, et l’Afrique en générale, peut-être une « puissance culturelle ». C’est pourquoi a-t-il magnifié l’œuvre des aînés, qui a permis de « baliser le terrain et de rendre la culture burkinabè plus attractive » pour la génération actuelle.

Un des plus grands promoteurs de spectacles culturels au Burkina, Ben Kelly, meilleur promoteur culturel en 2013 avec les douze personnalités culturelles, a saisi ce cadre pour saluer également les efforts du gouvernement en matière de promotions culturelles dont la mise en place du Fonds de développement culturel et touristique.
Le parrain de cette édition, le directeur général du BBDA, Walib Bara, lui, souhaitera simplement que le VEMAO soit à la musique burkinabè et africaine, ce que le FESPACO est au cinéma burkinabè et africain.

Pour le patron de la deuxième édition du VEMAO, le directeur de cabinet de la présidence du Faso, Seydou Zagré, les efforts fournis par les organisateurs et la vision qui sous-tend leur initiative méritent bien d’être soulignés et encouragés. C’est pourquoi a-t-il souhaité que le VEMAO puisse se positionner parmi les évènements culturels majeurs du Burkina et d’Afrique.

« Que le succès de cette édition soit franc et augure de belles perspectives pour les éditions à venir », a lancé le patron, M. Zagré, levant les rideaux sur la deuxième édition qui se déroule du 8 au 11 décembre 2017 dans l’espace sis côté nord de la mairie de l’arrondissement 5 de Ouagadougou.

OL
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés