Musique : Huguo Boss rappe sa « vie »

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • dimanche 3 décembre 2017 à 04h00min

L’artiste musicien Huguo Boss a présenté à la presse burkinabè son tout premier opus baptisé « Ma vie ». C’était ce samedi 2 décembre 2017 à Ouagadougou sous le parrainage artistique du rappeur Smarty, esthète de la rime.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Musique : Huguo Boss rappe sa « vie »

C’est officiel ! Le jeune rappeur burkinabè Huguo Boss vient de faire son entrée dans la sphère musicale, inspiration Hip-Hop. Membre du groupe Last Kings 226 (Derniers rois du 226) avec qui il continue de « déchainer » les foules, l’artiste évolue également en mode solo. Et à 20 ans seulement, il vient de sortir son nouveau bébé baptisé « Ma vie ». Un album de dix titres concoctés par le label Boss Life Production. Placée sous le haut-parrainage d’Ahmed Diallo, PDG de l’Institut africain de Management, et de Princess Bah, la dédicace de l’opus a eu lieu, samedi dernier à Ouagadougou, en présence des proches de l’artiste.

Ne pas tourner le dos aux enfants de la rue

JPEG - 120.2 ko
L’IAM a servi de cadre à la dédicace de l’album

A tous ceux qui viennent de loin, qui triment pour gagner leur pain quotidien, qui rêvent d’avoir une vie de boss, qui ont déjà eu le cœur brisé ou qui veulent voir la magie s’opérer, « Ma vie » est sans doute l’album qu’ils attendaient. Même si son regard était enjoué à cette dédicace, Huguo Boss dit ne pas oublier les difficultés qu’il a rencontrées, communs à tout novice, pour sortir cet album qu’il dédie à sa mère. Et puisque sa vie artistique n’a pas toujours été rose, Huguo Boss débute son œuvre par un clin d’œil aux « enfants de la rue » et aux autorités pour qu’elles apportent ne tournent pas le dos à ces parias de la société.

Toujours membre des Last Kings 226

JPEG - 90.3 ko
L’artiste et son parrain artistique

Huguo Boss a une histoire. Bercé depuis sa tendre enfance par des grosses pointures du Hip-Hop, telles que Smarty (à l’époque membre du groupe Yeleen), Kerry James et Booba, il crée avec d’autres amis le groupe Last Kings 226. Un premier single « Tu dis Koi ? » en 2015, un deuxième morceau « Leçon de vie » et un troisième « Déchainé » en 2016, et voici le groupe sous les feux de la rampe notamment sur les réseaux sociaux. Convaincu de son talent précoce, il décide de cavaler seul mais avec le soutien de ses proches et surtout des Last Kings 226 dont il est toujours membre.

Apporter la « magie » au rap burkinabè

Huguo Boss veut apporter sa touche personnelle, de la « magie » au rap burkinabè qu’il trouve en désuétude. « J’ai longtemps observé le rap burkinabè et j’ai remarqué la plupart des rappeurs réalisent des clips qui ne sont pas à la hauteur des clips sollicités sur le plan international. Je veux m’investir à fond dans ce que je fais pour réaliser des clips de qualité qui seront appréciés ici et ailleurs », a-t-il laissé entendre.
Bosser pour devenir un boss

« Tu as tout l’avenir devant toi. Ce n’est qu’en t’amusant que tu crées le mieux. Ne te donnes pas de limites. Vis selon ton âge, crée selon ton époque, avance avec les technologies présentes et je pense que tu iras loin », pense le lauréat du Prix Découvertes RFI en 2013. A en croire Smarty, le rap burkinabè renaitra parce que des rappeurs de la trempe de Huguo Boss lui insuffleront un autre souffle et feront ce que les jeunes attendront d’eux. « Bosses pour aller loin car demain tu es appelé à être le boss de ta propre entreprise que tu es entrain de commencer maintenant », a conseillé Smarty au nouveau venu.

Le grand coup du P-DG d’IAM

JPEG - 97.7 ko
Le PDG d’IAM, Ahmed Diallo, représenté, s’est offert un CD dédicacé acheté à 300 000 F CFA

« Vous êtes sur le droit chemin », foi du représentant du PDG de l’Institut africain de Management, Ahmed Diallo. Selon lui « on ne peut être un bon artiste si on n’est un bon intellectuel » et il reste convaincu que grâce aux talents que regorge l’institut, il sera développé très un programme sur le management de la musique. Pour la grosse surprise de la soirée, Ahmed Diallo, à travers son représentant, s’est offert un CD dédicacé au prix de 300 000 F CFA.

« Ma vie » est disponible dans les bacs à disques au prix de 3000 F CFA. Pour sa stratégie de communication, Huguo Boss compte miser sur les réseaux sociaux où sa côte de popularité est en hausse et solliciter le soutien de plusieurs personnalités du showbiz. Dès la semaine prochaine, l’artiste compte entamer une petite tournée dans la capitale burkinabè avant de s’envoler pour le Ghana où il participera au festival RAP HOLIC.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés