Protection des données personnelles : Élèves et administrateurs publics de la ville de Banfora à l’école de la CIL

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • vendredi 1er décembre 2017 à 14h00min

La Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) a initié les mercredi 29 et jeudi 30 novembre 2017 dans la région des Cascades, une campagne d’éducation au numérique au profit des élèves des lycées et collèges, mais aussi au profit des administrateurs de la ville de Banfora. Cette campagne avait pour objectif de former et d’informer ces participants des effets de l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sur leur vie privée.

Protection des données personnelles : Élèves et administrateurs publics de la ville de Banfora à l’école de la CIL

La protection des données personnelles est un enjeu d’actualité avec la vulgarisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans le quotidien des Burkinabè et dans les différentes administrations.

En effet, ces dernières décennies, le domaine des TIC a connu un progrès fulgurant, en particulier l’internet et la téléphonie mobile. Et cela a eu pour corolaire une utilisation inappropriée de ces technologies qui pose des problèmes relatifs à la vie privée des utilisateurs de ces technologies, notamment les jeunes, les élèves et les étudiants. Le problème se pose également au niveau des agents des différentes administrations publiques et privées dans notre pays.

Le commissaire de la CIL, Aouba Mamadi

C’est pourquoi, la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL), autorité nationale chargée de faire appliquer la loi portant protection des données à caractère personnel au Burkina Faso, a initié cette campagne d’éducation au numérique dans les Cascades au profit des utilisateurs de ces outils, les 29 et 30 novembre 2017 dans la ville de Banfora.

Les élèves de la ville de Banfora outillés sur les enjeux des TIC

Zongo Raïssa, remercie les organisateurs pour cette initiative

A l’instar de certaines villes du Burkina Faso, la CIL s’est entretenue dans l’après midi du mercredi 29 novembre avec les élèves des lycées et collèges de la ville de Banfora, sortis nombreux pour la circonstance.

Cette campagne de sensibilisation sur le numérique visait ainsi à informer et former les scolaires sur les enjeux de la protection des données personnelles et de la vie privée. L’information et la formation ont été axées d’abord sur la loi 010-2004/AN du 20 avril 2014, portant protection des données à caractère personnel. Ensuite, elles ont concerné les missions et attributions de la commission de l’informatique et des libertés. Elles ont concerné aussi les bonnes pratiques et les pièges à éviter sur internet, les réseaux sociaux et pour un usage responsable et sain du téléphone portable.

Les administrateurs participent à la deuxième journée de la campagne de sensibilisation de la CIL

Selon le Colonel major à la retraite Mamadi Aouba, commissaire à la CIL, ceux qui utilisent beaucoup plus ces outils sont en majorité les jeunes. « C’est pourquoi nous avons trouvé nécessaire d’attirer leur attention sur les risques liés à l’usage de ces outils. Nous allons leur donner les conseils pratiques pour une meilleure utilisation de ces outils afin de préserver leur vie privée car l’univers de l’internet est éternel », a-t-il lancé.

Cependant, il estime que si ces jeunes sont mieux informés, ils seront mieux sensibilisés, mieux outillés pour ne pas commettre les mêmes risques.

Cette première rencontre de la CIL dans les Cascades était orientée essentiellement vers les élèves des lycées et collèges, les enseignants et les responsables d’établissements scolaires.

Projection de films de sensibilisation, présentation d’internet, les réseaux sociaux, le téléphone portable, les conseils pratiques, suivi des jeux (questions-réponses avec récompense en gadgets), ont constitué les moments forts de cette soirée.
Cette initiative a été bien appréciée du monde scolaire. Ces élèves n’ont pas manqué d’exprimer leurs sentiments de joie et de satisfaction.

Les participants composés essentiellement des élèves

Zongo Raïssa, élève en classe de terminale à l’école Sainte Thérèse de Banfora a ainsi souligné l’intérêt de cette rencontre avec la CIL.
« J’ai appris ce soir que l’internet nous favorise beaucoup de choses positivement et négativement. Positivement, car nous pouvons mener des recherches dans le cadre de nos études, découvrir de nouvelles cultures et faire de nouvelles rencontres. Et du côté négatif, nous avons appris que nous pouvons faire la prison à cause de ce que nous même nous avons publié sur l’internet », a dit cette dernière tout en remerciant les organisateurs pour cette « belle initiative ».

Les cadres de l’administration publique outillés sur la loi 010-2004/AN du 20 avril 2014

Le séminaire de sensibilisation des cadres de la région des cascades sur « la protection des données personnelles et de la vie privée à l’ère du numérique dans l’administration publique » qui s’est tenue le jeudi 30 novembre, visait à permettre plus particulièrement aux responsables administratifs de la région des Cascades de s’informer et d’échanger sur la loi numéro 010-2004/AN du 20 avril 2004 portant protection des données à caractère personnel au Burkina Faso ; sur la commission de l’informatique et des libertés, ses missions et ses pouvoirs (contrôles, sanctions, etc.) ; sur la cybercriminalité, sécurité des systèmes d’information et enjeux liés à la protection des données personnelles des agents et des usagers du service public et leur comptabilité avec le respect de la vie privée. Cette rencontre a également porté sur l’internet, les réseaux sociaux et leur impact sur la vie privée des personnes et son mode d’emploi.
Il a réuni à cet effet une cinquantaine d’agents résidant dans le chef-lieu de la région des Cascades.

Facteurs d’amélioration de la qualité d’exécution du service public, le recours aux technologies de l’information et de la communication dans l’administration publique présente d’énormes bénéfices pour la société.

Toutefois, l’exploitation croissante de ces TIC pans de l’administration publique entraine des risques nouveaux relatifs à la protection de la vie privée et plus particulièrement au traitement des données relatives aux citoyens et aux agents relevant de la circonscription des autorités décentralisées et déconcentrées. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés