Education : Les enseignants des Hauts Bassins en grève de 96h

LEFASO.NET | Haoua Touré • mardi 28 novembre 2017 à 01h28min

A l’instar des autres localités, les enseignants des Hauts-Bassins sont en grève pour 4 jours à compter de lundi 27 au jeudi 30 Novembre 2017. La coordination nationale des syndicats de l’éducation a convoqué un rassemblement à la bourse du Travail dans la matinée du lundi pour inciter les enseignants à maintenir la pression en restant unis.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Education : Les enseignants des Hauts Bassins en grève de 96h

Après avoir observé une grève de 48 heures, les 26 et 27 octobre 2017 derniers, les organisations syndicales de l’éducation n’ont toujours pas eu gain de cause avec le gouvernement. Ils estiment que les déclarations des autorités sur leur volonté de faire de l’éducation une priorité nationale doivent se décliner en actes concrets sur le terrain.

Aussi, pour amener le gouvernement à se pencher sérieusement sur les préoccupations majeures du système éducatif, la coordination nationale des syndicats de l’éducation a appelé l’ensemble des travailleurs de l’éducation et de la recherche à observer une grève de 96 heures du lundi 27 au jeudi 30 novembre 2017 pour exiger la satisfaction de leur plateforme minimale de par la mise en œuvre des points suivants dans leur intégralité :

I- Adoption d’un statut valorisant des personnels de l’éducation et de la recherche, cela par la finalisation et l’adoption diligente des travaux du comité technique sur le statut tenu à Koudougou.

II- Amélioration de l’accès à l’éducation par :

- La construction et l’équipement d’infrastructures éducatives adéquates ;
- L’effectivité de la gratuité de l’éducation de base ;
- Le développement de l’éducation préscolaire.

III- Amélioration des conditions de travail pour une efficacité du système éducatif par :
- L’allocation d’au moins 30% du budget national au secteur de l’éducation avec une dotation conséquente de toutes les structures éducatives de tous les ordres en moyens de fonctionnement efficaces ;

- L’octroi d’un trousseau pédagogique à tous les enseignants à chaque début de rentrée ;
- La prise de mesures nécessaires pour une application efficiente du système LMD ;
- La reconnaissance des prérogatives et l’allocation de moyens conséquents aux encadreurs pédagogiques de tous les ordres d’enseignement pour l’exécution de leurs missions ;
- Le respect des effectifs dans les classes en tenant compte des normes internationales ;

- La prise en charge effective des maladies professionnelles et accidents de travail ;
- L’amélioration des conditions de vie et d’études des élèves et étudiants (octroi de bourses, cantines scolaires, construction d’internats, etc.) ;
- La tenue effective du conseil de discipline, la poursuite et la sanction des responsables de structures administratives coupables de mauvaise gestion administrative et financière ;

- Le renforcement effectif des capacités du personnel de l’éducation de tous les ordres à travers un plan cohérent de formation ;
- Le respect des franchises scolaires et universitaires ;
IV- Revalorisation de la fonction enseignante par :
- La relecture de l’organigramme du MENA dans le but de l’autonomisation de chaque niveau de l’éducation ;

L’amélioration de l’indemnité spéciale de logement pour les personnels et son octroi d’office ;
Le contrôle des établissements privés relativement au respect des cahiers de charges et aux frais de scolarité ;
- L’application effective de la convention collective de l’enseignement privé laïc signée entre les organisations syndicales et l’UNEPEL et son extension aux autres types d’enseignement privé ;

- La gestion diligente et efficace des dossiers de carrière des personnels de l’éducation et de la recherche ;
- La réhabilitation du secteur de l’éducation non formelle et de l’alphabétisation ;
- La correction des incohérences des iniquités constatées à travers le reversement des agents publics de l’Etat en lien avec la Loi 081 ;
- La reconstitution de carrière des personnels des ex. garderies populaires
- La valorisation, l’harmonisation et l’octroi de l’indemnité spécifique à tous les personnels de l’éducation et de la recherche.

Kalfa Ouattara, membre de la coordination régionale des syndicats de l’éducation dans les Hauts-Bassins est catégorique : « c’est un aller sans retour. On ne reculera plus devant qui que soit, nous tenons à la satisfaction totale de notre plateforme minimale et si rien n’est fait nous utiliseront d’autres moyens légaux pour nous faire entendre jusqu’à l’aboutissement de notre plateforme ».

Pour le moment, la grève semble suivie avec une sortie massive des enseignants et la fermeture de quelques établissements scolaires comme le Lycée Municipal Vinama Thiemounou Djibril et le lycée Ouezzin Coulibaly.

Haoua Touré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 novembre 2017 à 11:01, par Kpièrou
    En réponse à : Education : Les enseignants des Hauts Bassins en grève de 96h

    D’accord pour l’amélioration des situations des travailleurs.
    Mais à lire les doléances, on dirait des personnes qui viennent d’autres cieux que lq Burkina. Même si tout le budget qui vient d’être voté était donné à ce seul ministère, il ne suffirait pas à le satisfaire.
    L’élément du cahier de charges "L’octroi d’un trousseau pédagogique à tous les enseignants à chaque rentrée" est un signe de mauvaise gestion du matériel pédagogique, à moins que cela désigne autre chose.
    Si cela était possible, on vous donnait le pouvoir pour l’exercer en une année pour nous sortir des pétrins sans oublier les autres ministères.
    Soyons un peu réalistes.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2017 à 11:29, par Jerkilo
    En réponse à : Education : Les enseignants des Hauts Bassins en grève de 96h

    Le silence du gouvernement m’inquiète. Cela fait un trimestre de perdu sans réaction du pouvoir. Ce n’est pas étonnant, puisque la plupart d’entre eux n’ont pas leurs enfants dans nos pauvres établissements. Le système n’a qu’à s’écrouler, on s’en fout. Est-ce que le gouvernement mesure ce que représente une année d’éducation ou d’école perdue pour un apprenant ? Il faut réagir à temps, M. le président RMCK, sinon vous porterez le poids de l’échec et peut-être de l’avenir brisé de milliers ou de millions d’élèves burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2017 à 15:18, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Education : Les enseignants des Hauts Bassins en grève de 96h

    - Frères et sœurs enseignants, et burkinabè en général, on s’est foutu de nous ! Oui, Emmanuel MACRON a versé notre figure par terre !

    Et ça n’a pas échappé au Kôrô Yamyélé qu’en réponse à l’étudiant en travaux public qui a dit qu’au Burkina on se réfère aux normes françaises en génie civil, le Président Emmanuel Macron ait répondu : ‘’En France le Génie Civil se porte bien et on cherche toujours à améliorer. Pour ce qui est d’ici il appartient à votre président ‘’mota-mota’’ de trouver la solution’’. J’ai bel et bien entendu comme d’autres aussi certainement, qu’il traite RMCK de président ’’mota-mota’’ et avec un brin moqueur ! Ceux qui ont enregistré peuvent re-écouter et témoigner ! Vous voyez ? Il quitte Paris à 6.000 Km pour venir à Ouagadougou traiter notre président de ’’mota-mota’’ !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2017 à 15:52, par DAO
    En réponse à : Education : Les enseignants des Hauts Bassins en grève de 96h

    "au moins 30% du budget national à l’Education et la Recherche" OK il reste au plus 70% !
    - Combien pour cent pour les FDS afin que les enseignants, notamment dans le nord du pays, puissent enseigner les enfants en toute sécurité ?
    - Combien pour cent pour la santé des populations ?
    - Combien pour cent pour l’électrification des villages ?
    - ........
    Lorsque tout le Faso sera ingouvernable tout le monde va se calmer et nous allons nous assoir pour nous regarder !
    Allons y seulement...

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2017 à 19:46, par SOUL
    En réponse à : Education : Les enseignants des Hauts Bassins en grève de 96h

    Compagneros ! soyons directs avec nos dirigeants : nous voulons une augmentation conséquente de nos salaires comme pour les agents des impôts et les magistrats ; nous ne voulons plus qu’une catégorie B gagne plus qu’une catégorie A. Même si les autres points sont satisfaits (ce dont je doute) ça ne marcherait pas, vous êtes combien de catégorie A qui gagnez moins qu’une catétorie C des impôts ? vous tous ! Le président de l’assemblée lui même fait partie de ceux qui bafouent le système éducatif en disant que ses enfants sont obligés d’aller étudier à l’extérieur pcq notre système est mauvais ; mais nos trésors sont aussi mauvais, c’est plein de gens qui détournent et il ne se fait pas payer par l’extérieur. . LA PLUS GANDE HYPOCRISIE DE NOS DIRIGEANTS C’EST DIRE QUE L’EDUCATION LES PREOCCUPE. EN FAIT ILS SONT PREOCCUPES A VIDER IMPUNEMENT LES CAISSES DE L’ETAT ET A COUVRIR DES DOSSIERS POURRIS EN JUSTICE, VOILA POURQUOI LES AGENTS DES IMPOTS ET LES MAGISTRATS ONT ETE SATISFAITS ALORS QU’ILS SONT MOINS GRADES QUE NOUS ET TRAVAILLENT DEUX FOIS MOINS QUE NOUS. VOYEZ DONC LA NATURE DE NOS DIRIGEANTS !!! IL NE NOUS RESTE PLUS QU’UNE CHOSE, DURCIR LA LUTTE ; INFORMER LES PARENTS ET LES ELEVES DES AVANTAGES QUI ONT ETE FAITS AUX AGENTS DES IMPOTS ET DE LA MAGISTRATURE QUI ETAIENT DEJA PLUS REMUNERES QUE LES ENSEIGNANTS ET ON REFUSE MEME D’ECOUTER LES ENSEIGNANTS. VAMOS !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 17:27, par Nina Poukame
      En réponse à : Education : Les enseignants des Hauts Bassins en grève de 96h

      Mon cher ami SOUL, dites-vous que par le jeu des avancements un agent de categorie B qui a 10 ans d’anciennete, peut bel et bien gagner plus qu’un agent de categorie A qui vient de commencer sa carrier a la function publique. Independamment de cela, je pense qu’un agent des douanes ou des eaux et forets de categorie C officiant dans in poste frontalier de doune ou dans une foret classee (agent des eaux et foret) devrait etre mieux remunere qu’un agent de categorie A assis dans une direction nationale ou regionale d’un ministere. Pour moi ce ne devrait pas etre le diplome qui determine le niveau de remuneration, mais les contraintes de la function ou du poste et les risques du metier.
      Dans certains pays, l’ouvrier qualifie gagne mieux qu’un ingenieur.
      Je trouve egalement que vos revendications salariales sont faites au regard de ce que d’autres corporations ont obtenu. Il faut plutot trouver des arguments propres a vos métiers d’enseignants et de chercheurs , et il n’en manqué pas, au lieu de "jalouser" les autres corps comme cela apparait dans votre post.

      Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2017 à 00:32, par Hayi
    En réponse à : Education : Les enseignants des Hauts Bassins en grève de 96h

    Je n’en reviens pas en parcourant cette plate-forme plutôt puérile adressée aux autorités. J’attendais plus du sens de responsabilité dès nos structures syndicales. On concocte une liste interminable de revendications et on exige des solutions immédiates, maintenant et sans délai. Même un enfant de primaire ne se risquerait pas a tel jeu quels que soient les moyens financiers de ses parents. Je pourrais en dire plus mais je m’arrête ici pour l’instant. Nos syndicats doivent faire preuve de plus de responsabilité et de maturité sinon ils finiront banaliser la grève et griller par la même occasion leurs dernières cartes. N’oubliez pas la tragédie de 1983. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Ne poussez pas l’Etat à bout, d’os au mur sinon le réveil pourrait être très dur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés