Entrepreneuriat : Opération de séduction entre porteurs de projets et incubateurs

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • vendredi 10 novembre 2017 à 23h34min

C’est l’une des innovations de cette 13e édition de la semaine nationale de l’internet. La journée de réseautage ou Networking Day s’est déroulée, ce vendredi 10 novembre 2017, au SIAO. Dans la matinée, une dizaine de porteurs de projets sont allés à la rencontre d’incubateurs au cours d’un B2B et dans la soirée, un business meeting a permis aux jeunes de se frotter à leurs ainés plus expérimentés dans l’entrepreneuriat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Entrepreneuriat : Opération de séduction entre porteurs de projets et incubateurs

Etudiant en 1re année de droit, Issiaka Ouédraogo est également membre fondateur de l’Association des jeunes pour la promotion des valeurs entrepreneuriales et civiques (AJEC). Il confie avoir vécu des moments difficiles notamment à l’adolescence où il a été obligé, alors qu’il était élève, de travailler dans un kiosque puis sur un site d’orpaillage pour subvenir à ses besoins. L’autonomie, il en rêvait. Alors avec ses économies, il s’est offert un appareil de photographie qui lui a permis de payer ses études. Aujourd’hui, il a en projet, de créer un cybercafé et un secrétariat public pour accompagner son frère dans ses activités commerciales.

Dénicher les entrepreneurs de demain

JPEG - 135.5 ko
Une vue de jeunes porteurs de projets

Venu donc à la rencontre B2B organisée dans le cadre de la semaine nationale de l’internet, Issiaka Ouédraogo a eu l’opportunité, comme la plupart des autres jeunes, de présenter son projet à des responsables d’incubateurs. Django Bathily, est l’un d’eux. Fondateur de Sira Labs, une plateforme d’entrepreneuriat et d’innovation, M. Bathily pense qu’Issiaka fait partie des jeunes à fort potentiel qui méritent d’être accompagnés. A l’en croire, son incubateur est à la recherche des « entrepreneurs de demain, ces jeunes qui sont sous le iceberg dans les lycées, qui font de petites choses et ont un potentiel entrepreneurial ».

Corriger le malentendu

PNG - 243.4 ko
Mme Fatou Coulibaly, coordonnatrice du Networking Day de la SNI 2017

Selon Fatou Coulibaly/Koné, coordonnatrice du Networking Day de la SNI 2017, la journée du réseautage vise à permettre aux jeunes porteurs de projets d’élargir leur réseau, et d’étoffer leur carnet d’adresses nécessaires pour la réalisation de leur projet. Selon elle, une vingtaine d’institutions financières, une dizaine d’incubateurs et une trentaine d’institutions avaient manifesté leur intérêt au B2B. Mais à la dernière minute, les institutions financières, selon ses dires, ont fait savoir qu’elles auraient des difficultés pour échanger avec un certain nombre de porteurs de projets. Elles pensaient que ce B2B était déjà une sorte d’engagement de leur part à accompagner les jeunes. « Nous leur avons dit que ce n’était pas le cas et qu’ils devaient juste échanger avec ces jeunes, leur donner des conseils sur ce qu’ils doivent faire pour mener à bien leurs projets », a signifié Mme Coulibaly. Et de préciser que des dispositions seront prises pour corriger ce « malentendu » afin que les financiers soient présents au Networking Day de la fête de l’internet à venir.

Le Village Laafi déplore

JPEG - 140.3 ko
Niveleau Alexandra, directrice du village Laafi à Koudougou

A cette session de B2B, il y avait « Barkwendé » un projet de construction d’un complexe scolaire dans un village lointain qui ne dispose pas d’école, « Pasda laafi », une plateforme qui permet aux femmes enceintes d’avoir tous les conseils pour mieux suivre leur grossesse. Il y avait également des projets dans le domaine du e-commerce. Selon Niveleau Alexandra, directrice du village Laafi à Koudougou, jusqu’à notre passage aux environs de midi, elle n’avait pas encore reçu de jeunes porteurs de projets dans le domaine Agritech. En effet, le village Laafi, ce complexe multidisciplinaire dédié à la promotion de l’éducation, la formation professionnelle et la culture, a signé un partenariat avec l’ONG Wend-Pouiré qui commercialise du miel.

Dans le cadre de ce projet, les deux partenaires envisagent la mise en place de l’Api Labs, un laboratoire d’analyse de miel. Le village Laafi a également prévu créer un incubateur, Laafi 2.0, afin d’accompagner les projets dans la filière Agritech particulièrement dans l’apiculture. « Les deux porteurs de projets que j’ai reçu viennent principalement pour des besoins de financement. Ils n’ont pas pensé aux études de marché, au business plan », a déploré Niveleau Alexandra.

Côtoyer, apprendre

JPEG - 116 ko
Mahamadi Rouamba, promoteur de la plateforme Swagpay développée par l’entreprise Beoogo Labs

Les porteurs de projets ont du chemin à faire car pendant leur parcours, ils rencontreront des difficultés, le découragement les envahira, certains voudront abandonner leurs projets dans les tiroirs tandis que d’autres voudront poursuivre l’aventure. Afin d’encourager ces jeunes à nouer des contacts, une soirée de business meeting a été organisée avec des entrepreneurs expérimentés, toujours dans le cadre du Networking Day. Le maitre mot commun aux différents speechs des chefs d’entreprises tels que Mahamadi Rouamba de Beoogo Labs ou Lassané Ouédraogo de KeoLID a été audace et persévérance.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés