Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

Communiqué • vendredi 1er décembre 2017 à 05h30min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 30 novembre 2017, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Paul Kaba THIEBA, Premier ministre, Chef du gouvernement. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, et autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE DEUX (02) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

-  un rapport relatif à la situation d’exécution du budget et de la gestion de la trésorerie de l’Etat, exercice 2017 au 30 septembre 2017.

A cette date, le niveau de mobilisation des ressources de l’Etat s’établit à 1 097,72 milliards de FCFA pour les prévisions corrigées de 1 804,08 milliards de FCFA, soit un niveau de réalisation de 60,85%.

L’exécution des dépenses s’élève à 1 481,05 milliards de FCFA pour une dotation corrigée annuelle, base crédits de paiement, de 2 455,19 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 60,32%.

L’analyse des principaux soldes, au 30 septembre 2017, fait ressortir un solde budgétaire global déficitaire de 383,32 milliards FCFA.

Le Conseil a instruit les ministres de prendre les dispositions idoines pour une meilleure exécution du budget en cours.

I.1.2. Pour le compte du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale :

-  un décret relatif à l’adoption de la Stratégie nationale de promotion de la bonne gouvernance 2018-2027 et son plan d’actions 2018-2020.

Cette Stratégie vise à créer les conditions favorables à l’expression du droit, à promouvoir la transparence et la responsabilité, à renforcer la participation et l’équité, à lutter contre la corruption et à promouvoir une culture d’efficacité et d’efficience dans la gestion des affaires publiques.

I.2. AU TITRE DU DEVELOPPEMENT DU CAPITAL HUMAIN, LE CONSEIL A ADOPTE

un rapport relatif aux résultats de la sélection de partenaires pour la réalisation de huit (08) centrales solaires photovoltaïques dans sept (07) régions du Burkina Faso en Build Own Operate and Transfert (BOOT) Pour le compte du ministère de l’Energie.
Il s’agit de la région de la Boucle du Mouhoun (Dédougou, 15 MWc), des Cascades (Banfora, 10 MWc), du Centre (Ouagadougou, 20 MWc et 10 MWc), de l’Est (Fada N’Gourma, 10 MWc), des Hauts-Bassins (Orodara, 10 MWc), du Nord (Ouahigouya, 10 MWc) et du Sahel (Dori, 15 MWc).

Le Conseil a marqué son accord pour la poursuite des négociations en vue de la conclusion des contrats en Partenariat Public Privé (PPP) et en contrat d’achat d’électricité par la procédure d’entente directe, avec les entreprises qualifiées.

II. COMMUNICATION ORALE

II.1. Le ministre des Infrastructures a fait au Conseil une communication relative à l’approbation par le Conseil d’administration du groupe de la Banque africaine de développement, du Projet de renforcement et de bitumage de la route Gounghin – Fada N’Gourma – Piega – Frontière du Niger. Cette route longue de 218 Kilomètres sera exécutée en trois (03) lots :

-  Lot 1 : Gounghin - sortie Fada N’Gourma ;
-  Lot 2 : sortie Fada N’Gourma - Matiakoali ;
-  Lot 3 : Matiakoali - Frontière Niger.

D’importants travaux connexes sont prévus :

-  36 forages ;
-  18 000 mètres de mur de clôture ;
-  9 000 m2 de parking ;
-  30 Km de pistes rurales ;
-  3,9 Km de voiries en pavé ;
-  Equipement en matériel de production et de transformation au profit de 50 groupements féminins ;

-  Construction et équipement d’une station de pesage.

Le montant total du financement de cent vingt-six milliards (126 000 000 000) FCFA est assuré par la Banque africaine de développement (BAD), la Coopération japonaise (JICA), l’Union européenne (UE), la Commission de l’UEMOA et l’Etat Burkinabè.
La procédure de sélection des entreprises débutera dès la première semaine du mois de décembre 2017.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 novembre 2017 à 18:28, par Anachi
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    C’est une Bonne Nouvelle de mesures que le conseil de ministre vient de mettre en vigueur. Je prie Dieu que sa ce réalise. Suis fière ce jeudi

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 19:04, par BAMBA
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    Je suis un peu confus vu le contenu du titre "Développement du capital humain".

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 19:17, par Juste
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    Les gens ne vous font pas de cadeau dans les critiques mais il faut reconnaitre que ça travaille quand même. Le désenclavement se vit au quotidien à travers les différentes réalisations par ci par là ; maintenez seulement le cap pour ne pas donner raison à vos détracteurs et surtout donner à ce peuple qui souffre dans les campagnes les commodités pour un mieux être.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 19:18, par le citoyen lamda
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    Courage au Rocco et son gov pour les projects installation d centrales solaire ds les differentes regions. Accentuer aussi vos efforts ds lamenagements de Samendeni pour nos braves producteurs. Courage a vous

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 19:53, par welore
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    Peut etre qu’il y aura une nouvelle definition. Il semblerait que nous doivons bosser dur

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 20:34, par ouedraogo yamwekré
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    Bonsoir
    je suis méconteent ; la direction régionale de la santé du centre est souffre :
    - Le MCD de Ouargaye a été chassée par la population depuis 1 an ; toujours pas de MCD ;
    - Rien ne vas au district sanitaire de Pouytenga : pas de rapport de la part des CSPS depuis 6 mois ; pas de TLHO ; et les 4 campagnes CPS n’ont pas été orgaanisées :
    la direction ne dit rien ; le SG ne dit rien ; les conseillers tecchniques ne disent rien ;
    Rien ne v au Centre :
    C’est honteux
    Les indicateurs sont tombés

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 21:08, par Madi
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    La Route De Fada Goudroné Quoi...! Jadore Je Vous Jure.Bientôt La Fin De Calvaire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 21:14, par Loukman kondombo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    Je vois que les choses bougent de mieux en mieux mais continue d’espérer encore plus,surtout le ministère de l’habitat est plus attendu pour la levée de la suspension des lotissement afin de nous permettre d’être enfin chez soi, allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 21:17, par Le digne
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    Dites moi le ministre de l’éducation somnole où il dort ??? Il ne réagit pas par rapport la grève dans son secteur ? Cest une situation qui va nous surprendre tous si l’état reste sourd et muet. Pour avoir pris l’initiative seul de satisfaire la plateforme des magistrats sans concerter son gouvernement roch n’a qu’à rebeloter rapidement pour qu’on trouve une issue rapide dans ce secteur.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 23:54, par PAIS
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    Et le Ministre de la Santé avec son Institut National de Santé Publique (INSP). Depuis qu’il est devenu Ministre le dossier sont il était le principal porteur dors dans les tiroirs. Était ce juste une ambition personnelle ou une réelle vision stratégique de Fédérer les Centres de Recherche du Ministère de la Santé pour mieux optimiser les compétences et les plateaux techniques ? Et résoudre une fois bonne fois l’éternel problème de la carrière de centaines de chercheurs bloquées parce que n’appartenant pas au Ministere de la recherche scientifique. Deux poids deux mesures. L’erreur de nos dirigeants c’est de rien faire quand tout est calme et de commencer à courir quand ça chauffe. Attention Monsieur le Ministre ca va commencer à gronder et vous êtes prévenu. A bon entendeur, Salut

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2017 à 12:52, par Jerkilo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    CR/CM : "I.1.2. Pour le compte du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale :
    -  un décret relatif à l’adoption de la Stratégie nationale de promotion de la bonne gouvernance 2018-2027 et son plan d’actions 2018-2020."

    Les textes ne vont pas changer des habitudes acquises depuis longtemps, d’autant plus qu’on a l’impression que l’impunité perdure. Combien d’actes d’irrégularités de gestion, de détournement et autres ont été sanctionnés ? Tout est organisé pour piller les caisses de l’Etat : des frais d’atelier ou de séminaires de 400 à jours perçus dans l’année sans ordre de remboursement, des surfacturations et autres actes de corruption.
    Les dossiers sont pleins à l’ASCELC et dans les inspections techniques des ministères et institutions.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2017 à 15:51, par Maham
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    Comme quoi, certains risquent de n’avoir plus d’arguments.
    Le meme travail herculee en infrastructures de transport est en cours dans la capitale economique.
    Et c’est pour notre bonheur a tous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2017 à 16:08, par KIRIKOU
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 novembre 2017

    En tant que citoyen qui s’est réjouit de la décision du conseil des ministres du 25 Septembre 2017 pour la réhabilitation de certaines de routes nationales ,ma déception est grande aujourd’hui de constater que l’entreprise bénéficiaire de la route Yako Koudougou ou Koudougou Yako ne se signale pas plus de 2 mois après cette attribution étant donné que le délai d’exécution est pour 8 mois.Je ne sais pas pour ce qui est des autres entreprises sur les autres routes mais pour ce qui est la route m’intéresse actuellement elle est toujours presque impraticable aussi bien pour les automobilistes que les motocyclistes.
    Aussi si l’agrandissement du pont de Ninion ou de Kordié c’est selon n’est pas prévu , alors commencez à préparer un avenant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés