6e Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) : Les meilleures entreprises burkinabè récompensées

mardi 14 novembre 2017 à 14h58min

Le vendredi 10 novembre 2017, des entreprises burkinabè ont été récompensées à l’occasion du 6e Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) pour leur développement de la performance et de la productivité. La cérémonie de récompense a eu lieu à la maison de la Culture sous le très haut patronage du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Cette année c’est Coris Bank qui occupe la première marche du podium.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
6e Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) : Les meilleures entreprises burkinabè récompensées

Organisé depuis 2004, le Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) a été initié dans l’optique de promouvoir la culture de la qualité au niveau des entreprises économique burkinabè, d’exhorter ces dernières a toujours s’inscrire dans la quête de la qualité et de les récompenser pour leurs efforts pour la qualité.

Le Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) s’inscrit dans un contexte national et sous-régional de promotion de la culture de la qualité. En effet, le règlement N° 03/2010/CM/UEMOA du 21 juin 2010, portant schéma harmonisation des activités d’accréditation, de certification, de normalisation et de métrologie dans l’UEMOA ainsi que l’objectif 3 de l’axe 4 du plan d’action de la Politique Nationale Qualité du Burkina Faso (PNQ) témoignent de la volonté des autorités tant nationales que sous régionales de susciter une culture de la qualité auprès des populations et de l’ensemble des producteurs de biens et de services.

Ce concours de promotion de la qualité a été institutionnalisé par décret n°2017-0245/PRES/PM/MCIA/MINEFID du 24 avril 2017 portant institution du Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) dont l’organisation a été confiée au Ministère en charge du Commerce et de l’Industrie à travers l’Agence Burkinabè de Normalisation, de la Métrologie et de la qualité (ABNORM).

Par ailleurs, l’organisation du Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) répond aux objectifs du Programme National de Développement Economique et social (PNDES) qui est de transformer structurellement l’économie burkinabè, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social. Des résultats empiriques ont montré que la transformation structurelle joue un rôle essentiel dans l’amélioration de la performance économique de l’Afrique. En effet, tous les pays en développement qui ont mieux réussi sont parvenus à orchestrer des changements fondamentaux dans la structure de leur économie.

Le PBQ vise donc les objectifs suivants :

-  inciter les organismes à s’engager dans une démarche qualité ;
-  promouvoir la culture qualité au sein de la population ;
-  reconnaître les mérites des organismes privés et publics performants au plan national et international ;

-  valoriser les performances en matière de qualité et l’image de marque des meilleurs organismes par l’octroi de récompenses ;
-  dynamiser la démarche qualité dans les organismes publics et privés pour les faire tendre vers l’excellence ;

-  accroître la collaboration et les échanges entre les organismes au niveau national et développer la confiance des consommateurs vis à vis des produits et services mis sur le marché.

Pour l’édition 2017, 11 entreprises étaient en lice dans 3 catégories (A, B, C). La catégorie A pour les entreprises employant plus de 100 personnes, la catégorie B employant entre 20 et 100 personnes et la catégorie C employant moins de 20 personnes.

Pour la première fois, une haute personnalité de l’Etat, notamment le président du Faso parraine le Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) avec la participation exceptionnelle de qualiticiens de la Côte d’Ivoire et du Mali. C’est, selon le président de l’ABMAQ (Association Burkinabé du Management de la Qualité) Frédéric François Gandaogo Kaboré, un pas de géant dans la prise en compte des questions qualité et productivité dans le développement du Burkina.

Pour examiner les rapports des auditeurs et sélectionner les entreprises candidates à récompenser, le jury du Prix Burkinabé de la Qualité 6e Edition s’est allié à l’Association Burkinabé pour le Management de la Qualité le 04 novembre 2017.
Cette année c’est Coris Bank international qui remporte le Super Prix reçu des mains du président du Faso face à Sogea-Satom et le Centre National de Transfusion Sanguine(CNTS).

C’est une grande joie selon Diakarya Ouattara directeur général de Coris Bank car « depuis sa création, Coris Bank a cru à la qualité, seule voie qui mène à l’excellence et à la performance et s’est engagé à un management adossé à la culture de la qualité. Deux ans après sa création, ils se sont inscrits sur une démarche qualité en mettant en place le système de management de la qualité, ce qui a été couronné par le prix d’excellence. La plus grande satisfaction est la confiance manifestée par les clients et la population. Je dédie ce prix au président de conseil d’administration Idrissa Nassa, homme de qualité et de conviction, aux clients et à la population. Coris Bank s’engagera sur le chemin de l’excellence pour être le modèle de l’entreprise du Burkina sur le chemin de la performance de l’entreprise ».

On distingue des entreprises lauréates classées comme suit :

-  Catégorie A Maitrise de la qualité : Sogea-Satom ;
-  Catégorie A prix spécial du jury de la réalisation de produit : Coris Bank International ;
-  Performance globale prix Spécial de leadership pour l’occupation du marché et protection environnement : Coris Bank International ;
-  Prix spécial du jury performance de la qualité : Centre National de Transfusion Sanguine(CNTS) ;

-  Premier prix d’excellence de la productivité : E-service
D’autres entreprises comme Prime Oil, la CNSS ont également été récompensées.
Le jury a cependant recommandé aux entreprises lauréates d’assurer un rôle de leadership dans leurs secteurs d’activité afin d’attirer les autres entreprises dans la démarche qualité et de s’inscrire dans un processus d’amélioration continue de la qualité.

Le président du jury Ousmane Tiemtoré recommande également à l’Etat au nom du jury d’accorder la préférence nationale aux entreprises disposant d’une veille qualité dans la fourniture de services et de produits, d’améliorer l’organisation globale du prix burkinabé de la qualité notamment dans la planification de l’échéancier des activités dans l’encadrement administratif des entreprises candidates et dans la communication, d’adopter une stratégie de communication adéquate pour intéresser le plus grand nombre d’acteurs économiques et enfin faire en sorte que le prix d’excellence soit remis en compétition chaque année de sorte à ce que l’entreprise lauréate dudit prix participe à l’édition suivante.

Haoua Touré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés