Construction et bitumage de la RN 29 Manga - Zabré : Bientôt fini le calvaire des populations

LEFASO.NET | Maxime Jean-Eudes BAMBARA (stagiaire) • vendredi 10 novembre 2017 à 13h10min

Dans la commune de Zabré située à 180km de Ouagadougou et 170 km de Tenkodogo chef de la province du Boulgou, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a procédé le jeudi 09 novembre au lancement des travaux de construction et de bitumage de la route nationale 29 tronçon Manga - Zabré dans le cadre du projet de transport et de développement des infrastructures urbaines (PTDIU). Un projet d’appui de la Banque mondiale et de la Coopération suisse aux secteurs des infrastructures, de la mobilité urbaine, de l’urbanisme et de la décentralisation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Construction et bitumage de la RN 29 Manga - Zabré : Bientôt fini le calvaire des populations

Des oufs de soulagement, les populations de la commune de Zabré dans le Centre-Est pourront définitivement commencer à en pousser avec le calvaire qu’elles subissaient pour parcourir la route nationale 29 Manga - Zabré. En effet le projet de transport et de développement des infrastructures urbaines (PTDIU) prévoit la construction et le bitumage de ce tronçon long de 79 kilomètres. Le chef de l’Etat a du reste donné le top de départ des travaux de réalisation de cette route le jeudi 09 novembre dans ladite commune. Bonne nouvelle pour les populations de Zabré et de Manga.

JPEG - 123.6 ko
Les populations mobilisées et en première ligne les chefs coutumiers

« Le bitumage de cette route a été une promesse maintes fois renouvelée depuis le retour de notre pays à une vie démocratique normale. Mais une promesse jamais accomplie au point que lorsque nous annoncions la date du 09 novembre, beaucoup n’y croyaient pas » a notifié le maire de la commune de Zabré Boureima Louré. Des propos qui laissent imaginer l’immense joie des populations du Centre-Est et du Centre Sud sorties massivement pour assister à la cérémonie de lancement des travaux. « Heureux ceux qui croient sans avoir vu ». Cette parole de l’évangéliste peut maintenant avoir du crédit pour ces populations qui jusque-là étaient, avec juste raison, comme un certain Thomas biblique, c’est-à-dire attendaient de voir pour croire les promesses de campagnes des politiques.

JPEG - 108.8 ko
Boureima Louré, maire de la commune de Zabré

« C’est une forte attente des populations qui commence à être comblée. Le bitumage de la route boostera à n’en point douter le développement de la commune car il facilitera la circulation des biens et des personnes dont le passage obligé sera désormais Zabré » a souligné le maire. En effet la route Manga - Zabré une fois bitumée va contribuer au développement économique de la zone à travers la réduction du temps de voyage, l’amélioration du transport des produits agricoles des zones de production vers les zones de consommation aussi bien à l’intérieur du territoire national qu’avec les pays voisins comme le Ghana et le Togo. Et à en croire le représentant de la Banque mondiale « la route qui sera bitumée permettra l’écoulement vers les centres principaux de consommation des 150 000 tonnes environ de tubercules, plus de 3 000 000 de têtes de bovins, de caprins et ovins et l’important élevage de volailles ».

JPEG - 100.2 ko
Le président donnant le top départ des travaux

D’un coût global de plus de 112 millions de dollars US ( soit 64 milliards de FCFA), ce projet est selon le représentant de la Banque mondiale au Burkina Faso, Cheick Kanté « la concrétisation des accords de financements signés le 07 juillet 2016 entre la Banque mondiale et la Coopération suisse, pour un montant de 100 millions de dollars (soit environ 55 milliards de FCFA) sous financement de la Banque mondiale et de 7,3millions de dollars (à peu près 4,2 milliards de FCFA) de la Coopération suisse ». La contribution de l’Etat est de l’ordre de 05 millions de dollars, soit 2,750 milliards de FCFA a-t-il précisé.

Lancé depuis 2016, le projet de transport et de développement des infrastructures urbaines sera mis en œuvre principalement dans les régions du Centre-Est, du Centre Sud, du Centre-Ouest, du Nord et de la Boucle du Mouhoun sur une durée de 6 ans avec pour objectif l’amélioration de la mobilité et de l’accès aux infrastructures dans les zones rurales et urbaines ci-dessus ciblées. Mais pour ce qui concerne la construction et le bitumage de la nationale 29, les travaux seront exécutés par le groupement d’entreprises l’Africain des Travaux Publics SA (ATP-SA) /Société de Grands Travaux internationaux (SGTI)/KANAZOE et frères (KF) sur une durée de 24 mois (deux ans). Et ce sont 28 394 065 343 FCFA qui ont été injectés à cet effet.

JPEG - 113.4 ko
Le président Roch Marc Christian Kaboré

« Le contrôle et la surveillance seront réalisées par le groupement de bureaux d’étude TECHNI-CONSULT/ACIT Géotechnique pour un montant de 795 340 456 FCFA TTC sur un délai de 26 mois » a laissé entendre le ministre en charge des infrastructures Eric Bougma qui a par ailleurs annoncé toujours dans le cadre du bitumage de la RN 29 la réalisation de 16 forages positifs, la plantation de 3290 arbres, la construction de 9 000 ml de murs de clôture pour écoles et bâtiments publics le long de la route et l’arrivée de la SONABEL dans la commune de Zabré à la fin des travaux.

JPEG - 125 ko
Cheick Kanté, représentant de la Banque mondiale

Après avoir donné le top de départ symbolique du démarrage des travaux à l’issue de la cérémonie, le président du Faso a exprimé sa satisfaction pour la forte mobilisation des populations autour de ce projet. « Le lancement de cette route était très attendue par les populations des différentes localités que nous avons traversées (Manga, Gogo, Gon, Boussougou, Dindéogo et Zabré). Je suis d’autant plus content que la Banque mondiale vient de marquer son accord pour la continuation de la route de Zabré jusqu’à la frontière du Ghana. C’était d’ailleurs l’une des revendications des populations. Je crois que nous en tant que gouvernement, en tant responsables du pays, nous sommes en pleine action pour le désenclavement du Burkina Faso » a-t-il déclaré.

En attendant de voir une route nationale bien construite et bien bitumée, les populations devront encore prendre leur mal en patience pour deux ans juste le temps de la réalisation des travaux qui commenceront dans la ville de Manga en passant par Zabré pour s’étendre jusqu’à la frontière du Ghana.

Maxime Jean-Eudes BAMBARA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés