« Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

Réaction de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) aux récentes déclarations du Premier Ministre Paul Kaba Thiéba • mardi 5 décembre 2017 à 23h59min

Le Jeudi 30 Novembre 2017, au cours d’une rencontre dite de bilan de l’an 2 de l’accession du MPP au pouvoir, le premier ministre Paul Kaba Thiéba a fait des déclarations indignes de la fonction qu’il occupe.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
« Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

Evoquant le contexte socio-politique de notre pays, il a affirmé que l’opposition politique est financée par des officines extérieures pour semer le désordre, en déclarant : « ils sont assis à Abidjan, les gens vont les consulter, prennent l’argent, prennent des instructions, viennent à Ouagadougou ici, financent l’opposition et ils sèment le désordre dans le pays ». Faisant toujours l’amalgame, il a lié l’opposition politique aux attaques terroristes en ces termes : « comme vous le savez, nos adversaires ne dorment pas. Ils ont commencé à nous attaquer dès le 16 janvier 2016 ». Et il a terminé par des menaces à peine voilées à l’endroit des partis politiques de l’opposition.
Ces propos font écho à d’autres tenus le 25 Février 2017 par le même premier ministre lorsque, parlant de la situation sociale, il n’a pas craint d’affirmer que les syndicats étaient manipulés par l’opposition.

Membre de l’opposition politique, et de surcroit chef de file de cette opposition, l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) s’insurge contre ces affirmations inacceptables et les condamne avec la plus grande énergie. Notre parti met au défi le premier ministre de publier la moindre information dont il disposerait sur des prétendus financements reçus de l’extérieur par l’UPC, ou sur les liens que notre parti entretiendrait avec des terroristes.

Au regard de la gravité de ces propos, et surtout de la stratégie politique qui les sous-tend, l’UPC se réserve le droit d’ester en justice, car elle considère que ces propos mensongers sont proprement diffamatoires à son encontre.
Lorsque le Premier ministre parle de désordre, à quel désordre fait-il référence et en quoi l’opposition en est-elle responsable ? S’il parle des mouvements sociaux que connait notre pays, qu’il sache que le droit de grève et /ou de « sit-in » est une conquête démocratique que l’UPC défendra toujours aux cotés des travailleurs. Dans tous les cas, l’UPC n’a rien à voir avec ces mouvements sociaux même si elle est solidaire des travailleurs en lutte pour l’amélioration de leurs conditions de vie. C’est insulter l’intelligence de nos syndicats que de croire qu’ils sont à la solde de l’opposition.

Visiblement, le Premier ministre, malgré son piteux mea-culpa du 2 Mars 2017, n’a toujours rien retenu de la magistrale leçon d’histoire que lui a administrée le mouvement syndical lors de leur rencontre, sur son indépendance et le sens de son combat.
S’il veut faire référence à la situation sans tête ni queue dans laquelle se trouve le Burkina Faso aujourd’hui, avec un gouvernement qui ne sait pas où il va, une administration qui tourne au ralenti, une économie en panne et une jeunesse déboussolée, ce n’est pas à l’opposition qu’il doit s’en prendre, mais à lui-même et à ses patrons qui, par leur incurie et insouciance, ont été la risée du monde entier et blessé gravement notre orgueil de Burkinabè, à l’occasion de la visite du Président français Emmanuel Macron. Le Burkina d’aujourd’hui n’est rien d’autre que le fruit de leur manque de vision et de leurs tares en matière de management, toute chose qu’un ministre démissionnaire ; qui sait de quoi il parle, a récemment souligné avec force.

Dans sa verve de nouveau « camarade », le premier ministre a dressé un bilan « positif » des 2 ans de son gouvernement, dans des termes qui font qu’on se demande s’il vit au Burkina Faso, tout en confirmant qu’il ignore totalement l’histoire politique de son propre pays.

Comme à l’accoutumée, c’est à leur fameux PNDES qu’il nous renvoie. Le drame c’est qu’en dehors du gouvernement, plus personne, à commencer par nos partenaires au développement, ne croit plus en ce programme. Après le mirage des milliers de milliards annoncés et que personne ne voit venir, ce PNDES est même en train de devenir une grosse arnaque puisque le gouvernement lui-même en vient à demander aux maires des communes de lui signaler toutes les réalisations faites sur le territoire, quelle que soit l’origine du financement, afin qu’elles soient comptabilisées dans le PNDES.
Mais la myopie politique du premier ministre devient évidente lorsqu’il se targue d’attaquer l’ancien régime.

Quand il attaque un CDP qui aurait pillé le Burkina Faso pendant 30 ans, il oublie d’ajouter que ce sont ses patrons actuels qui, durant ces 30 ans, dirigeaient le CDP aux côtés de Blaise Compaoré. Le Burkina de l’ère Compaoré était dirigé par ce qu’il convient d’appeler « la bande des quatre » : Blaise Compaoré, Roch Kaboré, feu Salif Diallo , et Simon Compaoré. Et ils avaient pour apprentis dévoués et autres larbins, nombre de ténors du MPP qui étaient assis au premier rang lors de sa conférence. Si comme il affirme, en son temps le pays a été pillé, l’armée cassée, la justice cassée et un système clanique mis en place, il n’a pas besoin d’aller loin pour trouver les coupables. Ce sont les mêmes qui l’ont tiré de son « garage » de la BCEAO pour en faire un premier ministre post insurrectionnel, à la stupéfaction générale de ses propres collègues de travail qui l’imaginaient partout, sauf à ce poste !

Le Premier ministre fait sourire lorsque, évoquant feu Salif Diallo, il parle de son « ami » alors que tout le monde connait la hargne avec laquelle l’ex PAN s’est opposé à sa nomination et surtout les humiliations publiques qu’il lui a fait subir. Qu’il se souvienne de son dernier passage à l’Assemblée nationale pour son discours sur la situation de la nation. S’il y a une chose que même les novices en politique apprennent vite, c’est bel et bien l’hypocrisie !

Mais il insulte notre intelligence à tous, lorsqu’il déclare : « Aujourd’hui tout le monde peut soumissionner à un appel d’offres, à un marché public en toute liberté, compétir en toute liberté et égalité de chance ». C’est vraiment nous inviter à prendre les vessies pour les lanternes. Où y’a t’il compétition et égalité de chance quand il y a gré à gré comme c’est aujourd’hui la règle, en application de la loi sur les PPP ? Il est de notoriété publique que les marchés publics sont monopolisés aujourd’hui par une camarilla de nouveaux opérateurs économiques sortis du néant de par la magie du MPP. Au système clanique que dénonce le premier ministre dans l’ancien régime, s’est substitué un nouveau système clanique, basé sur les relations de parenté, les affinités politiques, et la communauté d’intérêts financiers. On n’a jamais connu un régime où les règles de passation des marchés publics ont été aussi bafouées.

Evoquant la situation de l’armée, le Premier ministre dit avoir trouvé une armée complètement désorganisée ajoutant qu’il n’y avait même pas d’armée ! Pour l’UPC, ces propos sont une insulte grave au travail harassant abattu par les officiers patriotes et les soldats de notre armée depuis toujours. Mais plus grave, ces propos sont proprement irresponsables au moment où notre pays est englué dans une guerre asymétrique contre les forces du mal. Un vrai chef de guerre n’évoque jamais publiquement les faiblesses de son armée ! C’est un principe élémentaire de stratégie ! Nos ennemis nous écoutent, et ce genre d’affirmation venant d’un haut responsable de notre pays constitue pour eux un encouragement à persévérer dans leur sale besogne. C’est triste !
Mais le premier ministre nous laisse pantois quand il évoque la réorganisation de l’armée et des forces de sécurité. En effet, l’UPC observe qu’il a confié ces deux secteurs hautement stratégiques dans l’étape actuelle de la vie de notre pays, à deux ministres dont l’incompétence est notoire. La légèreté du comportement du Ministre de la sécurité et son incapacité à manager ses troupes sont connus de tous, y compris hors du Burkina, au point qu’il est devenu un objet de risée internationale. Quant au ministre de la défense, tout le monde sait qu’au sein de notre armée, sa nomination est considérée comme une « foutaise » au regard de ce que l’on sait de son parcours académique, de son parcours professionnel, et de sa personnalité.

De manière globale, le premier ministre a tenté, devant ses camarades, de dresser un bilan flatteur de son action là où les Burkinabè ne voient que recul. Pour l’UPC, en matière de bilan, il ne sied pas de vanter son propre travail. Il faut laisser les autres apprécier. Les Burkinabè n’ont pas besoin que le Premier ministre leur dise que tout va bien. Si tout va bien, ils le constatent eux-mêmes et ils applaudissent. Or tel n’est pas le cas !

Si le Premier ministre est libre de vanter son travail devant ses soit disant « camarades », ces fameux « camarades » qui le traitent d’intrus et réclament à cor et à cri sa tête, il n’est pas autorisé à diffamer les partis de l’opposition. Notre parti observe que c’est devenu une habitude pour nos premiers responsables de causer « dèguè » et plus le temps passe, plus on voit resurgir la vielle arrogance qui a fait tant de mal à ce pays.

Mais alors que seuls les caciques du MPP excellaient dans cet exercice, depuis quelques temps, l’apprenti politicien sorti de nulle part qu’est le Premier ministre se prend lui aussi au jeu. Peu au fait des péripéties de notre histoire politique récente, maitrisant mal les arcanes de son propre parti et les luttes d’influence qui s’y déroulent actuellement, il se plait à répéter les formules toutes faites qu’il a entendu dans ses conversations avec les caciques du régime, achète des vielles bagarres qui le dépassent, et utilise des expressions mal à propos dans le souci de se donner une légitimité d’insurgé.

On le comprend, car il doit faire dans la surenchère pour essayer de donner des gages à une famille politique qui ne l’a jamais accepté, et s’identifier à une population dont il a suivi le combat historique sur les écrans de télévision. C’est son problème. Mais si, voulant jouer au « camarade », il se perd dans des accusations sans fondement contre l’UPC, qu’il sache qu’il aura la réplique qu’il mérite.

Ouagadougou le 5 Décembre 2017

Pour le Bureau politique national de l’UPC,
Le Secrétariat national chargé des affaires pol

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 décembre à 14:44, par &éé
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Ah ! mon ami Paul ! tu as cherché , tu as eu ! bon appetit !
    Ca t’a apprendra ! Laisse les politiciens, et fait tranquillement ton boulot ! sinon , même si tu n’as pas de maison à Ouaga qui risque de prendre feu un matin ; tes parents du village seront écoeuré à la lecture ce message !
    Allons seulement !!!

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre à 16:26, par Burkin’avance
      En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

      Au Burkina c’est vrai que nous sommes dans sorte de démocratie qui ne dit pas son nom ! depuis un certain temps certains citoyens ont oublié les simples formules de politesse. PM Kaba nous te soutenons fermement, car nous tenons à défendre notre chère patrie. Des gens t’ont devancé ils avaient une bonne connaissance de ce pays disaient-ils mais cela nous a mené où ? politique politicienne d’accord mais travaillons d’abords car c’est ce dont ce peuple a besoin. arrêtons les critiques non constructives.
      Avançons soloment !

      Répondre à ce message

    • Le 6 décembre à 09:14, par RAWA
      En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

      Kaba a dit la vérité. Que dites vous alors des déclarations d’Emile Paré qui affirme que l’UPC avec à sa tête Diabré avait essayé d’attenter à la vie de RMK l’ors du putch de Diendéré ? Il y’a beaucoup de choses que l’on sait sur les agissements de l’opposition mais on préfère ne pas en parler pour préserver la paix sociale

      Répondre à ce message

      • Le 6 décembre à 11:53, par VIE
        En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

        Et donc toi RAWA tu préfères ne pas en parler ?? huumm !

        Répondre à ce message

      • Le 6 décembre à 13:53, par Jonassan
        En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

        SOYONS FRANCS. Votre réponse vous trahit : EN QUOI LE DROIT DE GREVE CONCERNE UN PARTI DE L’OPPOSITION. Ou vous êtes un syndicat, une société civile ou un parti politique. Mais, quand on ne sait pas comment s’opposer, quand on ne sait pas comment diriger, quand on ne sait pas prendre ses responsabilités, on perd le temps ainsi.
        Notre opposition ne nous propose rien. Qui peut me dire quelle est la vue de l’opposition par rapport à tel ou tel sujet ?
        - Le terrorisme, on fait quoi ?
        - La pauvreté, on fait quoi ?
        - La corruption, on fait quoi ?
        - L’administration publique, on fait quoi ?
        Tous les burkinabé connaissent aujourd’hui les maux dont souffre la patrie, si l’opposition ne peut jamais dire et défendre sa position publiquement alors, on est vraiment perdu ; car vouloir remplacer un bonnet blanc par un blanc bonnet ou mettre un calife à la place d’un autre calife c’est rester dans l’engrenage de la misère.

        Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 14:56, par L’observateur
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Vivement le droit de réponse du PM. Merci à l’UPC pour la qualité de cette intervention

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 15:11, par SIDNABA
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Mrs de l’UPC il est temps pour vous de s’occuper de la rébellion dans vos rangs au lieu d’emmerder le PM avec vos diatribes politiques. Même si tout ne va pas à 100% nous le peuple insurgé constate qu’il n’y a plus de crimes politiques et de sang liés aux opinions des uns et des autres. Même vos militants bénéficient de cette liberté. Vrai ou faux ? Du reste dans le royaume du CDP et de son Président déchu, rien n’allait et vous étiez bien silencieux. Alors laissez ceux qui ont gagné les élections démocratiques gouverner et les critiques seront recevables en fin de mandat. Merci

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre à 16:37, par adama coulibaly
      En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

      Nous constatons qu en lieu et place des crime de sang c’est ds crimes de sang
      chaque jours dans le nord du pays.
      J’ai honte d’entendre que tout va bien alors que chaque jour quelques groupuscules viennent
      tuer froidement des popultion innocentes et retournent allègrement dans leur lieu de retranchement.
      J"ai onte d’entendre de la bouche d’une autorité que c’est la situation d’insécurité qui a empecher la
      bonne mise en oeuvre du PNDES jusque la.... quelle lachété !!!
      la question de sécurisation du territoire n"est elle pas un point inscrit dans le PNDES ?
      PM, il faut souvent demander conseil Roch et Simon avant d’insulter les CDPistes sinon......

      Répondre à ce message

      • Le 5 décembre à 17:38, par Zangoté
        En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

        Foutaises ! Demander quels conseils à Roch et Simon ? Qui vaut mieux que l’autre ? On est vraiment mal barré.

        Répondre à ce message

      • Le 5 décembre à 18:51, par La moderation
        En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

        Mr Coulibaly, vous me decevez. Comment peut-on comparer les attaques terroristes,, avec de nombreuses pertes en vies humainese, avec des crimes de sang commis par ceux-la memes qui etaient charges d’assurer la paix et la securite dans notre pays ? Peut-etre etes-vous de ceux-la qui commettaient les crimes de sang pour le compte des sangunaires du regime dechu, qui reconnaissent que c’est parce qu’ils ne sont plus au pouvoir que notre pays est constamment attaque par leurs anciens proteges, les terroristes du Nord Mali.

        Répondre à ce message

      • Le 5 décembre à 22:05, par Sidnaba
        En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

        Mr Coulibaly on dirait que tu es né avant la honte ou avec. C’est selon. Ces mouvements djiadistes qui nous attaquent étaient bien entretenus pour le CDP et le Président déchu Blaise Compaore. Les tueries sauvages de ces sans foi ni loi au Nord du Burkina ne sont nullement le fait du MPP et son Président. Sois honnête une seconde dans ta vie. De plus comparaison n est pas raison mais les tueries durant les 27ans de règne du Président déchu Compaore était le fait de burkinabés qui tuent des Burkinabés. Quelle honte. Résultat, de nombreux crimes de sang non élucidés dans les tiroirs de notre justice. Franchement quand je me remémore de cette période sombre de nôtre histoire, j’ai très honte d être Burkinabé comme les bourreaux du régime déchu de Blaise Compaore. Vivement que rien ne soir comme avant par la grâce de Dieu.

        Répondre à ce message

        • Le 6 décembre à 02:20, par guiguemde
          En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

          Mais si vous voulez la vérité (Mr le chef de la vérité) vous avez toute la latitude pour qu’elle éclate. Les criminels d’hier ne sont plus aux affaires, n’ont en principe plus la capacité de poser gros caillou sur les dossiers et ca déjà trois ans. que la vérité soit dite et qu’on avance cela nous évitera que des gars comme passe le temps à ressasser ce passé. Il faut qu’on avance.
          coque seulement nous devons demander à des gens comme chef de vérité, comme il se dit tenant de la vérité au moins qu’il fasse les preuves de ce qu’il dit ; on ne demande que ca. Si c’est Blaise KOUASSI que le chef d’orchestre dans le nord qu’il soit puni à la hauteur des faits. Mais de grace ne balancer pas à la face du pays despropos incendiaires sans fondement.
          les burkinabé que nous sommes voulus la justice mais aussi la paix. la justice pour la paix.
          sans rancoeur

          l

          Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 15:15, par VERITE
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    MOI JE NE SUIS PAS DU MPP MAIS JE NE SUIS PAS D’AVIS SUR CE POINT.
    LE PM N’A PAS CITER DE NOM DE PARTI POLITIQUE ET D’AILLEURS CHERS CAMARADES VOUS CROYEZ QU’IL FERA LES ÉLOGES DE L’OPPOSITION.
    C’EST PAS A TOUTES LES (PROVOCATIONS) QUE NOUS DE L’OPPOSITION DOIVENT RÉPONDRE.ATTENDONS LES TEMPS OPPORTUNS POUR LES FLËCHER A NOTRE TOUR.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 15:25, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Hum !maintenant que vous avez calciné le "mais"(dioula)la a ce point qui l ’achètera a plus de cinq francs ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 15:38, par LABO rare
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Bonjour chers camarades de l’UPC ! Vous êtes en train de ne pas en faire un vain mot l’adage qui dit que " qui se sent morveux se mouche" Nous pensons que c’est main dans la main que nous construirons notre pays. Depuis la transition jusqu’à présent, nous continuons à nous livrer à un combat de chiffonnier plutôt qu’à nous attaquer aux questions essentiellement de développement. Le challenge actuellement pour l’opposition et le parti au pouvoir, c’est de créer des emplois pour la jeunesse, accompagner la jeunesse pour l’auto emploi, refonder notre système éducatif à tous les niveaux, rendre accessible les soins de santé, développer les secteurs agricole, d’élevage, de la pisciculture, de l’artisanat, réduire les charges fiscales, renforcer la gratuité des soins en l’étendant à tous les âges, désenclaver tous les chefs lieux de province par le bitumage des routes. Si l’opposition et la majorité unissent leurs forces pour atteindre ces objectifs, nous pensons que la population pourra commencer à croire à une ère nouvelle. Evitons autant que faire ce peu de nous tromper de combat. Nan laara, an saara !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 15:44, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    ’’Comme à l’accoutumée, c’est à leur fameux PNDES qu’il nous renvoie. Le drame c’est qu’en dehors du gouvernement, plus personne, à commencer par nos partenaires au développement, ne croit plus en ce programme’’.

    - Heyiiiiiiiii !!!! Bonnes gens du BPN de l’UPC, attention ! Vous attaquez-là au gris-gris du PM PKT et quelques initiés du MPP !!! Attention car vous risquez de payer des poulets, chèvres et chiens à immoler pour demander pardon !!!! C’est un gris-gris dont le nom est chanté partout et en tout temps par le PM PKT lui tout seul, et vous osez prononcer son nom ? Pour parler de ce gris-gris très puissant contre le sous-développement, il faut désormais que vous utilisez le terme ’’L’affaire-là’’, ou bien ’’Bumbu’’ ou encore ’’Nduyadun’’ ou ’’Fen-nin’’ et même ’’Boo sô’’ ! Ne prononcez plus jamais le nom de ce fétiche ! Et sachez que tout le monde connait le nom de la grand-mère mais tous l’appelle ’’Yaaba’’.

    ’’Ce sont les mêmes qui l’ont tiré de son garage de la BCEAO pour en faire un premier ministre post insurrectionnel, à la stupéfaction générale de ses propres collègues de travail qui l’imaginaient partout, sauf à ce poste !’’.

    - Haaa !! UPC voilà qui est bien dit ! Et on l’a ramené par vol spécial financé sur nos impôts et dès son premier voyage il perd notre argent qu’un voleur a certainement ramassé dans un aéroport à quelque part. UPC merci de nous dire cette vérité ! Mêmes ses collègues à la BCEAO étaient étonnés de sa nomination à ce prestigieux poste. Il n’y a qu’un ’’mouta-mouta’’ pour s’engager dans telle initiative !

    ’’Un vrai chef de guerre n’évoque jamais publiquement les faiblesses de son armée ! C’est un principe élémentaire de stratégie ! Nos ennemis nous écoutent, et ce genre d’affirmation venant d’un haut responsable de notre pays constitue pour eux un encouragement à persévérer dans leur sale besogne. C’est triste !’’.

    - Encore merci UPC pour cette vérité !!! Le PM PKT doit reconnaitre qu’avec le RSP, on était très respecté et très craint ! Il a fallu que des froussards qui sont venus au hasard et par hasard au sommet de l’État en se battant pour certains, avec un certain Chérif SY à leur tête, s’empressent de le dissoudre pour que nous soyons la risée de tous. Il aurait fallu simplement sauter les principaux responsable du RSP taxée de milice que Blaise à l’époque ! Simon avait tellement insulté que Diendéré lui a rappellé que le Décret créant le RSP est là et quil est signé aussi de RMCK, premier ministre en son temps et il a rabaissé son caquet !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre à 17:12, par Burkindbila
      En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

      Pour ta vérité, car on ne dit jamais la vérité parce que cela voudrait dire que tout le monde se reconnait, makheureusement seul Kô^r Yam-Yélé s’y connait
      Heureusement que ton nom est Yam-Yélé, je t’invite à mieux chercher le sens
      Burkindbila

      Répondre à ce message

    • Le 5 décembre à 17:39, par Le fou
      En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

      Koro, tu n es plus crédible, et n oublies pas que nous savons que les miettes du mogo te manquent. Mais, tu peux le rejoindre en RCI comme LADJI ADAMA. Merci de me comprendre.

      Répondre à ce message

    • Le 5 décembre à 19:22, par La moderation
      En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

      Koro Yamyele, le RSP protegeait vous et ceux de votre cercle restraint, mais tuait d’autres Burkinabe. Si avec le RSP le Burkina etait craint par les autres pays de la sous-region, doit-on en etre fier en tant que Burkinabe considere a l’epoque comme fauteur de troubles dans les autres pays ? Demandez aux maliens qui subissaient les attaques des mouvements touaregs soutenus par Blaise Compaore, aux liberiens massacres par les troupes de Charles Taylor, les sierra leonais massacres et/ou mutiles par les troupes deFodey Sanko et autres seigneurs de guerre soutenus par des elements du RSP, les ivoiriens qui ont souuffert des massacres par les rebelles de Soro soutenus militairement par des elements du RSP....
      Vous estimez qu’il fallait tout simplement ecarter les elements dangereux du RSP et laisser la strcture fonctionner. Vous oubliez que les elements du RSP non impliques dans les crimes et autres exactions ont integer l’armee nationale qui les utilisent a bon escient.
      Lorsque vos anciens amis reviendront au pouvoir, ils pourront retablir le RSP comme vous le souhaitez, mais sachez que nous n’en vouulons pas. D

      Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 15:47, par Guéswindé
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    OUhhhhh ! Woun tourourourourouhhhh ! Bravo UPC. Woun tourourourourouhhhh. C’est propre comme lavage. C’est intellectuel comme français. Ce 1er ministre doit démissionner et tout de suite et disparaitre du Burkina. Tu t’es fait avoir. Il doit avoir honte de se faire voir encore un jour sur l’écran. Lui, Simon et les deux qui somnolaient sur l’écran la fois passée à l’approche de l’arrivée de MACRON pour caresser les jeunes de ne pas s’opposer. Les enfants d’aujourd’hui sont plus mûrs. C’est pas par peur d’être critiqué sur vos antennes qu’on vous a nommé pour fermer vos bouches non. Une fois satisfait de votre soif d..................... vous voulez interdire aux autres de ne pas exprimer leur mécontentement. Voilà, ceux que vous avez choisi aussi pour représenter vous ont mis la honte devant MACRON. Quel gâchis. Ma tête là veut s’éclater de honte. Rock, tu es trop mal entouré.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 16:03, par waow
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Vous aussi UPC vous avez tabassé notre gars mal mal.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 16:40, par YINGA
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Opposition je vous comprend. Vous avez l’impression d’être assis et regardez en face les gens qui sont dans l’opulence, des gens qui sont "biens". Prenez votre mal en patience et attendez le jour où vous serez au pouvoir. La vie est ainsi faite, c’est pas au Faso seulement. Chacun a sa chance dans la vie. Garage de BCEAO - Dakar est 10 fois plus que circulation d’ailleurs, du Faso (je ne sais pas quel mot contraire donner pour le garage). Jalousie va nous fatiguer dans la vie là. Si vous aimez vraiment votre pays que vous connaissez d’ailleurs mieux que le PM, faites votre travail constructeur d’opposition, attentez les prochaines élections sans détruire forcement le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 16:44, par Le Boss
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Je pense que l’opposition ne joue pas bien son role car au lieu de crier que le gouvernement n’a rien fait et ne fait rien, elle devrait etre contante de cet etat de fait. Cela permettra a quelqu’un d’entre vous d’etre elu au moins en 2020. Vous etes en train avec toutes ces critiques de permettre au MPP et allies au pouvoir de reculer pour mieux sauter et pour cela je pense qu’ils seront de nouveau au pouvoir en 2020.

    Courage

    Le Boss

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 16:59, par Fasolibre
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    La classe politique s’auto éduque . C’est bien car un responsable ne doit pas se montrer irresponsable. L’UPC sait que Kaba c’est maïs, elle sait aussi qu’il est temps de mettre ce maïs au grenier. Aussi, l’UPC oublie t elle que c’est un seul singe qui gâte le nom de tous les autres singes. Sinon, n’y a t il pas de petits pions dits opposants qui sont allés à Abidjan et revenir dire n’importe quoi ici au Faso ? PM Kaba auto-grilleur, aucun cadre du MPP n’est-il allé à Abidjan voir les distributeurs de billets en question, même si c’est pas pour prendre des billets ?
    Juste un petit conseil : battez vous sans déchirer le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 17:09, par Wend-Pababendé
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Bien parlé mon Secrétaire National, "à Comportement de mouton, réaction de berger". On dirait que lui PM n’est pas dans le pays, ou bien c’est aveugle il a en face. De mouta mouta, on veut yada yada maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 17:58, par Jean Miché KANKAN
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    BAGARREZ SANS DÉCHIRER LES HABITS. CHERS POLITICIENS, FAITES PARDON, N’OUBLIEZ PAS CEUX QUI SONT A COTE, QUI N’ONT NI BU NI VERSE (traduit du dioula). PENSEZ A VOTRE CHER FASO QUE VOUS PRETENDEZ TANT AIMER

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 18:23, par sai
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Comme le lion est déjà affaibli et que ses jours sont comptés, le PM ne s’était même pas intéressé a eux. Mais c’est normal, quand un animal est entrain de mourir, il fait ses derniers mouvement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 18:41, par jemengaba
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    huum ! ça les regarde ooh !! on dit " quand les elephants se battent ce sont les arbres et les herbes qui souffrent." en tout cas, ils peuvent se clasher comme ils veulent mais qu’ils laissent notre "forêt" qui est notre cher faso tranquile ! ça au moins ça me regarde, sinon le reste je m’en fout !!

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 19:00, par Ka
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Si vraiment Zepherin Diabré président de l’UPC, pouvait comme chef de l’opposition, apporté des réponses au nom d’une opposition forte pour rectifier les imparfaits d’un régime qui patine dans le développement de son programme présidentiel, ou l’éradication de l’injustice et de l’impunité, le peuple cautionnera les actions de cette opposition.
    Mais voilà que le groupe de l’opposition chacun sort de son côté pour narguer un pouvoir qui a été élu légitiment par un peuple Souverain. Ce que j’aurai bien aimé, c’est que cette sortie de l’UPC soit celle d’une opposition forte pour avoir la crédibilité d’un peuple averti. Sortir en chef d’un parti politique pour s’attaquer individuellement une majorité et son premier ministre qui ne parle pas sans un mot d’ordre de son patron, reste le bonheur des internautes partisans de l’UPC ou de La NAFA.

    Quand nous verrons très prochainement une sortie de l’opposition fantôme de Diabré, le peuple mettra cette sortie comme toutes les oppositions de notre continent qui ont un seul problème ‘’’’’’celui de s’opposer à une personne qui ne lui convient pas, et qu’elle ne veut pas comme notre premier ministre venus d’ailleurs, mais manipuler par son patron.’’’’’ A partir de là, tout ce qui émanerait de cette personne en tant que projet dont il est responsable, comme les projets du PNDES, cette opposition fantôme ignorera les résultats qui vont suivre même si ces résultats étaient "bons ou au moins prometteurs pour faire avancer le pays.’’’’’

    En comptabilisant les influents de notre opposition d’aujourd’hui, le grand nombre sont ceux de la majorité d’hier, c’est donc très amusant de les écouter et de remarquer que c’est l’attitude qu’ils ont eu eux-mêmes, qu’ils critiquent aujourd’hui ayant perdu le pouvoir. Hier les opposants qui sont majorité actuelle sont pareils, ils imposent sans sourciller et ne donnent pas l’ombre d’une possibilité d’ouverture, on fait aussi ceux qu’on a reproché à cris d’orfraie d’hier. Dès lors nous sommes les grands perdants nous Peuple du Burkina, car de part et d’autre c’est un égoïsme forcené qui ne dit pas son nom et qui est là : On appelle ça ensuite comme opposition, ou majorité en fonction de la position dans laquelle chacun se trouve, mais les deux se ressemblent et s’assemblent au final contre le peuple souverain.

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre à 05:38, par nope
      En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

      Ka, tu confonds tout. C’est pas le role de l’opposition de rectifier les erements de la majorité. le role de l’opposition role c’est denoncer pour un jour renverser la vapeur et arriver aux affaires. Il corrigerons quand ils seront aux affaires. Chacun sa place.
      Le MPP ne pas prendre le pouvoir et refuser de l’excercer ou compter sur l’opposition.

      Répondre à ce message

    • Le 6 décembre à 09:46, par madjer
      En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

      Mon Ka en observant la situation politique générale de notre pays avec ce régime MPP on ne peut qu’être affligé. Il est impensable que des intellectuels comme toi se met allègrement a jouer une tragi comédie les plus grotesques qui aura les conséquences incalculables. Qui sommes nous ? d’où venons nous ? et où allons nous ? Voilà les questions de l’heure qui exigent de nous une réponse claire et absolue sans équivoque aucune si nous voulons réellement le bien de ce pays. Monsieur Ka je ne saurai de traiter de myope politique au regard de certains de vos écrits mais sois d’accord avec moi que votre subjectivisme est entrain de prendre le pas sur votre personnalité. Sincèrement je suis déçu de toi et de ta position encore subjective et infamant. tu es inscris aujourd’hui dans une dynamique de comportement ignominieux. Peut être que tu ne vis pas dans ce pays sinon tu jouissais de toutes tes facultés mentale ton comportement allait être autre de celui là.

      Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 19:00, par KAYALAIS
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    UPC, tu as joué la mauvaise carte. le CDP va bien t’utiliser et tu ne sera rien

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 19:52, par Le vigilant du Sahel
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Paul Kaba THIEBA est naîf et novice en politique. Même mon ami Paramanga YONLI qui a battu tous les records de longévité à ce poste ne parlait pas ainsi. Laisse le Chef du parti MPP dire ces genres de choses. Quitte dans ça. Si tu veux ravir la palme d’or de la mal cause à Simon, ne sois pas surpris de la suite.. Un PM applique le programme du Président, point barre.Décidément, on verra du tout avec les aventuriers.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 20:20, par Soug-ri
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Quand le chien est enragé, il fait toujours waaou-waaou (même quand on l’ignore) :
    1°)- Le PM faisait une sorte d’évaluation de ses 2 ans de gestion avec ses partenaires. Et pour le faire, il faut partir d’un point : après la fuite de Kouassi ; pour cette tautologie, notre chien enragé fait waaou-waaou !
    2°)- Les gens vont à Abidjan prendre argent et reviennent faire le trouble-fête : Achille Tapsoba, Nana Thibaut et bien d’autres. Le PM le dit : il fait encore waaou-waaou !
    3°)- Nos ennemies nous attaquent régulièrement. Comme monsieur tout le monde, le PM le dit : et, waaou-waaou !
    Non content de toutes ces âneries, on pousse le ridicule jusqu’au "mounaficatisme" :
    - "le PM s’en est pris au syndicat mais nous, on est solidaire avec le syndicat",
    - "les ex-collègues du PM à la BCEAO sont étonnés qu’il soit nommé à ce poste",
    - "le PM a insulté le CDP et la NAFA", etc.
    Mais, bonnes gens, on ne lapide pas un arbre qui ne porte pas de fruits !
    Le PM ne va donc pas insulter l’UPC... Arrêtez un jour de vous faire maladroitement remarquer.

    Vite, je porte mon casque avant que les volets de bois vert ne descendent sur ma petite tête.
    Bien à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 20:21, par Ids.
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Merci à l’UPC pour cette analyse sans passion. Les gouvernants actuels devraient en tirer enseignement pour mieux avancer sereinement au lieu d’en faire un problème. C’est cela aussi la démocratie. Parfois, les adversaires politiques vous donnent les meilleurs moyens pour mieux vous recadrer et avancer, comparativement à certains de vos soit-disant ’alliés’ (souvent capables de vous caresser dans le sens du poils pour garder leur position de privilégié). Un gouvernement qui ne comprend pas cela peut se prendre les pieds dans son propre tapis. Dans tous les cas, les intérêts suprêmes et légitimes du peuple devraient toujours primer sur les sentiments ou ressentiments personnels. En tant qu’humain, nous savons que des fois l’orgueil est très difficile à vaincre devant l’évidence, mais celui qui le réussit avance mieux que celui qui néglige cet aspect (conseil également valable à mon propre endroit). En matière de sacrifice pour le peuple, Feu Thomas Sankara reste un grand leader exemplaire dans l’histoire du Burkina ; malgré qu’il travaillait sans relâche pour son peuple, il restait toujours humble quand à ce qui restait à faire. Et cela est très important pour celui qui veut aller loin, très loin... Aussi, nous gagnerons à savoir tirer le meilleur de chaque dirigeant étatique ou politique, opposant, ’simple’ citoyen du Burkina ou d’ailleurs, actuel ou passé, afin de trouver un nouveau chemin, original, permettant au pays d’avancer dans les contextes international, régional, sous-régional et national actuels.
    À bon entendeur, salutations cordiales !

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 02:32, par le digne
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    merci à vous
    parole d’un parti responsable . on sens de la sagesse et la maitrise de l’histoire de ce pays dans ce que vous dites . 2020 n’est pas loin ho !

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 08:04, par Toukon
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    M. Uber : Comment tu as lu la déclaration du 1er Ministre. Relie bien : . Ils sont assis à Abidjan, les gens vont les consulter, prennent l’argent, prennent des instructions, viennent à Ouagadougou ici, financent l’opposition et ils sèment le désordre dans le pays. Tout le monde le sait. Même si on donne le pouvoir aujourd’hui aux gens du CDP, aux de la NAFA et compagnie, ils ne sauront pas ce qu’il faut faire ; parce qu’ils n’ont pas de programme. Contrairement à nous, qui avons une boussole.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 08:50, par Le sage
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Bonjour a vous tous,
    Je tiens a vous dire ceci, au lieu de jeter la pierre sur le pouvoir en place, Est ce-que vous vous posez la question a savoir ce que tu a fait pour contribuer au développement de ta chère patrie le Burkina Faso.
    A mon avis, c’est facile de critiquer les pouvoirs politique mais dit toi un jour que ton tour arrivera où tu ferra face aussi à ce genre de critique.
    Bonne journée

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 09:39, par Minnayi
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Depuis un certain temps, j’ai du mal à suivre le PM. J’ai comme l’impression qu’il a oublié qu’il est le PM du Gouvernement du BF et non le chef du parti MPP. Son discours doit être rassembleur parce qu’il a besoin de la contribution de tous (sans exclusion aucune mais si cela est utopique) pour réussir sa mission dans un contexte post insurrectionnel.

    Même devenu membre du BPN du MPP, le PM ne doit pas oublié qu’il ne connait pas le pays, qu’il n’a pas jamais participé à l’insurrection et qu’en conséquence, il n’a pas à rentrer dans certains détails qui ne "regardent" pas du tout. A cette allure, je crains qu’il ne passe à côté de sa mission parce qu’il ne pas oublié son "absence" au pays durant les évènements a joué en sa faveur.

    C’est pourquoi, il devrait se consacrer à sa mission et rien d’autres. Pour les déclarations d’intrigues et autres dont nos hommes sont champions. Il y a plein de gens du MPP pour ça. Tout le monde sait aujourd’hui que ça ne va pas mais on espère que les choses iront mieux d’ici là, notamment avec les efforts qui sont faits par le Gouvernement dont il est le chef.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 09:42, par LY
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Un conseil d’ami à RMCK :
    Il est urgent d’effectuer un remaniement ministériel en profondeur !
    - Changer rapidement de 1er Ministre ;Je propose Rosine Coulibaly/Sory en lieu et place ; au moins elle c’est une femme d’action qui n’a pas peur de prendre les coups et de mouiller le maillot et qui s’est parler ;
    - Changer rapidement le Ministre de la défense et le Ministre de l’intérieur : Urgent ! Urgent !
    - Pour les autres ministères ne conservez que ceux qui mouille le maillot.
    Plus de nominations de copains et coquins s’il vous plait !

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 11:11, par Yamkoul
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Voilà un parti d’ opposition médiocre, qui marche à reculons au pays des hommes intègres, et qui cherche à occuper le Fauteuil Présidentiel un jour. Critiquer, c’est bien mais, reconnaissons que certaines actions du Gouvernement du Président Roch KABORE sont à saluer. L’on ne peut pas se permettre de tout peindre en noir. Ce n’est pas possible. Ceux qui sont dans les critiques intempestives, c’est pas sûr que dans le futur ils feront mieux que le pouvoir actuel. J’encourage le gouvernement à aller de l’avant.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 12:27, par Juste
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Sauf mauvaise lecture, je ne pense pas que le PM a cité l’UPC dans son intervention. Je ne suis ni UPC ni MPP mais l’alliance contre nature de l’UPC avec le CDP me pose problème. Est ce que les responsables de l’UPC peuvent jurer la main sur le coeur que des militants du CDP ne vont pas à Abidjan pour rencontrer leur mentor avec éventuellement dans leur sac de voyage retour des instructions ? On veut croire à la bonne foi de l’UPC mais le constat est que vous combattez aujourd’hui le MPP avec le CDP à vos côtés. Qu’on le veuille ou pas vous ne pouvez pas contrôler les moyens que d’autres partis au sein du CFOP utilisent dans ce combat. Souffrez que par moment on vous suspecte d’accointance ou d’intelligence avec des partis qui veulent déstabiliser le pays. C’est pas plus compliqué que ça. Hier on a chassé un parti au pouvoir et aujourd’hui on coalise avec ce parti pour torpiller un autre au pouvoir parce qu’on est battu aux élections ; vous ne pourrez convaincre personne que la "paix" que nous vivons aujourd’hui vous arrange vous et le CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 13:01, par Ka
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    ‘’’A’’’Madjer et Par nope : Ce qui fait la richesse du forum de Lefaso.net, c’est le point de tout en chacun qui ne correspond à l’autre. Le web en générale est un immense défouloir ou chacun peut venir pondre ce qu’il veut sans analyser profondément ce que l’autre veut dire réellement. Pour vous dire que je suis au Burkina, et j’ai vu naître tous les réseaux sociaux d’information de notre pays, ou je fais partie des internautes de la première heure : J’ai affronté avec mes critiques fondées des internautes de bonne et mauvaise foi dans d’autres sites comme Lebanco.net pendant la crise Ivoirienne, et après avant l’insurrection au Burkina, les internautes de tous bord : Pour vous dire entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, on trouve de tout sur Lefaso.net comme vous qui, sans analyser ma critique fondées qui généralise des partis politiques qui prennent le rôle de l’opposition pour se venger.

    Avec les sorties de ces partis politique pour s’acharner sur un pauvre premier ministre utiliser par un pouvoir qui patine, le mieux pour moi, est que ces partis politiques qui font partie de l’opposition parle au nom de l’opposition, et dire aux décideurs du jour, ‘’’que ça suffit.’’’

    KABA ne peut se permettre de sortir insulter l’opposition, ou les exilés qui sont en Côte d’Ivoire sans un mot d’ordre de son patron. Ayant connu tous les couloirs du pouvoir de notre pays, je peux encore confirmer que KABA n’est qu’un pignon, et que les partis politiques qui sortent aveuglement pour cracher sur lui perdent leurs temps.

    Et pour Ka, avec toutes ces sorties, qu’il soit un parti politique comme la NAFA, l’UPC, ou des avocats venus des planètes des ovnis qui ont reçus des miettes pour donner au peuple des leçons a berner, la seule leçon à retenir, c’est que dans notre pays bien aimé, ‘’’’’Il y a des gens irresponsables qui souhaitent, ou préparent une nouvelle insurrection. Mais ces gens doivent comprendre que les enjeux sont devenus tels que ceux qui ont lourdement investi pour l’alternance politique, même donné leur vie, ne se laisseront pas faire. Et pour éviter cela, il est impératif, que ces partis politiques avec des responsables revanchards se casent et laisse parler à leur place une opposition forte qui est l’avocat du peuple pour rectifier les imparfaits d’un régime qui patine.’’’’

    Je ne soutiens pas ce premier ministre utiliser par son patron, loin de là : Mais qu’il soit premier ministre qui sort pour accuser les exilés et insulter l’opposition, qu’il soit un parti politique avec des responsables revanchards qui sort individuellement profiter la situation, pour moi, quand on est pour un Burkina en paix, où chaque pouvoir exerce sans interférence de l’un sur l’autre, on s’abstient, et non sortir avec arrogance dans un style inutilement pompeux, pour tenter d’interférer ainsi d’une manière caractérisée et caricaturale sur un pouvoir qui patine, mais fait son mieux pour enraciner l’alternance politique voulu par une jeunesse saine. Je voudrai que vous sachiez que dans mes critiques fondées sur des argumentations solides, je les fais avec ma philosophie, alors ne m’en voulez pas, malgré tout, beaucoup d’intellectuels me comprennent. Je vous remercie de me lire.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 13:20, par bloss
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    UPC a oublié aussi que zephirin diabre a été membre du CDP et ministre des finances de blaiso ou vous etes amnesiques ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 18:39, par Le Fair play citizen
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    Vraiment, pauvre de nous.....!!!!!?????
    Quand allons nous comprendre que la construction d’une nation c’est la somme des efforts et contributions utiles, la somme des forces de propositions pour regarder dans la même direction.
    Perdre de l’énergie dans la critique ne sert à rien. Les blancs nous ont imposé ce mode de gouvernance qu’est la démocratie, la pluralité d’expression sachant bien que nous allions mal l’interpréter et rester à nous insulter.
    Voilà le Rwanda, déchiré par des années de guerre et qui a compris que la qualité de l’expression démocratique est loin du développement ! Tout le monde l’a fermé et ce pays est le seul à atteindre les 08 objectifs des OMD !!
    Travaillons à bien penser !! mettons nous au travail dans l’union et la mutualisation des forces et idées au lieu de s’insulter. Wake up Burkina, on perd du temps. le blanc vous flatte avec le débat démocratique. Il faut travailler travailler en union, en proposant des actions concrètes et en s’accordant sur les stratégies concertées. Il y va de notre développement !
    bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 18:48, par Ka
    En réponse à : « Décidément, Paul Kaba Thiéba ne connait pas le Burkina Faso », s’indigne l’UPC

    RAWA : merci de nous lire. Voilà plus de 10 ans que Kôrô Yamyélé et moi sont sur la toile avec nos critiques fondées. Et a chaque fois je dis a des internautes comme toi que ‘’’toutes critiques stériles sans proposition de solution meilleure ne doivent pas être écoutées.’’’

    Que connais-tu de Ka ou de Kôrô ? Que des internautes comme tous les internautes sur le Web pour contribuer et améliorer les débats. Dire que je connais les couloirs du pouvoir Burkinabé, c’est que plus de 40 ans avant de mérité un retraite, j’ai tout donné pour mon pays. S’attaquer inutilement a nos critiques, nul ne t’oblige à perdre ton temps de nous lire, car nos critiques fondées sur des argumentations solides de nos vécus qui se situent au-dessus de ton niveau intellectuel manifestement trop bas.

    Avant de nous insulter, songe d’abord à déborder le web comme Kôrô Yamyél et Ka avec nos critiques conceptuellement structurés pour éclairer le peuple Burkinabé, dont nous le faisons avec une bonne foi depuis plus de dix ans, au lieu de t’abriter derrière nos critiques fondées pour perdre ton temps à déverser des tombereaux d’injures.

    Je te lis souvent, et ce que je te demande en tant qu’un internaute de bonne foi, ‘’’c’est de faire un effort de civilité et de respect d’abord envers ta propre personne et envers celle d’autrui,’’’ en analysant profondément les critiques fondées des internautes de bonne foi, avant de vomir tes attaques gratuites et aux injures : Cela est fort regrettable et n’aide nullement à assainir les mœurs et à élever le niveau du débat politique dont le Burkina a besoin pour aider ses décideurs de faire avancer le pays que nous aimons tous. La seule chose de ne plus nous demandé a Kôrô et Ka de se regarder devant la glace, ‘’’’c’est de ne plus nous lire point barre.’’’’

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés