Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Energies renouvelables : La plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’Ouest inaugurée à Zagtouli au Burkina Faso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • jeudi 30 novembre 2017 à 05h30min
Energies renouvelables : La plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’Ouest inaugurée à Zagtouli au Burkina Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, et son homologue français, Emmanuel Macron ont inauguré, ce mardi 29 novembre 2017, la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli d’une capacité de 33 Mégawatt-crête (MWc), situé à la sortie ouest de Ouagadougou. La cérémonie est servie de rampe au lancement du plan solaire 2025 dénommé « Yeleen ».

C’est la plus grande centrale solaire photovoltaïque d’Afrique de l’Ouest et elle est le fruit d’un partenariat tripartite entre l’Etat burkinabè, l’Union européenne (UE) et la France à travers l’Agence française de développement (AFD). Et pour le dernier jour de sa visite en territoire burkinabè, le président français, Emmanuel Macron était aux côtés de son homologue, Roch Kaboré, pour l’inauguration de l’ouvrage qui a coûté 47 500 000 euros.

Pour une souveraineté énergétique

Pour le directeur général de la Société nationale burkinabè d’électricité, François de Sales Ouédraogo, la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli est un pas vers la réduction de la dépendance énergétique du Burkina Faso. « En effet, a-t-il rappelé, au Faso nous n’avons ni pétrole ni gaz ni charbon. Fort heureusement, le soleil brille pour tout le monde ». Dans sa présentation, il a indiqué que la centrale comprend 129 600 panneaux photovoltaïques de 260 Watt-crête.

Elle a été construite par un groupement d’entreprises conduit par CEGELEC SA sur une superficie de 60 hectares grâce au financement de l’Etat burkinabè, l’UE (sous forme de don soit 25 millions d’euros) et l’AFD à travers un prêt de 22,5 millions d’euros à l’Etat rétrocédé à la SONABEL sous forme de don. Pour permettre l’évacuation de l’énergie produite par la centrale, l’expertise de l’entreprise CONCO a été nécessaire à la réalisation de travaux complémentaires, le renforcement des postes transformateurs de Zagtouli et de la centrale Ouaga 2. Quant à l’entreprise TYPSA/BEM assistée par la SONABEL, elle a supervisé et coordonné la réalisation du projet.

Dimension économique, sociale et climatique

3 Emmanuel Macron, président de la république française a salué une étape franchie sur un chemin plus ambitieux

« Je dois vous confier M. le président (Roch Kaboré, ndlr) une forme de jalousie quand j’entends qu’il vous a fallu une année pour parachever ce projet. Ce qui est impossible en France. Cela prendrait beaucoup plus de temps », a indiqué le président Emmanuel Macron pour qui l’achèvement de ce projet est « une étape réussie sur un chemin plus ambitieux ». A l’en croire, la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli illustre l’exemplarité du Burkina Faso à quatre titres.

Tout d’abord, s’inscrivant dans la même lancée que le DG de la SONABEL, le président français a indiqué que la centrale de Zagtouli est un pas important vers le développement économique car le projet apportera de l’énergie régulière à des tarifs « très avantageux » à la population et aux entreprises.

Ensuite pour Macron, Zagtouli a été réalisé dans les meilleurs standards internationaux grâce à l’expertise européenne et burkinabè. « Les panneaux photovoltaïques, a-t-il souligné, sont allemands, les structures et les onduleurs sont espagnols, les câbles ont été confectionnés en France, et certains équipements électriques sont portugais ».

Signature du livre d’or par les deux chefs d’Etat

En outre, Zagtouli renferme une dimension climat et pour le président français, ce projet démontre qu’au sahel, il est possible de concilier efficacité économique et lutte contre les changements climatiques. Et il s’est réjoui de savoir que la centrale permettra d’économiser 26 000 tonnes de CO2 par an. « Vous démontrez que l’innovation au service de la transition énergétique est le meilleur moyen de restaurer votre souveraineté énergétique », a-t-il signifié.

Enfin Zagtouli « s’inscrit dans une logique de déploiement de l’énergie vers les populations rurales en particulier au nord du pays. Il s’agit d’un élément concret pour lutter contre tous les obscurantismes parce que quand un foyer, une entreprise n’est pas connectée à une énergie propre, peu chère, à l’électricité de qualité qui peut lui permettre de s’éclairer, on est la proie de tous les extrêmes, des messages de régression ».

« Yeleen » pour illuminer le pays

Profitant de l’inauguration de la centrale de Zagtouli, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a annoncé le lancement du plan solaire 2025 dénommée « Yeleen » qui signifie lumière. Ce plan, à l’en croire, va permettre d’installer courant 2018, une centrale solaire de 40 MW à Ouagadougou, 10 MW au total dans trois villes, d’électrifier 700 nouveaux villages. « Mon souhait le plus ardent est de pouvoir contribuer avec vous à l’éclosion et au renforcement des relations franco-africaines et franco-burkinabè décomplexées, mieux assumées et porteuses de paix et de prospérité », a souhaité e président Kaboré en s’adressant à son homologue français qui l’a assuré de l’engagement de la France et de l’Europe a soutenir ce plan solaire.
La cérémonie d’inauguration a pris fin par la signature du livre d’or, dernier acte du président Macron avant son départ pour la Côte-d’Ivoire pour le sommet Union africaine/Union européenne.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Messages

  • Bravo aux entreprises et tous ceux qui ont contribué à la réalisation de l’infrastructure.
    Il faut resolument s’engager dans l’exploitation du soleil et en construire encore et encore. Notre souveraineté énergétique et économique en dépendent.

  • Bravo à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce projet. Je ne cède pas à cette voix qui veut je vois des aspects négatifs dans cette réalisation.

  • Chapeau bas à tous les acteurs de ce vaillant projet !
    Voilà par exemple un domaine qui aurait dû intéresser nos chers étudiants lors de leur tête-à-tête avec le Président Macron !
    Le Burkina et l’Afrique auraient peut-être eu dans quelques années, pour le tissus industriel en gestation, des ingénieurs et autres spécialistes du solaires formés en France grâce à des bourses octroyées par le Président Macron lors de sa visite à Ouagadougou !

  • Felicitation au gouvernement Roch pr la realisation de cet important projet qui tient compte de la sauvegarde de l’environnement.Cependant mon souhait c est que l Etat puisse faire en sorte que tous les cimetres de Ouaga et des grandes villes du pays soient eclaires de lampadaires solaire enfin de reduire l’insecurite dans ces zones et donnee une nouvelle dynamique economique a ces quartiers.

    • Éclairer nos ruelles de lampes solaires mais il faut d’abord vaincre l’incivisme. Car le peu qui a été fait dans nos villes et localités est en proie à un pillage et à un vandalisme inexpliqué.

  • Bravo à l’auteur de cet article. Le contenu et le style sont porteurs d’espoirs pour des lendemains meilleurs.
    Encore merci et vive l’énergie solaire au service du mieux être et mieux vivre au Burkina Faso !

  • Les travaux pour la construction de ce central ont commencé quand ? Juste une idée pour voire combien de temps cela à pris et ce qu’on peut espérer pour la suite. Souvent dans ces genres de cérémonie on refait une petite histoire de la chose. Merci !

  • Bonjour
    Toutes mes félicitations à tous les acteurs qui ont permis de faire aboutir ce projet. Toutefois, je souhaite que le journaliste évite de dire que c’est la plus grande centrale de l’Afrique de l’Ouest. Il ne s’agit pas d’une compétition avec l’Afrique de l’Ouest. Cherchons à couvrir nos besoins et à les devancer. C’est cela la gestion dynamique et proactive. Ce n’est pas la taille de la centrale qui est importante selon moi. Tu peux avoir une grosse taille et avoir peu de puissance.
    Bonne fin de semaine à tous

  • Quel est interet de toujours dire la plus grande centrale ? Je pense qu’il faut travailler d’avantage a soulager la population. C’est ce que l’on veut.

  • felicitation au Gouvernement, à tous les pays qui ont contribué à cette belle et gigantesque realisation !
    ça c’est du concret pour notre developpement !
    En avant seulement !!!

    • - Mon ami et frère DAO, c’est un projet de Blaise Compaoré qu’ils ont finalisé après l’avoir chassé. Ils sont venus trouver ce projet à ses débuts ! Eux ils n’rien à leur compteur d’abord.

      Par Kôrô Yamyélé

    • Mais toi Yamyele tu es un inculte, comment tu peux dire que c’est 1 projet de Blaise. Ou mets tu le principe de la continuite de l’etat. Avant Blaise, il y a eu quelqu’un et ainsi de suite. Et le meme Salif y a ete pour quelque chose dans ce projet, si tu ne le sais pas.

    • Oui tu as raison ! c’est un projet de Blaise y compris ces attaques Djihadistes sont aussi de Blaise, sans oublier le penchant au pillage des ressources, l’incivisme le vandalisme, les revendications perlées sont de Blaise qui les a nourri poser avant qu’on le chasse.

  • Chers,
    C’est déjà pas mal. Mais que recherchons nous finalement ?
    Quand on parle de grandeur de la centrale solaire.
    La plus grande en matière d’occupation d’espace (ha) ou la plus grande en matière de capacité MW ?
    La notre a une capacité de 33MW et pour le Ghana elle est de 155MW.
    Laquelle est la plus grande ?

    Merci.

  • Moi c’est en AVRIL que je saurai qu’on a réellement inauguré centrale à Zagtouli... Allons seulement

  • Il y a des ministres qui bossent très dur dans ce gouvernement. de ceux là figure incontestablement le Pr DISSA ministre de l’énergie. j’ai tellement d’admiration pour lui au regard de son dévouement pour ce pays concernant les questions d’énergie. travailler à amener le courant partout où c’est possible grâce à cette solution.

  • enfin un forum de sages dans mon pays félicitations à ceux qui ont pensé et financé ce projet

  • c’est RFI qui a dit que c’est la plus grande centrale solaire d’afrique de l’ouest. pourquoi les gens se fachent pour ca ? ou bien le burkina ne merite pas d’etre devant ? les 155 mw du ghana ; c’est pas du solaire. et l’ethiopie qui a financé son barrage de 4600 mw avec cotisation des ethiopiens ? je reve moi d’un burkina ou les burkinabe vont cotiser de l’argent pour financer des projets gigantesques. je reste sceptique puisque nous au burkina on fait la course pour arracher l’argent qui doit servir à investir.

  • La France n’a pas donné un cadeau. Les 22,5 millions Euros est un PRET qui sera remboursé avec intérêt par le peuple burkinabè.
    Par contre, l’UE à fait un DON de 25 millions d’Euros.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mines : Les nouveaux membres de la Commission consultative du travail renforcent leurs connaissances sur le secteur
Mils d’or 2018 : Karim Namaono remporte le premier prix
Transparence dans l’exploitation de l’or : Namissguima prend connaissance du rapport 2016 de l’ITIE-BF
Exploitation de l’or : À Yalgo, les inquiétudes et incompréhensions du maire
Iamgold Essakane SA : Une décennie « dorée », ça se fête !
3e édition de la SAMAO : Pour faire du secteur minier un moteur de croissance et de développement durable en Afrique
Transparence dans les industries extractives : Matinée de redevabilité à Gogo, dans le Zoundwéogo
Énergie : BioTherm Energy et Canopy aux commandes de deux projets photovoltaïques au Burkina
Transparence dans l’extraction minière : La population de Mogtédo voit désormais clair
Lettre ouverte au ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani : « Nous défendrons notre colline sacrée coûte que coûte »
SAMAO 2018 : À la recherche de stratégies pour faire du secteur minier un moteur de croissance
Insécurité : Un car de la SEMAFO tombe dans un braquage sur la route de Bobo-Dioulasso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés