Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut façonner l’argile pendant qu’elle est molle.» Proverbes zoulou

Résilience face aux changements climatiques : Des jeunes engagés à travers le projet #Tonfuturtonclimat

Accueil > Actualités > Environnement • • mardi 5 décembre 2017 à 19h21min
Résilience face aux changements climatiques : Des jeunes engagés à travers le projet #Tonfuturtonclimat

Les 28 et 29 novembre 2017 s’est tenue à Ouagadougou la rencontre de démarrage du projet jeunesse Tonfuturtonclimat. Un projet porté par le Secrétariat international de l’eau, le Partenariat régional de l’eau de l’Afrique de l’Ouest (Global water partnership Afrique de l’Ouest GWP AO) et les partenariats nationaux de l’eau du Burkina Faso, du Bénin, ainsi que Eau vive Togo.

C’est suite à l’appel lancé en novembre 2016 par le programme de coopération climatique internationale financé par le Fonds vert du gouvernement québécois, que le Secrétariat international de l’eau et le Partenariat régional de l’eau de l’Afrique de l’Ouest (GWP-AO) ont soumis le projet #tonfuturtonclimat. Ce projet a pour ambition de développer des projets modèles durables, économiquement viables, réplicables et ayant un impact sur les populations. Pour ce faire la conception, la planification et la mise en œuvre sont assurées par des jeunes leaders des milieux ruraux et péri-urbains, bien que les résultats attendus aient déjà été définis par les organisations locales partenaires. Le GWP AO souhaite ainsi « avoir une masse critique de jeunes convaincus de l’importance du secteur de l’eau et du climat, et désireux de fonder leur carrière dans ce domaine. », souligne Dam Mogbanté du GWP AO.

De 2017 à 2020, les trois premiers projets Tonfuturtonclimat seront mis en œuvre au Bénin, au Burkina Faso et au Togo. Une action terrain sera menée par les jeunes, une série de formations sera également réalisée au profit des jeunes participants, ainsi que des activités de sensibilisation au profit du grand public, des autorités locales sur les enjeux climatiques touchant leur région. Ces trois projets permettront de restaurer et de conserver des écosystèmes touchés par les changements climatiques et les pressions anthropiques, mais aussi d’augmenter la sécurité alimentaire des populations vulnérables touchées par les impacts des changements climatiques.

La rencontre tenue ces deux jours avait donc pour objectif d’informer les partenaires et les jeunes des pays concernés sur les objectifs et les résultats attendus du projet, afin de favoriser son approbation et sa mise en œuvre. Dam Mogbanté dit attendre donc des jeunes « un engagement ferme à prendre en charge leur avenir, dans un contexte de changement climatique, pour promouvoir dans la transparence et l’équité, la gouvernance de l’eau et de l’environnement pour contribuer à optimiser les actions du développement dans le sens de la durabilité pour un avenir meilleur. »

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Programme d’investissement forestier : Impliquer les acteurs pour la réussite de la REDD+
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés