Vie des partis : Ludovic Thiombiano prend les rênes de l’Union pour le Progrès et le Changement(UPC) section de l’Est

LEFASO.NET | Soumaila Sana • mercredi 22 novembre 2017 à 17h00min

Le parti du Lion a installé le député Dramane Ludovic Thiombiano comme son nouveau correspondant régional de l’Est, le samedi 18 novembre 2017, à Fada N’Gourma. Il remplace ainsi, Julien Kouldjiati.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vie des partis : Ludovic Thiombiano prend les rênes de l’Union pour le Progrès et le Changement(UPC) section de l’Est

En début octobre dernier, treize députés du groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC) ont démissionné pour créer le groupe parlementaire UPC/Renouveau démocratique. Parmi ces 13 députés, quatre (04) sont issus de la région de l’Est. Dans le lot de ces démissionnaires, il y a Julien Koulidjiati qui était le correspondant régional du parti dans la région de l’Est.

Suite à cette crise, il a été remplacé à ce poste par le député Ludovic Thiombiano. C’est le samedi 18 novembre 2017 à Fada N’Gourma au siège du parti qu’a eu lieu l’installation de Ludovic Dramane Thiombiano, comme nouveau correspondant de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) dans la région de l’Est.

Après le port de l’écharpe, le nouveau correspondant régional de l’Est, dans son mot a promis de travailler, de concert avec les différentes sections de base du parti (l’UPC), afin de donner un nouveau souffle.

Présent à cette cérémonie d’installation, le président de l’UPC, Zéphirin Diabré a rassuré les militants et sympathisants sur la capacité de son parti à surmonter « cette épreuve difficile » que son parti a traversé au sein du groupe parlementaire UPC à l’Assemblée nationale.

Quant aux militants du parti dans la région, dans un message, ils ont réaffirmé leur soutien et leur engagement à continuer la mobilisation sur le terrain afin de rehausser le parti dans cette partie du Burkina.

Avant la cérémonie d’installation du nouveau correspondant, la délégation du parti du Lion a rendu une visite de courtoisie au Kupiendiéli, roi de Fada N’Gourma.

Soumaila SANA

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 novembre 2017 à 08:44, par Jean Gabriel Yaméogo
    En réponse à : Vie des partis : Ludovic Thiombiano prend les rênes de l’Union pour le Progrès et le Changement(UPC) section de l’Est

    Toutes mes félicitations à l’honorable Député Ludovic Thiombiano !

    La crise est derrière nous et il faut désormais se tourner vers le futur pour relever le challenge des joutes électorales de 2020.

    Si l’UPC est tant attaquée, de dehors comme de dedans, assurément c’est parce qu’elle donne des insomnies à ses contempteurs qui ne peuvent dénier à notre parti, son implantation nationale et internationale et sa notoriété auprès des populations laborieuses qui aspirent au changement qualitatif pour un mieux vivre et un mieux être.

    Ceux qui avaient prédit et parié sur la dislocation du parti du Lion et qui s’en délectaient, entre une rasade de Beaufort "bien tapée" et une cuisse de poulet "bicyclette" n’ont, à présent, que leurs yeux pour pleurer, après cet épiphénomène des députés frondeurs. Je me demande jusqu’à quand pourront-ils,à l’instar des chauves-souris tenir cette position inconfortable qui est un déni total de leur mandat et de la confiance, en eux, placée par les militants.

    En outre, après deux ans de gouvernance laborieuse, "mouta-mouta" (dixit RMCK), le peuple se rend compte de la supercherie dont elle a été victime car, si l’emballage du produit était attractif, le produit lui-même était avarié.

    Mais,cela aussi participe à l’approfondissement de la démocratie et c’est en peuple doublement averti que les burkinabé opéreront leurs choix en 2020 afin d’éviter le surplace pour ne pas dire le recul, avec des ministres et des députés "yada-yada" pour reprendre la célèbre expression du non moins célébrissime, ministre de la sécurité, shérif en ses heures perdues.

    Vive l’UPC !
    Vive le Peuple !
    Vive le Burkina Faso, pays des Hommes et Femmes Intègres !

    Que Dieu sauve notre chère patrie ! Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2017 à 09:52, par BARKBIGA
    En réponse à : Vie des partis : Ludovic Thiombiano prend les rênes de l’Union pour le Progrès et le Changement(UPC) section de l’Est

    Toutes mes félicitations et encouragement au nouveau correspondant la crise est derrière nous.
    En avant UPC
    En avant pour la victoire
    A bas les 13 moutons frondeurs et corrompus
    Vive UPC Parti politique digne et sérieux, avec un programme claire et biens définit.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2017 à 11:09, par YAAM SOBA
    En réponse à : Vie des partis : Ludovic Thiombiano prend les rênes de l’Union pour le Progrès et le Changement(UPC) section de l’Est

    Le MPP fait tout pour destabiliser le parti du lion, mais ils ne pourront pas ! Les frondeurs vivent actuellement un scénario qu’ils n’auraient jamais imaginé. En effet après avoir claqué la porte du groupe parlementaire UPC pour former leur propre groupe parlementaire dénommé UPC-RD, ceux-ci étaient loin d’imaginer le scénario présent. Alors ceux qui ont cru que s’ils allaient à l’affrontement direct avec le parti, le BPN allait les exclure rapidement du parti comme ce fut le cas du premier député frondeur Elisée Kiemdé. Ainsi en cas d’exclusion, les 13 députés frondeurs gardait leurs mandats et avaient la latitude de rejoindre un autre parti politique ou de créer leur propre parti politique sans aucune crainte de perdre leurs mandats.
    Leur avenir politique à l’UPC semble apparemment déjà scellé. S’ils attendent aussi longtemps pour rejoindre un autre parti politique ou créer leur propre parti, leurs chances de figurer parmi les premiers choix sont très minces. Ainsi beaucoup de frondeurs suivront les prochaines législatives à la Télé. Mais si c’est pour créer un nouveau parti politique, c’est encore plus compliqué. Ce n’est pas à 6 mois des élections qu’on crée un parti politique réellement compétitif pour gagner des élections. L’implantation d’un nouveau parti politique ne se fait pas en 6 mois. Alors, si les frondeurs tiennent à avoir un avenir politique encore radieux, il leur faudra obligatoirement démissionner dès à présent pour préparer leur futur. Sinon, c’est un suicide politique collectif qui va précipiter leur descente aux enfers. À moins que le prix de la traîtrise ait été véritablement bien consistant pour leur garantir un avenir Tranquilos.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2017 à 12:09, par Faso
    En réponse à : Vie des partis : Ludovic Thiombiano prend les rênes de l’Union pour le Progrès et le Changement(UPC) section de l’Est

    Bonjour,

    Je pense qu’à ce stade de la compétition, il faut chercher à finir au moins le match pour éviter de se faire expulser par les supporteurs.

    Je t’explique une chose.

    Ne vas pas chercher les ennemies de l’UPC ailleurs. Ils se trouvent au sein même de l’UPC.
    Il faut accepter d’assumer ses erreurs et les corriger une prochaine fois. Ce que vous avez fait aux autres vous arrivent aujourd’hui .

    La vérité est que Zéphirin n’a pas souvent le courage de dire certaines vérités à certaines personnes à temps et de prendre les bonnes décisions objectives pour son bien et celui du parti.
    Le parti a voulu récompenser certaines personnes pour effort fournis, sans penser aux réalités Burkinabès.
    Au Burkina, les populations suivent souvent les leaders politiques à cause de leur groupe ethnique ou en fonction de leur propre intérêt.

    On peut souvent tromper les gens au début des mandatures avec des noms de familles ou des titres pompeux, mais par la suite s’ils découvrent que c’est une supercherie et qu’ils ne peuvent compter sur leurs représentants, c’est le divorce.
    Le parti paye dans ce cas les pots cassés.

    Nous sommes encore loin de faire de la politique comme en Europe.
    Même en Europe le régionalisme se ressent dans le vote des électeurs et le choix des candidats. Vous avec l’exemple de la catalogne en Espagne.

    Vous avez tous hué Ablassé Ouédraogo quand il a fait ses déclarations sur « le Mossi du plateau Central », mais au font vous savez tous qu’il avait dit la vérité ; même si ce n’était pas politiquement correcte.

    Ablassé Ouédraogo avec son Ethnie et sans mandat législatif sera toujours influent dans le plateau central que n’importe quel autre élu d’une autre ethnie dans le même environnement.
    C’est la réalité de ‘Afrique.

    Bonne chance les Amis.

    Il n’y a pas que la politique comme travail dans la vie. Il y’a aussi le Business, la fonction Publique, les ONG, le commerce, l’art, le musique, l’artisanat etc.

    Chacun peut y trouver son compte et contribuer au développement du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés