Mise en œuvre du PNDES : Le Royaume de Suède renouvelle ses engagements à travers deux subventions

mercredi 15 novembre 2017 à 00h00min

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Madame Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI et le Chargé d’affaires de l’Ambassade de Suède au Burkina Faso, Monsieur Mats HARSMAR ont procédé le mardi 14 novembre 2017 à la signature de deux accords de financement d’un montant total de 94 millions de couronnes suédoises soit environ 6,3 milliards de FCFA.

Mise en œuvre du PNDES : Le Royaume de Suède renouvelle ses engagements à travers deux subventions

Ces financements sont accordés sous forme de subventions pour la mise en œuvre de deux projets en soutien à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et sociale (PNDES).

Le premier accord concerne le Projet de valorisation agricole des petits barrages (ProValAB). Il sera mis en œuvre par le Ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques (MAAH) sur la période allant du 1er décembre 2017 au 31 décembre 2020. Le montant de la subvention est de 79 millions de couronnes suédoises soit 5,3 milliards de F CFA.

Ce projet a pour objectif de contribuer au développement durable du Burkina Faso, à travers l’amélioration durable de la sécurité alimentaire des ménages et l’accroissement de leurs revenus par la valorisation de l’eau des petits barrages grâce au développement des chaînes de valeur porteuses.

Le projet contribuera notamment à :

-  la mise en place par les usagers d’une bonne gouvernance pour la gestion durable des infrastructures, des ressources en eau et des terres aménagées ;
-  l’augmentation quantitative et qualitative des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques des exploitants/tes ;
-  l’amélioration des performances économiques et sociales des producteurs/trices et des autres acteurs des chaînes de valeur.

Le second accord est relatif au Projet de renforcement organisationnel de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de la lutte contre la corruption (ACSE-LC) sur la période allant du 1er décembre 2017 au 31 décembre 2019. Le montant de la subvention accordée pour la mise en œuvre de ce projet est de 15 millions de couronnes suédoises soit 1,006 milliards F CFA.

L’objectif de ce projet est de lutter contre la corruption par la mise à la disposition de l’ASCE-LC de nouveaux outils et par l’organisation de formations orientées vers la professionnalisation ainsi que par le développement de la fonction communication.
A travers ces deux subventions, le Royaume de Suède confirme son engagement d’accompagner le Gouvernement burkinabè dans la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES).

DCPM/MINEFID

Vos commentaires

  • Le 15 novembre 2017 à 12:32, par Nansamda En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Le Royaume de Suède renouvelle ses engagements à travers deux subventions

    Cela brise le cœur de voir les nôtres toujours tendre la main. De voir les autres nous nourrir, soigner nos enfants. Mettre la main dans la poche pour nous. Alors que dans le monde noir d’immenses fortunes côtoient la misère la plus atroce.

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2017 à 16:54, par konate Aziz En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Le Royaume de Suède renouvelle ses engagements à travers deux subventions

      Merci Nansamda pour cette clairvoyance. La honte s’en est allée bien loin de ce pays. Elle n’y a posé les valises que très temporairement, dans les années 80. Que va t-il arriver à cet argent , payé des poches de contribuables si éloignés. Une grande partie gonflera les poches de fonctionnaires à travers des fora, des symposium, des poses de premières pierres, des inaugurations, des ateliers de validation, de réflexion, des frais de mission , des prises en charge de carburant.... suivez juste la RTB, vous verrez avant la fin de l’année.

      Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2017 à 16:38, par Amkoullel En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Le Royaume de Suède renouvelle ses engagements à travers deux subventions

    Mon frère Nansamda, t’as tout dit ! Ca me fait saigner.
    La génération qui nous dirige a été élevée et éduquée dans la mendicité, nourrie à la mendicité, et mis en place par la mendicité. Ils ne peuvent comprendre qu’il existe un monde en dehors de la mendicité. Je ne leur en veut pas, ce n’est pas de leur faute. Mais notre jeune génération voit un monde en dehors de cette mendicité qui nous "bloque", cette mendicité qui jette notre dignité dans la boue ne saurait être pardonnée si elle prend le témoin à la génération passée qui gouverne, reproduit cette même habitude de mendiants les plus pauvres de la planète, refusant de s’assumer, et le transmettre à la génération suivante. Nous n’avons plus ce luxe.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés