XIVème SENAC : L’arrondissement N°5 désigné le plus propre de la capitale

mercredi 6 décembre 2017 à 23h49min

Lancée le 21 novembre 2017, la XIV ème édition de la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC) a refermé les portes le jeudi, 30 novembre 2017 à Ouagadougou. Placée sous le thème, « Le respect des couleurs et des symboles de la nation, gage d’une citoyenneté responsable et de l’unité nationale », l’édition 2017 s’est achevée par une distinction des lauréats (personnes physiques et personnes morales) des compétitions sur le civisme.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
XIVème SENAC : L’arrondissement N°5 désigné le plus propre de la capitale

Selon le ministre de la Justice, des droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, René Bagoro, la Semaine nationale de la citoyenneté s’est imposée, au fil des éditions, comme un important cadre de sensibilisation des populations sur la culture du civisme et des droits humains. « Il n’est point besoin de rappeler l’importance des valeurs de citoyenneté responsable dans la préservation de la paix et de la culture des droits humains, socle de tout développement économique, social et culturel. C’est pourquoi, leur promotion est au cœur des actions de développement tant au niveau de la communauté internationale que des Etats pris individuellement », a-t-il déclaré.

C’est l’importance accordée aux valeurs de civisme et de citoyenneté responsable qui a, poursuit-il, conduit à des réformes institutionnelles pour engager l’ensemble des acteurs de la vie nationale en faveur de leur promotion. « Cependant, l’actualité nationale nous donne de constater une crise de ces valeurs. Si cette situation n’est pas propre à notre pays, il reste que ses manifestations ainsi que les proportions inquiétantes qu’elle prend au fil des années interpellent l’ensemble des acteurs de la vie nationale, tant individuellement que collectivement sur la nécessité de renforcer les actions de promotion des droits humains et du civisme en vue de les encrer durablement dans les habitudes des populations. L’organisation de la Semaine nationale de la citoyenneté s’inscrit dans cette dynamique et traduit l’engagement des autorités burkinabè de construire, avec le peuple, une nation d’espérance, paisible et prospère, une nation en laquelle chaque fils et fille s’identifiera avec fierté », a soutenu le ministre Bagoro.

Sur le thème, le ministre a indiqué qu’il traduit indiscutablement l’histoire du Burkina qui a su, dit-il, forger son respect dans le concert des nations grâce à l’union sacrée de son peuple autour de ses valeurs et de ses symboles. « Ce qui lui a permis de relever des défis a priori insurmontables et son histoire récente illustre bien cette réalité. S’appesantir sur le respect des symboles de la nation durant cette semaine témoigne de notre volonté de magnifier notre identité et notre appartenance à un même pays. Fondamentalement, les couleurs et autres symboles expriment de façon émotionnelle, les luttes hardies menées à des époques de l’histoire de notre pays, souvent sur des sentiers épineux afin de défendre l’intérêt et la souveraineté du peuple. Ainsi, leur respect devrait être une fierté pour chaque Burkinabè et une occasion pour rendre hommage à tous ces vaillants fils et filles qui ont œuvré pour que notre pays, le Burkina Faso, soit le pays des hommes intègres. Loin d’être alors des couleurs ou des symboles anodins ou fortuits, ils devraient réveiller en chacun de nous l’amour de la patrie et l’abnégation à préserver son intégrité en toute circonstance », a-t-il adressé, déplorant que le respect des couleurs et des symboles du pays n’échappe malheureusement pas à la crise du civisme qui se vit depuis quelques années.

C’est pourquoi appelle-t-il l’ensemble des Burkinabè à apprendre à connaître le sens et la portée des symboles du pays. « Ce sont ces symboles qui font de nous des hommes intègres, dignes, fiers, et qui forcent l’admiration et le respect au-delà de nos frontières. Les symboles que nous magnifions à l’occasion de cette semaine constituent notre identité nationale, une source de motivation pour un engagement sans condition pour la construction de notre Faso », a signé le ministre, qui a prononcé son discours en qualité de représentant du Premier ministre.

La cérémonie de clôture a été le moment propice pour récompenser les élèves qui se sont distingués dans le concours organisé à cet effet. Les lauriers sont également allés à des personnes morales. Dans ce dernier chapitre, l’arrondissement N°5 s’est vu décerner le prix de « l’arrondissement un peu plus propre » (prix éco-citoyen) de la commune de Ouagadougou (l’adjoint au maire de Ouagadougou, Nathanaël Ouédraogo ayant fait le constat que la capitale est sale). Les arrondissements 3 et 6 occupent respectivement le 2ème et 3ème rang.

Lire aussi : XIVÈME SENAC : LOUPE SUR LE SENS ET LA PORTÉE DES COULEURS ET DES SYMBOLES DE (...)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés